Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Juin 2017 | International
 

Nous avons l’habitude d’employer la formule, mais force est de constater que le paquet neutre (mis en place en mai) n’y aura été pour strictement rien.

• Le pourcentage de fumeurs parmi la population adulte, au Royaume-Uni, est tombé à 15,8 % en 2016.
• En revanche, le pourcentage d’utilisateurs de cigarettes électroniques est monté à 5,6 %.

•• Tels sont les chiffres spectaculaires que vient de sortir « the Office for National Statistics ». D’autant plus spectaculaires que cela signifierait une baisse de 4 points du pourcentage de la population ayant l’habitude de fumer, en six ans. Marisol Touraine aurait été contente d’avancer à un tel rythme … Lire la suite »

19 Juin 2017 | International
 

De tels résultats sont obtenus sans paquet neutre – et avec des prix différenciés d’un état à l’autre -, faut-il le rappeler ? 

•• Comme pour la consommation de tabac, l’utilisation de cigarettes électroniques a nettement diminué parmi les collégiens et lycéens américains en 2016, et ce après plusieurs années de forte progression du vapotage (voir Lmdt du 17 décembre 2016).

Selon le rapport des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) et de l’Agence des produits alimentaires et des médicaments (FDA), publiée le 15 juin, 3,9 millions des jeunes adolescents fumaient des cigarettes ou vapotaient en 2016 contre … 4,7 millions, l’année précédente.

Cette baisse a surtout résulté d’une chute de 26,6 % de l’utilisation des cigarettes électroniques chez les collégiens et lycéens : 2,2 millions vapotaient en 2016 contre 3 millions en 2015, précise le rapport des CDC et de la FDA. Lire la suite »

7 Juin 2017 | Observatoire
 

Si la prévalence tabagique des 28 pays de l’Union européenne a baissé de 6 points depuis 2006, elle reste stable – à hauteur de 26 % – depuis 2014, selon le baromètre 2017 de la Commission européenne, publié à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac (voir Lmdt du 30 mai). Et donc avant la mise en œuvre de la nouvelle directive Tabac européenne.

Plus de la moitié des enquêtés n’ont jamais fumé et 20 % sont d’anciens fumeurs. L’enquête ayant été réalisée entre le 18 et 27 mars derniers sur un échantillon de 27 901 personnes. Les grandes tendances :

•• Il existe d’importantes différences de consommation dans l’UE : avec des taux de tabagisme plus élevés en Europe du Sud que du Nord.

Les pays où l’on fume (au moins une fois de temps en temps) le plus sont la Grèce (37 %), la Bulgarie (36 %), la France (36 %) et la Croatie (35 %). Alors que la proportion de fumeurs n’atteint que 7 % en Suède et 17 % au Royaume-Uni.

•• Les hommes (30% sur toute l’Union) sont plus susceptibles de fumer que les femmes (22 %), de même que les jeunes de 15 à 24 ans (29 %) par rapport aux personnes âgées de 55 ans ou plus (18 %). La consommation des jeunes enregistre une hausse de 4 points depuis 2014. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Eurobaromètre 2017 : tour d’Europe de la consommation de tabac  ,
3 Juin 2017 | Observatoire
 

Taxes comportementales, stigmatisation des consommateurs, restriction des possibilités de choix, interdiction de publicité … Cela vous dit quelque chose ? 

L’Institut économique Molinari (IEM) dresse dans une étude, analysée dans L’Opinion de ce vendredi 2 juin et déjà remarquée par le site « Nous sommes 13 millions de fumeurs adultes et responsables » (lien), le classement inédit des « pays moralisateurs ».

La France arrive sixième sur vingt-huit.

•• L’étude a été réalisée sous la responsabilité de Christopher Snowden – directeur de la division économie des modes de vie à l’Institute of Economic Affairs de Londres – en partenariat avec le réseau européen de think tanks Epicenter, dont l’IEM fait partie. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Du tabac aux boissons sucrées : la France, sixième au classement des pays européens les plus « moralisateurs » (Institut économique Molinari)  , ,
2 Juin 2017 | Observatoire
 

Des chercheurs ont découvert comment le tabagisme agit sur une variante génétique protectrice des artères contre l’accumulation de plaques et accroît ainsi le risque de maladie cardiovasculaire, ce qui pourrait permettre de développer de nouveaux traitements, selon l’AFP.

Un grand nombre de personnes ont ce gène (ADAMTS7) qui réduit le niveau d’une enzyme impliquée dans l’athérosclérose, responsable des maladies coronariennes. Mais le fait de fumer annihile cette protection, ont découvert ces scientifiques dont les travaux étaient publiés récemment dans la revue Circulation.

•• « Notre découverte suggère que des traitements pour neutraliser cette enzyme pourraient être particulièrement bénéfiques pour les fumeurs et également pour toutes les personnes avec un risque accru de maladies cardiovasculaires », estime le Dr Muredach Reilly, professeur de cardiologie à la faculté de médecine de l’Université. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Le tabac affaiblit un gène protégeant les artères  , ,
31 Mai 2017 | E-cigarette
 

À l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, la Fivape (Fédération inter-professionnelle de la Vape / voir Lmdt du 12 janvier 2017) édite, à son tour, un communiqué incisif sur le rôle tenu désormais par la cigarette électronique en matière de santé publique.

Nous le reproduisons intégralement.

« À rebours des discours timorés ou déconnectés de la réalité du terrain, la Fivape affirme que la vape poursuit sa progression en France, et ce au bénéfice de la santé publique. À l’occasion de la Journée mondiale sans tabac 2017, la Fivape considère que le vaporisateur personnel est la meilleure arme pour combattre le tabagisme, première cause de décès évitable en France et responsable du décès de 78 000 personnes chaque année.

•• Dans une récente enquête sur le vapotage (voir Lmdt du 19 mai), l’association « Que Choisir » indique que 82 % des répondants ont totalement cessé leur tabagisme grâce à la vape, et que l’arrêt du tabac a été facile dans la grande majorité des situations.  Dans toute la France, les témoignages se multiplient, en provenance d’anciens fumeurs, des réseaux d’entraide de vapoteurs et de professionnels de santé : promue intelligemment et de manière responsable, la vape fonctionne efficacement face au tabac, en tant qu’alternative infiniment moins dangereuse.

•• Pour les fumeurs qui n’ont pas encore réussi à arrêter totalement de fumer avec la vape ou sont en situation d’échec, malgré une volonté d’arrêt souvent forte, l’espoir perdure et ces fumeurs doivent être encouragés dans leur démarche de cessation du tabagisme. Devenir vapoteur n’est pas toujours une évidence pour certains fumeurs : en complément de matériels et de e-liquides sûrs et de qualité, l’écoute, l’expertise et les conseils sur le long terme, de la part de toutes les parties prenantes, sont primordiaux. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Journée mondiale sans tabac : « la vape continue sa progression » (Fivape)  ,
31 Mai 2017 | E-cigarette
 

À la veille de la Journée mondiale sans tabac, Marc Michelsen (Senior Vice President, Affaires Publiques & Communication de Fontem Ventures, propriétaire de la gamme de produits de vapotage « blu » / voir Lmdt des 24 mai 2017 et 19 octobre 2016)avait publié une contribution sur le site de L’Obs Plus que nous reproduisons.

« Le 31 mai de chaque année, l’OMS et ses partenaires commémorent la Journée mondiale sans tabac afin de « souligner les risques pour la santé liés au tabagisme et de plaider en faveur de politiques efficaces pour réduire la consommation de tabac ». 

•• Mais, si la lutte contre le tabagisme s’impose comme une évidence de santé publique, on peut regretter que les « politiques efficaces » ne fassent pas encore l’unanimité parmi l’ensemble des décideurs. Ainsi, une voie particulièrement prometteuse, les produits du vapotage, bénéficie d’un traitement ambigu de la part des autorités françaises quand elle est vivement encouragée Outre-Manche.

Au Royaume-Uni, l’agence gouvernementale « Public Health England » a reconnu dès août 2015 la cigarette électronique comme 95% moins nocive que le tabac (voir Lmdt des 19 et 21 août 2015)

Et le récent rapport de l’ONG « Action on Smoking and Health » souligne les résultats positifs de cette attitude : sur les 2,9 millions de britanniques qui vapotent, plus de la moitié sont désormais ex-fumeurs. C’est la première fois que, parmi les vapoteurs, ceux qui ont arrêté le tabac sont plus nombreux que ceux qui sont toujours fumeurs, démontrant ainsi l’efficacité indiscutable du vapotage pour le sevrage tabagique.

•• Mais, en France, il semble que la Haute Autorité de Santé ne tienne toujours pas compte de ces bénéfices prouvés. L’institution se contente d’une position pour le moins équivoque, résumée ainsi dans une récente publication : « Si un fumeur (…)  choisit d’utiliser la cigarette électronique, il sera informé qu’elle n’est pas un traitement actuellement validé, mais que les substances qu’elle contient sont supposées moins dangereuses que celles contenues dans le tabac ». À la lecture de ces lignes, on peut douter que le fumeur se sente clairement encouragé à l’adopter … Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Journée mondiale sans tabac : « l’efficacité indiscutable du vapotage pour le sevrage tabagique » (Marc Michelsen / Fontem Venture)  ,
30 Mai 2017 | Observatoire
 

Le tabagisme quotidien a diminué parmi les hommes de 25-34 ans et les jeunes femmes de 15-24 ans entre 2010 et 2016 en France, selon l’enquête Baromètre Santé 2016, qui constate cependant une tabagie globale toujours élevée … et en hausse chez les moins favorisés.

L’enquête, réalisée auprès de plus de 15 000 personnes de France métropolitaine âgées de 15 à 75 ans, est publiée, ce mardi 30 mai, dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’agence sanitaire Santé publique France (voir Lmdt des 7 et 8 octobre 2016 pour le précédent Baromètre).

•• « En France, en 2016, 34,5 % des 15-75 ans fumaient du tabac, 28,7 % quotidiennement. Des chiffres qui sont stables depuis 2010, après la hausse observée entre 2005 et 2010 », selon le BEH, qui déplore cependant le maintien d’un tel niveau.

Avec un tiers de fumeurs, la fréquence du tabagisme en France reste d’ailleurs « nettement plus élevée que dans les pays voisins : l’Allemagne compte environ un quart de fumeurs, comme l’Espagne, la Belgique et les Pays-Bas ; l’Italie et la Grande-Bretagne en comptent environ un cinquième », note le Bulletin.

Les États-Unis et l’Australie ont un niveau de tabagisme nettement inférieur aux pays d’Europe occidentale, avec environ 15% de fumeurs parmi les adultes en 2014-2015. « Dans ces pays, aux contextes sociétaux et de politique de lutte anti-tabac variés, la tendance est, contrairement à la France, une baisse continue de la prévalence du tabagisme, plus ou moins forte selon les pays, depuis le début des années 2000 », ajoute le BEH.

•• Entre 2010 et 2016, la fréquence du tabagisme quotidien a diminué parmi les hommes de 25-34 ans (de 47,9 % à 41,4 %) et parmi les femmes de 15-24 ans (de 30 % à 25,2 %). Une diminution qualifiée de « résultat encourageant pour l’avenir » par les auteurs de l’étude.

À l’inverse, elle a augmenté parmi les 55-64 ans (de 15,5 % à 21,1 %) et parmi les 65-75 ans (de 5,7 % à 8,9 %).

•• Au cours de la même période, la fréquence du tabagisme quotidien a augmenté de 35,2 % à 37,5 % parmi les personnes aux revenus de la tranche la plus basse, alors qu’elle a diminué de 23,5 à 20,9 % parmi celles disposant des revenus de la tranche la plus haute.

« Les écarts selon le niveau de diplôme suivent une tendance similaire, témoignant ainsi d’une augmentation des inégalités sociales en matière de tabagisme », constatent les auteurs.

Ces résultats « incitent à poursuivre de façon affirmée la lutte contre le tabagisme, en veillant notamment à ce que les personnes vivant dans les conditions les plus défavorisées bénéficient de plus d’attention et d’aides spécifiques pour arrêter de fumer », résume le BEH.

•• Quant à l’e-cigarette, son usage a baissé en 2016 par rapport à 2014, avec 3,3 % d’utilisateurs chez les 15-75 ans (contre 5,9 % deux ans auparavant) et 2,5 % d’usagers quotidiens (contre 2,9 %).

30 Mai 2017 | Institutions
 

Le cancer du poumon ne touche que les « vieux » et faire du sport chaque jour « nettoie » les poumons … autant d’idées fausses qu’entend combattre la campagne prévue par le ministère de la Santé et par Santé publique France jusqu’au 30 juin. Et que nous avions annoncé (voir Lmdt du 12 mai 2017).

•• Cette campagne contre les « idées reçues qui nuisent gravement à la santé », également destinée à promouvoir le dispositif interactif d’aide à l’arrêt (« Tabac info service »), est lancée à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac de ce 31 mai. C’est en fait le même thème que l’année dernière (voir Lmdt du 23 mai 2016).

Si 60 % des fumeurs souhaitent arrêter de fumer, seuls 400 000 d’entre eux sautent le pas chaque année, déplorent les autorités sanitaires.

Peu importe l’âge, le nombre de cigarettes quotidiennes ou la pratique sportive, il n’y a pas de consommation de tabac sans risque, soulignent-elles, ce lundi 29 mai, dans un communiqué. Lire la suite »

17 Mai 2017 | International
 

Le RSEQ (Réseau du Sport étudiant du Québec), en partenariat avec le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), lance « Dégueu » : une nouvelle campagne – annuelle – de prévention du tabagisme chez les jeunes de 11 à 14 ans, l’âge moyen d’initiation au tabac se situant, là-bas, à 13,3 ans.

•• L’objectif est de sensibiliser les jeunes le plus tôt possible, afin de leur faire développer un sens critique pour dire non aux produits du tabac. La campagne veut ainsi démontrer que « fumer c’est dégueu » et qu’il est tout à fait légitime de refuser les produits du tabac, « sans qu’il y ait de conséquence sociale » souligne le communiqué.

•• La campagne est déployée à la télévision, sur le web et les médias sociaux ainsi que dans les établissements d’enseignement secondaire, les établissements de santé et de services sociaux jusqu’au 22 mai. Elle associe des images, supposées repoussantes, à l’action de fumer : du genre « j’aimerai mieux lécher un poisson que de fumer » ou « j’aimerai mieux boire de la bave de chien que de fumer ».

Sur le site fumercestdégueu.ca, les jeunes peuvent également découvrir un question-réponse sur les impacts du tabagisme (santé, portefeuille, société, etc.)