Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Mar 2019 | Profession
 

« Notre monde bouge, le commerce se digitalise, la moitié des métiers se transforment et pour continuer d’exister, il faut évoluer et, vous concernant, vous diversifier » déclare André Deljarry, président de la CCI Hérault, dans les colonnes du Midi Libre en s’adressant aux buralistes. 

Il a signé, ce vendredi 13 mars, une convention avec les deux chambres syndicales des buralistes de l’Hérault : celle de Hérault / Béziers, présidée par Sophie Lejeune (secrétaire général de la Confédération) et celle de Hérault / Montpellier, présidée par Marie-Thérèse Dechaume.

•• « Les consommateurs auront déjà constaté l’apparition, dans leur bureau de tabac, de petite épicerie, d’objets de décoration, de papeterie, d’articles de plage, et de relais de colis. L’État a décidé de soutenir cette transition vers des drugstore du quotidien », annonce le média local qui précise que, le 12 février dernier, une convention nationale de partenariat a été signée entre la Confédération et CCI France (voir Lmdt du 12 février 2019).

•• La CCI Hérault s’occupe donc localement de l’exécution des audits obligatoires qui sont préalables, à la fois, aux travaux et à l’aide dont peuvent disposer les buralistes de la part du fonds de Transformation (voir Lmdt des 19 décembre 2018 et 17 mars 2019).

La CCI Hérault annonce avoir été la première à décliner, localement, la convention nationale. 21 buralistes du département sont en cours d’audit.