Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Déc 2020 | Profession
 

Épisode numéro 16 de notre revue de presse des témoignages sur la Transformation et le développement commercial des buralistes (voir 30 et 26 novembre). 

•• Après une transformation radicale du sol au plafond, la nouvelle propriétaire d’un tabac-presse de Belfort a rouvert les portes ce 17 novembre.

« Quand l’ancien buraliste m’a fait savoir qu’il voulait vendre, je me suis tout de suite portée acquéreuse » souligne celle qui y a travaillé pendant quatre ans, en qualité d’employée, dans les colonnes du quotidien régional qui décrit ainsi le point de vente transformé.

La boutique mêle les couleurs vert bouteille, gris souris et noir avec des luminaires qui mettent en valeur les nouvelles teintes sur un lino également dans les tons gris.

Des idées, Isabelle n’en manque pas. Pour l’instant, au centre du magasin, trônent plusieurs vins fins et au dépôt de pain va s’ajouter prochainement de l’épicerie pratique. Des articles pour fumeurs et vapoteurs sont proposés, ainsi que des boissons. Et c’est dans un joli coin également entièrement rénové que les parieurs peuvent jouer (L’Est Républicain).

•• Si ces deux associés ont acheté fin juillet le fonds de commerce d’un tabac-presse à Tramayes (1 034 habitants, 30 kilomètres de Mâcon ), il leur aura fallu attendre jusqu’au 20 novembre l’agrément des Douanes. « Par contre, la Française des jeux commence juste à traiter le dossier, nous n’aurons l’agrément qu’en février », déplorent-ils.

Mais peu importe ce contretemps, ils ont été ravis d’accueillir leurs clients ce dernier week-end de novembre qui ont été très nombreux à pousser la porte du magasin, fermé depuis un an.

« C’est Noël avant l’heure ! Je n’en pouvais plus de faire des kilomètres pour aller acheter mes cigarettes » s’est exclamé une ancienne habituée. Surtout, tous ont apprécié la nouvelle atmosphère : accueillante, lumineuse, chaleureuse. Si le tabac et la presse constituent le cœur de leur métier, les nouveaux buralistes vendent bijoux, montres, papeterie, cartes et autres confiseries … Mais encore, on trouve sur les présentoirs: ponchos, jouets, laine et des aiguilles.

Des objets de seconde main (vaisselle, tableaux, mercerie ancienne …) viennent donner une note intimiste au décor. Et le nouveau patron propose aussi son stock de produits du terroir (paniers garnis, vins, bières artisanales).

« Nous sommes à l’écoute de ce que les gens souhaitent trouver ici et nous nous adapterons à leurs besoins. Là, nous attendons des objets de décoration, pour les cadeaux de Noël. Ils devraient arriver dans la semaine. Quant au relais colis, le contrat avec Mondial Relay est en cours » s’ empressent de préciser les associés (Le Journal de Saône-et-Loire).