Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Oct 2017 | Profession
 

La nuit de la livraison

• Aisne. L’un des deux bars-tabacs de la rue principale du village d’Essômes-sur-Marne se serait bien passé du brutal réveil, survenu à une heure et demie du matin, ce vendredi 13 octobre. Le buraliste et son épouse ont été tirés du lit par l’alarme de leur commerce, après que trois braqueurs, selon les témoins, aient fracturé à coups de marteau la vitre de l’établissement.

Le préjudice est important : la livraison tabac avait eu lieu la veille. Lire la suite »

13 Oct 2017 | Profession
 

Des malfaiteurs avaient été interpellés sur une petite route de Chassignieu (Rhône), en flagrant délit de braquage d’un camion de livraison de tabac (voir Lmdt du 12 mai).

La technique de ce gang était rodée. Avec pour seules armes – des bombes lacrymogènes toujours brandies, rarement utilisées – il comptait à son actif une série de braquages de livreurs de tabac ou de magasins de téléphonie, en Nord-Isère et bien au-delà.

Depuis cette première vague d’interpellations, l’Office de lutte contre la délinquance itinérante a redoublé d’efforts afin d’identifier des complices. Un mois après l’attaque de Chassignieu, trois autres individus étaient interpellés. D’autres ont suivi depuis.

Ce mardi 10 octobre, toujours sur commission rogatoire, les enquêteurs ont procédé à l’interpellation de trois hommes âgés de 20 à 25 ans, originaires du Nord-Isère. Ils ont été mis en examen.

13 Oct 2017 | Profession
 

La peur change de camp 

• Indre. Une buraliste d’Issoudun avait ouvert depuis une demi-heure, ce jeudi 12 octobre, et des clients étaient déjà présents quand un homme cagoulé est entré. Le malfaiteur, armé d’un gourdin, type batte de base-ball artisanale, lui a réclamé le contenu de la caisse.

Quand même impressionnée, la buraliste a gardé son sang-froid, appuyé sur l’alarme et s’est précipitée dans la réserve.  Avant de s’enfuir, le braqueur a jeté son dévolu sur deux à trois boîtes de tabac à rouler. Un groupe de quatre à cinq hommes, l’attendaient … à l’extérieur selon des témoins. Ils ont tous pris la fuite, coursés par des clients.

Gros casse à la voiture-bélier

• Drôme. L’alarme du bar-tabac des Tourettes s’est déclenchée vers 3h du matin, ce jeudi 12 octobre, quand les malfaiteurs ont foncé sur le rideau métallique avec une voiture-bélier. À son arrivée, la propriétaire du commerce a eu le temps d’apercevoir deux véhicules prenant la fuite. Son stock de tabac a été entièrement dérobé.

Le véhicule utilisé – une Fiat Ibiza volée – a été découverte incendiée, près de Valence, tôt dans la matinée. Le second véhicule n’a pas encore été retrouvé.

12 Oct 2017 | Profession
 

Série noire dans le Morbihan 

Le dernier cambriolage recensé remonte à la nuit du lundi 9 au mardi 10 octobre dans un débit de tabac de Larré où les malfaiteurs ont emporté le stock de tabac. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie qui pourrait faire le lien avec un autre vol de tabac, la même nuit, chez un commerçant à Sarzeau.

La semaine dernière, un bar-tabac d’Arzal, a été visé pour la seconde fois en deux semaines. C’était le jeudi 5 octobre et ils ont entièrement vidé le linéaire. Le 27 septembre, la réserve avait été vidée des cartouches de cigarettes et des cigares.

Quelques jours plus tôt, un bar-tabac de Brillac avait été cambriolé, et, dans la même nuit, un débit de tabac à Faouët.

Du côté de la gendarmerie on ne fait, pour le moment, aucun lien entre les « affaires ».

Mais « on voit bien que depuis l’annonce de l’augmentation du prix du tabac, les buralistes sont encore plus devenus une cible pour les braqueurs », explique, à Ouest France, Gilles Kerorgant, buraliste à Hennebont et président de la chambre syndicale des buralistes du Morbihan.

« On sait maintenant que nous vendons des produits onéreux, voire de luxe pour certaines personnes. Aujourd’hui, il y a deux professions à risque : les bijoutiers et nous, les buralistes ! », ajoute-t-il.

10 Oct 2017 | Profession
 

Arrivés en voiture-bélier mais repartis bredouilles 

• Gard. Cinq malfaiteurs cagoulés ont attaqué, avec une voiture-bélier, un débit de tabac de Fourques, vers 3 heures 40 ce lundi 9 octobre.

Ils sont parvenus à pénétrer à l’intérieur du tabac mais n’ont pu accéder à la réserve avec le déclenchement du générateur de fumée. Ils seraient repartis bredouilles à bord d’un 4×4, laissant la Clio-bélier – volée -sur les lieux. Espérons que cette dernière soit devenue un piège à indices. Le buraliste avait été victime d’un braquage il y a six mois (voir Lmdt du 31 mars).

Par le rideau arraché 

• Lot-et-Garonne. Après avoir arraché le rideau métallique d’un bar-tabac de Saint-Vite, aux toutes premières heures de ce dimanche 7 octobre, des malfaiteurs ont fait main basse sur le stock de paquets et cartouches de cigarettes, rangé derrière le comptoir. La voiture, servant à la fuite, aurait été aperçue un peu plus tard. Cela suffira-t-il à retrouver leur piste ?

En juin 2013, le bar-tabac – qui fait aussi cafétéria – avait déjà été la cible de quatre cambrioleurs.

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
6 Oct 2017 | Profession
 

Angoisse nocturne 

• Meurthe-et-Moselle. Vers 3 heures du matin, ce jeudi 5 octobre, les patrons d’un bar-restaurant tabac de Fléville-devant-Nancy sont réveillés par des bruits provenant de leur établissement au rez-de-chaussée. Comme un pied de biche forçant le volet métallique, puis des coups portés à la porte vitrée. 

Le propriétaire dévale alors les escaliers, butte sur une porte bloquée … et quand il parvient à entrer dans l’établissement, il aperçoit un individu qui prend la fuite.

Ils étaient deux, en fait, qui se sont engouffrés dans une camionnette. Auparavant, ils se sont emparés du petit fond de la caisse (dans une caisse laissée ouverte délibérément par les propriétaires : « sinon, ils cassent »). En revanche, ils ont vidé les linéaires de cigarettes. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
5 Oct 2017 | Profession
 

Dévalisé

• Nièvre. Dans la nuit du lundi 2 au mardi 3 octobre, des cambrioleurs ont mis la main sur la totalité du stock de cigarettes et de cigares d’un bar-tabac-presse de Saint-Léger-des-Vignes. Même les linéaires ont été vidés. Les malfaiteurs ont, en revanche, boudé les bouteilles du bar, le tabac à rouler et les pots de tabac à tuber.

Les voleurs sont entrés en brisant un volet et une fenêtre. Ils se sont servis copieusement mais … soigneusement. « Par rapport au premier cambriolage, ils étaient plus professionnels. Ils ont tout ouvert et tout fouillé, mais proprement ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
1 Oct 2017 | Profession
 

Se remettre au travail

• Meurthe-et-Moselle. « Nous avons été fermés pendant cinq jours et nous avons toujours beaucoup de mal à dormir. On entend toujours dans nos têtes le bruit fracassant des vitrines qui se brisent. Nous avions déjà connu quelques soucis, mais jamais avec autant de violence », confie Michel Duponcel, buraliste à Dieulouard et élu syndical, deux semaines après le cambriolage à la voiture-bélier (voir Lmdt du 19 septembre).

Un vigile est toujours présent depuis l’attaque dans le magasin qui a pu rouvrir cinq jours après. « C’est une grosse perte financière pour nous et les travaux dans la rue, bien que nécessaires, n’arrangent rien. Vous faites des demi-journées, sans compter toute la paperasse pour les assurances, il faut retrouver toutes les factures pour être remboursé. Nous attendons avec impatience nos nouvelles vitrines, on travaille avec les rideaux de fer baissés », poursuit le buraliste dans les colonnes de l’Est Républicain de ce 30 septembre. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
30 Sep 2017 | Profession
 

Double voiture-bélier 

• Marne. Le stock de tabac d’un tabac-presse de Jonchery-sur Vesle a été la cible d’ un casse opéré avec la méthode – de plus en plus pratiquée  – de la voiture-bélier dans la nuit du jeudi 28 au vendredi 29 septembre. Sauf que deux voitures auraient été utilisées pour l’opération, volées dans des communes environnantes.

Mieux vaut refuser tout de suite 

• Nord. Ouvriers mais voyous avant tout. Trois habitants du Nord ont été condamnés, ce jeudi 28 septembre, par le tribunal correctionnel d’Arras, après avoir violenté, puis volé le gérant d’un bar-tabac d’Oisy-le-Verger, au printemps dernier. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
28 Sep 2017 | Profession
 

Une buraliste prise au piège 

• Haute-Loire. Une buraliste de Beauzac était en train de garer son véhicule dans la cour arrière de son établissement, ce mercredi 27 septembre vers 7 heures, lorsque trois hommes encagoulés ont fait irruption et l’ont menacé avec une arme à feu. 

Ils l’ont sommée d’ouvrir la porte d’accès blindée et une fois à l’intérieur avec leur « otage », ils ont fait main basse sur le stock de cigarettes. Et ils seraient repartis à pied. La buraliste n’a pas été blessée mais reste très choquée.

Un cambrioleur … de 9 ans 

• Ille-et-Vilaine. Les contrôleurs Sncf de la ligne Brest-Rennes avaient confié un jeune garçon de neuf ans à la police en fin d’après-midi, ce mardi 26 septembre. Il voyageait sans billet, sans papier, sans accompagnent. Il a d’abord été conduit au commissariat qui a appelé le centre de protection de l’enfance. Des éducateurs sont venus le chercher. L’enfant, de nationalité algérienne, a toutefois rapidement faussé compagnie aux travailleurs sociaux.

Vers 3 h 30 du matin, ce mercredi 27 septembre, la brigade anti-criminalité est appelée pour un cambriolage dans un bar-tabac de Rennes. À leur arrivée, ils aperçoivent quatre jeunes qui prennent la fuite à la vue de la police. Sur les quatre, deux sont interpellés. Parmi eux, le même gamin sur qui on retrouve des objets provenant du cambriolage. L’enfant a été ramené une nouvelle fois au commissariat, avec un autre mineur de 16 ans. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire   ,