Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Oct 2017 | Institutions, L'essentiel
 

En pleine campagne de dénonciation – redondante – du « lobbying des cigarettiers vis-à-vis des parlementaires », l’initiative vaut d’être saluée.

Hier, 11 octobre, le député Olivier Véran (LREM / Isère) – rapporteur général de la commission des Affaires sociales (voir Lmdt du 28 juin) – a organisé une » table-ronde/audition », à l’Assemblée nationale, où l’on a pu entendre des propos contradictoires sur la politique anti-tabac du Gouvernement. Sans invectives ni polémiques stériles.

•• Participaient à cette table-ronde :

• le directeur général de Santé publique France, François Bourdillon (promoteur du « Moi(s) sans tabac » / voir Lmdt du 9 octobre), et le responsable du département santé de la Caisse nationale d’Assurance Maladie, Said Oumeddour ;
• le secrétaire général de la Confédération des buralistes, Jean-Luc Renaud, et son trésorier, Michel Guiffès ;
• des représentants de l’industrie du tabac : Clémence Rouquette (Seita) ; Éric Sensi-Minautier (BAT) ; Benoît Bas (JTI) et Julien Anfruns (Philip Morris France).

Le temps de quelques minutes, chacun a pu exposer ses positions et répondre au rapporteur. On reviendra sur certaines de ces interventions.

•• Une dizaine de députés étaient présents. Trois sont intervenus dont deux pour apporter leur soutien aux buralistes : Martine Wonner (LREM, Bas-Rhin) et Jeanine Dubié (NI, Hautes-Pyrénées / ci-contre).

Et cette dernière d’apporter un témoignage direct sur l’une des formes du marché parallèle : elle s’est adressée au rapporteur en lui montant l’écran de son ordinateur portable ; et de commenter ce que lui proposait un site où elle venait d’accéder, sans aucune difficulté, lui donnant la possibilité d’acheter du tabac moins cher que chez un buraliste … avec livraison par la poste et remise en cas de nouvelle commande.

Probant. Une pièce à conviction pour le rapporteur.

Et sourires gênés du côté des représentants du ministère de la Santé.

7 Oct 2017 | Trafic
 

Un couple de Sézanne commandait des cigarettes sur Internet et les revendait. Ils ont trafiqué ainsi jusqu’à 553 kilos au total. Avant de se retrouver, cette semaine, devant le tribunal de Châlons-en-Champagne. Elle en pleurs, lui se défaussant. 

•• Tout a commencé (ou continué) quand Monsieur a perdu son permis de conduire : les allers-retours vers la Belgique ou le Luxembourg, pour se fournir en tabac, devenaient impossibles. Madame a commencé par commander sur Internet pour elle et son ami (pour une consommation mensuelle de six pots de 300 grammes). Puis, pour quelques amis.

Alors, elle a carrément ouvert une page sur Facebook. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Marne : trafic de tabac en couple et sur Internet, déjoué par la douane   , ,
23 Sep 2017 | Trafic
 

Comme quoi il est absolument indispensable de coordonner la lutte contre le marché parallèle du tabac entre toutes les forces de l’ordre …

Récemment, ce sont les policiers de la brigade des stupéfiants de Brest qui ont interpellé – sur le parking d’un supermarché – un revendeur alors qu’il remettait des paquets de tabac à ses clients.

Le trafiquant avait créé son site internet pour son trafic.

 Commentaires fermés sur Brest : bug pour un vendeur de tabac sur internet  ,
16 Mai 2017 | Trafic
 

BougePas.fr : des panneaux publicitaires sont apparus dernièrement dans les rues parisiennes. Pas plus tard qu’hier après-midi sur les Champs-Élysées. Le service se présente apparemment comme une prestation de livraison en ligne.

Parmi les produits mis en avant sur ces panneaux : du fast-food, la pharmacie et le tabac. Sur le site, les cigarettes apparaissent même comme 2ème produit d’appel. Juste derrière l’offre McDonalds. Zone de livraisons : Paris et la petite couronne, de Montrouge à Puteaux, de Saint-Denis à Ivry-sur-Seine.

Petite remarque : faire appel à ce site consiste bel et bien à commander en ligne. Et en France, il est officiellement interdit d’acheter ou de vendre du tabac en ligne … n’est-ce-pas ?

 Commentaires fermés sur Un service de livraison de cigarettes à domicile ?  ,
13 Avr 2017 | Profession
 

La Française des Jeux lance son 7ème jeu de loterie de nouvelle génération, dans le cadre de la gamme illiko Action, qui permet de remporter jusqu’à 300 000 euros pour une mise de 3 euros. 

Ce jeu « Au Vol d’Or » – disponible sur le site fdj.fr et en applications mobiles – propose une « expérience de jeu divertissante, interactive et graphique dans un univers de banque avec des coffres à dérober », selon l’opérateur. 

Avec son montant de gain, « Au Vol d’Or » devient le 4ème de jeu la gamme illiko après « Cash », « Jackpot » et « Millionnaire » (500 000 euros et 1 million d’euros à gagner). Tout en venant compléter la gamme des jeux interactifs illiko Action déjà composée de six jeux : « Duel de Cartes », « Happy Dés », « Les Trésors du Nil », « L’Or des Caraïbes » (jeu issu du partenariat FDJ-Asmodee), « Keno Atlanta » et « Instant Loto » (jeu instantané inspiré du jeu Loto, qui propose des tirages à la demande).

En 2016 1,3 million de personnes ont joué sur le canal multimédia de La Française des jeux qui propose l’ensemble des jeux de tirage : « Euro Millions-My Million », « Loto », mais aussi « Keno » et « Joker+ » ainsi que plus d’une vingtaine de jeux « de grattage » interactifs illiko … dont des jeux exclusifs online.

 Commentaires fermés sur FDJ : lancement d’un nouveau jeu digital, « Au Vol d’Or »   ,
22 Jan 2017 | Trafic
 

En janvier 2015, à l’aéroport de Roissy, les agents de la Douane contrôlent deux colis en provenance du Royaume-Uni. À l’intérieur, 39 kg de tabac à narguilé conditionnés en 84 paquets, marchandise a priori achetée aux Émirats Arabes Unis. 

La Douane décide de laisser arriver les colis à leur destinataire, habitant dans le Loir-et-Cher à Salbris. Contrôlé à son domicile, l’homme âgé de 35 ans ne dispose, évidemment, d’aucun document lui permettant de justifier la détention de cette marchandise. Il est donc poursuivi pour contrebande. Et jugé deux ans après. 

À la barre du tribunal correctionnel de Blois, ce mardi 17 janvier, il explique qu’il a passé la commande sur Internet à un Turc qui vit au Royaume-Uni et qui l’a contacté via Facebook. Il indique qu’il s’agissait d’une commande groupée pour des amis.

La présidente lui demande alors pourquoi il n’achète pas son tabac à narguilé chez les buralistes. « Ces produits-là, cette marque-là, on ne la trouve pas … » répond benoîtement le prévenu. Lire la suite »

29 Déc 2016 | Observatoire
 

En parallèle de leur attrait croissant pour le commerce numérique (57 milliards d’euros de dépenses l’an dernier), les Français font toujours état d’un intérêt croissant pour le commerce local, synonyme de proximité, humanité et instantanéité.

Dolmen (spécialiste du marketing client local) et l’institut Opinion Way ont mené l’enquête après de 1 025 Français. L’enjeu : comment garder son ADN de commerce de proximité tout en s’adaptant à ce consommateur connecté ?

• Plus de huit Français sur dix considèrent que les commerçants locaux de proximité répondent à leurs attentes au sujet de la qualité des produits vendus (88 %), de l’accueil en magasin (82 %) et de la disponibilité des produits (80 %). Mieux, pour la majorité d’entre eux c’est au niveau local que les commerçants connaissent le mieux leurs attentes.

À l’inverse, les acteurs de la distribution -rompus à la collecte des données et à leur exploitation – ne figurent pas parmi les favoris des sondés : seuls 50 % d’entre eux jugent qu’Amazon les connaît vraiment ; et pour les supermarchés/hypermarchés ce chiffre tombe à 47 %.

• Les Français ont un tropisme pour la communication locale. Près d’un sur deux la plébiscite (49 %). Largement devant les campagnes nationales (26 %) et régionales (20 %). C’est donc sans surprise qu’ils sont majoritairement enclins – 59 % exactement – à être sollicités par leur commerçant local dont ils apprécient la communication tout en dénonçant, toutefois, les éventuels « envahissements ».

 Derrière les opérations promotionnelles (51 % des sondés les demandent), la principale attente des Français vis-à-vis des commerçants de proximité est … l’élargissement des horaires d’ouverture (28 %). Suivi, d’assez près, par une communication davantage personnalisée (21 %).

• Pour moderniser le commerce local, les Français prônent un recours au numérique. Précisément, 66 % jugent cet appui indispensable à la captation de nouveaux clients. Et 65 % disent même qu’il est indispensable à la survie économique des commerces !

• Pour donner aux commerçants locaux les moyens de la personnalisation, les Français sont prêts à s’investir. Plus de 7 sur 10 accepteraient : de répondre à des sondages régulièrement (74 %), à évaluer les enseignes où ils effectuent leurs courses (74 %), à faire un retour sur les produits achetés (71 %). Voire à donner leur e-mail (64 %). Mais, jusqu’à un certain point : 25 % de la population seulement accepterait la géolocalisation pour obtenir des offres pertinentes ; 22% la divulgation … du montant de leurs revenus et 17% des répondants … la révélation de leurs convictions religieuses pour bénéficier d’offres sur mesure.

 Commentaires fermés sur Satisfaits de leur commerce de proximité, 66 % des Français lui recommandent tout de même de prendre un virage digital …  ,
27 Oct 2016 | Trafic
 

05.12-Tabac-InternetOn sait que les achats de tabac sur Internet sont désormais formellement interdits et que la Douane dispose désormais de moyens pour endiguer un flux de commerce clandestin dont on soupçonne qu’il s’aggrave au fil du temps (voir Lmdt des 6 avril 2016, 13 octobre 2015 et 5 décembre 2014).

À ce trafic de « fourmi postal » correspond un travail de fourmi : celui des douaniers. Par définition, peu spectaculaire. Mais qui mérite d’être connu. Récemment, lors de l’assemblée générale des buralistes du Calvados, un exemple du travail de la Douane dans ce domaine a été présenté. Édifiant. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Douane : un exemple de lutte contre les achats de tabac sur Internet  ,
28 Sep 2016 | Profession
 

Seminaire sept 2016Le séminaire « de rentrée » des présidents de chambres syndicales de buralistes s’est tenu, ce mercredi 28 septembre (voir Lmdt du 26 septembre). Un séminaire en ligne …

•• Un séminaire en ligne avec l’actualité syndicale :

 nouvelles taxes sur le tabac (voir Lmdt du 23 septembre) : « la hausse de la fiscalité, c’est au Parlement que ça va se jouer… » a expliqué Pascal Montredon qui a annoncé, dans un premier temps, une campagne de sensibilisation des élus politiques par les chambres syndicales.

 paquet neutre : « le ministre Christian Eckert nous a bien précisé qu’il y aurait reprise de tous les produits qui seront non-conformes au 1er janvier. Il n’empêche que j’appelle à la plus grande prudence dans la gestion des commandes tabac, dès maintenant ». Lire la suite »

6 Août 2016 | Trafic
 

manufacture cigare internetLes aficionados au cigare premium ont leurs petits secrets. Sur leurs goûts, leur façon de s’aménager un agréable moment de dégustation, leur approvisionnement …

C’est ainsi qu’au détour d’une conversation – chez un buraliste de province, qui plus est une civette … – on apprend que tel ou tel amateur est devenu fidèle de tel ou tel site de commande en ligne.

Par exemple, ce site spécialisé dans le cigare premium de Costa Rica, auquel nous avons pu accéder et présenté comme « votre manufacture de cigares premium en ligne ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Marché parallèle du tabac : « votre manufacture en ligne … »  , ,