Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Mar 2020 | Trafic
 

Un chauffeur roumain, natif de Bucarest, s’était présenté, le 6 octobre dernier, au port de Calais afin de passer en Grande-Bretagne avec son camion. 

Le fonctionnaire de la Douane lui a posé les questions d’usage pour contrôler son Contrat de transport international de Marchandises par Route (CMR). Cinq documents contrôlés par la Douane étaient parfaitement en ordre.

Le dernier, en revanche, ne portait pas de nom, n’était pas signé et était manuscrit. Le douanier a fait ouvrir les portes de la remorque du camion.

•• À l’intérieur étaient entreposées six palettes de 3 tonnes, venant d’Allemagne, ainsi que des cartons dépourvus d’étiquettes. C’est là que les fonctionnaires ont trouvé du tabac venant du Luxembourg : 32 500 paquets de 500 grammes de tabac à rouler, soit 16 tonnes 250 kilos.

•• Pris en flagrant délit, le chauffeur de 29 ans, installé à son compte depuis trois ans, a reconnu les faits.

Sur une aire d’autoroute en Allemagne, des individus lui ont demandé s’il voulait bien embarquer un chargement pour la Grande-Bretagne contre 800 euros de commission. Il devait récupérer le CMR plus tard, qu’il n’a, bien sûr, jamais reçu. Ces individus lui auraient fait croire qu’il allait transporter des tee-shirts et dans un deuxième temps, de l’électroménager.

Une précédente fois, il avait transporté trois palettes contre 600 euros.

••  Il a été condamné, ce lundi 2 mars, à six mois de prison avec sursis et 555 669 euros d’amende.

(Voir 27 et 18 décembre ainsi que 28 octobre 2019).