Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Sep 2017 | Observatoire
 

Près d’un décès sur cinq dans le monde serait lié à une mauvaise alimentation, selon un panorama 2016 de la santé mondiale, publié le 15 septembre dans la revue Lancet.

C’est l’une des conclusions marquantes d’une étude annuelle, financée par la Fondation Bill & Melinda Gates et coordonnée par l’Institut de mesure et d’évaluation de la santé (IHME) de l’Université de Washington, à Seattle.

•• Globalement, « les gens vivent plus longtemps », souligne le Dr Christopher Murray, directeur de cet institut.

En près d’un demi-siècle, l’espérance de vie mondiale à la naissance pour les deux sexes, a augmenté de 14 ans. De 58,4 en 1970 à 72,5 ans en 2016, selon l’étude, qui rassemble les données de 195 pays et territoires.

•• Sur les 54,7 millions de décès constatés – et considérés dans la logique de l’étude comme prématurés – en 2016 dans le monde, 72 % sont causés par des maladies non transmissibles, comme les affections cardiovasculaires ou le diabète, souvent liées au mode de vie (alimentation, activité physique, tabac, alcool, etc.).

À lui seul, le tabac est responsable d’un peu plus de 7 millions de décès dans le monde.

•• La mauvaise alimentation –  en particulier celle, pauvre en céréales complètes, fruits et légumes, noix ou poissons, et celle, trop salée – est, quant à elle, associée à un peu plus de 10 millions de décès mondiaux (18,8 %).

Parmi toutes les formes de malnutrition, les mauvaises habitudes alimentaires représentent le principal risque de mortalité, précisent les auteurs de cette étude. Une glycémie et une pression artérielle élevées, l’obésité et un excès de cholestérol sanguin font partie des dix principaux facteurs de risque de décès chez les hommes et les femmes dans le monde (voir aussi Lmdt du 4 octobre 2016).

•• « En dépit des progrès, nous sommes confrontés à une triade de problèmes :  l’obésité, les conflits et les maladies mentales, toxicomanie comprise, qui freinent de nombreuses nations et communautés », déclare le docteur Murray.

En 2016, il y avait 1,1 milliard de personnes souffrant de troubles mentaux et de toxicomanie. Les troubles dépressifs majeurs se rangeant ainsi parmi les dix principales causes de maladies de quasiment tous les pays.

18 Sep 2017 | Pression normative
 

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a lancé, ce lundi 18 septembre, une grande concertation sur les priorités de la stratégie nationale de santé du gouvernement, mettant l’accent sur la prévention encore insuffisamment développée en France, annonce l’AFP.

Cette stratégie sera, après la phase de concertation, adoptée en décembre et mise en oeuvre dès 2018, selon son ministère.

•• Les travaux d’élaboration de cette stratégie s’organiseront autour de « quatre thèmes prioritaires » retenus par la ministre à partir d’un rapport que le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) lui a remis officiellement ce lundi. À savoir, la prévention et la promotion de la santé dès l’enfance, la lutte contre la montée des inégalités sociales et territoriales d’accès à la santé, la nécessité d’accroître la pertinence et la qualité des soins, et l’innovation (télémédecine, objets connectés…). Lire la suite »

13 Sep 2017 | Observatoire
 

Fumer régulièrement pendant des années provoque des changements dans les cellules pulmonaires qui les rendent plus vulnérables au développement d’un cancer, montre – s’il fallait le confirmer – une étude effectuée en laboratoire, publiée ce lundi 11 septembre dans la revue américaine Cancer Cell et reprise dans une dépêche AFP.

•• Ces chercheurs ont exposé quotidiennement, pendant 15 mois, des cellules de poumon humain à une forme liquide de cigarette, équivalant à une consommation d’un à deux paquets par jour durant vingt à trente ans. Après environ dix jours, ils ont observé des changements génétiques dans les cellules qui, après 15 mois, les prédisposaient davantage à un cancer.

« Quand on fume, on accumule des changements génétiques qui, nous pensons, accroissent les risques de provoquer des mutations responsables d’une tumeur », relève Stephen Baylin, co-directeur du programme de biologie du cancer à la faculté de médecine de l’université américaine Johns Hopkins, l’un des principaux auteurs de cette étude.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cancer du poumon et tabagisme : premier pas dans la compréhension des processus « épi-génétiques » (étude)  , ,
18 Août 2017 | Observatoire
 

Suite de la présentation de ce que pensent les Français de la politique anti-tabac telle qu’elle est appliquée dans notre pays depuis un certain temps (voir Lmdt du 17 août).

Avec des questions plus générales.

•• La responsabilité individuelle dans la lutte anti-tabac

« De laquelle de ces deux propositions êtes-vous le plus proche ? »
• Ce sont aux personnes elles-mêmes de faire des efforts pour arrêter ou ne pas commencer à fumer : 82 %
• Ce sont aux pouvoirs publics de lutter contre le tabagisme : 16 %
• Nsp : 2 %

•• L’impact du paquet neutre sur la consommation de cigarettes

« Avez-vous modifié votre consommation de cigarettes suite à la mise en place du dispositif du paquet neutre ? » (question posée en avril, uniquement aux fumeurs, soit 15 % de l’échantillon)
• Oui, votre consommation de cigarettes a baissé : 15 %
• Oui, votre consommation de cigarettes a augmenté : 4 %
• Non, votre consommation est restée stable : 80 %
• Nsp : 1 % Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Les Français et la lutte contre le tabagisme » : ils doutent vraiment de la politique actuelle (2)  , ,
17 Août 2017 | Pression normative
 

La rentrée s’annonce chaude en matière de sujets tabac : projet gouvernemental de paquet à 10 euros ; premiers bilans du paquet neutre « avec un peu de recul » ; relance du débat sur le marché parallèle, pour ne citer que ces exemples …

•• Avant d’entendre les arguments contradictoires qui ne vont pas manquer de s’échanger, il n’est pas inutile de s’intéresser à ce que pensent les Français.

Ceux qui ont suscité, par leurs votes ce printemps, un changement politique qui a bouleversé le paysage politique. Et qui vont donc scruter attentivement, et non sans une certaine exigence, les initiatives et les décisions du Gouvernement comme du Parlement.

•• Pour savoir ce que pensent les Français sur les sujets tabac qui nous préoccupent, force est de se tourner vers le dernier sondage complet et disponible sur le sujet. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Les Français et la lutte contre le tabagisme » : ils doutent de la politique actuelle (1)  , ,
 

C’est ce qui apparait avec l’annonce faite, ce vendredi 28 juillet, par le docteur Scott Gottlieb, le nouveau patron de la US Food and Drug Administration (l’agence américaine des produits alimentaires et des médicaments, la FDA, régulant aussi les produits du tabac et du vapotage) qui laisse entrevoir un changement stratégique important dans la lutte contre l’addiction au tabac.

Avec un pragmatisme s’appuyant, notamment, sur les produits potentiellement à moindre nocivité ? Il le semble, mais on verra au fur et à mesure des prochaines analyses.

•• Son intention affichée consiste, avant tout, à réduire la nicotine dans les cigarettes à un niveau ne provoquant pas d’accoutumance pour les fumeurs.

D’après l’AFP, « les mesures dévoilées vendredi font partie d’un plan plus étendu visant à décourager le public de fumer des cigarettes conventionnelles en faveur de produits contenant de la nicotine, mais moins nocifs, comme les cigarettes électroniques.

« C’est la première fois que les autorités fédérales tentent d’encourager les Américains à arrêter de fumer en s’attaquant directement à la substance addictive.

« Jusqu’à présent, les mesures anti-tabac consistaient en des mises en garde contre les dangers du tabagisme sur les paquets de cigarettes, des taxes sur le tabac et des campagnes de dissuasion visant surtout les jeunes » précise l’AFP. Lire la suite »

27 Juil 2017 | Observatoire
 

« Après la révolte des Bonnets rouges, celle des Gauloises bleues ? » s’interroge Nicolas Gauthier – écrivain et plume du site Boulevard Voltaire – au lendemain de l’opération radars des buralistes (voir Lmdt des 21, 22 et 23 juillet). Extraits.

« Certes, le tabac est mauvais pour la santé ; mais vivre tue, objectera-t-on. Les pesticides qui empoisonnent nos champs et, par voie de fait, nos assiettes, aussi, et plus sûrement encore ; mais il est plus facile de s’en prendre au Balto du coin que d’obliger Monsanto et consorts à cesser leur trafic mondial. Dans le même registre, le patron du dernier bistrot de campagne est une proie autrement plus aisée que le dealer de cité ou, désormais de plus en plus souvent, des zones pavillonnaires. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Paquet à 10 euros : « il est plus facile de s’en prendre au Balto du coin … »  ,
20 Juil 2017 | International
 

Le gouvernement britannique vient de dévoiler la dernière mouture de son « Tobacco Strategy document » qui est axé sur le maintien de hauts niveaux de fiscalité et prévoit une aggravation des sanctions contre les détaillants vendant aux mineurs.

•• Soit un programme en droite ligne avec le précédent. La politique de forte fiscalité étant justifiée par un « double objectif » clairement assumé : « mettre en avant des objectifs de santé publique et augmenter les revenus financiers venant du tabac ». Avec, aussi, des aides pour inciter les jeunes fumeurs à abandonner le tabac.

•• À noter que ce programme se traduit par des objectifs et des indicateurs précis pour fin 2022 :
• réduction de la prévalence tabagique chez les adultes : de 15,5 % (voir Lmdt du 24 juin 2017) à 12 % ou moins ;
• réduction de la prévalence tabagique chez les jeunes de 15 ans : de 8 % à 3 % ou moins ;
• réduire le différentiel de prévalence tabagique entre la population en général et les travailleurs manuels ou ayant des tâches routinières ;
• réduire la prévalence tabagique chez les femmes enceintes : de 10,5 % à 6 % ou moins. Lire la suite »

2 Juin 2017 | Observatoire
 

Des chercheurs ont découvert comment le tabagisme agit sur une variante génétique protectrice des artères contre l’accumulation de plaques et accroît ainsi le risque de maladie cardiovasculaire, ce qui pourrait permettre de développer de nouveaux traitements, selon l’AFP.

Un grand nombre de personnes ont ce gène (ADAMTS7) qui réduit le niveau d’une enzyme impliquée dans l’athérosclérose, responsable des maladies coronariennes. Mais le fait de fumer annihile cette protection, ont découvert ces scientifiques dont les travaux étaient publiés récemment dans la revue Circulation.

•• « Notre découverte suggère que des traitements pour neutraliser cette enzyme pourraient être particulièrement bénéfiques pour les fumeurs et également pour toutes les personnes avec un risque accru de maladies cardiovasculaires », estime le Dr Muredach Reilly, professeur de cardiologie à la faculté de médecine de l’Université. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Le tabac affaiblit un gène protégeant les artères  , ,
27 Mai 2017 | Observatoire
 

Selon le rapport 2017 sur l’état de santé de la population – publié, en mai, par la Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation, et des Statistiques (DREES) et l’Agence nationale Santé publique France – assure que « les Français sont globalement en bonne santé par rapport aux pays de niveau de richesse similaire ». 

•• Leur espérance de vie en 2015 était de 85 ans pour les femmes (soit parmi les plus élevées d’Europe) et 78,9 pour les hommes (dans la moyenne européenne). En dix ans, l’espérance de vie des femmes a progressé de 1,2 an et celle des hommes de 2,2 ans, même si cette évolution tend à se tasser.

En 2013, quelque 567 000 décès ont été enregistrés en France (métropole et outre-mer). Les cancers et les maladies cardiovasculaires en sont les causes les plus fréquentes (27,6 et 25,1 %). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur État de santé des Français : l’espérance de vie progresse malgré 30 % de décès prématurés  ,