Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Mar 2020 | Profession
 

Une profession qui avance, volontaire et avec, aux lèvres, le sourire du bon accueil aux clients. Cette 11 ème édition des Trophées des Buralistes Ile-de-France/Oise/Seine-Maritime qui s’est tenue à Paris, ce dimanche 1er mars au soir, n’a pas démenti le succès des éditions précédentes.

Une salle comble. Une ambiance bon enfant. Des partenaires mis en avant. Et 36 présentations d’établissements – les nominés – sur le grand écran de l’immense scène du Lido.

•• Avec une tonalité d’autant plus positive que plusieurs cas concrets de Transformations terminées ont notamment été présentés par le biais de mini-films. Quelques images … et les collègues comprenaient tout de suite l’ampleur des travaux, les efforts réalisés et leurs résultats.

Sans oublier les cris de joie des lauréats quand Cyril Féraud appelait sur scène les gagnants, désignés par un vote de clients et collègues mobilisés sur les réseaux sociaux. Un gagnant – ou plutôt une équipe – par catégorie. Du « Digital » au « Merchandising » en passant par « Éthique et responsabilité » ainsi que « Transformation » ou encore « Terrasse ».

Une impression générale : de plus en plus d’établissements embellissent, la diversification s’installe, les vocations d’entrepreneurs s’affirment. La Transformation marque des points.

•• « Nous avons la joie de nous retrouver ensemble et de nous prouver que nous savons innover … alors, à nous de le faire savoir en communiquant de façon efficace avec tous ceux qui passent encore devant nos magasins sans y entrer » devait déclarer Bernard Gasq (président de la Fédération des buralistes d’Ile-de-France / Oise / Seine-Maritime).

•• Il est revenu à Philippe Coy de remettre un « Trophée d’honneur » à Martine Dussaule, ancienne présidente de ses collègues de l’Oise et éternelle enthousiaste de la cause des buralistes.