Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Jan 2020 | Profession
 

La Loire fait partie des 18 départements qui, à partir du 20 février prochain, vont expérimenter le paiement de certains impôts et factures administratives chez les buralistes (voir 23 et 29 juillet 2019 et 4 janvier 2020 ). 

Une petite centaine de buralistes seraient concernés selon France Bleu Loire.

•• « On vend encore des cigarettes et ça reste notre cœur de métier » explique Gilles Grangier, président de la chambre syndicale des buralistes du département, « mais on ne peut plus miser que là-dessus pour continuer à vivre de nos activités ». Lire la suite »

17 Déc 2019 | Profession
 

Opérationnel partout en France à partir du 1er juillet 2020, le dispositif de paiement de certains impôts chez les buralistes sera d’abord testé dans plusieurs départements (voir 1er novembre, 29 juillet et 23 juillet). 

L’Eure-et-Loir fait partie de la deuxième vague de tests qui débutera à partir de mi-avril. Une quarantaine de buralistes agréés, implantés dans 31 communes d’Eure-et-Loir, offriront ce nouveau service, annonce ainsi L’Écho Républicain.

Lequel présente le service de la façon suivante :

Le système reposera sur les infrastructures logistiques, informatiques et financières de la Française des jeux.
Pour l’usager, cette opération restera confidentielle. Un code-barres détachable sera apposé sur chaque facture.
L’usager scannera lui-même ce code au comptoir du buraliste, qui enregistrera le montant payé sans en connaître les motifs et encaissera le paiement.
Le commerçant remettra ensuite une quittance de paiement, qui comportera suffisamment d’éléments permettant de prouver le montant et le motif du règlement.

4 Déc 2019 | Profession
 

C’est officiel, le guichet de la gare SNCF d’Arnage dans la Sarthe (à une dizaine de kilomètres du Mans) est définitivement fermé. Les usagers devront désormais acheter leur ticket de train chez l’un des deux buralistes de la commune.

•• Une simple tablette et une mini-imprimante permettent au buraliste d’imprimer les tickets. « Je pense qu’au départ ça va nous prendre du temps. Parce qu’on n’est pas trop habitué. Donc on va prendre le temps de le faire comme il faut, pour ne pas se tromper, pour nous et pour le client. Et par la suite, ça se fera tout seul, comme une machine de Loto » explique à France 3 Pays de Loire, Philippe Oran, buraliste dans le centre-ville. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Billets de train chez les buralistes : « un service public de proximité » (SNCF)   ,
1 Nov 2019 | Profession
 

« 63 % des usagers pensent que la possibilité qui est offerte de pouvoir payer ses impôts / factures publiques chez un buraliste est une bonne initiative » : telle est l’une des informations d’un sondage BVA, commandé par Bercy qui vient d’en faire connaitre le résultat.

Il s’agit d’une première preuve que la « Transformation des buralistes » et la communication correspondante commencent à s’installer dans l’opinion publique.

•• On n’ose imaginer le taux de réponses favorables si le sondage avait eu lieu il y a un ou deux ans.

Cela veut dire aussi que l’idée de « nouveau réseau de proximité de l’administration fiscale » est en train de passer dans l’opinion publique (voir Lmdt des 24 et 25 juillet ainsi que du 29 octobre). Ce qui, encore une fois, n’était pas évident.

•• L’enquête BVA a été réalisée du 16 au 27 septembre sur un échantillon représentatif d’usagers résidant dans des communes de moins de 35 000 habitants. Il s’agissait de recueillir leurs avis et leurs attentes pour leurs services fiscaux.

On y apprend aussi que :
53 % des usagers ne se déplacent jamais dans un centre de finances publiques ;
les principales améliorations demandées à la DGFiP portent, notamment, sur les horaires d’ouverture et la localisation par rapport au domicile ;
66 % des personnes interrogées adhérent à l’idée que pour baisser les impôts, il faut moderniser / réformer le réseau des centres des impôts lui-même.

•• « Avec un nouveau service de proximité de l’administration fiscale dans les territoires, l’objectif est d’augmenter de 30 % les points d’accueil du public » reprend le communiqué du ministère de l’Action et des Comptes publics.

« L’ambition est d’assurer une meilleure accessibilité des services publics … notamment dans les territoires où le sentiment d’une insuffisance de la présence de l’État se développe. »

 Commentaires fermés sur Impôts chez les buralistes : pour une nette majorité d’usagers, c’est « une bonne initiative »  ,
29 Oct 2019 | Profession
 

La communauté de communes de la Moivre à la Coole (9 500 habitants / à une vingtaine de kilomètres de Châlons-en-Champagne) a signé, le 15 octobre, une charte d’engagement relative au nouveau réseau de proximité des Finances publiques sur son territoire, rapporte L’Union

De quoi comprendre comment les nouvelles missions confiées aux buralistes – suite à un appel d’offres de la Direction générale des Finances publiques (DGFiP / voir Lmdt des 13 septembre, 23 août ainsi que des 29 et 25 juillet) – s’articulent avec la réorganisation générale que connait actuellement notre pays.

Étienne Effa, directeur départemental des Finances publiques de la Marne, explique ainsi les détails de cette réorganisation. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Impôts chez les buralistes et réorganisation de la DGFiP : un cas concret dans la Marne  ,
29 Mai 2019 | Institutions
 

Le gouvernement s’attaque à la crise de croissance des maisons de service au public (MSAP).

Le ministère de la Cohésion des Territoires (Jacqueline Gourault) a ainsi expliqué aux Échos (édition du 27 mai) que les préfets seront chargés, dès juin, d’identifier, avec les élus locaux, 500 zones blanches de mobilité où implanter de nouvelles MSAP. 

Objectif : relancer, d’ici à la fin du quinquennat, la création de 500 guichets pour compléter les plus de 1 300 MSAP revendiquées actuellement. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Proximité et ruralité : que veut faire le gouvernement avec les maisons de service au public (MSAP) ? Un modèle qui n’a pas encore vraiment marché   
29 Mar 2019 | Profession
 

Pourra-t-on bientôt payer ses impôts en liquide chez le buraliste ? C’est en tout cas un sujet qu’évoque Gérald Darmanin. À nouveau (Lmdt des 31 août et 14 juillet 2018).

Interrogé, ce vendredi matin sur BFM TV, à propos du rapport Webhelp prônant les bienfaits de l’externalisation pour les caisses de l’État, le ministre de l’Action et des Comptes publics a déclaré ne pas avoir « attendu le rapport » pour agir dans ce sens.

•• « 50 % des gens qui vont dans les trésoreries payent en liquide des amendes ou leur impôt. (…) Et l’agent des impôts n’est pas formé seulement pour compter des pièces », a expliqué Gérald Darmanin, ajoutant avoir lancé un appel d’offres pour que « des réseaux comme La Poste, comme les buralistes (…) puissent être le lieu où on paye son impôt en liquide ». Lire la suite »

25 Mar 2019 | Institutions
 

« Il n’y a pas eu d’abandon généralisé » des territoires ruraux « par les grands réseaux nationaux de services publics », affirme la Cour des comptes dans un rapport publié la semaine dernière.

Son diagnostic ne nie pas les vagues de fermetures d’écoles, de bureaux de Poste ou de trésoreries dénoncées par les élus locaux et leurs administrés … mais ces efforts de rationalisation des opérateurs publics n’entraînent pas nécessairement un recul des services, selon elle.

Pour donner une égalité d’accès de services, tout en conservant un coût maîtrisé, la Cour recommande une évolution à deux vitesses. Sans citer les buralistes … pour le moment.

•• La présence de la gendarmerie, de La Poste ou des écoles doit être préservée pour leur caractère régalien ou par obligation légale. Mais la Cour encourage une adaptation locale de ces réseaux.

Et elle constate que la Poste a su faire évoluer son réseau sans diminuer son obligation de stabilité du nombre de points de contact, via des mutualisations avec des commerçants (relais poste contact) ou les Maisons de Services au Public (MSAP).

De même, depuis 2012, 271 brigades de gendarmerie ont été supprimées en France, toutes en zones rurales, mais l’évolution des effectifs de gendarmes dans ces territoires est restée quasi stable.

•• Le numérique peut endiguer le déclin des services publics en zone rurale (15 % de la population) selon les magistrats. Lire la suite »