Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Août 2018 | Profession
 

« Quand les cigarettiers nous enfument … Face au recul de leurs ventes, les fabricants parient sur le tabac chauffé, censé être moins nocif. Révolution ou simple astuce marketing ? » (sic).

La presse adore les copiés-collés. Ainsi, L’Express (édition du 8 août) nous sort une réplique d’un article déjà publié par les Échos Week End sur l’Iqos en particulier et le tabac chauffé en général (voir Lmdt du 6 mai).

Avec toujours cet intérêt curieux des journalistes sur une autre façon de consommer la nicotine et la formidable course technologique qui l’accompagne. Mais aussi – parce que l’on parle tabac – avec l’exercice obligatoire consistant à contrebalancer l’information initiale en jetant systématiquement l’opprobre sur des entreprises qui investissent. Ou en convoquant quelques experts militants anti-tabac qui n’ajoutent rien au débat scientifique.

De cet amalgame, nous extrayons quelques citations qui reviennent à l’essentiel :

•• Sur le fonctionnement innovant de l’Iqos (voir Lmdt du 19 juin) : « À l’ intérieur, il y a une lame qui chauffe, sans la brûler, la recharge composé de tabac compressé afin d’exhaler les arômes sous forme de vapeur de tabac, mais avec 90 à 95 % de produits toxiques en moins par rapport à une cigarette classique » (Julien Anfruns, directeur des Affaires publiques et de la Communication de Philip Morris France).

•• Sur le tabac chauffé : « une révolution technologique et sanitaire qui va tout simplement nous faire changer d’industrie » (Éric Sensi-Minautier, directeur des Affaires publiques, juridiques et de la Communication de British American Tobacco / voir Lmdt du 6 août et 26 juin).

Le tabac chauffé est « un produit révolutionnaire qui marie le meilleur de deux mondes, le potentiel de moindre nocivité des cigarettes électroniques et le vrai goût du tabac. »

•• Sur le statut des produits à tabac chauffé : « dans 11 pays en Europe, dont la France, l’Iqos est classé dans une catégorie à part (de la cigarette conventionnelle / ndlr), et cela sera également le cas de la Grande-Bretagne et de la Pologne en 2019 » (Julien Anfruns).

•• En tout cas, le tabac chauffé se retrouve sélectionné parmi les sujets d’été de la presse magazine. Ce doit être un signe.

8 Août 2018 | International, Profession
 

British American Tobacco vient de recevoir l’autorisation de la FDA (Food and Drug Administration) pour lancer, à l’occasion d’un test, un produit à tabac chauffé sur le marché américain.

•• Le produit correspond à la nouvelle version d’un développement de Reynolds (qui a rejoint le groupe BAT) : « Eclipse heated tobacco platform ».

Il sera testé commercialement sur une petite zone géographique à la fin de cette année. Et BAT entend le déployer sur tout le marché américain l’année qui vient.

•• « Nous sommes ravis d’être le premier fabricant de tabac en capacité de proposer un produit à tabac chauffé – tobacco heating product / THP – aux États Unis » a confié Nicandro Durante (CEO de BAT) à l’agence Reuters (voir Lmdt des 30 octobre et 22 mai 2017). Lire la suite »

5 Août 2018 | Observatoire
 

Cela reste illégal … mais les ventes de « vaporisateurs électroniques portables à herbe » se multiplient sur Internet ou dans quelques magasins (selon Le Parisien de ce 2 août). 

Le principe ? Une alternative au traditionnel joint fumé. Une alternative sans combustion … Avec ces appareils, on chauffe l’herbe de cannabis, jusqu’à 190 °C, pour en dégager de la vapeur. On aspire ainsi uniquement les principes actifs de la plante illégale.

•• Ces appareils, déjà en vogue aux États-Unis, sont déjà utilisés dans des cliniques en Allemagne, en Israël ou en Suisse, pays qui ont légalisé l’usage thérapeutique (ou médicinal) du cannabis. Ces mêmes appareils ressemblent à s’y méprendre à des cigarettes électroniques ; certains tiennent dans le creux de la main. Lire la suite »

24 Juil 2018 | Profession
 

Sur les six premiers mois de l’année, les livraisons de cigarettes de Philip Morris International ont reculé de -3,3 %, au regard du premier semestre 2017. Avec 355 milliards d’unités.

Alors que les recharges de l’Iqos (les Heets/HTU, soit heated-tobacco units) explosent avec un bond de + 90,6 % (20,5 milliards d’unités). Ce qui permet à PMI d’annoncer une légère baisse de ses volumes totaux, dans le monde, de -0,6 %.

•• Ceci, à l’issue d’un second trimestre dont les chiffres sont plutôt positifs : avec un volume de cigarettes en retrait de -1,5 % (à 190,7 milliards de cigarettes) largement compensé par 10,9 milliards de HTU (+ 73 %). Ce qui fait passer le total des volumes en positif à + 0,9 %. Sachant que la marque Marlboro connait une relative stabilité sur le plan mondial (+ 0,1 %, avec 68,8 milliards de cigarettes). Lire la suite »

9 Juil 2018 | International
 

On a appris récemment que Philip Morris International a passé un accord de « collaboration stratégique » avec une start-up canadienne : Parallax Development.

Ceci, afin de développer et commercialiser des dispositifs qui délivrent de la nicotine, en exploitant les dernières avancées de la médecine pulmonaire.

•• Parallax Development a été fondée par deux médecins (les docteurs Noe Zamel et Arthur Slutsky) à la solide réputation de chercheurs dans le domaine des poumons, attestée par le nombre de leurs publications scientifiques. Et l’entreprise regroupe aussi bien des experts en conception d’appareils répondant aux normes pharmaceutiques qu’en spécialistes de comportements de consommateurs. Lire la suite »

26 Juin 2018 | Profession
 

En association avec la revue spécialisée Management, Capital.fr vient de publier une « étude de cas » sur la stratégie de British American Tobacco. Nous vous en présentons les principaux développements.

•• Énoncé du problème : subissant la double concurrence du marché parallèle et du vapotage, pris sous le feu des accusations et des polémiques, l’industrie du tabac est à la peine.

Devenu le deuxième fabricant mondial (hors marché chinois) à coups de rachats géants, British American Tobacco (BAT) peut- il s’appuyer sur cette seule puissance industrielle pour assurer son avenir ? En Europe et en France en particulier, le groupe reste distancé par Philip Morris, propriétaire de Marlboro. Au QG européen de la Défense à Paris, comment l’équipe dirigeante peut-elle profiter sur le terrain de l’agressivité capitalistique de la maison mère alors qu’elle est assiégée de toutes parts ? Lire la suite »

22 Juin 2018 | International, Profession
 

L’usine roumaine de British American Tobacco – à Ploiesti (à 50 kilomètres au nord de Bucarest) – va devenir le grand site européen de production des « neosticks » Kent de tabac à chauffer pour le produit de nouvelle génération glo (voir Lmdt du 31 août 2017).

L’investissement se monterait à plus de 900 millions d’euros.

Depuis le lancement-test de glo – par BAT en Roumanie, il y a six mois (voir Lmdt du 22 décembre 2017) – 25 000 fumeurs locaux s’y seraient convertis.

19 Juin 2018 | Profession
 

Au-delà des polémiques de diverses natures suscitées par l’Iqos de Philip Morris (voir Lmdt des 25 mai et 13 mars) se pose la question de fond, tant pour les consommateurs intéressés que pour ceux qui vendent le produit : en quoi ce produit innovant – fonctionnant sur le principe du tabac chauffé et non brûlé – peut-il être considéré comme présentant des risques potentiellement réduits ? 

Il apparait que les études externes à Philip Morris confirment généralement les recherches de ce dernier : les niveaux de composés nocifs trouvés dans la vapeur d’Iqos sont significativement plus bas que ceux trouvés dans la fumée de cigarette.

•• Reste que la presse cite à l’envie l’étude d’un médecin suisse, Reto Auer, publiée dans la revue américaine Jama Internal Medicine.

Comme France 2 ou Les Échos récemment (voir Lmdt des 24 avril et du 6 mai) : « Iqos n’est rien d’autre qu’une charbonnière portative, il n’y a aucune raison de le tolérer dans les bars et les restaurants » a ainsi assuré ce médecin aux Échos. Lire la suite »

15 Juin 2018 | International
 

Philip Morris International s’apprête à lancer son produit à risques potentiellement réduits – l’Iqos (voir Lmdt du 20 avril 2018) – sur le second marché mondial du tabac après la Chine : l’Inde. C’est une dépêche de l’agence Reuters qui l’a annoncé le 12 juin.

L’Inde compte 106 millions fumeurs adultes, selon l’Organisation mondiale de la Santé. Mais la réglementation du tabac y est aussi contraignante que compliquée (voir Lmdt du 7 mai 2016).

D’après Reuters, le gouvernement indien considérerait le sujet avec « open mind ».

30 Mai 2018 | Profession
 

Information parue dans La Lettre de L’Expansion de cette semaine :

« Philip Morris France affirme que, pour l’instant, le niveau de ventes de sa nouvelle cigarette électronique (sic) ne permet pas de commercialiser celle-ci au-delà de Paris et Nice. »

(Voir aussi Lmdt des 25 mai, 20 avril et 22 février).