Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Jan 2020 | Observatoire
 

Il y avait la bière sans alcool. Il y a désormais les spiritueux sans alcool.

Pernod Ricard lance dans dix pays – dont la France – « Ceder’s », un gin sans alcool. Les experts sont unanimes sur la réalité d’une tendance de fond.

Le « Ceder’s » a remporté un certain succès dans les bars et chez les cavistes au Royaume-Uni. Pernod Ricard a démarré la vente, également sur le marché britannique, de Celtic Soul, un whisky sans alcool. Et en Australie, le groupe français propose « Flight », un vin très faiblement alcoolisé (2°) de sa filiale Jacob’s Creek.

•• L’alcool sans alcool s’est imposé au monde de la nuit en quête d’expériences originales. Le mouvement est parti des États-Unis. « C’est le plus gros marché de vins et spiritueux. C’est toujours de là que partent les modes » explique Les Échos.

De fait, la consommation d’alcool recule dans de nombreux pays. La tendance à la modération est incontestable, et le phénomène concerne toutes les tranches d’âge. C’est vrai, exemple significatif, en Russie, où la consommation d’alcool a chuté de 17 à 14 litres par an ces dix dernières années, selon l’OMS.

Cela l’est aussi en France où elle a diminué de 30 % en vingt ans, à moins de 12 litres par an et par personne. Au Royaume-Uni, elle a baissé de 18 % entre 2014 et 2018. Un quart des jeunes des 16-24 ans ne boit pas d’alcool du tout.

•• Le coût de production de ces spiritueux sans alcool est le même que pour les « avec ». Les techniques d’élaboration sont identiques. Les flacons, très soignés, sont de la même facture. Le goût n’est pas sensiblement différent. « Les yeux fermés, un gin zéro peut passer pour son jumeau à 40 degrés » affirme-t-on chez Pernod Ricard.

Et le « zéro » échappe aux taxes qui frappent l’alcool, bien sûr : de 60 à 80 % selon les pays.

•• Parallèlement à la tendance « zéro », on voit se développer les spiritueux à degré alcoolique moindre. En 2018, le groupe français a créé deux « ultra-low » gin & tonic, à 0,5 degré d’alcool, sous la marque Gordon. Et Diageo (géant anglais des spiritueux) vient de lancer une vodka Smirnoff zéro sucre avec essences de vrais fruits, à 23 degrés et 87 calories.