Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Mai 2020 | Profession
 

Suite à la publication des statistiques douanières sur le marché officiel du tabac en avril, mois de confinement total (en volume au niveau de la France continentale, voir 8 mai), voici quelques éléments d’évaluation complémentaires (source Logista).

Sachant que le nombre de jours de livraison en avril 2020 a été de 21, comme en 2019.

•• Les chiffres de ce mois d’avril sont aussi extraordinaires que l’aura été la période :

ils traduisent le double impact du phénomène « achat de stockage » d’un certain nombre de fumeurs (les tickets moyens ont fortement augmenté) et le boom du retour en masse de consommateurs chez les buralistes des zones frontalières, faute de pouvoir se rendre dans les pays voisins (voir 7 mai) ;

ce regain des achats de tabac dans les zones plus ou moins frontalières est particulièrement visible avec la ruée sur les pots de tabac à rouler (un segment de prédilection pour les fumeurs s’approvisionnant à l’étranger) ;

les chiffres en valeur correspondent aussi au caractère significatif des augmentations de prix de novembre et mars derniers ;

on remarquera enfin que les chiffres que nous vous présentons n’ont pas été réalisés par l’ensemble des buralistes : en avril, le taux de fermetures d’établissements (pour des raisons sanitaires ou économiques) dans le réseau a oscillé entre 20 % et 10 %.

•• En volume (par rapport à avril 2019)

marché global : +1,1 % (-7,9 % en mars ; -7,8 % en février)
• cigarettes : -5,1 %
• tabac à rouler : +31 %
• cigares / cigarillos : -8,5 %

•• En valeur (par rapport à avril 2019)

marché global : +14,1 % (+4,5 % en mars ; +5,2 % en février)
• cigarettes : +7,4 %
• tabac à rouler : +52,4 %
• cigares / cigarillos : +5,8 %

8 Mai 2020 | Profession
 

La Douane a publié, hier soir, les ventes officielles de tabac en France continentale de ce mois d’avril 2020 (en volume par rapport à avril 2019 / voir 10 avril).

cigarettes : -5,18 %

tabac à rouler : + 31,01 %

cigares / cigarillos : -8,52 %

Le nombre de jours de livraison est le même qu’il y a un an (21 jours).

Précisons que ces chiffres concernent l’ensemble du territoire national et établissent une comparaison par rapport au mois d’avril de l’année dernière (et non une comparaison avec le mois de mars 2020 comme les premiers chiffres publiés hier par Seita / voir 7 mai).

Il n’en reste pas moins que le chiffre du tabac à rouler témoigne de la mutation du marché du tabac dès lors qu’il y a de vraies frontières.

 

La décision du gouvernement sud-africain de prolonger l’interdiction de la vente de tabac (voir 29 mars et 26 avril), au-delà du délai initialement évoqué, relance la polémique dans l’opinion publique, révèle une dépêche AFP.

La vente des cigarettes, comme celle de l’alcool, est strictement prohibée dans le pays depuis que le président Cyril Ramaphosa a ordonné il y a cinq semaines à ses compatriotes de rester chez eux pour ralentir la progression de la pandémie de Covid-19. À ce jour, plus de 5 300 cas d’infection, dont une centaine mortels, y ont été rapportés officiellement. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Coronavirus / Afrique du Sud : revirement sur la levée de l’interdiction de vendre du tabac  , ,
24 Avr 2020 | International, Profession
 

Premier trimestre atypique car déjà affecté par la montée en puissance de la pandémie du Coronavirus. Mais en chiffres consolidés, pour Philip Morris International, l’année n’avait pas mal commencé.

•• Un total de 173,7 milliards de sticks (cigarettes et Heets de Iqos), vendus à travers le monde (contre 175,8 milliards pour le premier trimestre 2019, soit -1,2 %) :

157 milliards de cigarettes (contre 164,3 milliards de cigarettes) ;
• et 16,7 milliards de Heets (contre 11,5 milliards de Heets en 2019, soit + 45,5 %). Lire la suite »

 

En Inde, le confinement est instauré depuis le 25 mars et son terme se trouve, pour le moment, fixé au 3 mai. Le port du masque y est fortement recommandé pour tout le monde.

Et pour « s’assurer » de l’indispensable « distanciation sociale » – au sein d’une population de plus d’1 milliard 300 millions d’habitants – le gouvernement y a interdit, mercredi dernier 15 avril, la vente de tabac.

L’Inde présente un taux de prévalence tabagique de l’ordre de 30 %. On y fume des cigarettes, comme partout ailleurs, mais aussi les populaires bidis (très fines cigarettes roulées). Les produits du vapotage sont interdits à la vente, en Inde, depuis 7 mois (voir 21 septembre 2019). Lire la suite »

13 Avr 2020 | Profession
 

Nous avons publié, la semaine dernière, les chiffres du marché du tabac (source Logista / voir 10 avril) pour ce mois de mars. Soit -7,9 % en volume, +4,5 % en valeur.

L’impact du confinement ne s’étant exercé qu’à partir du mardi 17 mars (avec le phénomène d’anticipation des consommateurs les jours auparavant), sa traduction dans les chiffres mensuels n’est encore que relative.

Mais, tout de même, il ressort de premières tendances selon les départements en volumes, entre mars 2020 et mars 2019). Quelques exemples. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Marché du tabac : dans les régions … le yo-yo  ,
1 Avr 2020 | International, Profession
 

Une filiale américaine de BAT – Kentucky BioProcessing (KBP) connue pour ses recherches dans le domaine – développe un vaccin potentiel contre le COVID-19, lequel se trouve actuellement en tests précliniques : c’est ce qu’annonce un communiqué de ce jour, publié par le groupe.

Si les tests s’avèrent prometteurs, BAT a bon espoir, avec le soutien des agences gouvernementales et l’appui de partenaires, de pouvoir produire entre 1 et 3 millions de doses du vaccin par semaine, à̀ partir de juin.

•• Le vaccin en cours de développement utilise une technologie, brevetée par BAT, de croissance accélérée de plants de tabac. Elle présente plusieurs avantages par rapport à̀ la technologie conventionnelle de production de vaccins :

• celle-ci est potentiellement plus sûre dans la mesure où les plants de tabac ne peuvent pas héberger d’agents pathogènes qui provoquent des maladies humaines ;

• elle est plus rapide car les éléments du vaccin s’accumulent beaucoup plus vite dans les plants de tabac : 6 semaines contre plusieurs mois avec les méthodes conventionnelles ;

• dans ce cas, la formulation de vaccin est stable à température ambiante, contrairement aux vaccins conventionnels qui nécessitent souvent une réfrigération ;

• la réponse immunitaire s’avère efficace en une seule dose.

•• La filiale américaine de BAT – Reynolds American Inc – a fait l’acquisition de KBP en 2014, dans le but d’utiliser une partie de sa technologie unique d’extraction du tabac pour contribuer à la poursuite du développement de ses produits de nouvelle génération non-combustible.

En 2014, KBP avait été́ l’une des rares entreprises à disposer d’un traitement efficace contre le virus Ébola, avec la fabrication de son produit ZMapp (voir 30, 24 et 9 août 2014).

•• BAT explore actuellement d’éventuels partenariats avec des agences gouvernementales pour soumettre son vaccin aux études cliniques le plus rapidement possible. Au travers des collaborations avec les gouvernements et des fabricants tiers, BAT estime qu’entre 1 et 3 millions de doses par semaine pourraient être fabriquées. Lire la suite »

29 Mar 2020 | Associations
 

Après un premier message sur un facteur aggravant du tabagisme quant aux risques liés au Covid-19 (voir 17 mars), le Comité nationale contre le Tabagisme rappelle dans un communiqué, du 26 mars, sa mise en garde et l’étend au vapotage. 

« (…) Concernant les vapoteurs, même si les conséquences respiratoires de cette dépendance sont moins importantes que celles liées au tabagisme, il existe des données scientifiques qui prouvent son retentissement sur la fonction respiratoire des vapoteurs. Il est trop tôt pour dire s’ils sont plus souvent atteints et/ou présentent des formes plus sévères que les non-fumeurs non-vapoteurs.

•• « En revanche, ce qui est certain, c’est que les particules présentes dans la vapeur exhalée par les vapoteurs infectés par le coronavirus sont potentiellement porteuses du virus et peuvent être à l’origine de contaminations par vapotages passif et ultra-passif au même titre que pour le tabagisme. Lire la suite »

29 Mar 2020 | International
 

« Cigarettes is not a basic good ».

Tel est l’avis d’Ebrahim Patel, ministre du commerce et de l’industrie d’Afrique du Sud, exprimé lors de la publication, ce 27 mars, de la liste des produits dont la vente est suspendue pendant la période de confinement de 21 jours que vient d’adopter le pays.

La vente de cigarettes est donc interdite pendant ce confinement.

« Nous avons 21 jours de confinement pour arrêter la propagation du virus. Ce n’est pas une année, encore moins deux années … Et nous avons établi une liste de produits autorisés la plus courte et la plus simple pour que les gens passent le moins de temps possible dans les commerces ».

En revanche, la vente d’alcool reste autorisée, à certaines heures, dans les bars, restaurants et magasins spécialisés qui, paradoxalement, peuvent rester ouverts.

10 Mar 2020 | Profession
 

Suite à la publication des statistiques douanières sur le marché officiel du tabac en février (en volume au niveau de la France continentale, voir 7 mars), quelques éléments d’évaluation complémentaires (source Logista).

Sachant que le nombre de jours de livraison est le même qu’en 2019 (voir aussi 11 février).

En volume (par rapport à février 2019)

marché global : -7,8 %
cigarettes : -10,4,%
tabac à rouler : +2,4 %
cigares / cigarillos : -4,5 %

En valeur (par rapport à février 2019, après les hausses de fiscalité de mars et novembre 2019).

 marché global : +5,2 %
 cigarettes : +2 %
 tabac à rouler : +20,5 %
 cigares / cigarillos : +11,2 %.

 Commentaires fermés sur Marché du tabac en février : -7,8 % en volume, +5,2 % en valeur  ,