Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Nov 2019 | Profession
 

Philippe Coy a fait le déplacement pour la réouverture du « Havanitos » … après deux semaines de travaux de transformation. Particularité : c’est le dernier débit de tabac ouvert à Audruicq (à 20 kilomètres de Calais). Il a été repris il y a un an par un jeune couple : François et Mylène Legros.

Outre un déplacement du comptoir principal, de nouveaux univers ont fait leur apparition dans un espace lumineux et plus ouvert, rapporte Nord Littoral.

•• Et le journaliste du quotidien régional de retrouver, outre les traditionnelles présentations de jeux, presse et tabac, un corner vin et spiritueux, un espace vapotage, une cave à cigares, une borne Nickel, un espace cadeaux et cartes de vœux, de la high-tech de dépannage (connectique) , des bijoux et montres, de la papeterie et même une machine à café.

•• « On peut trouver beaucoup de choses ici, on est prêts à en faire beaucoup » confirme François. « Le monde des buralistes change, il faut se diversifier, on ne doit pas attendre les bras croisés. Dans le futur, on pourra venir ici chercher des billets de train, payer ses impôts et taxes … Mais on peut déjà venir y payer ses procès-verbaux. C’est tout un projet ».

•• « Avec le prix du tabac, on ne peut plus se limiter à ça. Le buraliste du futur sera un espace de services, un commerçant d’utilité locale » poursuit-il. Les retours des clients seraient déjà très positifs. « Redorer le blason du commerce de proximité et du buraliste, c’est notre objectif » annonce notre buraliste en conclusion.