Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Sep 2018 | Profession
 

« Comment France Tabac a décroché un contrat salvateur » : Sud-Ouest revient, déclarations à l’appui, sur l’accord stratégique et historique entre France Tabac et le groupe international Alliance One que nous avons annoncé et analysé ici-même (voir Lmdt des 29 et 13 août). Extraits.

•• Depuis une bonne quinzaine d’années, France Tabac, à Sarlat (Dordogne), mangeait son pain noir. L’usine de transformation du tabac, appartenant aux sept coopératives françaises de producteurs, a d’ailleurs connu quatre vagues de licenciements depuis 2007, ramenant les effectifs à 36 salariés permanents contre 200 à l’âge d’or des années 1980 (voir Lmdt des 13 mars 2014 ainsi que des 1er juillet et 29 juin 2016). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur France Tabac / Alliance One : « c’est une bonne nouvelle pour le maintien de la production » (Jean-Jacques de Peretti, maire de Sarlat)  
29 Août 2018 | Profession
 

L’annonce a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans le ciel d’été du monde de la tabaculture.

L’un des deux grands groupes internationaux de transformation de feuilles de tabac, Alliance One, a scellé un accord portant sur le marché de la chicha avec France Tabac (voir Lmdt du 13 août).

•• Nous revenons sur cet événement car il témoigne de la montée en puissance, quantitative et qualitative, des feuilles de tabac « jaune » ou « Virginie » allemandes, polonaises – et plus particulièrement françaises – sur le marché mondial, toujours en pleine croissance, de la chicha. Lire la suite »

13 Août 2018 | Profession
 

L’un des deux grands groupes mondiaux de transformation de feuilles de tabac, Alliance One, vient d’annoncer un accord avec France Tabac. Objectif : le marché de la chicha.

En fait, Alliance One International a communiqué, le 8 août, sur le fait que sa filiale allemande (Alliance One Rotag) et « France Tabac / Union des Sociétés Coopératives Agricoles » avaient conclu un accord sur l’approvisionnement, le traitement et la commercialisation de Tabac Virginia de haute qualité pour la chicha (« high-quality flue-cured Virginia shisha style tobacco »).

Il est précisé qu’Alliance One Rotag assurera l’approvisionnement en tabacs venant d’Allemagne et de Pologne, lesquels feront l’objet d’un process commun avec du tabac d’origine française : à l’usine France Tabac de Sarlat. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tabaculture : accord historique entre France Tabac et Alliance One pour la production de tabac à chicha  ,
12 Août 2018 | Profession
 

L’an dernier, 1 000 tonnes de tabac blond ont été produites dans l’ancienne région Midi-Pyrénées. Le nombre de producteurs y a beaucoup baissé ces dix dernières années, mais certains cultivent encore la plante avec passion. La Dépêche du Midi (8 août) est allé à leur rencontre.

En effet, quelque 200 agriculteurs exploitent encore du tabac entre la vallée du Lot, le Tarn, le Tarn-et-Garonne et une partie de l’Aveyron. (Voir aussi Lmdt des 7 août 2018 ainsi que des 20 novembre et 14 août 2017).

•• Près de Salvagnac, dans le Tarn, les frères Maxime et Thomas Durand – 25 et 28 ans – se sont justement lancés cette année dans la culture du tabac, après avoir repris des terres, et ont fondé le Gaec de la Piquarelle. Ils travaillent sur 245 hectares (céréales, semences fourragères), dont 5,5 de tabac blond de Virginie. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tabaculture en région Occitanie : « la récolte se fait feuille à feuille »   
7 Août 2018 | Profession
 

Cette récolte a démarré courant juillet et doit durer encore plusieurs semaines : elle devrait se terminer début septembre pour la collecte à la main, voire mi-octobre pour la récolte mécanisée.

L’Alsace produit 2 500 tonnes de tabac de Virginie chaque année, une variété légère appréciée par les adeptes de la chicha.

Seuls 20 % des plants de tabac sont collectés manuellement, un geste technique qui est pourtant un gage de qualité, rapporte France Bleu (du 4 août).

•• À Hilsenheim, près de Benfeld (Bas-Rhin), Éric Schaeffer et son frère cultivent quatre hectares de tabac. Ils emploient actuellement sept saisonniers pour cueillir le tabac à la main, le matin, avant les grosses chaleurs. Ils se font aider par leurs proches pour enfourner et trier la production. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tabaculture : la récolte bat son plein en Alsace … pour le marché de la chicha   ,
17 Juil 2018 | Profession
 

Question pragmatique déposée par le sénateur Jean-Pierre Moga (UC, Lot-et-Garonne) sur le système de traçabilité tabac (voir Lmdt du 22 décembre 2017) qui devrait être mis en place à compter de mai 2019 : quel coût pour les petites entreprises du secteur tabacole, nombreuses dans son département ? 

« Les professionnels du secteur sont inquiets en raison du coût d’investissement et de fonctionnement de ce dispositif qui a été largement sous-estimé par les études d’impact. Les investissements à réaliser dans un temps restreint, sans visibilité sur les solutions retenues par notre pays pour la mise en place de ce système de traçabilité, sont une importante charge financière pour de petites entreprises. Lire la suite »

1 Juin 2018 | Profession
 

La députée Florence Lasserre-David (Mouvement Démocrate et apparentés / Pyrénées-Atlantiques) a récemment déposé une question écrite auprès du ministre de l’Agriculture. 

Histoire de rappeler à un ministère – ayant propension à les oublier en ce moment – que les planteurs de tabac sont aussi des agriculteurs.

•• « Cette activité agricole, recensée dans quatre départements du Sud-Ouest, représente 470 hectares de cultures pour un chiffre d’affaires annuel de 6 millions d’euros. En termes d’effectifs, la filière compte 120 emplois permanents et 2 500 emplois saisonniers.

« Alors que la production française de tabac représente 12 000 tonnes pour 60 000 tonnes consommées (sur le marché officiel français / ndlr), la députée souhaiterait connaitre la position du Gouvernement sur la possibilité souvent évoquée, d’une nouvelle hausse des taxes sur le tabac (…)

•• « Elle souhaiterait également obtenir des informations relatives aux aides pour la filière tabacole qui, depuis 2009, sont interrompues afin d’avoir une meilleure visibilité sur les évolutions de chiffres d’affaires auxquelles doivent se préparer les producteurs de tabac.

•• « Enfin, la députée souhaiterait obtenir des précisions sur la place que le Gouvernement entend donner à la filière tabacole dans le Sud-Ouest, et plus largement en France, dans le cadre de la mise en œuvre de la diversification agricole portée par son ministère. »

 Commentaires fermés sur Tabaculture : une question écrite sur les planteurs aquitains  ,
3 Avr 2018 | International, Trafic
 

Il est interdit de planter et de cultiver du tabac en Australie. Néanmoins, des plantations clandestines y sont apparues de ci, de là (voir Lmdt des 7 mai et 30 avril 2017 ainsi que du 15 mai 2015). Et le phénomène est en voie de développement, apparemment.

Fin mars, pas moins de 28 tonnes de tabac récolté et 45 000 pieds de tabac arrachés ont été détruits à Bundaberg dans la province du Queensland. Soit une valeur marchande estimée à 30 millions de dollars australiens : 18,7 millions d’euros.

« C’est la plus grosse opération coordonnée avec d’autres forces de l’ordre que nous n’ayons jamais menée dans l’histoire de notre administration fiscale » a déclaré aux médias l’un de ses responsables de l’enquête.

 Commentaires fermés sur Australie : grosse opération contre une culture clandestine de tabac  ,
13 Fév 2018 | Profession
 

À l’échelle mondiale, la production de tabac a doublé … depuis 1960, même si elle tend à stagner depuis quelques années.

Le tabac constitue toujours, en effet, la seule source de revenus pour des millions de petits agriculteurs dont la reconversion n’est pas toujours simple à mettre en œuvre, malgré les vœux et la pression de l’Organisation mondiale de la Santé. 

Seulement, la cigarette est loin d’être le seul débouché possible : de la confection de vaccins au biocarburant en passant par la recherche sur le sida. Tour d’horizon – par le média Usbek & Rica – des secteurs qui pourraient assurer l’avenir de cette plante si controversée et si noble pourtant à cultiver.

DES VACCINS

Plusieurs sociétés, travaillant dans les biotechnologies, misent sur le tabac pour produire des molécules pharmaceutiques (« moléculture »). Lire la suite »

20 Nov 2017 | Profession
 

Solidaires avec leur filière, les producteurs de tabac ont déploré la fermeture du site Seita de Riom (voir Lmdt du 12 juillet).

Mais pour l’heure, cette décision n’a pas perturbé une filière qui se porte plutôt bien dans son contexte particulier, selon un article de La Montagne de ce dimanche 19 novembre.

•• La production des planteurs puydômois – rattachés à la coopérative Périgord tabac – prend actuellement la direction de l’usine de l’union des coopératives France Tabac à Sarlat (Dordogne / voir Lmdt du 1er juillet 2016) pour une première transformation, avant d’être vendue à des industriels.

Et après ? « On ne sait pas où ça part », explique Jean-Louis Duron, président du Syndicat des producteurs de tabac Auvergne-Bourbonnais, « la fermeture de la Seita n’a pas eu d’effets directs pour nous, les producteurs. France Tabac continue de nous acheter le tabac. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Planteurs auvergnats : regard plutôt serein sur la tabaculture