Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Mar 2018 | Profession
 

Toujours lors de sa participation à l’émission d’Éric Brunet sur RMC (voir Lmdt du 28 février), Philippe Coy a évoqué les premiers leviers du projet de transformation qu’il propose à la profession de buralistes :

« Le tabac, c’est notre ADN. Et je suis très fier d’être un buraliste. Mais un entrepreneur doit être conscient de l’évolution de son business : c’est pour cela que nous mettons le paquet sur la cigarette électronique …

« Nous sommes également sur des recherches avec la digitalisation des services bancaires. On est le premier réseau bancaire en termes d’ouvertures de comptes … Avec Nickel, plus de 30 000 comptes s’ouvrent chez nous par mois. Nous avons relevé un défi énorme.

« Demain, le buraliste sera le drugstore du quotidien des Français et nous saurons répondre à leurs attentes avec des offres innovantes. »