Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Avr 2018 | Observatoire
 

Après plusieurs années de recherche, Ikea est sur le point de s’installer dans le centre de Paris : 5 000 mètres carrés au cœur du centre commercial Madeleine (ex-Trois Quartiers), selon des informations du Figaro (édition 7 avril). 

•• Le groupe serait ainsi à quelques centaines de mètres d’un autre poids lourd de l’équipement de la maison, Leroy Merlin. « Nous testons de nouveaux formats dans différentes villes. Ce sont des laboratoires pour inventer le nouveau monde d’Ikea » qui débourserait environ 4,5 millions d’euros par an de loyer portant sur des locaux de 5 000 mètres carrés au cœur du centre commercial Madeleine (ex-Trois Quartiers).

•• « Le business model d’Ikea est né de la révolution de l’automobile », déclarait récemment Torbjorn Loof, propriétaire de l’enseigne. « Aujourd’hui, les jeunes n’ont même plus le permis de conduire. » Partout dans la distribution, des formats plus compacts, faisant la part belle au digital et au « click and collect », fleurissent dans les centres-villes. Ils représentent l’un des principaux relais de croissance du géant du meuble pour le futur : la clientèle urbaine à plus fort pouvoir d’achat permet de faire monter le panier moyen, selon l’analyse de l’entreprise.

•• Ikéa qui exploite un magasin dans le centre de Hambourg (photo) depuis quatre ans, prévoit d’en ouvrir d’autres à Copenhague et Londres, en 2019 et 2020. L’an passé, un point de vente éphémère avait ouvert dans le quartier de Shoreditch à Londres.

En fait, l’entreprise expérimente différents formats afin de se rapprocher de ses consommateurs. Il a ouvert l’an passé un magasin éphémère consacré à la cuisine à Stockholm : prévu pour six mois, il devrait rester ouvert un an de plus en raison de son succès. Les clients peuvent y prendre un rendez-vous pour une consultation d’une heure et demie afin de concevoir leur projet d’aménagement et passer commande. Il leur est également possible de retirer des achats passés sur Internet. En revanche, il est impossible d’acheter des produits sur place. Selon la direction, 70 % des clients de ce magasin n’iraient pas dans un Ikea traditionnel.

À Madrid, un showroom similaire, axé sur la chambre, est également en test.