Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Déc 2017 | Profession
 

Suite du feuilleton du tramway entre le centre de Strasbourg et la ville allemande de Kehl qui déverse chaque jour des milliers de consommateurs, de l’autre côté du Rhin, dont bon nombre ne font le déplacement que pour s’approvisionner en tabac moins cher (voir Lmdt des 18 juillet et 5 octobre).

•• On sait que les buralistes se sont déjà manifesté à ce sujet avant l’été (voir Lmdt du 28 mai) et cet automne (voir Lmdt des 21 et 24 novembre).

Et rappelons que leur demande n’est pas exorbitante : dialoguer avec la CTS (Compagnie des Transports strasbourgeois), l’Eurométropole, la préfecture et avec la Douane pour envisager la mise en place d’une campagne de communication, permanente ou intermittente, informant les usagers sur les limites aux quantités de tabac pouvant être ramenées d’Allemagne. Ceci, en espérant des contrôles réguliers aux fins préventives 

•• Après une période de rendez-vous envisagés, promis, presque fixés puis repoussés sans explications, suivie ensuite d’atermoiements, la patience des buralistes du Bas-Rhin semble à bout, comme le confirme un communiqué de leur président, Patrice Soihier, adressé à la presse locale le 17 décembre : « il n’y aura pas de trêve de Noël car la situation est trop préoccupante pour bon nombre de mes collègues et nous présentons d’avance nos excuses à tous les usagers pour les désagréments que cela pourra occasionner et dont malheureusement nous ne pourrons être tenus pour responsables. »

En clair, il devrait y avoir de la « friture-buraliste » sur la ligne dans les heures qui viennent.