Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Juin 2020 | International
 

Ce sera le seul chef d’État à s’être exprimé à l’occasion de la dernière Journée mondiale sans Tabac (voir 26 mai) : le président turc Recep Tayyip Erdoğan a annoncé, non sans fracas, de nouvelles taxes sur les produits du tabac.

Elles sont de l’ordre de 87 %, actuellement, des prix aux consommateurs. 

•• « Nous aimons nos concitoyens qui fument (…) nous essayons de les décourager en augmentant le prix des cigarettes, mais pour une raison quelconque, ils ne s’arrêtent pas … Mais nous continuerons de leur faire payer les taxes sur les cigarettes » a-t-il déclaré.

•• Il en a profité pour accuser l’industrie du tabac d’avoir « un état d’esprit déformé qui s’efforce de s’enrichir au détriment de la vie, de la santé et de la paix » (sic).

•• Le président turc a aussi rappelé que pour empêcher le coronavirus de se propager dans le pays, le gouvernement avait pris une série de mesures pour protéger la santé publique et a ainsi fermé les endroits où les produits du tabac étaient largement vendus : salons de narguilé, cafés, centres de divertissement, discothèques et bars.

Voir aussi 22 octobre 2019 et 12 février 2016.