Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Juil 2017 | Profession
 

Ce lundi 17 juillet, une délégation des salariés de la Seita a fait le déplacement jusqu’à Nottingham (Angleterre), afin de trouver un compromis avec la direction d’Imperial Brands sur le projet de reprise de site. Les dernières réunions entre les deux parties n’avaient pas été concluantes (voir Lmdt du 5 juillet).

•• D’après la délégation revenue d’Angleterre, les premières nouvelles ne sont pas bonnes. « Aujourd’hui l’activité de l’usine de Riom va être délocalisée en Pologne. Ils n’y voient aucun intérêt sauf si on travaillait aux prix polonais, mais il ne faut pas abuser », a raconté Stéphane Allègre, porteur du projet de Scop, lors d’une réunion ce mardi 18 juillet.

•• Mais, selon Franceinfo Auvergne-Rhône-Alpes, le fabricant n’aurait pas encore fermé la porte. Il serait prêt à laisser le matériel en location aux salariés pour un euro symbolique. La Scop pourrait alors travailler le tabac pour autre chose que des cigarettes : textiles, biomatériaux, et autres projets alternatifs. Lire la suite »

12 Juil 2017 | Profession
 

L’accord collectif sur les mesures du plan social accompagnant les fermetures des sites Seita de Riom et de Fleury-les-Aubrais a été signé, en fin d’après-midi de ce lundi 10 juillet. Entre la direction de Seita et la CGT ainsi que la SNI2A / CFE CGC.

Cet accord arrive au terme de quatre mois de négociations (voir Lmdt des 9 juin 2017 ainsi que des 19 décembre et 29 novembre 2016) et de manifestations (voir Lmdt du 5 juillet 2017).

« Cet accord est l’aboutissement d’un dialogue social constructif entre notre direction et les partenaires sociaux, que nous avons souhaité privilégier depuis l’annonce de notre projet de réorganisation le 29 novembre dernier » peut-on lire dans un message de l’entreprise. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Seita : l’accord sur les mesures sociales, liées aux fermetures de Riom et de Fleury-les-Aubrais, est signé  ,
5 Juil 2017 | Profession
 

Mardi 4 juillet, une quarantaine de salariés du site de Seita à Riom a fait le déplacement à Paris lors de la dernière étape des négociations sur le plan social et la soumission de leur projet alternatif de Scop (voir Lmdt des 29, 13 et 9 juin). Ce dernier a été retoqué et le plan social sera envoyé lundi prochain à l’Inspection du travail (Direccte) pour validation.

Ambiance des heures en suspens, décrite dans Lemonde.fr ce 5 juillet, devant le siège parisien d’Imperial Brands, protégé pour l’occasion par cinq cars de police et de gendarmerie. Extraits.

« Depuis l’annonce du plan social, ils sont montés huit fois à Paris. C’est aujourd’hui la dernière, avant « la fin de la Seita ». « On est venus pour le symbole, pour être présents jusqu’au bout. C’est un baroud d’honneur », lance José, bravache. Il s’interrompt soudain, l’air un peu perdu. « C’est une page qui se tourne, c’est fini. (…)

•• Derrière lui, les salariés ont troqué les jets d’œufs de peinture sur la façade contre des balles de tennis. Des rires s’échappent. Ils sont entre copains, encore mobilisés, encore vaillants. L’ambiance bon enfant dissimule pourtant mal la colère et l’angoisse qui percent chez chacun. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Seita / Riom : « dernier baroud d’honneur »  ,
29 Juin 2017 | Profession
 

Au cœur du projet de Scop, déposé par les salariés de l’usine Seita à Riom (voir Lmdt des 13, 9 et 1er juin), la revue Auvergne Agricole a passé au peigne fin la proposition d’une … cigarette auvergnate. 

•• Présentée comme 100% régionale, la cigarette aurait la caractéristique de « contenir plus de tabac que d’additifs ». « Une cigarette sera toujours nocive mais on peut en diminuer la toxicité et surtout établir une meilleure traçabilité. Aujourd’hui, on sait très peu de choses sur les tabacs utilisés par les grands groupes (pesticides, métaux lourds). Si notre projet voit le jour, les tabacs de nos produits seront français et régionaux » explique, sans nuances, Stéphane Allègre, secrétaire général CGT Seita et du comité d’entreprise de Riom. Lire la suite »

13 Juin 2017 | Profession
 

En pleine phase de négociation finale sur le plan social, le comité de soutien aux 239 salariés du site Seita de Riom organise, ce mardi 13 juin, une nouvelle réunion publique (voir Lmdt des 7 juin, 16 février et 20 janvier). 

•• Se présentant comme composé de représentants des salariés, de planteurs de tabac et de buralistes, ce comité va expliquer son projet de Scop (voir Lmdt des 1er juin et 7 mars) pour sauver des emplois et poursuivre l’activité tabacole à Riom.

•• « Si on arrive, avec nos élus, à récupérer le bâtiment et quatre ou cinq lignes, on peut sauver 180 emplois. Le but c’est ça, quand même » a détaillé Ludovic Gottiaux, délégué syndical CGT, au micro de France Bleu Pays d’Auvergne à mi-journée. « En baissant les marges de 30 %, on peut être moins cher qu’en Pologne. Peut-être que ça pourrait inciter d’autres groupes à nous faire bosser aussi.

•• « Comment on peut y arriver ? en baissant les coûts. Parce que Seita, c’est une boîte qui marge à 50 %. Si vous baissez de 30 % les coûts, vous êtes encore bénéficiaires de 20 %. Et, il n’y a pas beaucoup de boîtes qui fonctionne à 20 % en France.

« Par contre, il y a une baisse de salaire de 20 %, mais c’est redistribué en prime. Parce que les Scop c’est 45 % des bénéfices qui vont aux salariés, 45 % qui vont à la boîte et 10 % pour ceux qui investissent un petit peu aussi ».

 Commentaires fermés sur Seita / Riom : l’argumentaire du comité de soutien aux salariés  ,
9 Juin 2017 | Profession
 

Le résultat de la dernière réunion au siège de Seita n’est pas interprété de la même manière par la direction et par les représentants syndicaux (voir Lmdt des 7 et 2 juin).

•• Sur le chapitre des indemnités de licenciement, la direction estime avoir fait un pas en avant par rapport au mode de calcul proposé par les syndicats : « ce mode de calcul, toujours en cours de négociations, propose des indemnités plus favorables. Ce qui donne, pour les ouvriers, une enveloppe minimale de 52 656 euros (contre 40 000 euros dans le premier mode de calcul), une enveloppe moyenne de 90 378 euros (contre 63 000 euros) et une enveloppe maximale de 160 811 euros (contre 135 000 euros) ».

Dans son communiqué, la direction évoque aussi les congés de reclassement, les préretraites ou diverses aides et fait le point sur la recherche de repreneurs : « Concernant Riom, 598 entreprises ont été ciblées et contactées. Une seule a confirmé son intérêt et 11 sont encore à l’étude. Nous avons organisé 8 visites de l’usine ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Seita / Riom et Fleury-les- Aubrais :  la CGT suspend les négociations … et les repreneurs ne se bousculent pas à Riom   ,
7 Juin 2017 | Profession
 

Après le blocage de la DRD de Lyon-Mions (voir Lmdt des 6 et 7 juin), des salariés de l’usine Seita de Riom maintiennent la pression.

Ils rappellent que leur action d’hier s’est déroulée le jour même où direction et syndicats négociaient à Paris sur le plan social et pour le projet de reprise de l’usine par le personnel : « dossier jugé peu sérieux par la Direction », selon France Bleu Pays d’Auvergne, de ce mercredi 7 juin.

Une grande réunion publique est prévue ce mardi 13 juin prochain, à Riom ; elle est organisée par le comité de soutien aux 239 salariés de l’usine qui va fermer.

6 Juin 2017 | Profession
 

Ce matin, depuis 3 heures 15, des salariés de l’usine Seita de Riom, en cours de fermeture (voir Lmdt des 1er juin et 5 mai), ont bloqué les accès de la DRD Logista de Lyon-Mions.

Ils ont également empêché le départ des camions de livraison de tabac.

Les salariés de la DRD ne peuvent accéder au site. En conséquence, il n’y aura pas de travail de préparation, ce jour.

À suivre.

2 Juin 2017 | Profession
 

Les salariés du Centre de recherche et de contrôle de la Seita de Fleury-les-Aubrais (Loiret), dont la fermeture a été annoncée l’an dernier par le cigarettier Imperial Brands (voir Lmdt des 19 décembre et 29 novembre 2016), ont bloqué, ce vendredi 2 juin, le centre de réapprovisionnement en cigarettes situé sur le site, a constaté sur place l’AFP.

•• Organisés par groupes de 10 par les 87 salariés du site, ce blocus durera jusqu’au 6 juin au soir, date de l’avant-dernière journée de négociation sur le plan social.

« Nous souhaitons une amélioration des mesures en matière de préretraite, de congé de reclassement et d’indemnités », a expliqué Nathalie Balberde, déléguée syndicale centrale UNSA. Lire la suite »

29 Mai 2017 | Profession
 

Nous avons relaté les événements graves qui se sont déroulés sur le site de la fabrique tabac Seita de Riom en cours de fermeture, la semaine dernière (voir Lmdt des 26 et 27 mai).

Situation bloquée pour certains salariés ; coups de feu ; incendie ; condamnation à la prison ferme ; fermeture administrative : autant d’éléments qui font que l’on devrait en parler dans tous les médias. De quoi amener du piment à l’actualité de la campagne électorale.

Mais de Riom – en dehors de la presse régionale – peu ou pas de mentions sur la grande scène médiatique, balayée heure après heure par les caméras de l’information continue.

Et donc mutisme des politiques. C’est parce que c’est « tabac », que l’on n’en parle pas ?

 Commentaires fermés sur Seita / Riom : on n’en parle pas, parce que c’est tabac ?  ,