Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Nov 2018 | Observatoire
 

Plus de 300 000 Français achètent chaque mois des substituts nicotiniques, ceci, depuis septembre, a révélé franceinfo, ce jeudi 29 novembre, alors que s’achève l’opération #MoisSansTabac (voir Lmdt du 29 novembre).

« C’est un record, on n’avait jamais eu un nombre aussi élevé de personnes bénéficiant d’un traitement d’aide à l’arrêt », a indiqué Aurélie Lermennier-Jeannet, de l’Observatoire français des Drogues et Toxicomanies (OFDT).

•• Cette forte augmentation des ventes de patchs, de gommes à mâcher et de pastilles à sucer est fort probablement due au remboursement, depuis quelques mois, de ces substituts par la Sécurité sociale (voir Lmdt des 16 et 17 mai). En conséquence, les ordonnances des médecins ont bondi : + 66 % par rapport à l’année dernière. Lire la suite »

12 Juin 2018 | Profession
 

Dans Challenges, cette semaine, le député LREM du Doubs (voir Lmdt du 20 octobre 2015) déclare que « la baisse de la consommation de tabac est un succès (voir Lmdt du 30 mai 2018), mais il faut poursuivre les efforts. »

Il suggère ainsi de « permettre aux buralistes de vendre les substituts nicotiniques, dont les pharmacies veulent garder le monopole » (voir Lmdt des 16 et 17 mai 2018).

Philippe Coy rencontre Frédéric Barbier, ce mercredi 13 juin.

28 Mai 2018 | Observatoire
 

Tout fraîchement remboursé par la Sécurité sociale (voir Lmdt du 16 mai), le patch NicoretteSkin et son fabricant (Johnson & Johnson) affutent leur communication avec un sondage OpinionWay dont les résultats ont été relayés sur Europe 1 (le 24 mai).

•• Selon cette enquête – réalisée sur un panel représentatif de 1 000 personnes – plus de sept fumeurs actuels sur dix affirment que le coût des substituts nicotiniques ne contribuait pas à les aider pour arrêter de fumer.

62 % des fumeurs actuels estimant, en revanche, que le remboursement de ces mêmes substituts nicotiniques par la sécurité sociale est un élément qui va les inciter à arrêter. Lire la suite »

25 Oct 2017 | Observatoire
 

À huit jours du démarrage de l’opération « Mois sans tabac 2017 » (voir Lmdt du 10 octobre), l’enseigne de la grande distribution a publié, ce début de semaine, une communication sur le thème : « dans la lignée de ses combats pur une santé plus accessible, le Mouvement E. Leclerc interpelle à nouveau les pouvoirs publics pour obtenir l’autorisation de vendre les substituts nicotiniques moins chers ».

Pour l’enseigne, même si le remboursement forfaitaire des patchs et des gommes à la nicotine est passé à 150 euros, la mesure est insuffisante : « si le taux de remboursement a un impact et encourage à l’arrêt du tabac, le coût d’achat du traitement y incite tout autant ».

Raison pour laquelle elle réclame la possibilité de vendre ces produits à moindre prix. Autre argument avancé : son réseau de 250 parapharmacies, « toutes confiées à des docteurs en pharmacie ». Lire la suite »

11 Oct 2016 | Pression normative
 

Paquet neutre BourdinÉchanges musclés entre Marisol Touraine et Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV, ce mardi matin, quand arrivent les sujets sur les « premiers » paquets neutres et de la campagne nationale « Moi(s) sans tabac ». L’animateur ayant choisi comme angle d’attaque « les bonnes mesures ne sont pas prises » en France.

•• Quand Jean-Jacques Bourdin brandit un paquet neutre et fait remarquer la petitesse du nom de la marque … « c’est l’objectif que la marque ne joue plus un côté attractif » précise la ministre de la Santé.

•• Quand Jean-Jacques Bourdin fait remarquer que les Français fument toujours plus que les autres … « les britanniques ont engagé une politique de lutte contre le tabac avant nous. Mais, en France, nous faisons le paquet neutre avant la Grande-Bretagne ». argumente la Ministre. Lire la suite »

 

OFDTPublié ce mercredi 17 février, le tableau de bord « Tabac » pour 2015 de l’Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT) pointe deux faits marquants : ventes en hausse dans le réseau des buralistes d’un côté (voir Lmdt du 11 janvier 1 et 2) – après plusieurs années de baisse – et légère reprise de plusieurs indicateurs relatifs à l’arrêt. Ce qui fait déjà réagir …

• Selon l’OFDT qui reprend les chiffres de la Douane, les ventes officielles s’établissent à 56 323 tonnes (contre 55 415 tonnes en 2014), soit + 1,6 % (+ 1 % pour les cigarettes et + 6,6 % pour le tabac à rouler). Le chiffre d’affaires global augmentant de fait : 18,2 milliards d’euros en 2015 contre 17,9 milliards l’année précédente.

• Les achats transfrontaliers de tabac « semblent se stabiliser » fait remarquer l’OFDT : « si les ventes dans le réseau des buralistes des départements limitrophes de la Belgique continuent de reculer, elles augmentent autant, voire plus, qu’au niveau national dans les autres zones frontalières, particulièrement dans le sud-est et à la frontière avec l’Espagne ». Lire la suite »

15 Oct 2015 | Profession
 

Pascal MontredonInvité de RTL Midi ce jeudi 15 octobre, Pascal Montredon s’est exprimé sur certaines des propositions du député Frédéric Barbier (voir Lmdt du 14 octobre).

• Vente de patchs et substituts nicotiniques : « Ça nous parait jouable sous condition que nous ayons les autorisations. Nous vendons déjà des cigarettes électroniques avec des e-liquides dont certains sont 0 % de nicotine (…) La balle est dans le camp du gouvernement et pas dans le nôtre ». Lire la suite »

28 Sep 2015 | Observatoire
 

Patch SevrageUne majorité de Français (63 %) estiment que la Sécurité sociale fonctionne bien, alors que deux sur trois pensent que la protection de la santé s’est dégradée (67 %), selon un sondage Ifop pour Femme actuelle, réalisé à l’occasion des 70 ans du système de protection sociale.

73 % jugent utile le remboursement de la pilule du lendemain et 71 % celui de l’homéopathie, 54 % celui des cures thermales et 52 % celui du patch de sevrage tabagique, tel qu’appliqué actuellement.

Sondage réalisé en ligne auprès de 1 054 personnes (méthode des quotas), du 17 au 19 août.

26 Sep 2015 | Observatoire
 

Substitut nicotinique  SevrageLe dernier tableau de bord de l’Observatoire français des Drogues et Toxicomanies (OFDT), publié ce vendredi 25 septembre, montre qu’en août, le marché des traitements d’aide à l’arrêt du tabac a progressé de + 20,6 %, après une hausse de + 27 % en juillet (par rapport aux mêmes périodes de l’année dernière).
Le boom de l’e-cigarette pour se désaccoutumer du tabac connait-t-il un coup de frein ? Ce n’est qu’une hypothèse correspondant à une tendance déjà observée en début d’année (voir Lmdt du 9 juillet).

Tous les produits du segment connaissent en effet une hausse importante de leurs ventes par rapport à août 2014. Cela va des timbres transdermiques (+ 29,3 %), en passant par le Zyban (+ 27,2 %) et va jusqu’au Champix (+ 3,8 %). Pour ce dernier (la varénicline), il s’agit bel et bien d’un renouveau, puisque ses ventes baissent depuis pas mal de temps. Notamment de 40 % cette dernière année. Suite aux divers problèmes rencontres par le produit (voir Lmdt des 20 août et 19 février 2015 ainsi que du 31 mars 2013).

Par ailleurs, les remboursements forfaitaires des traitements d’aide à l’arrêt du tabac, dans le cadre de leur prescription, sont aussi en hausse, toujours cette année ; au même titre que le nombre de personnes accueillies en consultation de tabacologie.

En fait, seul le dispositif Tabac Info Service a enregistré moins d’appels en août, mais son service de coaching – porté désormais par une application mobile – semble en plein développement : 9 500 inscrits contre à peine 2 000 en août 2014 (voir Lmdt des 6 septembre et 1er juin).

Certains médias grand public « santé » – comme Pourquoi Docteur – font un rapprochement avec le tassement du marché de la cigarette électronique. Et s’étonnent, en parallèle, de la progression de 1,5 % de la vente de tabac en août 2015 par rapport à août 2014 (+ 9,7 % pour le tabac à rouler et + 0,3 % pour les cigarettes), relevée par le même baromètre.

Commentaire pondéré du site Pourquoi Docteur : « Il faut toutefois préciser que cet état des lieux n’indique en rien que les Français fument plus qu’auparavant. Des saisies importantes de cigarettes de contrefaçon par les douanes ainsi qu’une hausse brutale de l’essence peuvent par exemple expliquer un frein soudain à la consommation du tabac de contrebande. Ce dernier est souvent ramené en France, depuis les pays frontaliers, où il coûte moins cher (Espagne, Belgique, etc.) ».

24 Juil 2014 | Observatoire
 

Les substituts nicotiniques fourbissent leurs armes face à la forte concurrence de la cigarette électronique. Chrono Therapeutics, un fabricant américain de dispositifs transdermiques, vient de mettre au point un « patch » nicotinique connecté et intelligent.

Patch intelligent« SmartStop » est en fait un appareil capable d’anticiper la sensation de manque pour diffuser la nicotine à travers la peau, au moyen de cartouches jetables, avant même que le besoin de fumer ne se fasse sentir. Le dispositif se connecte aux smartphones et aux tablettes en Bluetooth. Les utilisateurs peuvent ajuster leur dosage à la main, tout comme l’appareil est capable d’adapter les doses en fonction de la personne et d’aider à la sevrer progressivement.

Autres fonctions : le dispositif envoie des messages d’encouragement via son smartphone et permet aussi de  communiquer avec d’autres abstinents par le biais de communautés et de forums en ligne.

A sa sortie, SmartStop pourrait coûter environ le même prix que les produits nicotiniques actuellement proposés sans ordonnance aux Etats-Unis.

Chrono Therapeutics aurait déjà développé plusieurs brevets pour commercialiser cet appareil aux Etats-Unis et en Europe. La firme annonçant  avoir réussi, début juin, à lever 32 millions de dollars de fonds auprès de grands acteurs du secteur médical américain. Les autorités sanitaires américaines (FDA) seraient en train d’étudier sa mise sur le marché.