Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Mar 2018 | Observatoire
 

D’après l’étude publiée jeudi dernier – à la veille de l’ouverture au public du « Salon Livre Paris » – par l’institut GfK, les Français ont acheté 356 millions de livres, soit une diminution de 1 %, quand le chiffre d’affaires du marché a baissé de 1,2 % pour s’établir à près de 4 milliards d’euros.

S’il a connu des pics durant les mois de juillet et décembre, les ventes ont même subi une chute record de 8 % au premier trimestre de l’année dernière (sur fond de campagne des présidentielles ?)

Si le livre numérique affiche une nette progression de 9 %, à 13,2 millions d’exemplaires vendus, la prédominance du papier demeure. Le physique représente toujours 95 % des ventes et génère à lui seul 3,88 milliards d’euros de chiffre d’affaires, contre 97,5 millions d’euros pour le numérique.

•• Pour le marché, ces nouveaux chiffres illustrent certes un recul, mais pas une désaffection. Le livre reste le cadeau préféré des Français.

On compte 28,6 millions d’acheteurs actifs sur un an, acquérant au moins un exemplaire neuf sur cette période et y consacrant un budget de 116 euros en moyenne.

•• Parmi ces achats, la littérature générale et jeunesse domine avec 45 % des ventes. Et le Top 50 des ventes toutes catégories confondues, publié en janvier dernier, l’atteste. « Astérix et la Transitalique » est ainsi le livre le plus vendu en 2017, à 1,6 million d’exemplaires.

Il est suivi du roman de Raphaëlle Giordano sorti l’année dernière en format Poche, « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une ».