Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Jan 2021 | Pression normative
 

Un livre manifeste qui amène à réfléchir.

Le professeur David Khayat (ancien chef du service d’oncologie de la Pitié-Salpétrière / voir 3 mai 2016 et 28 septembre 2019) vient de publier un ouvrage qui brise nombre d’idées reçues et « invite à une reprise en main positive et responsable de notre santé ».

Il s’en ouvre dans une interview qui fait l’objet de la couverture du dernier numéro du Figaro Magazine. Extrait surprenant :

« Nous avons laissé s’immiscer dans notre esprit trop d’interdits ou trop d’obligations : ne pas manger trop gras, ne plus manger de sucre, surveiller son poids, ne pas manger entre les repas, ne pas consommer de laitages après 50 ans, ne pas boire plus d’un verre par jour, ne pas fumer, faire l’amour dix fois par mois, etc.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « L’OMS est en retard d’un train en permanence ! »  ,
7 Jan 2021 | Institutions
 

Agnès Buzyn – qui a été ministre de la Santé pendant 2 ans et demi (voir 16 février 2020) – vient de rejoindre l’Organisation mondiale de la Santé à Genève.

Elle intègre le cabinet du directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Son titre : Envoyée du directeur général pour les affaires multilatérales. Elle va représenter l’institution internationale auprès de l’Union européenne, du G7 et de la fondation Gates.

L’OMS prépare actuellement la 9ème session de la Conférence des Parties à sa Convention Cadre pour la lutte anti-tabac / Cop 9 (voir 29 avril 2020).

On connaît la grande réserve (c’est un euphémisme) de l’OMS sur les produits de nouvelle génération : vapotage comme à tabac chauffé (voir 23 janvier, 29 juillet).

 Commentaires fermés sur OMS : une nouvelle recrue, Agnès Buzyn  ,
17 Oct 2020 | International
 

Aller à la pharmacie pour s’acheter des cigarettes avec une ordonnance …

C’est l’idée défendue par des chercheurs de l’université australienne du Queensland qui trouvent que le gouvernement australien n’en fait pas assez … dans sa lutte contre le tabagisme, rapporte France Info (voir 19 juin, 13 mars et 25 janvier). 

Et pourtant, dans ce pays pionnier du paquet neutre, le prix du tabac est à un niveau record : entre 20 à 25 euros le paquet. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Australie : le tabac sur ordonnance ?  ,
23 Sep 2020 | Institutions
 

Les Français sont invités à s’exprimer sur la stratégie de lutte contre le cancer, pour les dix prochaines années, via un site web mis en place par l’Institut national du Cancer (INCa), rapporte l’AFP.

Cette consultation, lancée mardi sur la plateforme consultation-cancer.fr, va durer jusqu’au 15 octobre et invite les participants à « apporter leurs idées » pour en finir avec le cancer.

Une campagne d’information (presse, réseaux sociaux…) est destinée à faire connaître cet appel aux contributions citoyennes.

•• Après trois « plans cancers » d’une durée de quatre ou cinq ans, l’INCa est chargé d’élaborer une nouvelle stratégie décennale, qui sera remise au gouvernement en décembre (voir 25 juin).

Aujourd’hui, en France, 3,8 millions de personnes vivent avec un cancer ou après un cancer, note cet organisme pour qui la lutte contre cette pathologie est l’affaire de tous.

•• Ce plan d’action est construit autour de trois priorités : améliorer la prévention ainsi que la qualité de vie des patients (44,4% des malades estiment qu’elle reste dégradée 5 ans après le diagnostic) et lutter contre les cancers pour lesquels les chances de survie sont les plus faibles (cancer du poumon, du pancréas, de l’œsophage ou du foie).

Ces trois axes stratégiques s’accompagnent de 220 actions qui en découlent. « Nous avons 220 idées pour mettre fin aux cancers. Et si on ajoutait les vôtres ? » invite l’INCa dans un communiqué.

•• Également disponible sur la plateforme, « un bilan des avancées majeures » du plan cancer 2014-2019, comme la réduction du tabagisme ou la baisse du taux de mortalité observée entre 2010 et 2018 : moins 0,7 % chez les femmes, moins 2 % chez les hommes.

 Commentaires fermés sur Lutte contre le Cancer : appel aux contributions citoyennes pour les dix ans à venir   ,
29 Juil 2020 | International
 

Dans un communiqué de ce lundi 27 juillet, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) prend position sur l’autorisation accordée par la FDA américaine de commercialiser son dispositif IQOS en tant que « produit du tabac à risque modifié » (voir 10, 13 et 15 juillet). 

Nous le reproduisons intégralement.

•• « L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) saisit cette occasion pour rappeler aux États Membres, qui sont Parties à la Convention-cadre de l’OMS sur la Lutte Antitabac  (CCLA), leurs obligations en vertu de celle-ci. Les produits du tabac chauffés sont des produits du tabac : par conséquent, la Convention-cadre de l’OMS s’applique pleinement à ceux-ci.

En particulier, aux termes de l’article 13.4 (a) de la Convention-Cadre de l’OMS, les Parties sont tenues d’interdire « toutes les formes de publicité en faveur du tabac, de promotion et de parrainage qui contribuent à promouvoir un produit du tabac par des moyens fallacieux, tendancieux ou trompeurs, ou susceptibles de donner une impression erronée quant aux caractéristiques, aux effets sur la santé, aux risques ou émissions du produit ».

••L’OMS réaffirme que la réduction de l’exposition à des produits chimiques nocifs contenus dans les produits du tabac chauffés ne les rend pas sans danger et ne se traduit pas non plus par une diminution des risques pour la santé humaine. 

En effet, certaines toxines sont présentes à des niveaux plus élevés dans les aérosols générés par les produits du tabac chauffés que dans la fumée des cigarettes traditionnelles, et on retrouve également d’autres toxines dans les aérosols des produits du tabac chauffés qui ne sont pas présents dans la fumée des cigarettes traditionnelles.

Les conséquences sanitaires de l’exposition à ces toxines sont inconnues.  Lire la suite »

2 Juil 2020 | Institutions
 

Le professeur Michel Reynaud, figure importante de la lutte contre les addictions, est mort à l’âge de 70 ans, a annoncé la Fédération française d’addictologie, et son décès a provoqué une pluie d’hommages chez les acteurs de ce secteur.

Michel Reynaud était « le fondateur de l’addictologie française, celui qui par ses travaux, ses réflexions et son engagement sans faille a véritablement créé la discipline en France et l’a toujours portée avec conviction et détermination », souligne la Fédération française d’addictologie dans un communiqué repris par l’AFP.

•• Il était une « figure de référence de l’addictologie » et « son engagement a significativement contribué à enrichir les politiques publiques de lutte contre les addictions », a réagi  la Mildeca (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives). « Son expertise clinique lui a permis de développer des réflexions novatrices sur la prévention et la prise en charge des maladies liées à la consommation d’alcool, de tabac ou de drogues » relève dans un communiqué le président de la Mildeca, Nicolas Prisse.

« Je suis fier d’avoir combattu avec toi, et toute la Ligue contre le cancer aussi, contre les marchands de mort » a également twitté le président de la Ligue contre le cancer, Axel Kahn.

•• Psychiatre et addictologue, Michel Reynaud a œuvré tout au long de sa carrière pour la création de structures de soin adaptées aux patients victimes d’addictions.

Il avait « créé un centre renommé à l’hôpital Paul Brousse » et «a été l’auteur de rapports importants pour les progrès de l’addictologie » a rappelé sur Twitter le directeur général de l’AP-HP (Assistance publique – Hôpitaux de Paris) Martin Hirsch.

Président de la Fédération française d’addictologie de 2007 à 2009, Michel Reynaud avait également créé le Fonds Actions Addictions, dont il était le président, et la plateforme en ligne d’aide et d’information « Addict’Aide » (voir 15 mai 2019). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Décès de Michel Reynaud, figure de référence de l’addictologie  ,
8 Juin 2020 | Observatoire
 

D’après le baromètre santé Odoxa-FG2A – pour franceinfo et Le Figaro Santé, publié ce 8 juin – la part des Français se livrant à de mauvaises pratiques de consommation a drastiquement baissé pendant le confinement.

En revanche, peu de Français en ont conscience et les comportements à risque ne sont plus aussi mal vus qu’auparavant.

Baromètre réalisé par internet : les 12 et 13 mars sur un échantillon de 1 005 personnes représentatives de la population française âge de 18 ans et plus ; et les 13 et 14 mai 2020, sur un échantillon de 1 003 personnes).  Lire la suite »

14 Mar 2020 | Profession
 

Dans un courriel adressé aux buralistes, ce soir (#81, dernières informations sur l’épidémie Covid-19), la Confédération des buralistes « confirme que les bureaux de tabac pourront rester ouverts durant la période de confinement et poursuivre leur activité quotidienne ». Extraits.

« Cependant », rajoute la Confédération, « il est impératif de limiter un trop grand nombre de clients au sein de votre commerce. Ils peuvent entrer et sortir mais ne doivent pas stagner dans votre établissement.

« Ces règles sont à appliquer scrupuleusement afin de garantir notre dérogation (…)

« Dès minuit, aucune activité bar et/ou restauration ne sera possible dans le pays, y compris chez les buralistes.

« Seul l’espace tabac sera accessible à votre clientèle. »

14 Mar 2020 | Profession
 

Le gouvernement a décidé de fermer tous les lieux publics « non essentiels » à partir de ce samedi à minuit, tout en maintenant les élections municipales, reprend l’AFP dans une dépêche, ce soir (voir ce jour).

« Nous avons vu trop de gens dans les cafés et les restaurants. Pour quelques semaines, ce n’est pas ce que nous devons faire » a exhorté le Premier ministre Édouard Philippe samedi. « Je le dis avec gravité nous devons tous ensemble montrer plus de discipline dans l’application de ces mesures ».

•• Il a annoncé la fermeture de tous les « lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays » : restaurants, bars, discothèques, cinémas. Les commerces sont aussi touchés, à l’exception des magasins alimentaires, pharmacies, banques, bureaux de tabac et presse ou encore stations-essence. Lire la suite »

14 Mar 2020 | Profession
 

La France est passée au stade 3 de l’épidémie. Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé, ce soir, que tous les lieux recevant du public « non indispensables à la vie du pays » seront fermés dès ce samedi 14 mars, à minuit.

À savoir les restaurants, les cafés, les discothèques ou encore les commerces, jusqu’à nouvel ordre.

Ce qui va rester ouvert : « magasins alimentaires, pharmacies, banques, stations essence, bureaux de tabac et presse », a précisé le Premier ministre.

 Commentaires fermés sur Coronavirus / France : fermeture des commerces dès minuit … l’activité buraliste exemptée  , ,