Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Août 2019 | Trafic
 

Depuis 2013, à Troyes, de nombreux bars à chicha ont déjà été épinglés … mais le 24 juillet, la préfecture de l’Aube a ordonné la fermeture administrative temporaire (de deux à quatre semaines en août, selon les cas) de trois nouveaux établissements.

Ces mesures font suite à une série de contrôles réalisés par les services de police, le 29 novembre 2018.

Les motifs avancés par la préfecture pour justifier la fermeture temporaire de ces trois établissements ? Opacité totale de la devanture de l’établissement. Atmosphère chargée de fumée de tabac dans l’espace global de l’établissement. Absence de cabine fumeurs.

Pour l’un des établissements, la préfecture rappelle qu’il avait déjà été averti par le passé : au motif de « ventes de tabac » illégales.

Pour l’autre, qui a écopé de la fermeture la plus longue, d’autres infractions ont été constatées lors d’un contrôle supplémentaire en mai dernier : notamment « la présence d’un travailleur non déclaré et la vente de tabac à trois mineurs ».