Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Juil 2017 | International
 

C’est Xinhua – l’agence Chine nouvelle – qui l’annonce : avec 19 000 tonnes, les autorités cubaines s’attendent à enregistrer la plus grosse récolte de tabac de la décennie. Une bonne saison climatique y ayant contribué.

Pourtant, la célébrissime région de Pinar del Rio serait en retard de 4 000 tonnes sur les prévisions la concernant, à 13 000 tonnes.

En visite dans des plantations, le vice-président cubain, José Ramon Machado, a souhaité une augmentation des volumes pour l’année prochaine.

Il est vrai que cigare compte toujours parmi les toutes premières sources de revenus du pays à l’export. Avec, l’année dernière, un chiffre d’affaires de 450 millions de dollars (393 millions d’euros).

15 Juil 2017 | Profession
 

Alors qu’était en cours de signature les mesures sociales sur la fermeture des sites Seita de Riom et Fleury-les-Aubrais (voir Lmdt du 12 juillet), LeMonde.fr regardait du côté des tabaculteurs, notamment ceux dont les champs jouxtent l’usine du Puy-de-Dôme. Extraits. 

•• « Ça me désole », soupire Thierry Arnaud, qui depuis trente ans cultive du tabac en face de l’usine. À l’annonce de la fermeture, en novembre dernier, il a rejoint le comité de soutien avec d’autres planteurs et buralistes locaux. « C’était l’occasion de faire connaissanceL’un des employés ne savait même pas qu’il y avait un champ de tabac en face de lui ! » Il a aussi participé aux manifestations des salariés menacés.

•• « Qui va reprendre le site ? Est-ce que ça fera une friche industrielle de plus ? », s’interroge le tabaculteur qui a l’impression d’avoir reçu un coup sur la tête. Même si le tabac n’était pas vendu directement à la Seita, mais à l’usine de première transformation de Sarlat (Dordogne), approvisionnant le marché mondial. « Ils ont coupé la tête. Nous, on est les jambes. On a peur d’être les prochains sur la liste ». Lire la suite »

29 Juin 2017 | Profession
 

Au cœur du projet de Scop, déposé par les salariés de l’usine Seita à Riom (voir Lmdt des 13, 9 et 1er juin), la revue Auvergne Agricole a passé au peigne fin la proposition d’une … cigarette auvergnate. 

•• Présentée comme 100% régionale, la cigarette aurait la caractéristique de « contenir plus de tabac que d’additifs ». « Une cigarette sera toujours nocive mais on peut en diminuer la toxicité et surtout établir une meilleure traçabilité. Aujourd’hui, on sait très peu de choses sur les tabacs utilisés par les grands groupes (pesticides, métaux lourds). Si notre projet voit le jour, les tabacs de nos produits seront français et régionaux » explique, sans nuances, Stéphane Allègre, secrétaire général CGT Seita et du comité d’entreprise de Riom. Lire la suite »

22 Juin 2017 | International
 

Mesure radicale. Le ministre du commerce prépare une loi visant à limiter l’importation de tabac.

Cela, pour permettre aux planteurs de tabac indonésiens de vendre leur production à un prix supérieur que celui auquel il est acheté actuellement.

Les planteurs de tabac indonésiens produisent de l’ordre de 200 000 tonnes annuellement. Et les cours du marché domestique sont en chute.

 Commentaires fermés sur Indonésie : vers une limitation de l’importation du tabac  
14 Juin 2017 | International, Profession
 

Après avoir fait l’acquisition de plantations de tabac dans la région de Condega au Nicaragua et dans la vallée de Jamastrán au Honduras, le fabricant (et distributeur) suisse de cigares a investi dans un site au Honduras en 2015 afin de créer une nouvelle usine de production de cigares.

Le 22 mai, Oettinger Davidoff AG a donc inauguré officiellement le site de Danlí, au cœur de la principale région de la culture du tabac du pays.

•• Cet investissement va permettre de répondre à la demande mondiale de sa marque-clé – et à succès – « Camacho » (non distribuée en France mais disponible en Espagne et Belgique) dont les ventes mondiales ont doublé au cours des cinq dernières années, ainsi qu’à la forte croissance aux États-Unis de ses marques locales « Baccarat », « La Fontana » et « Legendario ». Lire la suite »

7 Mai 2017 | International, Trafic
 

La semaine dernière, nous attirions l’attention de nos lecteurs sur l’une des conséquences du paquet neutre en Australie : le développement des cultures clandestines de tabac. Avec des saisies spectaculaires à la clé. Sachant que l’activité de planteur de tabac est interdite là-bas (voir Lmdt du 30 avril).

5 hectares de tabac fraîchement planté : c’est ce que viennent de trouver, encore cette semaine, les agents de l’Australian Taxation Office (ATO), dans une exploitation agricole située près de Cobram, à la frontière entre les états de Victoria et des Nouvelles-Galles du Sud. Tous les plants ont été saisis.

Trois camions et un tracteur ont connu le même sort.

« Cette saisie montre, une fois de plus, que ceux qui prennent part à cette activité illégale ne peuvent se cacher » a déclaré, à l’agence Australian Associated Press, le directeur de l’ATO, Michael Cranston.

En rappelant qu’il s’agit de la neuvième intervention de ce type, de la part de ses services, depuis juillet 2016.

 Commentaires fermés sur Australie : nouvelle découverte d’une culture de tabac clandestine  ,
31 Mar 2017 | Profession
 

Le fabricant de tabac à rouler Traditab (1637) déclare avoir perdu 460 000 euros en cinquante jours par la faute de l’État qui a mis du temps à lui homologuer l’augmentation de ses prix. Et s’apprête à déposer un recours devant le tribunal administratif de Paris (voir Lmdt du 27 mars). Explications très remontées de Jérôme Duffieux, directeur général, dans le quotidien Sud-Ouest du 28 mars. 

•• Hausse de la rémunération des buralistes à prendre en charge (voir Lmdt du 23 décembre 2916) ; augmentation  de 15 % de la taxe sur le tabac à rouler ; ainsi que la création d’une taxe spécifique de 5,6 % sur le chiffre d’affaires des fabricants de tabac (voir Lmdt des 6 décembre et 29 novembre 2016) … Ces hausses de charge toutes applicables au 1er janvier 2017 nécessitaient pour Traditab d’ajuster ses prix de vente en conséquence.

Là où le bât blesse … Si l’entreprise de Tonneins a déposé ses prix à temps, ceux-ci n’ont été publiés que le 2 février, pour une application le 20, soit sept semaines après l’entrée en vigueur des taxes. D’où les 462 000 euros de pertes annoncées. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « L’État vient de créer l’impôt sur la fortune pour les SDF » (Jérôme Duffieux / Traditab)  , ,
27 Mar 2017 | Profession
 

Traditab a vu son modèle économique anéanti, ces deux dernières années, par de nouvelles taxes et mesures réglementaires. Au point que cette PME du Lot-et-Garonne est désormais déficitaire et s’apprêterait à poursuivre l’État au tribunal administratif, selon BFM Business de ce dimanche 26 mars. 

Depuis 2015, les choses ne cessent de se compliquer pour cette entreprise « made in France » – et « made in Sud-Ouest » même – reposant sur les tabaculteurs de la région (voir Lmdt des 22 et 19 octobre 2016 ainsi que du 9 novembre 2015).

•• Nouvelles taxes et contraintes réglementaires renforcées ont eu leur effet d’accumulation, au nom de la lutte contre le tabagisme. « Je ne proteste pas contre cela, c’est normal, mais ces mesures ciblent des multinationales qui arrivent à faire face et pénalisent les petites sociétés qui travaillent sur un produit qui, jusqu’à preuve du contraire, est parfaitement légal » déclare Jérôme Duffieux, à la tête de Traditab. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Traditab annonce un déficit de 500 000 euros et envisage un recours contre l’État  , ,
17 Mar 2017 | International, Profession
 

La ministre de l’Agriculture et de l’Environnement espagnole, Isabel Garcia Tejerina, et Vassilis Vovos (JTI’s President for the Western Europe region) viennent de signer un nouvel accord, de trois ans, portant sur l’approvisionnement, en tabac venant d’Estrémadure, du fabricant.

La signature s’est effectuée à Madrid, au ministère, en présence du président de la région Estrémadure, Guillermo Fernández Vara.

« Ce protocole d’accord réaffirme notre soutien à long terme à une tabaculture locale innovante et à la qualité d’un tabac qui satisfait nos standards au niveau mondial » a déclaré Vassilis Vovos pour la circonstance.

Plus de 20 000 familles rurales tirent des revenus de la tabaculture, en Estrémadure.

 Commentaires fermés sur Espagne : JTI resserre ses liens avec la tabaculture d’Estrémadure  ,
20 Jan 2017 | Profession
 

Le comité de soutien des 239 salariés de l’usine Seita de Riom a mobilisé, ce mercredi 18 janvier, plusieurs débitants et planteurs du département contre la fermeture annoncée du site (voir Lmdt du 12 janvier).

Les buralistes présents annonçant craindre de perdre leur monopole si la France ne fabrique plus de cigarettes sur le territoire, alors que 70 planteurs risquent de ne plus trouver de débouchés.

Pour Jean-Louis Duron, président du syndicat des planteurs de tabac du Puy-de-Dôme, interviewé sur France Bleu Pays d’Auvergne, « nos gouvernants sont bien heureux de ramasser des taxes énormes sur le tabac et de s’en servir pour boucher le trou de la Sécurité sociale et d’autres. Et, à côté de ça, ils imposent un certain nombre de choses, comme le paquet neutre et des taxes supplémentaires qui incitent les fabricants à quitter la France.

Aujourd’hui, les solutions, c’est de garder une production française et une distribution avec les buralistes ce qui permet, dans de toutes petites communes rurales, de maintenir un commerce et une activité ».