Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Mar 2018 | Institutions
 

Lors du Comité interministériel sur la Santé d’hier – où un plan en faveur des traitements de substitution a été présenté (voir Lmdt du 26 mars) – le premier ministre a déclaré (selon le compte rendu) : « le vrai ennemi est le tabac. Cela fait quinze ans que l’on tourne autour du pot.

« Désormais, votre médecin pourra prescrire des substituts nicotiniques et vous pourrez en obtenir le remboursement comme n’importe quel médicament. »

« On augmente le prix du paquet de cigarettes. Mais on facilite aussi l’accès aux traitements de substitution. Aux 6 millions de fumeurs qui veulent arrêter : c’est le moment de passer à l’acte. »

Comme pour la limitation à 80 kilomètres / heure, Édouard Philippe reste droit dans ses bottes et simple dans son message.

Simpliste, diront certains.

Quoiqu’il en soit, il faudra des résultats.

 Commentaires fermés sur « Le vrai ennemi est le tabac » (Édouard Philippe)  ,
26 Mar 2018 | Institutions
 

Traitements anti-tabac remboursés comme n’importe quel médicament, vaccination antigrippe en pharmacie, dépistage du cancer du col de l’utérus …

Le gouvernement a dévoilé, ce lundi 26 mars, le volet prévention de sa stratégie santé, avec l’objectif de préserver plusieurs dizaines de milliers de vies chaque année, annonce l’AFP.

« Une vraie politique de prévention permettrait de préserver près de 100 000 vies par an », écrit le Premier ministre, Édouard Philippe, dans le document qui récapitule les 25 mesures prévues.

•• Au total, ce plan « représente un investissement de 400 millions d’euros pour 5 ans », selon le gouvernement.

Signe de son importance, ce plan « Priorité prévention » a été présenté par Édouard Philippe et la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, lors d’un comité interministériel au siège de l’agence sanitaire Santé Publique France (Val-de-Marne). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouveau plan de prévention du gouvernement : les traitements anti-tabac bientôt remboursés comme les autres médicaments  ,
12 Fév 2018 | Pression normative
 

Et par le plus grand des hasards, il s’agit de l’École des hautes Études en Santé publique (EHESP) où … Karine Gallopel-Morvan officie en tant que maître de conférences (voir Lmdt des 6 février 2018, 1er juin 2017 et 18 juin 2014).

•• À partir du 31 mai 2018, date de la traditionnelle « Journée mondiale sans Tabac », l’école rennaise, située sur le campus de Villejean, deviendra donc officiellement le premier campus sans tabac de France. Avec une signalétique dédiée et explicite, si ce n’est élaborée : « Vous rentrez dans un campus sans tabac ».

Les fumeurs seront donc invités à s’éloigner des entrées de l’école. « On ne pourra plus fumer partout à l’extérieur. Nous installerons des zones dédiées pour les fumeurs à la lisière du campus », précise Laurent Chambaud, le directeur. Sans autre précision sur les limites de la lisière. Ou la lisière de la lisière. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Un premier campus sans tabac … à Rennes  ,
8 Fév 2018 | International
 

La directrice des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC / Center for Disease Control and Prevention), Brenda Fitzgerald, a démissionné, le mercredi 31 janvier, en raison de conflits d’intérêt. Un jour avant, le site Politico avait dévoilé qu’elle avait acheté des actions de groupes des secteurs … tabac et agro-alimentaires ainsi que de laboratoires pharmaceutiques, quelques semaines après avoir pris ses fonctions.

•• Dans un communiqué, le ministère de la Santé (HHS) a indiqué avoir accepté sa démission, expliquant que « le docteur Fitzgerald a certains intérêts financiers complexes qui limitent sa capacité à exercer toutes ses fonctions de directrice des CDC ».

•• L’une des grandes missions des CDC est de lutter contre le tabagisme, la principale cause de mortalité évitable résultant du cancer du poumon et des maladies cardio-vasculaires (voir Lmdt des 19 novembre et 18 juillet 2017).  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : démission d’une responsable de la Santé publique pour conflits d’intérêts  
6 Fév 2018 | Profession
 

Début de débat « rugueux » sur le plateau d’« Europe Soir », consacré à l’efficacité du prix dans la lutte contre le tabagisme au lendemain de la publication de l’arrêté d’homologation effectif au 1er mars  (voir Lmdt du 4 février).

•• Karine Gallopel-Morvan (maître de conférences en marketing social à l’École des hautes Études en Santé publique et membre du CNCT / voir Lmdt des 1er juin 2017 et 18 juin 2014) a défendu l’arme du prix en citant des statistiques générales « quand on augmente les prix de 10 % de manière régulière on baisse de 8 % les ventes sur les jeunes et de 15 % sur la populationc’est prouvé » et de citer les deux pays à politique de prix très forte avec une prévalence tabagique faible : Australie et Grande-Bretagne.

Philippe Coy lui a rappelé « un détail » : le développement du marché parallèle depuis 2003. Avant d’évoquer les assurances, en son temps, de cette même Karine Gallopel-Morvan sur « l’efficacité évidente du paquet neutre » … et dont on sait ce qu’il en est advenu. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Nous pouvons avoir un role de prescripteur avec le vapotage et d’autres produits de substitution » (Philippe Coy / Europe 1)  ,
29 Jan 2018 | Observatoire
 

« Il n’existe pas de niveau sans danger de tabagisme pour les maladies cardiovasculaires », affirment des chercheurs britanniques dans une étude publiée par la revue médicale BMJ (British Medical Journal). 

•• « Ne fumer qu’environ une cigarette par jour engendre un risque de développer une maladie coronarienne et de faire un accident vasculaire cérébral bien plus grand qu’attendu, à peu près la moitié de celui couru par les personnes qui en fument 20 par jour », précisent-ils.

•• C’est encore plus évident chez les femmes. Elles font bondir de 57 % le risque de maladie cardiovasculaire avec une seule cigarette par jour, tandis que les hommes l’augmentent de 48 %. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Fumer une cigarette par jour est seulement à moitié moins dangereux pour le cœur qu’en griller vingt quotidiennement » (British Medical Journal)  , ,
19 Jan 2018 | E-cigarette
 

Fontem Ventures (filiale d’Imperial Brands et propriétaire de l’e-cigarette Blu / voir Lmdt des 30 novembre et 26 octobre 2017) s’est donné les moyens de participer au riche et controversé débat sur l’impact du vapotage en termes de santé.

•• Fontem Ventures a financé une étude réalisée par la Covance Clinical Research, basée à Leeds, et le Leeds & Simbec Research Merthyr Tydfil. Soit une étude clinique de 24 mois, menée auprès de 209 volontaires fumeurs de e-cigarette.

Sachant que les chercheurs ont voulu déceler d’éventuels effets indésirables : en procédant à des mesures de la fonction pulmonaire ; en analysant des résultats d’électrocardiogrammes ; en étudiant l’exposition à la nicotine et à des constituants tabacoles.

•• Pendant l’étude, aucun souci de santé notable n’a été détecté parmi les participants.

D’autre part, l’usage des produits de vapotage s’est accompagné d’une réduction des symptômes habituellement observés lors du sevrage de la cigarette conventionnelle. Par ailleurs, aucune augmentation de poids n’a été décelée parmi les volontaires.

•• « Cette étude démontre qu’après 2 ans passés à vapoter, aucune complication sanitaire sérieuse n’a été décelée chez les fumeurs (…) Nous disposons désormais d’une vision beaucoup plus claire concernant les potentielles conséquences sur la santé des fumeurs » affirme Tanvir Walele, Directeur des Affaires Scientifiques de Fontem Ventures.

•• Fontem Ventures souligne, par ailleurs, qu’une autre étude, récemment mise à jour dans la Cochrane Review (répertoriant les études scientifiques dans le domaine médical), est parvenue à une conclusion similaire : vapoter peut aider les fumeurs à réduire leur consommation sans augmenter les risques sur leur santé à moyen terme.

« Les autorités politiques devraient faire en sorte que le cadre règlementaire reflète ce consensus scientifique qui s’impose petit à petit, à savoir que les recherches menées sur le long terme confirment la sécurité des e-cigarettes » ajoute Tanvir Walele. « Ces recherches soulignent que nous avons besoin de lois, non pas calquées sur celles qui s’appliquent au tabac traditionnel, mais qui encouragent l’innovation et la conformité à de hautes normes de qualité concernant la fabrication et la sécurité sanitaire des produits. »

26 Déc 2017 | Pression normative
 

Prévention ; lutte contre les inégalités d’accès à la santé ; pertinence des prises en charge ; innovation : telles sont les quatre priorités de la « Stratégie nationale de Santé 2018-2022 », adoptée le 20 décembre par le Gouvernement après trois mois de concertation.

Et avec de nombreuses généralités nécessitant de premiers décryptages.

•• Cette « stratégie » constitue « la colonne vertébrale de la politique menée par le Gouvernement en matière de santé pour les cinq prochaines années », a souligné le ministère de la Santé, en précisant que le décret, « signé de tous les ministres », paraîtrait avant le 31 décembre.

Le document qui expose cette stratégie nationale, mis en ligne par le ministère, liste – précisons-le bien – de grandes orientations sans trop détailler de mesures concrètes.

À partir de cela, tout est possible, le bon comme le mauvais. Lire la suite »

30 Nov 2017 | Institutions
 

Christine d’Autume, inspectrice générale des affaires sociales, a été élue présidente du conseil d’administration de l’Observatoire français des Drogues et Toxicomanie (OFDT) sur proposition de la Mission interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites addictives (Mildeca).

Elle remplace Katherine Cornier qui exerçait cette fonction depuis trois ans (voir Lmdt du 28 novembre 2014).

Énarque (promotion « Michel de Montaigne »), Christine d’Autume a notamment travaillé cinq ans à la Direction générale de la Santé, avant d’être nommée inspectrice des affaires sociales en 2002, puis inspectrice générale des affaires sociales en 2009. Depuis 2016, elle est président du collège/comité des pairs « Santé » et membre du comité exécutif de l’Inspection générale des affaires sociales.

En août dernier, Julien Morel d’Arleux a été nommé directeur de l’OFDT.

 Commentaires fermés sur OFDT : Christine d’Autume, nouvelle présidente  
29 Nov 2017 | Observatoire
 

Le Projet de Loi de Financement de la Sécurité sociale (PLFSS 2018) vise à augmenter la taxation des boissons sucrées (en seconde lecture, ce mardi 28 novembre, à l’Assemblée nationale), en même temps qu’il augmente fortement le prix du tabac.

Sans compter l’accélération de la fiscalité sur les carburants. « Ces taxes qui nous veulent du bien » font l’objet d’un décryptage dans un article de La Croix. Extraits.

« Alors que le nouveau gouvernement martèle sa volonté de baisser les prélèvements pour en finir avec le dévastateur « ras le bol » fiscal des années Hollande, le budget 2018 comporte pourtant trois mesures fort rentables prises au nom de la protection de l’environnement et de la santé : fiscalité sur les carburants = 2 milliards d’euros ; fiscalité sur le tabac = 500 millions d’euros ; « taxe soda » = 150 millions d’euros

•• (…) « Nous sommes à un niveau de prélèvement tellement élevé que les augmentations d’impôts ne sont plus supportables par les citoyens. Alors le seul curseur que l’on peut encore bouger ce sont ces taxes qui fustigent les soi-disant mauvais comportements de ceux qui mangent mal, fument, boivent ou polluent », affirme Cécile Philippe, directrice de l’institut. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Taxes comportementales : « le seul curseur que l’on peut encore bouger, ce sont ces taxes qui fustigent » (Cécile Philippe, Institut Molinari)  ,