Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Fév 2017 | Profession
 

Voici les principaux messages de Pascal Brie (président de la chambre syndicale des buralistes de l’Aube) – repris dans les médias – lors de l’opération menée, ce jeudi matin, devant la préfecture de Troyes (voir Lmdt de ce 16 février).

« Les carottes sont l’emblème des buralistes. Elles sont déversées parce qu’on est des laissés pour compte. On est là aujourd’hui parce qu’on a un gros souci avec le marché parallèle et depuis l’arrivée du paquet neutre, on a perdu 15 % de volume de ventes, en moyenne, en décembre et janvier. Et ce ne sont pas les fumeurs qui ont arrêté, mais les fumeurs qui ont acheté aux frontières. » 

« C’est une opération symbolique d’une vingtaine de collègues pour montrer qu’on n’est pas content. Beaucoup voulaient venir, mais ils ont dû rester travailler dans leur établissement parce que les temps sont très durs actuellement.

« On fait une demande concrète aux élus. On attend d’avoir un plan d’action contre le marché parallèle, on veut qu’ils le mettent dans leur programme de campagnes. On veut la traçabilité jusqu’à nos caisses et des peines plus sévères contre tous les contrevenants ».

2 Fév 2017 | Trafic
 

L’amendement sur la traçabilité du tabac présenté hier en commission des Lois de l’Assemblée nationale (voir Lmdt du 1er février) a été défendu par Jean-Christophe Lagarde.

Il a été immédiatement rejeté par le rapporteur Yves Goasdoué (PS, Orne), sous motif que cet amendement est « un cavalier » n’ayant pas de rapport avec le projet de loi discuté.

1 Fév 2017 | Trafic
 

Où l’on reparle de traçabilité des produits du tabac. À l’Assemblée nationale, un amendement de commission a été déposé, ce 30 janvier, au projet de loi « Sécurité publique ».

Il est formulé par Thierry Benoit (Ile-et-Vilaine / voir Lmdt du 26 novembre 2015) et co-signé par Arnaud Richard (Yvelines) ainsi que Jean-Christophe Lagarde (Seine-Saint-Denis), tous les trois du groupe UDI.

Dans son exposé sommaire, il est indiqué que cet amendement vise à supprimer plusieurs articles du code de la Santé qui « permettent aux fabricants de tabac d’être maîtres d’œuvre de la traçabilité des produits du tabac, ce qui est contraire au Protocole de l’OMS.

« Cet amendement permettrait une mise en œuvre immédiate du Protocole de l’OMS pour éliminer le commerce illicite du tabac » (voir Lmdt du 8 novembre 2016 et du 17 décembre 2015).

L’amendement devrait être examiné ce matin par la commission des Lois, saisie au fond.

 Commentaires fermés sur Amendement « traçabilité » à l’Assemblée nationale  ,
27 Déc 2016 | Trafic
 

Ce mercredi 21 décembre, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker a reçu un courrier de quatre députés français – tous socialistes – relatif à la mise en œuvre des articles de la directive Tabac européenne qui ont trait à la mise en place d’un système de traçabilité des produits du tabac.

Ce courrier a été signé par Michèle Delaunay (députée de Gironde / voir Lmdt du 22 novembre et 19 octobre 2016) Philip Cordery (Français établis hors de France / voir Lmdt des 10 novembre et 9 juin 2015), Jean-Louis Touraine (Rhône / voir Lmdt du 10 septembre 2015) et Gérard Bapt (Haute-Garonne / voir Lmdt des 29 novembre 2016). Nous reproduisons ce courrier intégralement. Lire la suite »

16 Nov 2016 | Profession
 

François de RugyEntre signature du Contrat d’avenir 2017-2021 (voir Lmdt du 15 novembre) et examen par le Sénat des nouvelles taxes sur le tabac (voir Lmdt du 15 novembre), le député ex-écologiste et désormais socialiste de Loire-Atlantique, François de Rugy, interpelle le ministère de de l’Économie et des Finances sur la situation des buralistes en France, via une question écrite déposée ce mardi 15 novembre. Une question qui mêle plusieurs sujets, de façon un peu brouillonne mais non sans pertinence. 

•• « Dans le cadre de la lutte contre le tabagisme, la hausse des taxes sur le tabac est tout à fait légitime. Cela ne doit pas se faire au détriment des buralistes qui sont des commerçants de proximité assurant la distribution d’autres produits et services (dont la presse, également en baisse).

La hausse des prix du tabac entraîne un développement des importations illicites et de la contrebande, ce qui contribue au tabagisme et à la baisse de perception de taxes. Il apparaît nécessaire que soient encore renforcés les dispositifs de traçabilité des produits. Lire la suite »

8 Nov 2016 | Trafic
 

F BarbierCe lundi 7 novembre, avec Jean-Jacques Bourdin sur RMC , le député PS Frédéric Barbier, auteur du fameux rapport sur les  buralistes (voir Lmdt du 20 octobre 2015), est revenu sur l’une ses propositions : la mise en place d’une traçabilité indépendante des produits du tabac.

Dans son style direct, l’animateur lui demande si les fabricants organisent la contrebande du tabac en Europe. Frédéric Barbier lui répond qu’en tout cas les fabricants assurent disposer d’une traçabilité « sans faille » et qu’il en doute … en rapportant une anecdote que certains trouveront révélatrice et d’autres passablement tirée par les cheveux. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Frédéric Barbier à l’offensive sur la traçabilité avec son assistante « fine mouche »  ,
18 Oct 2016 | Profession, Trafic
 

La Lettre de l'ExpansionDans son édition du 17 octobre, La Lettre de L’Expansion (voir Lmdt des 27 septembre et 7 octobre) annonce : « Le Contrat d’avenir État-buralistes, qui doit être signé en novembre, outre la hausse de rémunération de ces derniers, devrait instaurer une traçabilité des quelque 3 milliards de contenants du tabac (cartouches, paquets, poches de tabac à rouler) commercialisés en France chaque année grâce à l’apposition d’un timbre sécurisé.

« Un marché de plusieurs millions d’euros annuels, qui intéresse notamment les imprimeurs de sécurité français La Poste, l’Imprimerie nationale et Oberthur ».

 Commentaires fermés sur « La Lettre de l’Expansion » revient sur le marché de la traçabilité du tabac  ,
7 Oct 2016 | International, Trafic
 

SICPA-logoC’est La Lettre de l’Expansion qui nous apprend que « l’Équateur est le premier pays à lancer un appel d’offres pour mettre en place la traçabilité des produits du tabac, sans lien avec les cigarettiers (…) C’est l’entreprise suisse Sicpa (voir Lmdt du 5 avril 2016) qui a remporté ce marché ».

•• Dans une note explicative, diffusée dans les milieux au fait des thématiques tabac, Sicpa rappelle que « l’Équateur est l’une des 23 Parties (dont l’UE / voir Lmdt du 18 juin 2016 / et la France / voir Lmdt du 28 octobre 2015) à avoir ratifié le Protocole de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour éliminer le commerce illicite du tabac (…) Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Équateur : Sicpa emporte un appel d’offres pour la traçabilité du tabac  
26 Juin 2016 | Trafic
 

TraçabilitéDéveloppé initialement par Philip Morris International, Codentify est un système numérique de marquage et de traçabilité visant à renforcer la sécurisation des flux logistiques de produits du tabac.

Il a été développé, mis en œuvre et déployé, sous des conditions techniques et financières apparemment satisfaisantes, ces dernières années, par les quatre grands de l’industrie du tabac (British American Tobacco, Imperial Brands, Japan Tobacco International, Philip Morris International) dans le cadre de l’association « Digital Coding & Tracking Association » (voir Lmdt des 2 avril 2014 et 10 juin 2013). Car tout système de traçabilité suppose un investissement conséquent et une évidente cohérence.

Cette association s’inscrivant dans le cadre de plusieurs accords de coopération avec l’Union européenne.

Seulement, tout est dit. La solution Codentify est entachée de ses liens avec l’industrie. Ce qui a été vivement contesté par tous ceux mettant en avant l’impératif d’une traçabilité strictement indépendante (voir Lmdt des 27 mai, 2 novembre et 17 décembre 2015).

Dans ce contexte, la solution « Codentify » a été cédée, ces dernières semaines, à la société française Inexto, filiale du groupe Impala.

• Inexto se présente comme un spécialiste de solutions de sécurisation des flux logistiques et de lutte contre le commerce illicite. Et dispose d’une expérience de plus de 10 ans dans le domaine de la traçabilité, ses solutions ayant déjà été mises en œuvre dans des secteurs comme le luxe et l’industrie pharmaceutique.

• Inexto est filiale du groupe diversifié Impala, créé en 2011 par Jacques Veyrat, ancien Pdg du groupe Louis-Dreyfus. Sa diversification passe par l’énergie (Direct Énergie), la gestion d’actifs, la confection (Maison Lejaby) mais aussi une base industrielle importante. Dont l’ensemble Arjo Systems/ Arjo Solutions / Inexto qui affiche 80 millions de chiffre d’affaires, 250 collaborateurs et 15 % de croissance l’année dernière.

Voir aussi Lmdt du 5 avril 2016.

 Commentaires fermés sur Traçabilité : la technologie Codentify cédée à la société française Inexto  
 

Bruno Le Roux PSQuand il arrive à Bruno Le Roux (président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale / voir Lmdt des 23, 13 et 11 novembre ainsi que du 20 octobre 2015) de croiser des buralistes, ces jours-ci, il leur fait passer des « messages forts » :

• il n’y aura pas de délais sur la mise en œuvre du paquet neutre ;

• l’urgence est de mettre en place un système indépendant de traçabilité du tabac ;

• il faut s’attendre à une nouvelle et sensible hausse des prix du tabac ;

• à terme, la Française des Jeux va délaisser son réseau physique de détaillants, au nom de la révolution du numérique.

De quoi mettre de l’ambiance dans le réseau. A confirmer. Mais c’est du moins ce qu’ont entendu ces buralistes.