Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Juin 2018 | Trafic
 

« Deux d’entre eux, un homme et une femme de nationalité russe, sont contrôlés suite à leur manipulation de quatre bagages. Il s’avère que ces deux personnes étaient en provenance de Saint-Pétersbourg (Russie), l’une d’entre elles étant résidente en Espagne », selon un communiqué des douanes de ce mardi 5 juin, annonce une dépêche AFP.

Dans leurs bagages, 250 cartouches de cigarettes de contrebande de différentes marques, d’une valeur d’environ 20 000 euros, ont été saisies. Les personnes ont été placées en retenue douanière et remises au service de la PAF de l’aéroport. « La provenance du tabac semble être l’Arménie selon les déclarations des intéressés », précisent les douanes qui soulignent que « cette saisie illustre parfaitement la mondialisation du trafic illégal, au même titre que le trafic commercial licite ».

Dans la région toulousaine, les cigarettes de contrebande sont en effet achetées principalement dans la principauté pyrénéenne d’Andorre.

Les douanes andorranes et françaises avaient d’ailleurs symboliquement lancé début avril les premiers contrôles avec des équipes mixtes de douaniers en application d’un nouvel accord de coopération bilatérale pour améliorer la lutte contre la contrebande de cigarettes (voir Lmdt des 7 et 17 avril).

Alors que la France a augmenté le 1er mars dernier le prix des cigarettes d’un euro, soit 8 euros pour le paquet de Marlboro Rouge ou de Gauloises blondes, en Andorre le tarif tourne autour de 3 euros pour ces mêmes paquets, rappelle l’AFP.