Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Sep 2019 | Profession
 

Six mois de prison ferme pour les trois complices du faux-braquage

• Haute-Loire. Ce lundi 23 septembre, le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay a tenté de faire la lumière sur le faux braquage d’un tabac-presse de la ville (voir Lmdt des 28 et 26 août). Si les trois prévenus ne nient pas les faits, leurs versions diffèrent sur plusieurs points.

À commencer par la vendeuse, mise en cause pour dénonciation mensongère et vol par ruse. Appelée à la barre, elle explique que ce n’est pas le vol qui a motivé sa participation aux faits, mais l’attitude de son ancien patron qu’elle a accusé d’agression sexuelle. Elle est restée flou sur le déroulement des faits.

Le voisin de palier du couple, qui jouait le rôle de l’agresseur, a motivé son geste par une dette de stupéfiants qu’il souhaitait rembourser rapidement. Selon lui, « nous avons organisé tout cela ensemble. Mais ce sont elles qui m’ont expliqué où se trouvaient l’argent et les caméras de surveillance. » Et d’après le jeune homme, ce n’était pas la première fois que le tabac-presse attirait la convoitise de la vendeuse et de sa compagne.

Les trois prévenus ont été reconnus coupables et condamnés à 12 mois de prison dont 6 avec sursis, avec une mise à l’épreuve de deux ans. Par ailleurs ils devront indemniser la victime à hauteur de 4 424 euros pour le préjudice matériel, et 400 euros concernant le préjudice moral. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
21 Sep 2019 | Profession
 

« Des gamins du quartier qui ont besoin d’argent »

• Rhône. Le buraliste de Vaulx-en-Velin, cible de quatre braquages successifs, ne s’était pas trompé (voir Lmdt des 11 et 9 septembre).

Ce jeudi 19 septembre, un individu âgé de 19 ans a été mis en examen et écroué, suspecté d’avoir participé à la série. Le suspect habitait chez sa mère dans la cité vaudaise, et a avoué deux vols à main armée, perpétrés le 21 août et le 10 septembre derniers.

La maire Hélène Geoffroy est montée au créneau pour soutenir le commerçant, réclamant des renforts de police. Anecdote :  le quatrième vol à main armée s’est déroulé un mardi à l’aube, à l’ouverture du commerce, juste avant l’arrivée des unités de police missionnées pour sécuriser la ville. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
20 Sep 2019 | Profession
 

Vidéo-surveillance neutralisée

• Dordogne. Les malfaiteurs ont détourné l’objectif de la caméra, coupé les fils de l’éclairage avant de facturer une fenêtre d’un restaurant-tabac situé à l’entrée de Sanilhac (à 8 kilomètres de Périgueux) dans la nuit au mardi 17 au mercredi 18 septembre.

À l’intérieur, ils ont dévalisé la réserve.

L’idée du SDF 

• Nord. Un SDF de 38 ans, sorti de détention le 4 septembre, est retourné à la case prison. Dimanche 15 septembre en fin d’après-midi, errant dans le quartier de Dorignies à Douai, il s’est mis en tête de cambrioler un bar-tabac … mais la police est arrivée après qu’il ait brisé une baie vitrée et commencé à faire de gros dégâts.

Lime, morceau de brique, spatule tordue, traces de sang même … le suspect a déclaré qu’il voulait squatter les lieux mais pas cambrioler. Verdict du tribunal rendu ce mercredi 18 septembre : dix mois ferme.

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
19 Sep 2019 | Profession
 

Coup de feu

• Gironde. Un jeune homme a fait irruption dans un tabac-presse à Coutras (à une vingtaine de kilomètres au nord de Libourne), armé d’un pistolet à grenaille, ce mercredi 18 septembre en plein après-midi.

Il a alors menacé le buraliste, tiré un coup de feu l’air puis est reparti avec des cigarettes.

Après les recherches de la police municipale et de la gendarmerie, appuyées par un hélicoptère, il a finalement été interpellé vers 17 heures puis placé en garde à vue. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
18 Sep 2019 | Profession
 

Depuis avril, les faux billets de banque utilisés comme accessoires de films (« movie money ») se répandent dans toute l’Europe. Et la France est le premier pays touché avec 42 % de la « movie money » y circulant.

Écoulés essentiellement dans les petits commerces ou les fast-food, ces « nouveaux billets » s’achètent en ligne sur des sites chinois pour un prix dérisoire (moins de 10 euros les 100 exemplaires).

Et les buralistes ne sont pas épargnés par le phénomène. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : alerte à la « movie money »  ,
18 Sep 2019 | Profession
 

Situation hyper-dangereuse 

• Gard. Quatre personnes – dont une enfant de six ans – étaient présentes chez un buraliste d’Alès, quand un individu, au visage masqué par un tee-shirt, a fait irruption ce samedi 14 septembre en début d’après-midi.

Il a alors empoigné la personne la plus âgée et l’a menacée avec son arme blanche afin de se faire remettre le contenu de la caisse. La buraliste a eu le réflexe d’appeler en urgence son compagnon qui était à proximité. Ils sont parvenus à plaquer le braqueur et à le désarmer jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre.

Jugé en comparution immédiate, ce lundi 16 septembre devant le tribunal d’Alès, le malfaiteur – 21 mentions à son casier judiciaire, une vingtaine d’années passées en détention – a été condamné à une peine de cinq ans et demi de prison ferme. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
17 Sep 2019 | Profession
 

Braquage ultra-violent : la mère du buraliste aspergée d’essence …

• Yvelines. Trois hommes, armés d’un couteau et d’un lacrymogène, ont fait irruption, samedi 14 septembre vers 21 heures, dans un bar-tabac de Mantes-la-Jolie. L’un a sauté derrière le comptoir alors que quatre personnes se trouvaient encore sur place.

Il a frappé le buraliste avant d’exiger qu’il lui remette le contenu du coffre-fort. Pour l’intimider encore davantage, un complice a aspergé la mère du patron avec de l’essence contenue dans une bouteille en plastique, menaçant d’y mettre le feu …

Le buraliste a obtempéré et les malfaiteurs ont pris la fuite avec leur butin : l’argent du coffre, des tickets de jeux et un stock important de cartouches de cigarettes. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
14 Sep 2019 | Profession
 

Et la buraliste ? Pas de sursis pour elle ? 

• Vosges. Le braqueur à l’arme blanche d’une buraliste d’Épinal (voir Lmdt du 10 août) a été condamné par le tribunal correctionnel, ce mardi 10 septembre, à dix mois de prison …entièrement assortis d’un sursis et d’une mise à l’épreuve de deux ans.

Suivi depuis plusieurs années pour troubles mentaux, le prévenu a été considéré « en état limite » par les experts.

Mais on n’oubliera pas que le choc psychologique pour la buraliste a été très violent. Elle s’était vu prescrire dix jours d’incapacité de travail. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
12 Sep 2019 | Trafic
 

Trois ans et demi après leur interpellation, cinq personnes ont été jugées, ce mardi 10 septembre, par le tribunal de Lons-le-Saunier, dans le cadre d’un important trafic de cigarettes volées (voir Lmdt des 14 février et 22 avril 2016). 

Soupçonné de recel, l’ancien gérant du tabac Le Clemenceau, à Bourg-en-Bresse, a expliqué au tribunal comment il s’est retrouvé mêlé à ce trafic, selon lui.  « J’ai été contraint de vendre ces cigarettes car j’ai subi des pressions » a assuré Claude Malbranque qui a reconnu avoir écoulé dans son magasin des cartouches volées à 50 euros l’unité, percevant 5 euros par transaction.

•• Celui qui lui fournissait cette marchandise, considéré comme l’intermédiaire, n’a pas le même avis : « je lui donnais les cigarettes, il les vendait pour se faire du black et s’occupait de la comptabilité ». Les cigarettes, ce trentenaire se les procurait, à son tour, auprès d’un autre individu … spécialiste du cambriolage de buralistes.

Pour les cambriolages eux-mêmes, commis dans le Jura et dans l’Ain, trois hommes sont soupçonnés. Deux prévenus ont été jugés mardi. Un troisième comparaîtra en janvier prochain.

•• Selon le juge qui a mené l’instruction, il y a bien eu entente entre tous ces protagonistes. Le receleur a rencontré, à plusieurs reprises, l’un des cambrioleurs dont la compagne est poursuivie pour avoir prêté sa voiture en vue des expéditions.  D’autres véhicules ont été volés dans le Jura pour commettre les cambriolages.

Toujours selon le juge, la géolocalisation et les interceptions téléphoniques valident la thèse de la préméditation et de l’association de malfaiteurs.

•• Après plus de deux heures de délibéré, les quatre suspects ont été reconnus coupables. Les cambrioleurs ont été condamnés respectivement à trois ans et deux ans de prison, chacun (dont un an avec sursis).  L’intermédiaire et l’ancien buraliste ont été condamnés, eux, à deux ans de prison (dont un avec sursis) chacun.

 Commentaires fermés sur Trafic de cigarettes volées dans l’Ain et le Jura : prison ferme pour les voleurs et receleurs … dont un ex-buraliste   , , ,
11 Sep 2019 | Trafic
 

Mêlés à une série d’attaques de camions et de vols de marchandises, deux malfaiteurs originaires de Seine-et-Marne, âgés de 22 et 27 ans – chevronnés et déjà impliqués dans des affaires de stupéfiants – ont été mis en examen et placés en détention provisoire ce lundi 9 septembre, relate Le Parisien / Aujourd’hui en France

•• Les premiers faits remontent au 23 août, lorsqu’un camion livrant du tabac est pris pour cible à Corbeil-Essonnes. Les malfaiteurs étaient à bord de puissants véhicules, volés et munis de gyrophares bleus. À l’aide d’armes de poing, ils ont braqué le chauffeur avant de s’emparer de son stock tabac.

Et de prendre la fuite vers la Seine-et-Marne où les véhicules ont été retrouvés incendiés. Environ 60 000 euros de cigarettes ont ainsi été dérobés (voir Lmdt du 23 août).

•• Saisie de cette affaire, la Police judiciaire – en liaison avec Logista – est parvenue à repérer et à filer l’équipe de braqueurs, le 4 septembre, en pleine filature d’un autre camion de livraison se dirigeant vers Melun.  Pour des raisons inconnues, les voleurs ne passent pas à l’action ce jour-là.

•• Deux jours plus tard, la même équipe refait surface, et s’attaque cette fois à un camion au niveau de Saint-Germain-lès-Corbeil, avant de s’enfuir avec environ 50 000 euros de tabac.

Dans la foulée, deux hommes sont interpellés en flagrant délit, à Chelles, alors qu’ils étaient en train de vider leurs coffres et charger la marchandise dans d’autres véhicules. Les policiers saisissent leurs véhicules, leurs armes, les gyrophares ainsi que la marchandise volée (voir Lmdt du 6 septembre).

•• Les deux jeunes hommes sont déjà connus de la justice pour des faits de violence et de trafic de stupéfiants.

« Les transports de marchandises sont les cibles privilégiées de ce genre de braqueurs, qui cherchent la plupart du temps du matériel high-tech, des vêtements de luxe ou des cigarettes, qu’ils écoulent dans la journée » précise une source policière.

 Commentaires fermés sur Logistique tabac : des précisions sur les circonstances de deux attaques de camions par des malfaiteurs déjà impliqués dans des affaires de stups   ,