Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Nov 2017 | Trafic
 

Suite au verdict du tribunal correctionnel de Marseille condamnant à des peines de prison quatorze membres d’un réseau de contrebande de cigarettes (voir Lmdt du 22 novembre), Philip Morris International a publié le communiqué suivant (extraits).

« Philip Morris International (PMI) est un acteur engagé de longue date dans la lutte contre le commerce illicite des produits du tabac, ainsi, au travers de plusieurs sociétés affiliées, PMI s’était constituée partie civile dans ce procès.

•• « Aujourd’hui, nous tenons à féliciter les agents des douanes de la Brigade de Surveillance Intérieure de Marseille (BSIM) et l’ensemble des autorités qui ont traité ce dossier pour leur important travail d’identification et de démantèlement d’un réseau de trafiquants particulièrement structuré » précise Amancio Sampaio, Président de Philip Morris France SAS. « Nous saluons par ailleurs les peines requises par le tribunal correction de Marseille aujourd’hui. Cette nouvelle affaire démontre le caractère particulièrement lucratif du commerce illicite de produits de tabac et la capacité de structuration des réseaux de contrebande.

« Dans la perspective de la mise en œuvre de l’augmentation du prix du paquet de cigarettes qui conduira mécaniquement à développer l’attractivité des cigarettes de contrebande, les pouvoirs publics doivent continuer à intensifier la lutte contre toutes les formes de commerce illicite des produits du tabac et rappeler que la revente de produits du tabac est interdite hors des points de vente habilités. »

•• Ces peines requises par le Tribunal correctionnel de Marseille fait suite à trois autres affaires d’envergure de trafic de cigarettes qui ont été récemment jugées par les tribunaux de Lyon, Bobigny et Aix-en-Provence (voir Lmdt du 9 juin).

•• Philip Morris France SAS tient à rappeler que le marché parallèle estimé (cigarettes achetées en dehors du réseau officiel des buralistes) atteint en 2016 le niveau record de 27,1 % en France soit plus de 800 millions de paquets de cigarettes (voir Lmdt du 5 juillet). Les implications économiques, sociales et sécuritaires du commerce illicite des produits du tabac sont énormes : perte de recettes fiscales pour les gouvernements, diminution de l’efficacité des politiques en matière de santé publique, menace pour la sécurité publique en créant une source majeure de revenus illégaux pour le crime organisé et un impact majeur pour la pérennité de toute la filière légale des produits du tabac. »