Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Août 2018 | Profession
 

La Direction générale de la Douane vient de publier les chiffres officiels du marché du tabac pour la France continentale : soit les livraisons en volume aux buralistes pour ce mois de juillet, comparées aux chiffres de juillet 2017 (voir Lmdt du 6 juillet).

•• Cela donne :
• Cigarettes : -2,40 %
• Tabac à fumer (à rouler et à pipe) : -0,23 %
• Cigares et cigarillos : + 7,16 %
• Tabac à priser et à mâcher : + 9,01 %

Soit un marché total du tabac se situant aux alentours de -1,85 %.

On doit intégrer, cependant, que ce mois de juillet a compté 22 jours de livraisons chez les buralistes (contre 20 jours en 2017). En corrigeant cette donnée, nous en sommes, sans surprise, à un marché en recul de -10,8 %, toujours en volume. Lire la suite »

30 Juin 2018 | International
 

La Principauté d’Andorre et l’Union Européenne ont annoncé vendredi avoir conclu un accord sur la libre circulation des marchandises qui prévoit une période transitoire de trente ans pour le tabac pendant laquelle il sera en dehors du régime d’union douanière, annonce une dépêche AFP.

•• « Trente ans est la plus longue période de transition que nous n’ayons jamais acceptée dans le cadre d’une négociation internationale », a souligné le négociateur en chef de l’UE, Thomas Mayr-Harting, lors d’une conférence de presse.

Cependant après la septième année, les droits de douane seront progressivement éliminés, a précisé M. Mayr-Harting, assurant apprécier d’avoir la possibilité de fermer ce dossier du tabac, « une affaire épineuse » car c’est un secteur « d’importance pour les recettes de l’état, pour l’économie, pour le monde du travail » en Andorre (voir Lmdt du 6 mai).

Les autres produits agricoles rentreront en revanche directement dans l’union douanière, a indiqué la ministre des Affaires étrangères d’Andorre, Mme Maria Ubach, satisfaite d’avoir obtenu trente ans pour diversifier l’économie andorrane et moins dépendre des recettes du tabac. Lire la suite »

8 Juin 2018 | Profession
 

La Douane vient de publier les chiffres du marché du tabac (livraisons des buralistes de France continentale) correspondant à ce mois de mai, en comparaison avec mai 2017 (voir Lmdt du 11 mai).

Sachant que ces chiffres (en volume) correspondent à 19 jours, contre 20 jours il y a un an.

• Cigarettes : -11,49 %

• Tabac à fumer (tabac à rouler / à pipe) : -13,09 %

• Cigares et cigarillos : -7,02 %

• Tabac à priser et à mâcher : -17,99 %

À suivre.

6 Juin 2018 | Profession
 

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, qui souhaite « une nouvelle donne économique et fiscale » pour la Corse, a avancé plusieurs pistes de travail, lors d’une visite sur l’île ces lundi 4 et mardi 5 juin, rapporte l’AFP.

Notamment augmenter le financement de l’innovation, supprimer la fiscalité dérogatoire sur le tabac ou baisser le prix de l’essence.

Reconnaissant que l’insularité est « un obstacle », M. Le Maire a estimé néanmoins que l’économie corse se « porte mieux qu’on le dit mais pourrait se porter encore mieux ». Le ministre s’est engagé dans un premier temps à « regarder à partir du mois de septembre un certain nombre de décisions concrètes, y compris des décisions fiscales ».

Il a jugé que le dispositif fiscal dérogatoire sur le tabac, qui rend les cigarettes moins chères en moyenne de 25 %, n’avait « pas de sens » avec la politique de santé du gouvernement, suggérant sa suppression. « La recherche plutôt que le tabac » a-t-il résumé. En Corse, le nombre de décès par cancer du poumon est d’ailleurs supérieur de 25,7 % par rapport au continent, avance l’Agence régionale de santé.

7 Mai 2018 | Profession
 

Alors que le cap du premier anniversaire de son élection est franchi, sous le soleil, par le président Macron, les bons et les mauvais points sont attribués par les commentateurs qui cherchent à ausculter le pouls de la France profonde.

•• Le Parisien / Aujourd’hui en France (dans son édition du 2 mai) est allé chercher une enquête du Credoc sur le poste de dépenses où les Français sont plus ou moins obligés de s’astreindre à des restrictions.

24 % des Français estiment « être obligés de s’imposer régulièrement des restrictions » sur le poste « tabac et boissons ». Et encore, on suppose que l’enquête Credoc est antérieure à la forte augmentation des prix du tabac du 1er mars. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Bilan Macron : quelle est la part « de restrictions sur le poste tabac » pour le consommateur ?  ,
3 Mai 2018 | E-cigarette
 

Depuis la hausse du prix du tabac, le 1er mars dernier, les boutiques de cigarettes électroniques de Bourges n’ont pas constaté une augmentation significative de clientèle, selon Le Berry Républicain (édition 2 mai).

•• « Je n’ai constaté ni plus, ni moins de demandes » annonce le gérant de J-Well. « Oui, l’augmentation du prix de la cigarette agace les gens », indique le responsable de la boutique Cig’Store, « mais ce n’est pas cela qui va les faire vapoter ».

Quant au vendeur référent de Clopinette, il acquiesce : « au mois de mars, on a eu du monde. Mais en avril, cela s’est un peu tassé. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Prix du tabac : quel effet « cigarette électronique » ? Ce que l’on en pense dans les boutiques spécialisés de province   , ,
14 Avr 2018 | International, Trafic
 

Le « tabac thermomix » : cela correspond, en Espagne, à ces feuilles de tabac séchées et préparées que l’on retrouve sur le marché de la contrebande, et qu’il suffit de hacher chez soi pour en faire une sorte de tabac à rouler. Grossier mais « consommable ».

Des réseaux se sont spécialisés dans ce trafic, considéré à priori comme relativement moins dangereux que la contrebande de tabac prêt à la consommation (voir Lmdt des 17 novembre et 27 août 2017).

•• Dernier exemple : ce réseau démantelé, fin mars, par la Guardia Civil, entre Cordoue et Séville.

Huit personnes y sont impliquées se répartissant le travail entre réception de feuilles de tabac (par lots, dans des cartons venant de l’étranger), leur reconditionnement dans un atelier et la réparation de petits lots sur le marché de la contrebande. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Espagne : nouvel indice du développement du phénomène du « tabac thermomix »  ,
11 Avr 2018 | Profession
 

Avec InterSupply, Inter-Tabac constitue le salon de référence du monde du tabac et fait de Dortmund le cœur névralgique de toute la filière.

Ce sera, encore une fois, le cas du 21 au 23 septembre 2018 avec l’extension du salon sur la légendaire Westfallenhalle Arena, connue pour les grands spectacles qu’elle accueille.

•• La filière s’intéresse de plus en plus aux produits de dernière génération : des cigarettes électroniques et e-liquides aux produits à tabac chauffé (voir Lmdt du 29 septembre 2017).

En 2018, ces produits occuperont encore plus d’espace pour couvrir trois halls consécutifs dont la Westfalenhalle Arena.

Avec une hauteur de construction possible de stand de 29 mètres, cette zone accueillera des présentations à la mesure des enjeux. Les halls 2 et 3 sont directement reliés, offrant une plateforme d’activités centrale, toujours autour des produits de nouvelle génération.

•• Les halls 4 à 8 seront consacrés aux cigares et cigarillos, pipes et tabac, cigarettes, papier à cigarettes et accessoires pour fumeurs. Les aménagements de magasins et les systèmes de caisses y auront aussi toute leur place.

Dans le hall 3B, InterSupply présentera, une fois encore, les matériels et systèmes de fabrication des produits du tabac.

•• Rappelons que des 22 au 24 septembre dernier, 560 exposants ont accueilli sur leurs stands 12 500 visiteurs professionnels venus de 64 pays.

5 Avr 2018 | Profession
 

La perspective d’un paquet de cigarettes à 10 euros a été, semble-t-il, intégrée par les fumeurs. Le relèvement généralisé des prix du tabac, amorcé en novembre et programmé jusqu’en 2020, fait déjà chuter les ventes, selon Les Échos de ce 5 avril (voir Lmdt de ce jour et du 4 avril). 

Même si une partie importante des consommateurs risque de se reporter vers des circuits parallèles, nombre d’entre eux cherchent aussi à décrocher ou limitent leur consommation, explique le quotidien.

•• En mars, les livraisons de tabac auprès des débitants ont fondu de 19 % par rapport au même mois de l’année précédente, estime-t-on chez Seita.

Mais les volumes ont commencé à dégringoler sans attendre la forte hausse de taxes du début du mois passé. En février, ils avaient chuté de 4,4 % pour les cigarettes, et de 18,6 % pour le tabac à rouler, qui avait déjà subi une augmentation de 15 % de ses prix il y a un an (voir Lmdt du 22 mars). Après une baisse de plus de 2 % des ventes de tabac en 2017, la tendance est bien partie pour s’accentuer en 2018. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Marché du tabac : le « grand décrochage » ? (« Les Échos »)  , ,
1 Mar 2018 | International
 

La vente du cannabis, qui doit être légalisée d’ici quelques mois (voir Lmdt des 16 novembre 2017 ainsi que des 12 et 13 février 2018), sera soumise à des droits d’accise –  tout comme le sont les produits du tabac – a précisé le ministre canadien des Finances, dans son budget présenté le 27 février.

•• Concernant le tabac, la fiscalité est désormais rehaussée annuellement (au lieu de tous les cinq ans) : avec effet immédiat, le droit d’accise augmentant de 1 dollar canadien (64 centimes d’euros) par cartouche de 200 cigarettes.

Ce sera toujours utile pour le budget canadien 2018/2019, en déficit de 18 milliards de dollars (11, 5 milliards d’euros). 375 millions de dollars supplémentaires sont attendus pour le premier exercice (240 millions d’euros).

•• Sinon, un droit d’accise sera appliqué sur le cannabis frais ou séché, les huiles de cannabis, les graines et les semis pour la culture à domicile : soit 1 dollar canadien le gramme de cannabis. Quant aux produits pharmaceutiques dérivés du cannabis (et acquis au moyen d’une ordonnance), ainsi que les produits à faible teneur en THC ( 0,3 % et moins ), ils ne seront pas assujettis à cette taxe.

•• Les cultivateurs et fabricants devront obtenir une licence auprès de l’Agence de revenu du Canada. Tous les produits devront être étiquetés par un code de couleur pour indiquer le marché provincial ou territorial de vente. Lire la suite »