Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

En complément à des messages déjà diffusés dans les médias (voir Lmdt du 27 janvier 2018), JTI vient de diffuser un nouveau communiqué pour dresser l’échec du paquet neutre. Nous le reproduisons intégralement.

« Un an après avoir été le seul pays en Europe continentale à avoir surtransposé la directive européenne sur le tabac, le gouvernement ne peut que constater l’échec de la mise en place du paquet neutre.

•• La Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, qui s’y est toujours opposée, reconnait, elle-même, que la mesure « ne permet pas aux fumeurs d’arrêter de fumer » et conclut que « les ventes officielles de cigarettes ont augmenté en France : le paquet neutre n’a donc pas fait diminuer la vente officielle de tabac » (voir Lmdt du 30 novembre 2017)

•• Au cours de l’année 2017, les ventes de cigarettes sont, en effet, restées stables avec une infime évolution de -0,7 % en volume après une hausse de 1,3 % des ventes au cours du premier semestre (voir Lmdt du 8 janvier 2018).

•• Quelques mois seulement après sa mise en place, 79 % des Français estimaient que les effets du paquet neutre seraient nuls ou limités et pour près de trois sur quatre (72 %), il s’agissait de la moins efficace des mesures anti-tabac (voir Lmdt du 18 avril 2017).

•• Pour Benoît Bas, directeur des affaires publiques et de la communication de JTI : « Après l’échec du paquet neutre, le gouvernement prend à nouveau une mesure extrême avec une hausse des taxes sans équivalent en Europe. Nous regrettons, déjà, l’augmentation prévisible du marché parallèle aux dépens des objectifs de santé publique. »

•• En Australie, pionnière en la matière, pour la première fois depuis plus de 20 ans, la part de fumeurs quotidiens n’a pas connu de baisse significative entre 2013 et 2016 ; après l’arrivée du paquet neutre en 2012. » (voir Lmdt du 22 août 2017).