Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Avr 2018 | L'essentiel, Profession
 

En janvier dernier, Strator (voir Lmdt des 15 décembre et 27 octobre 2017) a réalisé une enquête de satisfaction auprès de 800 clients buralistes, pas moins : 91 % se déclarent satisfaits, voire très satisfaits. 

•• Dans le détail, les indices de contentement (« satisfait et très satisfait ») sur la fiabilité et la qualité atteignent :
. 91 % pour le logiciel ;
. 92 % pour le Terminal de Point de Vente ;
. 92 % pour l’accueil, l’écoute et le conseil du Centre de Relation Clients ;
. 94 % pour la maintenance.

•• Plus … neuf clients sur dix déclarent souhaiter renouveler leur contrat.

Ainsi, 40 % des buralistes interrogés se considèrent comme des ambassadeurs de la marque et sont prêts à recommander Strator à leurs confrères.

•• De fait, Strator a beaucoup investi en R&D ces dernières années en se dotant d’un département technique qu’il a voulu à la hauteur des attentes du marché.

Avec le TPV au cœur des priorités. Depuis 2017, celui-ci a gagné en ergonomie, en finesse et donne accès à une technologie Full Cloud : hébergement de multiples services, optimisation des échanges de données et utilisation de services mobiles (pilotage d’activités à distance). En temps réel et en toute sécurité.

•• « Notre stratégie d’investissement, orientée sur la qualité du matériel et le dimensionnement du Centre de Relation Clients, s’avère payante » commente Jacques Couret, directeur général des activités Strator et Télé[email protected] de Logista France.

« Nous devons pour autant rester humble et développer nos efforts sur les fonctionnalités, pour nous permettre d’accompagner plus encore nos clients dans la diversification ; elle-même devant contribuer au développement de leur chiffre d’affaires ».

29 Déc 2017 | Profession
 

Il s’agit d’une première. 

Rappelons que la déclaration de stocks correspondant aux changements de prix, en vigueur à partir de ce mardi 2 janvier, se fera en ligne (voir Lmdt du 27 décembre).

•• Cette procédure a été validée par la DGDDI (Douane) et la Confédération (voir Lmdt du 24 décembre). Elle remplace la « déclaration papier » qui était à envoyer à la Douane. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Déclaration de stocks dématérialisée : en ligne, le 1er janvier  , ,
28 Déc 2017 | Pression normative
 

Au 1er janvier, tous les commerces en France (et pas seulement les buralistes) devront être équipés de logiciels de caisse certifiés.

•• Ceci dans un climat général de suspicion, de la part de certains secteurs de l’administration, pas toujours agréable à vivre : entre lourdes remarques sur « l’argent qui était systématiquement mis de côté » et les histoires finement colportées sur ces patrons de brasserie qui profitent de l’hiver pour faire des travaux. Comme le dirait un restaurateur ami : « quand je travaillais aux États-Unis, je n’avais pas la tentation de frauder car personne ne me soupçonnait de frauder ! ».

•• C’est aussi Francis Palombi (président de la Confédération des Commerces de France) qui regrette « l’état d’esprit que crée cette réglementation en laissant entendre que tous les commerçants étaient jusqu’à présent des fraudeurs » (Le Monde du 27 décembre). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur TPV : entre passages aux logiciels certifiés et suspicion systématique  ,
15 Déc 2017 | Profession
 

Comme on le sait, la Loi de Finances 2016 impose à tous les commerçants, et autres professionnels assujettis à la TVA, d’enregistrer les paiements de leurs clients au moyen d’un logiciel de comptabilité ou d’un système de caisse sécurisés et certifiés, au 1er janvier 2018.

Strator annonce s’inscrire déjà dans cette démarche avec l’obtention, pas évidente du tout, du certificat du LNE (le Laboratoire national de Métrologie et d’Essais).

•• L’obligation d’enregistrer les paiements au moyen d’un outil de comptabilité ou de caisse sécurisé et certifié devrait, en effet, rendre impossible la fraude consistant à reconstituer par un logiciel frauduleux des tickets de caisse pour soustraire des paiements en espèces de la comptabilité. Ainsi, à compter du 1er janvier 2018, tout commerçant ne pouvant pas justifier d’un système d’encaissement sécurisé anti-fraude sera exposé à une amende de 7 500 euros. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Lutte contre la fraude : Strator certifié LNE  ,
27 Oct 2017 | Profession
 

Toujours surprenant le stand de Logista France au Losangexpo qui s’est tenu la semaine dernière (voir Lmdt des 21 et 22 octobre). Comme ce « Lounge » de 180 mètres carrés, représentatif d’une véritable vision du métier de buraliste et de sa capacité d’adaptation au marché.

Au cœur de cet espace, trois grandes thématiques : l’innovation portée par les nouveautés Strator ; la diversification impulsée par la SAF au travers de son concept store et de ses corners ; la digitalisation avec l’arrivée de l’appli 100 % buraliste (voir Lmdt du 6 octobre).

Premier focus : les dernières fonctionnalités Strator pour faciliter encore plus le rôle entrepreneurial et gestionnaire du buraliste.

•• Dynamisation du point de vente

Le « Happy Hour » ou comment choisir des tranches horaires durant lesquelles des produits seront vendus à des conditions tarifaires particulières ? Avec Strator, le buraliste peut cibler la sortie des écoles en proposant, de 16 à 17 heures, deux paquets de biscuit pour le prix d’un. Lire la suite »

22 Oct 2017 | Profession
 

Fidèle à son esprit d’innovation, incarné par le premier passage à la voile du Grand Nord du Défi Bimedia (voir Lmdt du 23 septembre), Bimedia présente à Losangexpo les nouvelles améliorations apportées à son logiciel d’encaissement et de gestion (Stand D8-E7).

•• Avec deux nouveaux modules jouant sur la mobilité

• « Produit » assiste les buralistes dans la passation de commandes de produits taxables, automatiquement, à partir de leurs données de ventes et de leur stock. Après réception de la marchandise, le commerçant pointe sa livraison et à la validation, le stock est automatiquement mis à jour sur toutes les références. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Bimedia à Losangexpo (3) : le défi de la gestion simplifiée, pour de vrai   ,
21 Oct 2017 | Profession
 

Sur son stand Losangexpo – au décor inspiré du Défi Bimedia (voir Lmdt du 23 septembre) – Bimedia met franchement le cap sur la diversification. Stand D8-E7.

•• Pour ses clients ayant une activité café-bar et/ou
 brasserie, Bimedia s’est associé à l’Addition, la caisse 
iPad n°1 en restauration, pour proposer le logiciel d’encaissement et de gestion « Bimedia 
Brasserie by l’Addition ». Un outil pensé aux côtés de restaurateurs.

Conviviaux et simples d’utilisation, les différents modules et les plus de 300 fonctionnalités du terminal de point de vente font gagner du temps et de l’argent. Lire la suite »

20 Oct 2017 | Profession
 

Sur un stand à la thématique « Grand Nord » – à l’image du Défi Bimedia du navigateur Yvan Bourgnon (voir Lmdt du 23 septembre) –  la récente certification NF 525 du logiciel Bimedia d’encaissement et de gestion sera particulièrement mise en avant pour cette édition 2017 de Losangexpo. Sujet réglementaire plus que sérieux qui ne doit pas occulter pour autant l’enrichissement de la gamme de services. Stand D8-E7.

•• On le sait, à compter du 1er janvier 2018, tous les commerçants équipés d’un logiciel de caisse devront posséder un système d’encaissement répondant aux conditions de sécurisation, de conservation et d’archivage des données. L’objectif de cette réglementation, décidée lors de la loi de finances 2016, s’inscrit dans la lutte contre la fraude à la TVA et plus généralement fiscale. Les commerçants ne respectant pas cette obligation s’exposent à une amende de 7500 euros, renouvelable jusqu’à mise en conformité de la norme, tout de même.

Pour cette mise en conformité, Bimedia a fait le choix du processus de certification délivré par Infocert, secrétariat technique de l’Afnor : audit technique du logiciel et audit du système qualité réalisés sur site ; analyse des flux de données et de la documentation du logiciel.

Le logiciel d’encaissement développé par Bimedia a obtenu la certification (avec le droit d’usage) de la marque NF525 et, de ce fait, la conformité à la norme ISO/CEI 25051 qui atteste de l’intégrité du système d’encaissement. La version certifiée du logiciel sera déployée progressivement sur le parc clients à compter de décembre 2017, sans surcoût. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Bimedia à Losangexpo (1) : du défi de la certification à la réalisation d’un nouveau site   , ,
21 Sep 2017 | Profession
 

Sur un marché en totale ébullition où les usages évoluent au fil des nouveautés, l’acquisition de smartphones d’occasion devient une tendance de consommation significative : un Français sur dix est adepte du mobile d’occasion et 57 % de nos compatriotes se disent intéressés par les solutions de revente.

Les études évaluent le marché des smartphones d’occasion reconditionnés à 222,6 millions d’unités en 2020. C’est à dire que sa croissance annuelle est de plus de 22 % actuellement.

•• On comprend, dès lors, que Strator se soit rapproché de Remade – le numéro 1 du reconditionnement de smartphones en France – pour proposer au réseau des buralistes un nouveau service : le « store-to-web » pour l’achat de ces appareils d’occasion.

•• C’est-à-dire ? Le « store-to-web » permet de renvoyer le client d’ un magasin de proximité vers le site e-commerce d’un partenaire  pour acquérir un produit d’ une certaine valeur ajoutée, non disponible dans le point de vente lui-même.

Avantage pour le magasin : ni stockage du produit, ni immobilisation de trésorerie. Et de nouveaux clients.  Avantage pour le client : il peut utiliser un autre moyen de paiement que ceux du web, carte bancaire ou Paypal.

•• Comment ça marche ? Le consommateur choisit son smartphone et le paie auprès du buraliste qui lui délivre un code secret. Sur le site, il renseigne alors le code secret ainsi que le numéro de série, mentionné sur la recharge achetée, puis il doit valider. Seconde étape, toujours sur le site : remplir les informations client (nom, prénom, adresse de livraison, numéro de téléphone et adresse mail). L’achat est alors définitivement validé. Et l’envoi du produit se fait dans les 72 heures par colissimo.

•• « Strator contribue au dynamisme du réseau des buralistes et à lui apporter des solutions génératrices de chiffre d’affaires. C’est pourquoi nous nous sommes rapprochés du n°1 du reconditionnement de smartphones en France, car cette offre permet d’attirer une nouvelle clientèle dans le point de vente et de compléter ses revenus », explique Jacques Couret, directeur général opérationnel de l’activité Strator chez Logista France. 

•• Leader européen du smartphone reconstruit, avec plus d’1 millions d’unités premium vendues, Remade est l’unique acteur  intégré sur le marché du smartphone reconditionné. Avec plus de 350 collaborateurs dans ses usines et un développement international pour accroître son leadership.

 Commentaires fermés sur Smartphones d’occasion sur Strator   ,