Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Oct 2020 | Profession
 

Épisode numéro 12 de notre revue de presse des témoignages de buralistes sur la Transformation de leur établissement et leur développement commercial.

« Il y a une vraie demande de la clientèle pour retrouver de l’alimentaire de dépannage », assure un buraliste de Saint-Memmie (5 580 habitants, près de Châlons-en-Champagne) qui a ouvert une épicerie jouxtant son tabac-presse. Après le départ d’un Lidl en juillet.

•• « J’ai d’abord pensé à créer un bout d’épicerie dans mon magasin et puis je me suis rapproché des propriétaires du local voisin », détaille le patron du tabac-presse-épicerie. Il a ainsi décidé de reprendre la surface voisine de sa boutique, qui abritait jusqu’en mai un traiteur antillais.

Depuis août, il a pu entamer des travaux pour aménager les soixante mètres carrés de surface de vente qu’offre le site et réagencé l’espace en installant de nouveaux linéaires, des réfrigérateurs, un congélateur … Il a aussi dû embaucher deux vendeuses afin d’assurer, dès ce jeudi 1er octobre, le service aux clients.

•• Boissons, produits d’hygiène et d’entretien, viande, laitages, fruits et légumes, conserves, alimentation animale … Les rayons sont garnis des incontournables de l’épicerie. Les fruits et légumes proviennent d’un maraîcher local et la viande d’une enseigne régionale

L’épicerie sera accessible six jours sur sept dans un premier temps. « On va d’abord voir comment cela fonctionne le premier mois et on étudiera ensuite l’éventualité d’une ouverture le dimanche ».