Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Nov 2019 | Observatoire
 

Les ventes des opérations promotionnelles de la rentrée sont mauvaises dans les grandes surfaces. Les professionnels accusent la réglementation et la limitation des promotions. Certains évoquent un changement plus global du comportement des consommateurs, notamment des jeunes.

En tout cas, c’est peut-être une opportunité pour les buralistes accueillant dans leur point de vente une offre de proximité et de qualité : comme celle des « Partisans du Vin » (voir 21 août et 22 mars).

Le millésime 2019 des Foires aux vins a été mauvais. Nielsen annonce des ventes globalement en baisse de 10 % pour les vins en grandes surfaces pendant les huit semaines du 2 septembre au 27 octobre, selon Les Échos. Les foires représentant environ 15 % des ventes de vins des enseignes. Les champagnes plongent de 34 %.

•• Les distributeurs accusent une nouvelle législation rehaussant les prix de 10 % (par le relèvement du seuil de revente à perte) et limitant les promotions à 34 % du prix. L’impact a été immédiat.

Dans les hypermarchés Carrefour, la tradition voulait que le prospectus mette en avant dix grands vins avec la proposition d’une bouteille offerte pour une bouteille achetée. Selon un observateur, ce Top 10 générait 30 % des ventes de la foire aux vins. « Environ 90 % de la baisse des champagnes provient d’une baisse de la promotion » confirme l’expert distribution et vins chez Nielsen, Jean Glussot.

•• Le responsable d’une grande chaîne corrige cette analyse, sous couvert d’anonymat : « c’est toute l’année 2019 qui est mauvaise ». Les professionnels pointent une déconsommation pour le vin rouge, sauf les bio ou à haute valeur environnementale, en croissance.

D’autres expliquent que les jeunes générations ne s’y retrouvent pas dans le maquis des appellations, millésimes, cépages et autres châteaux. Le rouge paie aussi le succès de l’apéritif dînatoire, au rosé ou au vin banc, qui devient la norme dans les villes. La montée de la consommation hors foyer – dans les bars et les restaurants – ajoute au déclin des ventes de bouteilles.

Chez Système U, on note également le regain des … petits cavistes indépendants : « ils sont de plus en plus nombreux. Tous ne prospèrent pas, mais ils apportent une proximité et un contact ».