Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Août 2019 | Trafic
 

On connait Paris et ses lieux traditionnels de vente de tabac de contrebande : au pied des stations de métro voisines de Barbès-Rochechouart (voir Lmdt du 16 novembre 2018) et La Chapelle (voir Lmdt du 27 mai 2018) ; le marché de la Porte de Montreuil (voir Lmdt du 13 septembre 2018) ; le terminus de métro de la Porte de Châtillon (voir Lmdt du 2 novembre 2018), pour ne citer que ces exemples parmi les plus connus.

Il faut désormais y ajouter d’autres spots en cours de constitution, relevés ces dernières semaines :

•• Toujours à la Porte de la Chapelle … aux heures de pointe, mais à l’intérieur même de la station (en zone RATP), au pied des escaliers menant aux correspondances, bien en place et stoïques au milieu du flux toujours abondant de voyageurs : deux jeunes vendeurs tenant à pleines mains des paquets de « rouge ».

Et un peu plus loin, en débouchant de cette même correspondance de La Chapelle, à l’entrée souterraine de la Gare du Nord (en zone SNCF) : six jeunes vendeurs en ligne tenant toujours à pleines mains des paquets de « rouge », « jaune » et « bleu » (?). Pour l’anecdote, nous sommes à 200 mètres d’un Relay vendant du tabac.

•• Place du Trocadéro : en la douceur des soirées de cet été. Les habituels vendeurs à la sauvette de boissons ont élargi leur offre. Leur seau de boissons d’une main, un ou deux paquets de cigarettes à l’autre.