Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Fév 2020 | Profession
 

Tête de liste LR, soutenu par Rachida Dati, dans le 16ème arrondissement de Paris, le célèbre avocat Francis Szpiner a également droit à la Une du dernier numéro de l’Amateur de Cigares.

Et c’est simplement qu’il parle de sa passion au fil d’une interview.

•• Sur les origines de sa passion pour le cigare

« J’appartiens à une génération où le tabac était très présent dans la vie quotidienne, dans les universités, les palais de justice, les restaurants … On était loin, à l’époque, de la chasse aux fumeurs que nous connaissons aujourd’hui. Donc, je ne sais plus comment j’ai fumé mon premier cigare, mais je trouvais ça bien, car ça se fumait de manière moins machinale que la cigarette. Pour un cigare, on prend son temps, on fait durer le plaisir.

« C’est aussi pour moi un temps de réflexion. Quand j’ai un gros dossier, j’aime bien allumer un cigare pour faire une pause et réfléchir. »

•• Sur l’autorisation qu’il donne à ses clients de fumer dans son bureau

« J’ai toujours considéré que les gens qui viennent me voir ont une part d’angoisse, et interdire de fumer aux fumeurs, c’est ajouter du stress au stress (…) Je ne fréquente pas beaucoup les fumoirs. Pour moi, ils participent de cette volonté détestable de reléguer les fumeurs dans des ghettos. »

•• Sur ses relations avec Cuba

« La tentation d’aller visiter ce pays communiste ne m’a pas effleuré. Tous les croyants n’ont pas besoin d’aller à Rome ou à Jérusalem, ça n’enlève rien à la foi. Tant que les cigares cubains arrivent à Paris, ça me va. »