Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Fév 2020 | Profession
 

Free étend la distribution de son offre Freebox. Elle est désormais intégrée aux 1 000 bornes Free accessibles en libre-service – depuis 2014 – dans tout le réseau « Maison de la Presse » ainsi que chez des buralistes.

•• L’opérateur continue de faciliter ainsi la possibilité à ses abonnés de souscrire une Freebox en 3 minutes.

Une fois l’éligibilité du logement, testée à l’aide d’un numéro de téléphone fixe ou d’une adresse, l’utilisateur sélectionne l’offre Freebox à laquelle il souhaite souscrire et la valide après avoir saisi ses coordonnées et ses informations bancaires.

•• « Avec des modes de consommation qui évoluent en permanence, nous avons à cœur de proposer de nouveaux services à nos clients et d’apporter des solutions de diversification innovante à nos commerces culturels de proximité sous enseigne Maison de la Presse, mais également aux 22 000 marchands de journaux et buralistes avec lesquels nous travaillons au quotidien » souligne Arnaud Ayrolles, président du Groupe NAP, dans le communiqué d’annonce.

22 Nov 2019 | Profession
 

Véritable succès l’an passé, le concept de téléphonie mobile « Christmas Box » de la SAF est redéployé (voir 14 novembre 2018).

Un concept imaginé pour permettre aux buralistes de proposer une sélection de Cartes SIM et de Packs téléphonie, renforçant d’un coup l’offre du point de vente et donc … le chiffre d’affaires au moment de ce mois de décembre, toujours propice au business.

•• La Christmas Box se compose d’un présentoir servant de support à la représentation d’une offre de téléphonie complète et sélectionnée parmi les meilleures ventes du marché, en partenariat avec les marques Orange, SFR et désormais … Bouygues Télécom.

•• Dynamique, moderne et pratique, le présentoir rotatif (L20 x l20 x H25cm), prend peu de place sur le comptoir du buraliste, mais offre une visibilité certaine pour tous les clients à chaque passage en caisse. Les écrans Strator diffuseront, de plus, des spots publicitaires, pendant toute la période de fin d’année.

•• Enfin, le concept Christmas Box en forme de cadeau de Noël a été conçu afin d’éviter tout risque de démarque : Les offres des opérateurs sont représentées sur les quatre faces du présentoir.

•• Avec le concept Christmas Box, « la SAF concrétise sa volonté́ d’apporter de réelles solutions aux buralistes et marchands de journaux pour leur permettre de mettre en avant et de valoriser leurs offres, d’optimiser et de dynamiser leur espace de vente, mais aussi d’améliorer l’accueil et le conseil auprès de leur clientèle » explique Jacques Couret, Directeur Général de la SAF.

« En proposant un présentoir exclusivement dédié́ aux produits de téléphonie et composé d’une offre particulièrement attractive, nous sommes vraiment en adéquation avec nos objectifs. » Lire la suite »

23 Oct 2019 | Profession
 

Le plus smart des téléphones est énergivore … qui l’ignore ?

Première cause de frustration de millions d’utilisateurs, la batterie faible alimente la nouvelle phobie des temps connectés : c’est la nomophobie ou peur excessive d’être séparé de son téléphone mobile. Neuf personnes sur dix ressentiraient de la « panique » lorsque la charge chute à 20 % ou moins.

SAF a donc choisi de s’associer à la marque iconique Duracell – premier fabricant mondial de piles et leader dans l’innovation de l’énergie portable – qui s’est lancé sur la vague des powerbanks, avec son produit Duracell POWERBANK.

•• Ces petites batteries externes de qualité supérieure permettent de charger un téléphone, une e-cigarette, une tablette ou tout autre type d’appareil rechargeable par USB.

• Première performance : une recharge deux fois plus rapide qu’une prise murale.

• Deuxième atout : dix niveaux de sécurité visant à protéger les appareils.

•• Afin d’accompagner le lancement, Duracell lance une campagne via les caisses Strator.

•• Idée cadeau ou besoin au quotidien … cet accessoire, innovant, indispensable et basé sur un capital de marque, sera parfait à proposer aux clients pour la fin d’année ! Prix de vente conseillé : 24,99 euros le petit format 24 heures ; 34,99 euros le format plus grand 48 heures.

Quand les buralistes peuvent faire la différence … Voir aussi Lmdt des 19 et 21 mars ainsi que du 21 octobre).

19 Mar 2019 | Profession
 

La SAF lance un concept nouveau pour mettre en avant la téléphonie mobile – cartes SIM et packs – dans le point de vente : la Lucky BOX.

Le présentoir, dans un nouveau design de PLV, sert de support à une offre de téléphonie complète et sélectionnée parmi les meilleures ventes du marché, en partenariat avec Orange, SFR et Lebara.

•• Lucky BOX décline, ainsi, trois offres :
Club : 15 références, soit 8 Packs, 7 Cartes SIM (+ 13 références offertes)
Casino : 24 références, soit 12 Packs, 12 Cartes SIM (+ 25 références offertes)
Jack-Pot : 52 références, soit 27 Packs et 25 SIM (+ 60 références offertes). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur La Lucky BOX de SAF : pour mettre en valeur son offre et … animer son point de vente  ,
14 Nov 2018 | Profession
 

La SAF lance un nouveau concept de téléphonie mobile innovant et unique : Christmas BOX.

Cette « boîte » aux allures de cadeau de Noël propose une offre complète et sélectionnée parmi les meilleures ventes du marché, en partenariat avec Orange, SFR, …

•• Dynamique, moderne et pratique, ce présentoir rotatif, dédié à l’univers du mobile, permettra de valoriser particulièrement les offres de Cartes SIM et de Packs téléphonie pendant les fêtes de fin d’année. Lire la suite »

3 Nov 2017 | Observatoire
 

Après un certain retard à l’allumage, la très attendue Orange Bank (voir Lmdt des 30 juin et 25 avril) a atterri, ce jeudi 2 novembre, sur les smartphones. Avec une offre calibrée pour « dynamiter le système bancaire traditionnel » selon une médiatisation à la hauteur du budget publicitaire d’Orange. 

•• Orange Bank, c’est :
• un compte 100 % mobile, ouvert à tous ;
• une large possibilité d’ouverture : en ligne, sur application mobile ou dans les 144 boutiques Orange ;
• un fonctionnement en temps réels avec des découverts autorisés ;
• une gratuité à condition de s’en servir.

•• Objectif de Stéphane Richard, le patron d’Orange : séduire 400 000 utilisateurs dès la première année, et deux millions dans dix ans. Orange va pouvoir s’appuyer sur son fichier de 30 millions de clients en France, dont 22 millions dans la téléphonie mobile.

•• Première analyse critique, côté Nickel (voir Lmdt des 31 octobre et 28 septembre) :
• l’ouverture d’un compte Orange est longue (3 à 5 jours) ;
• la gratuité annoncée est en trompe-l’œil : frais pour non-utilisation (5 euros par mois); beaucoup de frais d’incidents, notamment par rapport au découvert (comme les banques traditionnelles). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Orange Bank … pas si innovant, ni si accueillant que le Compte Nickel des buralistes   ,
29 Juil 2017 | Observatoire
 

Dans la ligne de mire du Gouvernement, à la recherche du moindre centime : l’astuce fiscale mise en place par SFR et Bouygues Telecom pour réduire la TVA applicable aux forfaits facturés à leurs clients, à travers leurs « offres kiosque ». 

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, « conscient des abus » des opérateurs, réfléchirait à un dispositif permettant d’encadrer la pratique qui pourrait intervenir dès le prochain projet de loi de finances, à la rentrée.

De quoi s’agit-t-il ? En tout cas, on va vite comprendre que l’intérêt des opérateurs de téléphonie pour la presse n’a rien voir avec le souci de répondre aux besoins des lecteurs. Encore moins d’aider la diffusion des titres.

•• La pratique, pointée du doigt par le Gouvernement, est liée aux services tels que SFR Presse ou LeKiosk – intégrés dans les abonnements télécoms des opérateurs – et qui permettent à leurs clients de lire de nombreux journaux de manière illimitée.

•• Or, la presse est assujettie à une TVA de 2,1 %, contre 10 % pour la télévision et 20 % pour le service de téléphonie lui-même. Une fois leur kiosque mis en place, les opérateurs concernés appliquent donc un taux de TVA de 2,1 % sur une partie du forfait, contre 10 % ou 20 % précédemment.

Selon les estimations, cela permet à SFR d’économiser 400 millions d’euros par an, plusieurs centaines de millions d’euros également pour Bouygues. Si les montants sont si élevés, c’est que SFR et Bouygues Telecom appliquent cette TVA à l’ensemble de leurs clients ayant droit au kiosque. Peu importe que ces derniers l’utilisent ou pas.

•• Afin de faire correspondre l’économie de TVA à la consommation réelle des abonnés, le Gouvernement planche sur une solution consistant à limiter l’application du taux de 2,1 % aux sommes versées aux journaux par les opérateurs, en échange du droit d’embarquer leurs contenus. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Presse: le scandale des « offres kiosques » des opérateurs de téléphonie dans le collimateur …  ,
30 Juin 2017 | Observatoire
 

Initialement prévu le 6 juillet, le lancement d’Orange Bank –  la future banque mobile du groupe de télécoms (voir Lmdt du 25 avril) et potentiel concurrent du Compte Nickel des buralistes – est reporté à la rentrée, faute d’être « à la hauteur des standards » et exigences du groupe, a annoncé, ce jeudi 29 juin, le groupe.

•• Le dirigeant du groupe Orange Stéphane Richard « a décidé de prolonger et élargir la phase de test et de reporter le lancement d’Orange Bank auprès du grand public. Les tests menés avec des salariés depuis le mois de mai ne sont pas encore à la hauteur des standards et des critères d’excellence en termes de qualité et de fiabilité attendus par le groupe », est-il expliqué dans une déclaration.

Près de 2 000 collaborateurs de l’opérateur historique expérimentent ainsi depuis mi-mai l’application.

•• « Ce report s’inscrit dans une suite de reports, ce n’est pas le premier. Il est toutefois très surprenant que l’on se rende compte de problématiques suffisamment importantes dans cette phase de test finale », a commenté Luis Calleja, directeur associé chargé du secteur bancaire pour le cabinet de conseil Oresys.

Un autre expert, interrogé par l’AFP et souhaitant conserver l’anonymat, évoque « un projet mené à l’ancienne » où « l’on ouvre le paquet-cadeau, on le teste mais on n’a pas impliqué avant des utilisateurs dans les phases de conception puis on découvre au dernier moment les problèmes », une méthode « en contradiction avec une promesse d’innovation ». Lire la suite »

22 Juin 2017 | Observatoire
 

Certaines ont été annoncées par l’exécutif, mais sans calendrier, d’autres sont évoquées ou espérées par les marchés … La Française des Jeux et Orange pourraient faire partie des cessions au cours des prochains mois, selon une dépêche AFP de ce 22 juin.

•• « Orange n’est ni une entreprise du secteur nucléaire ou de la défense, ni une entreprise assurant un service public en monopole », déclarait en avril Emmanuel Macron au site spécialisé Electronlibre, ajoutant que la part de l’État dans le groupe pouvait « évoluer ». L’État détient, directement et indirectement, près de 23 % du numéro un français des télécoms, une participation valorisée aux alentours de 9 milliards d’euros. Pour Éric Beaudet, analyste chez Natixis, il faudrait que la cession soit « progressive et ordonnée » pour éviter de faire chuter le cours de Bourse. « Une petite cession d’une partie que l’État possède ne changerait rien à son influence au sein du groupe », souligne-t-il par ailleurs.

•• Évoquée depuis une dizaine d’années, la cession d’une partie de la FDJ par l’État, qui possède 72 % de l’opérateur, est revenue sur le tapis ces dernières semaines, sur fond de résultats record pour l’entreprise : 14,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2016. La FDJ fait partie « des pistes intéressantes », susceptibles de séduire « de nombreux investisseurs », estime ainsi Christopher Dembik.

Seul bémol, pour l’État : réduire sa participation impliquerait de revoir à la baisse les dividendes qu’il perçoit chaque année de l’opérateur. Soit près de 130 millions d’euros, bon an mal an (voir aussi Lmdt des 9 mai 2017 et 17 novembre 2014).

 Commentaires fermés sur FDJ, Orange … dans la liste des privatisables ?  ,
6 Jan 2017 | Profession
 

Revendiquant la position de numéro 2 dans l’informatisation des buralistes et de numéro 1 chez les diffuseurs de presse, Devlyx – « dont le rôle est de proposer des solutions de gestion et d’encaissement » – vient de passer un accord de distribution exclusive avec Ingenico Prepaid Services.

La SPF n’est plus en contrat avec le fournisseur de caisses pour l’accès à son catalogue téléphonie et produits dématérialisés.

Présidée par Alain Sauvage, la commission téléphonie de la Confédération regrette que les buralistes concernés aient été mis au courant au dernier moment, à la fin de l’année : « dans le secteur de la dématérialisation, il y a toujours des surprises entre Noël et le jour de l’an » commente, non sans fatalisme, une spécialiste du secteur.

 Commentaires fermés sur Buralistes / téléphonie : accord entre Devlyx et Ingenico Prepaid Services