Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Nov 2018 | Observatoire
 

Dans son édition datée du 23 novembre Le Monde publie une enquête sur « la grande défiance fiscale des Français ». On y prend connaissance des résultats pessimistes d’une enquête, administrée par la Fondafip (Fondation internationale de Finances publiques), auprès d’un échantillon représentatif de 1070 personnes : les Français jugent inégalitaires la politique fiscale.

•• L’un des points de ce sondage porte précisément sur le sentiment que peuvent avoir les Français concernant certains impôts quant à leur « justification ».

• Ainsi, les taxes sur l’alcool et le tabac sont justifiées pour 75 % de nos concitoyens : 38 % « tout à fait justifiées » ; 37 % « plutôt justifiées ».

• Alors que 25 % ne les trouvent pas justifiées : 16 % « plutôt injustifiées » ; 9 % « tout à fait injustifiées ».

On suppose que le refus de cette partie de l’opinion publique s’appuie tant sur le niveau des taxes en question que sur leur principe.

•• Reste qu’il y a des impôts qui sont mentionnés comme encore plus justifiés : l’impôt sur la fortune (à 81 %) et l’impôt sur les sociétés (à 79 %). Les prélèvements fiscaux considérés comme les moins justifiés ? Les droits de succession (justifiés à 17 % seulement).