Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Mar 2018 | Profession
 

Devant l’affluence que connait le tramway reliant directement le centre de Strasbourg à Kehl, – où nombre de consommateurs vont s’approvisionner en tabac allemand et autres victuailles moins chers (voir Lmdt du 5 octobre 2017) – on connait la mobilisation, les démarches et la campagne de sensibilisation menées par la chambre syndicale des buralistes du Bas-Rhin, présidée par Patrice Soihier (voir Lmdt des 19 décembre, 24 novembre et 27 mai 2017).

La semaine dernière, le Journal Officiel a publié une question écrite de Martine Wonner (députée La République en Marche de la 4ème circonscription du Bas-Rhin) à Gérald Darmanin. Nous la reproduisons intégralement :

« Madame Wonner alerte Monsieur le ministre sur la situation préoccupante des buralistes frontaliers du Bas-Rhin. Le tramway Strasbourg – Kehl a accéléré l’exode de la clientèle vers l’Allemagne.

« Une circulaire du 3 septembre 2014 sur le tabac dit d’origine communautaire permet la circulation d’une quantité que l’on peut juger trop importante : besoins propres tolérés jusqu’à quatre cartouches par trajet, 1 kilo de tabac à rouler et 200 cigares par personne.

« Le syndicat des buralistes du Bas-Rhin, qu’elle a rencontré, demande la mise en place d’une campagne d’affichage pour la promotion de la législation dans le tramway et surtout l’instauration d’une zone de 20 kilomètres à l’intérieur des frontières permettant d’appliquer une législation plus stricte – achat de deux paquets quotidiens – législation déjà applicable aux travailleurs frontaliers. Ils réclament aussi, et à juste titre, la fermeture des sites Internet vendant des paquets de cigarettes sur le sol national.

« L’accompagnement des bureaux de tabac frontaliers, et particulièrement ceux situés en zone rurale, est une nécessité et elle sait que c’est une des priorités du ministère. Il est indispensable de leur permettre de diversifier leurs activités comme la vente de cigarettes électroniques ou l’ouverture de comptes Nickel à destination des personnes n’ayant pas le profil pour entrer dans le circuit bancaire.

« Par conséquent, elle souhaiterait connaitre l’avancement des travaux avec les syndicats de buralistes et son avis sur la faisabilité de la mise en place de cette zone. »