Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Mai 2019 | Profession
 

Dans Le Parisien / Aujourd’hui en France de ce samedi 18 mai, Guillaume Pépy (PDG de la SNCF) revient sur le projet, en voie d’expérimentation, de la vente de billets de train chez les buralistes (voir Lmdt des 30 et 28 avril, 26 février). Vente qui peut se faire par d’autres moyens, aussi.

Le Parisien : « Allez-vous continuer à fermer des points de vente dans les petites gares alors que tous les Français n’ont pas encore Internet ? »

Guillaume Pépy : « Si le nombre d’usagers est insuffisant pour couvrir le coût d’un guichet, c’est le contribuable qui paie la différence. Il faut le rappeler en cette période de Gilets jaunes où les gens protestent contre le niveau des impôts.

•• « Quand il n’y a ni guichet ni distributeur automatique, nous allons expérimenter à partir de cet été un outil de vente des billets TER et grandes lignes dans une cinquantaine de débits de tabac de France. Nous allons signer en juin un accord avec la Confédération des buralistes qui sont très moteurs sur le sujet. J’y crois beaucoup car les bureaux de tabac sont situés en centre-ville et sont ouverts tôt le matin et jusque tard le soir.

•• « Nous expérimentaux deux autres idées :
le « visio-guichet », c’est à dire l’installation dans les gares où il n’y a pas de personnel d’un écran grâce auquel vous pourrez dialoguer en vidéo à distance avec un agent SNCF.
et le guichet mobile (…) Dans les villages et les petites villes, les jours de marché, une camionnette SNCF vient vous donner accès à l’ensemble de l’offre SNCF
 ».