Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Le secrétaire d’État à la santé publique, Paul Blokhuis (membre de l’Union Chrétienne et qui a toujours mené croisade contre le tabac) vient d’annoncer au Parlement un nouveau train de mesures. Au moment … où son gouvernement recrute par ailleurs des cultivateurs de cannabis (voir 14 juin).

Parmi les nouvelles mesures en vue :

une interdiction de toutes les saveurs de e-liquides sauf le tabac
l’insertion du tabac chauffé dans le même cadre fiscal que les cigarettes avec, à la clé, des restrictions à sa présentation en point de vente. Lire la suite »

19 Juin 2020 | International
 

L’Australia’s Therapeutic Goods Administration (TGA) vient de rejeter la demande de Philip Morris Australia visant à faire rentrer le segment des produits à tabac chauffé dans la nomenclature officielle des produits à nicotine.

Seuls les produits du tabac combustibles – cigarettes et cigares   restent autorisés à la vente en Australie. Il s’agit, cependant, d’un avis provisoire.

« Cela met l’Australie en contradiction avec les nombreux autres pays qui ont décidé de réguler les produits à tabac chauffé et autres alternatives au tabac » déclare Simon Breheny (porte-parole de Philip Morris Australie).

La décision définitive du TGA sera formulée en août.

18 Juin 2020 | International
 

Le succès commercial du tabac à chauffer aurait contribué à une baisse significative des ventes de cigarettes dans l’archipel nippon, selon une étude publiée dans la revue scientifique International Journal of Environmental Research and Public Health

Selon ses auteurs, le nombre de fumeurs japonais aurait été divisé d’un tiers depuis 2016 avec l’arrivée sur le marché des dispositifs de tabac à chauffer.

•• Cette étude – réalisée par une équipe canado-américaine sur la période 2011-2019 – insiste donc sur la superposition des courbes de baisse des ventes de cigarettes et de hausse des ventes de tabac à chauffer à partir de 2016, date du début de la commercialisation de ces dispositifs de nouvelle génération.

L’étude est intitulée « quelle est la cause du rapide déclin des ventes de cigarettes au Japon ? » Elle a été publiée le 20 mai et s’intéresse spécifiquement à l’impact des alternatives à la cigarette : notamment au tabac à chauffer, un produit fortement populaire dans l’archipel, mais également dans une moindre mesure aux cigarettes électroniques.

•• « Plus les fumeurs ont adopté des alternatives, et plus ils ont aidé à accélérer la transition des autres. Je pense que cela nous donne une indication d’à quel point les pays pourraient réduire rapidement l’utilisation de la cigarette s’il y avait différentes alternatives moins nocives disponibles ainsi que des campagnes d’information publique » souligne l’un des auteurs de l’étude, le professeur David T. Sweanor de l’Université d’Ottawa.

•• Et le scientifique de poursuivre en affirmant que l’exemple japonais est une « success story » de la lutte anti-tabagisme. « Nous avons constaté le déclin des ventes de cigarettes le plus rapide jamais observé dans un grand marché. Un tiers du marché de la cigarette s’est évaporé dans une période de temps remarquablement réduite et cela s’est fait avec des mesures non-coercitives » ajoute-t-il.

Voir aussi les 12 juin et 20 janvier.

12 Juin 2020 | Profession
 

Une nouvelle déclinaison de la gamme de devices à tabac chauffé Ploom S (voir 20 août et 20 janvier 2019) est lancée, en ce moment même, par Japan Tobacco.

La promesse repose sur un nouveau mode de chauffage (« taste accel »), un temps de chargement plus court et une autonomie accrue.

Son lancement s’accompagne de celui de deux nouveaux sticks au menthol.

Le lancement est prévu dans les Ploom Shops et une première sélection de détaillants de tabac, pour le 22 juin. Avec une généralisation sur tout le territoire japonais, dès les premiers jours de juillet.

 

Les pays membres de l’Union vont demander à la Commission européenne d’inclure les nouveaux produits du vapotage et à base de tabac chauffé dans une prochaine Directive Tabac afin qu’ils soient taxés comme les produits traditionnels : c’est ce qu’annonce le site européen Euractiv, confirmant ce que pensent les spécialistes du sujet. 

« Les dispositions actuelles de la directive 2011/64/UE (du 21 juin 2011 concernant la structure et les taux des accises applicables aux tabacs) sont devenues moins efficaces, car elles ne sont plus suffisantes ou trop précises pour répondre aux défis actuels et futurs que représentent certains produits, comme les liquides pour cigarettes électroniques, les produits à base de tabac chauffé et d’autres nouvelles générations de produits qui entrent sur le marché », indiquerait une ébauche de conclusion du Conseil de l’UE. Lire la suite »

24 Avr 2020 | International, Profession
 

Premier trimestre atypique car déjà affecté par la montée en puissance de la pandémie du Coronavirus. Mais en chiffres consolidés, pour Philip Morris International, l’année n’avait pas mal commencé.

•• Un total de 173,7 milliards de sticks (cigarettes et Heets de Iqos), vendus à travers le monde (contre 175,8 milliards pour le premier trimestre 2019, soit -1,2 %) :

157 milliards de cigarettes (contre 164,3 milliards de cigarettes) ;
• et 16,7 milliards de Heets (contre 11,5 milliards de Heets en 2019, soit + 45,5 %). Lire la suite »

15 Avr 2020 | International, Profession
 

Nerudia, centre de R&D du groupe Imperial Brands pour ses produits de nouvelle génération (NGP), comme la vape, est classée parmi les 100 premiers déposants de l’Office européen des Brevets (OEB) pour  2019.

•• Nerudia est une entreprise basée à Liverpool qui travaille aux côtés de l’équipe scientifique d’Imperial Brands afin de développer les connaissances de celui-ci sur les produits de nouvelle génération.

Précisons que le porte-feuille de ces produits comprend notamment : Lire la suite »

14 Avr 2020 | International, Profession
 

L’agence Reuters annonce que British American Tobacco a porté plainte contre Philip Morris International, aux États-Unis et en Allemagne, pour infractions sur des brevets.

L’affaire est, notamment, portée devant l’ITC (International Trade Commission ), une instance fédérale indépendante, et la cour fédérale de l’état de Virginie.

BAT estime que l’Iqos de PMI (voir 10 février 2020) comprend des éléments directement inspirés d’anciennes versions de son propre produit à tabac chauffé : Glo (voir 22 juin 2018). Lire la suite »

30 Mar 2020 | Profession
 

Lors d’une journée « investisseurs », qui s’est tenue le 18 mars, Jack Bowles (Directeur général de British American Tobacco / voir 4 mars 2019) et les membres de l’équipe de direction ont présenté les priorités mondiales du groupe. Nous reproduisons le communiqué diffusé en cette circonstance. 

BAT s’engage à construire « A Better Tomorrow » (« Un Avenir Meilleur ») en réduisant l’impact de ses activités sur la santé à travers un plus large choix de produits agréables et moins risqués.

Pour atteindre cet objectif, BAT ambitionne notamment de réaliser 1,1 milliard d’euros de gains d’efficacité́ pour soutenir l’investissement dans les Nouvelles Catégories conformément à ses orientations financières.

Sur le volet environnemental, BAT se fixe de nouvelles ambitions dont : 50 millions de consommateurs de produits non-combustibles et une neutralité́ carbone d’ici 2030.

•• Le Directeur général de British American Tobacco (BAT), Jack Bowles, et les membres de l’équipe de direction, ont organisé́ une journée investisseurs par webcast le mercredi 18 mars. Cela a été́ l’occasion de faire le point sur les trois priorités de BAT :

tirer de la valeur des produits combustibles ;
améliorer la performance des Nouvelles Catégories de produits ;
simplifier le fonctionnement de l’entreprise.

•• En 2019, nous avons bien progressé sur ces priorités. Nous avons respecté́ nos orientations financières grâce à̀ de solides performances opérationnelles et à de fortes liquidités qui ont entraîné́ un désendettement du bilan. Nous avons atteint cet objectif tout en investissant des ressources supplémentaires importantes dans de Nouvelles Catégories afin de stimuler la croissance des recettes et renforcer les capacités nécessaires à la réussite sur le long terme.

En 2019, nous avons recruté́ plus de 300 nouveaux cadres, et les femmes représentent désormais 37 % de notre effectif. Cela a permis d’injecter de nouvelles capacités et des compétences diverses, notamment dans les domaines du digital, du développement de produits, des sciences et du design. Forts de ces bases solides, nous restons confiants dans notre capacité́ à tenir nos engagements.

•• Devenant jour après jour une organisation plus forte, plus simple et plus rapide, BAT annonce aujourd’hui :

une ambition de satisfaire les préférences changeantes des consommateurs, notamment de retrouver des moments de plaisir, à travers un portefeuille de produits qui correspondent à̀ une variété́ d’humeurs et de moments – en tirant parti de notre plateforme multi-catégories unique d’informations sur les consommateurs (PRISM) ;

un objectif d’1 milliard de livres sterlings de gains d’efficacité́ au cours des trois prochaines années grâce au projet Quantum – notre programme de simplification qui alimentera les investissements dans les Nouvelles Catégories ainsi que nos résultats, conformément aux orientations financières ;

la création d’équipes dédiées à l’innovation et au corporate venture pour évaluer, tester et finalement accélérer le développement de produits, y compris au-delà̀ de la nicotine, qui tirent parti de nos technologies.

Ces éléments soutiennent notre nouvel objectif d’entreprise : construire « A Better Tomorrow » Un Avenir Meilleur »).

•• Jack Bowles, Directeur général de British American Tobacco, a déclaré :

« Je suis heureux que notre organisation ait pleinement adhérée aux priorités définies au début de l’année 2019 et qu’elle ait commencé à les mettre en œuvre. Nous nous lançons maintenant un défi avec l’objectif clair de construire « A Better Tomorrow » en réduisant l’impact de notre activité́ sur la santé grâce à un choix plus large de produits agréables et moins risqués pour nos consommateurs.

Aujourd’hui, nous soulignons notre engagement en faveur de notre nouveau programme de développement durable en annonçant de nouveaux objectifs dans le domaine de l’ESG (Environment Social Governance). Notre ambition pour 2030 est de compter 50 millions de consommateurs de produits non-combustibles et d’atteindre la neutralité́ carbone. Nous avançons également à 2025 nos objectifs environnementaux initialement prévus pour 2030. L’importance de ces objectifs, et de la communication de nos progrès en la matière, se reflète dans notre nouvelle structure organisationnelle : les fonctions ESG et de Communication relèvent désormais de Kingsley Wheaton, Directeur Marketing.

Pour réaliser nos ambitions, nous devons faire preuve d’audace, de réactivité́, d’engagement, de responsabilité́ et de diversité́. En valorisant notre activité́ dans le domaine des combustibles et en générant des gains d’efficacité́ d’un milliard de livres sterling au cours des trois prochaines années grâce à notre programme de simplification d’activité́ « Quantum », nous pouvons accélérer la croissance des revenus de notre activité́ Nouvelles Catégories.

Pour l’avenir, nous assurerons la mise en œuvre de notre stratégie et le respect de nos orientations financières dans le cadre des trois priorités clairement établies. Nous sommes engagés dans une aventure et vivons des moments passionnants chez BAT. Je suis impatient de partager nos projets.”

•• Perspectives pour 2020

• Le Covid-19 se développe rapidement. Nous avons la chance que notre entreprise soit résiliente et qu’elle soit soutenue par une chaîne d’approvisionnement géographiquement diversifiée, tant du point de vue de la fabrication que de la distribution. Jusqu’à̀ présent, nous n’avons constaté́ aucun impact significatif sur notre activité́.

Comme indiqué précédemment, la croissance du chiffre d’affaires des Nouvelles Catégories au cours du premier semestre sera difficile et, bien que les chaînes d’approvisionnement en Chine se rétablissent, nous avons reporté certains lancements et nous constatons une certaine perturbation du niveau d’activation. Néanmoins, en 2020, nous prévoyons de réaliser de nouveaux progrès vers notre ambition d’atteindre les 5 milliards de livre sterlings (5,2 milliards d’euros) de chiffre d’affaires dans les Nouvelles Catégories sur la période 2023-2024.

Bien que nous ayons constaté jusqu’à̀ présent un impact limité sur la demande de cigarettes des consommateurs (en dehors du canal Duty Free, qui n’est pas significatif), nous continuons à̀ suivre la situation de près. À l’heure actuelle, nous maintenons nos prévisions d’une baisse d’environ 4 % des volumes mondiaux de cigarettes et de tabac à chauffer (THP) pour l’industrie. Bien que la contraction du volume de l’industrie aux États-Unis ait été́ jusqu’à̀ présent plus bénigne, d’environ 1% par rapport à̀ l’année dernière (cumul à ce jour jusqu’à̀ Février environ – 4%), nous maintenons notre prévision de baisse du volume de l’industrie aux États-Unis de -5 % environ pour l’année 2020 compte tenu de l’évolution rapide de l’environnement.

Dans l’ensemble, malgré́ l’incertitude au niveau mondial, l’activité́ se porte bien et nous avons déjà̀ atteint près de 60 % de la tarification que nous avions prévus pour 2020. À ce stade, nous maintenons nos prévisions de croissance du chiffre d’affaires ajusté à taux de change constant de 3 à 5 %, ainsi que de l’amélioration de la marge opérationnelle. Et nous sommes confiants à l’idée d’atteindre une nouvelle année de croissance à un chiffre élevé (entre 5 et 10 %) du bénéfice par action dilué ajusté à taux de change constant.

25 Mar 2020 | International, Profession
 

Selon le Patent Index 2019, Japan Tobacco International fait partie des 100 groupes déposant le plus de demandes auprès de l’Office européen des Brevets (OEB). 

Le classement confirme la place de leader du groupe Japan Tobacco dans le secteur de l’innovation – en particulier dans le domaine des produits à risque réduit – où les demandes de brevet ont plus que doublé par rapport à l’année précédente.

•• « Notre présence parmi les principaux demandeurs auprès de l’OEB témoigne non seulement de notre engagement en matière d’innovation mais aussi de travaux de recherche et de développement interne approfondis.

« Nous développons constamment de nouvelles technologies et de nouveaux produits, notamment pour nos gammes de vapotage Ploom et Logic, qui répondent mieux aux besoins de nos consommateurs » déclare Stéphane Hedarchet, vice-président de la propriété intellectuelle chez JTI (voir 20 août et 29 mars 2019).

•• À l’échelle mondiale, le groupe JT dispose d’un portefeuille de 4 200 brevets délivrés et de 2 800 demandes de brevet en cours, dont 355 demandes prioritaires déposées par le Groupe en 2019, qui couvre le développement de ses diverses gammes de produits.

« Depuis 2018, nous avons investi près d’un milliard de dollars pour développer et améliorer nos produits à risque réduit. Notre présence au sein du classement des principaux demandeurs auprès de l’OEB met en évidence l’une des nombreuses réalisations nécessaires à la mise en œuvre de notre stratégie de propriété intellectuelle et reflète nos ambitions dans le secteur du vapotage » précise encore Stéphane Hedarchet.