Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
31 Juil 2020 | Trafic
 

Lorsqu’il a été interpellé par les agents de la Douane, à l’embarcadère de Loon-Plage vers l’Angleterre, ce 23 juillet, le chauffeur bulgare avait assuré ne pas savoir pourquoi 28 cartons, contenant 860 kilos de tabac à rouler, étaient dans son chargement de déchets de papier. 

Il vient d’être condamné à deux ans de prison avec sursis et à une amende de 328 373 euros.

•• L’homme, qui travaille dans le transport routier depuis 1985, a raconté qu’il a chargé sa marchandise (légale) en Allemagne la veille et qu’il devait l’acheminer en Grande-Bretagne. Il s’est bien arrêté à Charleroi pour faire une pause, en compagnie d’un autre chauffeur bulgare, mais en repartant, le prévenu a fait le tour de son ensemble routier. RAS. « J’avais même coincé un bout de papier dans la porte de la remorque pour vérifier une éventuelle intrusion par des migrants », avait-t-il précisé.

Dans la cabine, les douaniers avaient quand même retrouvé 1 320 euros en petites coupures ainsi que trois téléphones portables. Leur exploitation ayant révélé des échanges de messages sans équivoque

•• Devant le tribunal, il a finalement admis transporter du tabac, « mais de petites quantités, légales ». Un autre texto adressé à son fils annonce pourtant qu’il va s’acheter une villa et un 4X4 car il n’a jamais autant gagné d’argent …

•• Les faits étant parfaitement établis, le tribunal le déclare coupable, mais son passé sans histoire lui a permis d’éviter la sanction de prison ferme requise par le parquet. Toujours les mêmes histoires pour des épilogues judiciaires qui n’iront pas loin étant donné l’insolvabilité des chauffeurs confondus (voir 13 juin et 7 mars 2020, 27 décembre 2019).

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.