Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
28 Nov 2018 | Observatoire
 

• 65 % des Français pensent que c’est le rôle des entreprises d’innover pour développer des produits visant à améliorer la santé publique.

• 92 % des Français estiment que les fumeurs adultes doivent être informés sur des produits potentiellement moins risqués que la cigarette.

• 86% des Français estiment qu’encourager les fumeurs à adopter des produits moins risqués que la cigarette peut être un complément aux politiques de prévention et de cessation.

C’est ce qu’annonce Philip Morris France dans un communiqué que nous reproduisons ci-dessous. 

« Une enquête IPSOS menée dans 31 pays dont la France révèle que 83 % des Français pensent que l’innovation et la technologie ont un rôle à jouer en matière de santé publique et que le gouvernement devrait mieux informer les citoyens et davantage les orienter vers des alternatives à risques réduits. C’est particulièrement vrai en matière de tabagisme, 92 % des Français estimant que les fumeurs adultes doivent être informés sur des produits potentiellement moins risqués que la cigarette. Lire la suite »

27 Nov 2018 | L'essentiel, Profession
 

Aussi étonnant que cela puisse paraître, il s’est agi de la première radio en direct de toute sa carrière pour Jeanne Pollès, Présidente de Philips Morris France (voir Lmdt du 28 juin). C’était ce lundi 26 novembre, sur Radio Classique, dans le cadre de « L’invité de l’économie ».

Le journaliste Dimitri Pavlenko démarrant les sept minutes d’interview sur « l’industrie du tabac, la grande muette de l’économie … ». 

« … C’est moins le cas aujourd’hui, parce que nous portons une vision qui est un monde sans fumée, parce que des solutions existent à la problématique de la cigarette. Chacun s’accorde à dire que les méfaits du tabac viennent principalement du fait qu’il y a combustion. Les innovations d’aujourd’hui, ce sont des produits avec du tabac qu’on chauffe et aussi des produits avec de la nicotine, les cigarettes électroniques … ».

•• Sur l’IQOS

« C’est un virage stratégique et c’est parce que depuis des décennies, et surtout les dix dernières années, on a investi pour plus de 4,5 milliards de dollars pour le développement de produits basés sur la science et l’innovation. La technologie d’aujourd’hui nous permet d’arriver à mettre ces produits à disposition des fumeurs adultes qui continuent et continueront à fumer.

« L’Iqos, c’est un appareil électronique qui permet d’insérer des recharges de tabac et qui le chauffe. Ça peut paraître simple, mais toute innovation simple est un peu compliquée. Le tabac est chauffé de manière constante sans jamais dépasser les 350 degrés. Ce qui permet de dégager de la vapeur de tabac qui porte la nicotine.

« Et aujourd’hui, les études montrent que les niveaux des émissions toxiques sont réduits à hauteur de 95 %. Je tiens à préciser que ça ne veut pas dire que ces produits soient sans risques » (voir Lmdt des 29 et 22 octobre).

•• Sur le prix du tabac

« La France est le pays où la prévalence tabagique reste la plus élevée, malgré la réglementation qui est une des plus extrêmes au monde, malgré les niveaux de prix, et bientôt la trajectoire vers le paquet à 10 euros. Cela aide certaines personnes à arrêter de fumer la cigarette traditionnelle, c’est très bien, c’est ce qu’il y a de mieux. Mais, il reste 12 millions de fumeurs. »

•• Sur la transparence 

« C’est bien qu’il y ait des controverses sur l’Iqos. Mais je trouve tout de même qu’on manque de confiance de la part du monde extérieur. Il est normal qu’existe un certain scepticisme et voilà pourquoi on se doit d’être encore plus transparent. Et aujourd’hui, nous mettons à disposition toutes nos études scientifiques. Car il s’agit d’innovations technologiques et de science. Qu’il y ait controverse c’est logique, mais ce qui est intéressant c’est qu’il y ait débat.

« Il y a une vingtaine d’études indépendantes qui vont dans la même direction (ndlr : en faveur de lqos) ».

« Soit on regarde vers le passé et on reste focalisé sur l’industrie du tabac, soit on se dit : mais que fait-on face au 1,1 milliard de fumeurs annoncé en 2025 par l’OMS ? ».

•• Sur le droit à l’information

« Nous avons mené une étude dans 31 pays, dont la France. Un peu plus de 31 000 citoyens ont été questionnés. Ils disent que les entreprises ont toute légitimité pour développer des innovations, basées sur la science et la technologie, qui permettent de répondre à une problématique de santé publique.

« Ils disent aussi que le Gouvernement a un rôle important à jouer, notamment dans l’accès à l’information. Si je prends l’exemple du tabac, il faut que les fumeurs puissent comprendre qu’il existe de meilleures alternatives.

« Ils disent encore que dans une politique de santé publique, la « cessation / prévention » ne suffit pas. C’est peut-être là que les alternatives au tabac brûlé ont un rôle à jouer. »

•• Sur le lobbying 

« Vous parlez beaucoup de lobbying avec une connotation un peu négative. Moi, je crois que le lobbying est une manière d’échanger entre gens qui prennent des décisions : le Gouvernement et des industriels qui maîtrisent certains sujets et savent de quoi ils parlent. C’est de l’échange d’informations.

« Aujourd’hui, on est très transparent, très ouvert. On a des sites Internet, des publications qui sont revue par des pairs. Et donc, on ouvre le débat. Philip Morris se met à parler parce qu’on a des solutions à la problématique de la cigarette. Et on doit pouvoir créer un monde sans fumée ».

29 Oct 2018 | International, Profession
 

C’est la première fois que Philip Morris International opère un lancement mondial. Et cela s’est déroulé, la semaine dernière, à Tokyo. En présence de 600 invités et à l’occasion d’une soirée animée par les célèbres DJ locaux Kaori et Shinichi Osawa.

Précisons que le Japon est le marché qui a le plus réussi, jusqu’à maintenant, au système à tabac chauffé et à risques potentiellement réduits Iqos (voir Lmdt des 22 octobre, 19 juin et 20 avril).

Et que ce lancement global concerne deux nouvelles versions de l’Iqos : Iqos 3 et Iqos 3 Multi.

•• On pourra retrouver l’Iqos 3 et l’Iqos 3 Multi, à la vente, dès ce 15 novembre sur les marchés suivants : Japon, Royaume-Uni, Suisse, Russie et Colombie. Lire la suite »

22 Oct 2018 | Profession
 

Marlboro prêt à écraser définitivement la cigarette ? Aussi paradoxal que cela puisse paraître, c’est ce qu’assure le propriétaire de la marque la plus célèbre du secteur. « Philip Morris a la volonté de quitter le monde de la cigarette pour créer un monde sans fumée », confirme Jeanne Pollès, qui a repris cet été la tête de la filiale française du géant mondial du tabac. (voir Lmdt du 28 juin), annonce Ivan Letessier dans un autre article du Figaro ce matin (voir Lmdt de ce jour).

« Cette stratégie mondiale passe par Iqos, le système électronique de tabac à chauffer mis au point par le groupe après plus de dix ans de recherche. En évitant de brûler à 900 degrés les sticks de tabac et en les chauffant à moins de 300 degrés, cette machine rechargeable de la forme d’un cigare permet de réduire de 90 % l’émission de composants toxiques, selon les études menées par le groupe (voir Lmdt du 19 juin). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Notre mission est de faire en sorte que tous les fumeurs qui continuent à fumer passent à des produits à risque réduit » (Jeanne Pollès, Philip Morris France)  ,
12 Oct 2018 | Profession
 

Inter-Tabac, qui s’est tenu du 21 au 23 septembre, à Dortmund (voir Lmdt du 11 avril), fêtait ses 40 ans. Le bel âge pour confirmer son positionnement de salon leader mondial du secteur.

Avec le plein d’exposants : 625 soit 12 % de plus que lors de la dernière édition. 54 pays ont présenté leurs produits et services. Le salon a retrouvé le nombre de visiteurs de l’année dernière : 12 500 (comme l’an passé). La part internationale n’a jamais été aussi élevée, en hausse de 4 %.

•• Un point fort du salon aura été une surface d’exposition record sur les produits de nouvelle génération (PNG) : vapotage, tabac chauffé. Lire la suite »

 

Les 1 500 participants à la 8e édition du sommet anti-tabac de l’OMS (COP 8), entamé ce lundi, examinent à leur façon les résultats obtenus dans la lutte contre le tabagisme ainsi que … « les stratégies pour lutter contre l’émergence de nouveaux produits du tabac et l’ingérence de l’industrie du tabac dans les efforts de lutte antitabac » (voir Lmdt du 2 octobre). 

•• Sans surprise, les industriels du tabac ne sont pas les bienvenus.

Un regret pour Moira Gilchrist, vice-présidente de la communication scientifique de Philip Morris International, qui estime pourtant que « cette 8ème édition est historique, car pour la première fois toute la gamme des nouveaux produits sans fumée, développés depuis trois ans, peut être évaluée. » Lire la suite »

26 Sep 2018 | Profession
 

On savait déjà qu’Imperial Brands était en train de développer de nouveaux appareils de vapotage dans le cadre de sa marque de cigarettes électroniques blu (voir Lmdt des 12 septembre et 14 mai). 

Ce mardi, le groupe a confirmé ses ambitions NGP « New Generation Products / Produits de nouvelle génération » : « la volonté de notre direction est de générer une croissance du chiffre d’affaires annuel supplémentaire, de 35 à 150 %, sur les trois prochaines années jusqu’à l’exercice fiscal 2020 ».

Imperial Brands lance ainsi un nouveau produit à tabac chauffé, baptisé Pulze. Lire la suite »

20 Août 2018 | Profession
 

Mise à jour. La rentrée est en vue ou se révèle déjà là. Repassons en revue les principales informations relatées ici-même, ces dernières semaines.

A comme Alliance One
Rapprochement historique entre France Tabac (qui traite et commercialise le produit des tabaculteurs) et la filiale allemande du géant américain Alliance One. Objectif : le marché international du tabac à chicha (voir Lmdt du 13 août).

A comme Amendements Darmanin
Ces amendements – très attendus par les buralistes et visant à fixer une limite claire et opérationnelle au transport du tabac par les particuliers (4 cartouches par personne) – ont été adoptés en commission des Finances de l’Assemblée nationale (voir Lmdt du 25 juillet). C’est de bon augure pour l’adoption définitive par le Parlement en septembre. Lire la suite »

14 Août 2018 | Profession
 

« Quand les cigarettiers nous enfument … Face au recul de leurs ventes, les fabricants parient sur le tabac chauffé, censé être moins nocif. Révolution ou simple astuce marketing ? » (sic).

La presse adore les copiés-collés. Ainsi, L’Express (édition du 8 août) nous sort une réplique d’un article déjà publié par les Échos Week End sur l’Iqos en particulier et le tabac chauffé en général (voir Lmdt du 6 mai).

Avec toujours cet intérêt curieux des journalistes sur une autre façon de consommer la nicotine et la formidable course technologique qui l’accompagne. Mais aussi – parce que l’on parle tabac – avec l’exercice obligatoire consistant à contrebalancer l’information initiale en jetant systématiquement l’opprobre sur des entreprises qui investissent. Ou en convoquant quelques experts militants anti-tabac qui n’ajoutent rien au débat scientifique. Lire la suite »

8 Août 2018 | International, Profession
 

British American Tobacco vient de recevoir l’autorisation de la FDA (Food and Drug Administration) pour lancer, à l’occasion d’un test, un produit à tabac chauffé sur le marché américain.

•• Le produit correspond à la nouvelle version d’un développement de Reynolds (qui a rejoint le groupe BAT) : « Eclipse heated tobacco platform ».

Il sera testé commercialement sur une petite zone géographique à la fin de cette année. Et BAT entend le déployer sur tout le marché américain l’année qui vient.

•• « Nous sommes ravis d’être le premier fabricant de tabac en capacité de proposer un produit à tabac chauffé – tobacco heating product / THP – aux États Unis » a confié Nicandro Durante (CEO de BAT) à l’agence Reuters (voir Lmdt des 30 octobre et 22 mai 2017). Lire la suite »