Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
26 Déc 2016 | Trafic
 

Les bus (« Macron » ou pas) semblent de plus en plus prisés par les réseaux de trafiquants de tabac (voir Lmdt du 20 novembre).

• Ce mardi 20 novembre dernier, la Douane opère un contrôle sur la commune frontalière de Saint-Aybert, dans le Nord. Un lieu de passage bien connu des trafiquants de drogue. Et en visitant un bus Eurolines, les douaniers trouvent plusieurs cartouches de cigarettes provenant d’Ukraine dans le sac à dos d’une voyageuse polonaise. Évidemment, les deux valises en soute en regorgeaient aussi : au total, 1 492 paquets de cigarettes.

• La voyageuse polonaise, de 31 ans, a tout de suite raconté qu’elle avait rencontré un homme sur un marché de son pays. Sa proposition : transporter la marchandise jusqu’à … Tours où un complice devait la réceptionner, lui verser une généreuse commission d’une … centaine d’euros avant de lui payer l’hôtel et son billet de retour.

• Explications qu’elle a dû reprendre lors de son passage en comparution immédiate au tribunal de Valenciennes :
. le représentant de la Douane a rappelé que le trafic du tabac faisait désormais partie des « propriétés majeures dans plusieurs pays d’Europe » tout en insistant sur le différentiel de prix entre la France et l’Ukraine pour le produit concerné : 7 euros contre 0,94 euro ;
. le procureur a placé le sujet dans une perspective de santé publique et de « concurrence déloyale » pour les buralistes. Il a demandé quatre mois de prison avec mandat de dépôt ;
. maître Anne Macchia a avancé que le « dossier est simple dans les faits, mais humainement compliqué ».

• Verdict : huit mois avec sursis et 9 723 euros d’amende douanière.

La prévenue a promis qu’elle reviendrait en France « uniquement pour faire du tourisme ». Ce n’était pas encore le cas ?