Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
26 Juin 2016 | Trafic
 

TraçabilitéDéveloppé initialement par Philip Morris International, Codentify est un système numérique de marquage et de traçabilité visant à renforcer la sécurisation des flux logistiques de produits du tabac.

Il a été développé, mis en œuvre et déployé, sous des conditions techniques et financières apparemment satisfaisantes, ces dernières années, par les quatre grands de l’industrie du tabac (British American Tobacco, Imperial Brands, Japan Tobacco International, Philip Morris International) dans le cadre de l’association « Digital Coding & Tracking Association » (voir Lmdt des 2 avril 2014 et 10 juin 2013). Car tout système de traçabilité suppose un investissement conséquent et une évidente cohérence.

Cette association s’inscrivant dans le cadre de plusieurs accords de coopération avec l’Union européenne.

Seulement, tout est dit. La solution Codentify est entachée de ses liens avec l’industrie. Ce qui a été vivement contesté par tous ceux mettant en avant l’impératif d’une traçabilité strictement indépendante (voir Lmdt des 27 mai, 2 novembre et 17 décembre 2015).

Dans ce contexte, la solution « Codentify » a été cédée, ces dernières semaines, à la société française Inexto, filiale du groupe Impala.

• Inexto se présente comme un spécialiste de solutions de sécurisation des flux logistiques et de lutte contre le commerce illicite. Et dispose d’une expérience de plus de 10 ans dans le domaine de la traçabilité, ses solutions ayant déjà été mises en œuvre dans des secteurs comme le luxe et l’industrie pharmaceutique.

• Inexto est filiale du groupe diversifié Impala, créé en 2011 par Jacques Veyrat, ancien Pdg du groupe Louis-Dreyfus. Sa diversification passe par l’énergie (Direct Énergie), la gestion d’actifs, la confection (Maison Lejaby) mais aussi une base industrielle importante. Dont l’ensemble Arjo Systems/ Arjo Solutions / Inexto qui affiche 80 millions de chiffre d’affaires, 250 collaborateurs et 15 % de croissance l’année dernière.

Voir aussi Lmdt du 5 avril 2016.