Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Déc 2016 | L'Info
 

espagne-photos-chocLa fiscalité sur les cigarettes est actuellement de près de 80 % en Espagne. Elle dépassera nettement ce seuil de 80 % l’année prochaine…

Cela, non pas pour revenir sur le fait que le taux de fiscalité n’a pas toujours un rapport avec le niveau de prix d’un pays à un autre … mais pour confirmer une nouvelle hausse de la fiscalité sur le tabac Outre-Pyrénées.

• Son principe a été approuvé en Conseil des ministres du nouveau Gouvernement de Manolo Rajoy, ce vendredi 2 décembre. On n’en connaît pas encore toutes les modalités, mais prés de 150 millions d’euros de recettes fiscales supplémentaires en sont attendues.

• Réaction immédiate, dans un communiqué, de Mario Espejo (président de la Unión de Estanqueros / voir Lmdt du 11 juin 2015) : « cette décision ne va pas porter qu’un préjudice aux 13 500 buralistes espagnols et aux fumeurs. Contrairement à ce qui est attendu, elle va provoquer une chute des recettes fiscales qui va coûter cher à tous les citoyens. Et tous les Espagnols vont souffrir de l’augmentation de criminalité générée par le développement de la contrebande.

« Et encore, je ne cite que deux de tous les dommages collatéraux d’une mesure que beaucoup de gens s’apprêtent à applaudir s’agissant d’un produit autant stigmatisé que le tabac, pourtant totalement légal.

« Châtier ainsi, avec une nouvelle hausse de la fiscalité, un consommateur et un produit qui supportent déjà plus de 80 % d’impôts, c’est clairement une erreur. Et nous ne croyons pas que cela puisse avoir un effet en termes de santé publique. Nous allons vers un détournement du fumeur au profit de la contrebande avec de très graves conséquences sociales et sanitaires ».

2 Déc 2016 | Observatoire
 

ContrepointsProfesseur d’économie et éditorialiste à ces heures sur le site « Contrepoints », Guy Dartiailh n’aime pas les contradictions de la politique publique (voir Lmdt du 21 mai). Ce jeudi 1er décembre, il décortique la logique « contreproductive » des mesures anti-tabac en vigueur prochainement. Extraits

•• « Pour Christian Eckert, le nouveau prélèvement sur le chiffre d’affaires des distributeurs (voir Lmdt du 29 novembre) ne devrait entraîner qu’une augmentation limitée du prix du paquet, de l’ordre de 10 à 20 centimes (…) Il ajoute faire « le pari que, avec le lancement simultané du paquet neutre, les fabricants peuvent absorber cette taxe ».

« Un pari aussi fou qu’irréalisable alors qu’il est évident que les fournisseurs de tabac, Logista (le distributeur principal en France) et une trentaine d’autres petites entreprises, vont répercuter cette hausse des taxes sur les fabricants de tabac qui vont de leur côté avoir du mal à l’absorber sans augmenter leurs prix. Ainsi, cette nouvelle taxe sur le chiffre d’affaires revient de fait à une hausse de prix dissimulée.

•• « Paquet neutre et hausse de fiscalité : la conséquence de l’addition de ces mesures ne sera pas une baisse de la prévalence tabagique, mais un report massif des consommateurs sur le marché parallèle et notamment vers les pays voisins. Rappelons que la France est entourée de pays vendant un paquet entre 4 et 6 euros, certains pays de l’Union européenne descendant même jusqu’à moins de 2,50 euros.

En 2015, 7,7 milliards de cigarettes provenaient déjà d’achats faits à l’étranger (voir Lmdt du 8 juin). De surcroît, cette nouvelle hausse risque bien de s’avérer contre-productive, tant pour les caisses de l’État (qui prélèvera moins de taxes du fait de la baisse des ventes sur son territoire) que pour celles des buralistes. Lire la suite »

1 Déc 2016 | Profession
 

AFP LogoLes prix des cigarettes et du tabac à rouler vont vraisemblablement augmenter fin janvier de l’ordre de 30 à 40 centimes pour les premières et de 1,40 à 1,60 euro pour le second, a indiqué ce jeudi 1er décembre « une source proche » à l’AFP, reprenant une information du Figaro (voir Lmdt de ce jour).

 « Les fabricants ont transmis mardi soir leurs listes de prix pour une entrée en vigueur dès janvier prochain », a indiqué Benoit Bas, directeur des relations extérieures de Japan Tobacco International France. Il a en revanche, comme les autres cigarettiers contactés par l’AFP (Philip Morris et British American Tobacco), refusé de dévoiler la nature des tarifs qui ont été transmis aux distributeurs. « Personne ne peut imaginer qu’une entreprise ne répercute pas une forte augmentation de ses charges sur ses prix de vente », a-t-il simplement ajouté à l’AFP.

 Une « source proche du dossier » a toutefois indiqué que les niveaux de prix, dévoilés par Le Figaro, de l’ordre de 30 à 40 centimes de hausse pour les cigarettes et de 1,40 à 1,60 euro de plus pour le tabac à rouler « semblent assez plausibles », dans la mesure où ils correspondent à la répercussion des nouvelles taxes sur le tabac qui vont entrer en vigueur au 1er janvier prochain. Lire la suite »

1 Déc 2016 | Profession
 

Le Figaro PleinSelon Le Figaro (voir Lmdt de ce jour), les industriels ont transmis, ce mardi 29 novembre, leur liste tarifaire qui doit être homologuée par le Gouvernement. Et certains prix pourraient augmenter, les stratégies pouvant différer selon les industriels et les marques.

•• « Après trois ans de stagnation, les prix de nombreux paquets de cigarettes devraient augmenter de 30 à 40 centimes, tandis que ceux des blagues à tabac à rouler bondiront de 1,40 à 1,60 euros » assure le quotidien. Lire la suite »

30 Nov 2016 | Profession
 

Hausse FiscalitéDans le « Cercle / Point de vue » des Échos, Romain Haller, contrôleur des impôts, se demande à quoi joue le Gouvernement entre le coup de pouce aux buralistes (voir Lmdt du 15 novembre) et l’instauration de nouvelles taxes fiscales (voir Lmdt du 29 novembre). Réponse : une hausse des prix, bien qu’occultée, qui va favoriser le marché parallèle … Extraits.

• « Hormis la probable explosion des prix du tabac à rouler découlant de leur volonté d’augmenter de 15 % les taxes sur ces produits, les deux membres du gouvernement (Christian Eckert et la ministre de la Santé) écartent toute hypothèse de hausse sur le prix des cigarettes. Les fabricants seraient en mesure d’absorber toutes ces taxes selon eux. Un raisonnement pour le moins surprenant, que les principaux concernés ne semblent pas partager (voir Lmdt des 4 novembre et 24 septembre). Lire la suite »

23 Nov 2016 | Profession
 

Cigarette PrixSelon RTL Petit Matin, les fabricants de tabac auraient laissé « planer la menace d’augmenter les prix du tabac au 1er janvier 2017 en raison de la hausse des taxes que le gouvernement va leur imposer » (voir Lmdt du 24 septembre). Mais le « Gouvernement ne voulait pas en entendre parler ». RTL assure donc qu’il n’y aura pas de hausse des prix au 1er janvier prochain.

La raison serait d’abord administrative : « les fabricants doivent envoyer au moins deux mois avant les nouveaux tarifs une lettre d’information à Bercy. Cela n’a pas eu lieu. Les Douanes et la Direction de la Santé doivent, elles, homologuer la hausse des prix. Un courrier vient tout juste de partir avec plusieurs semaines de retard et il n’autorise pas, pour le moment, de hausse du « minimum de perception » c’est-à-dire le prix le plus bas à partir duquel on peut vendre un paquet. Matériellement, ce n’est donc pas possible … en tout cas, pas au moment du passage à l’année 2017, en même temps que l’entrée en vigueur du paquet neutre » (voir aussi Lmdt du 4 novembre).

 Commentaires fermés sur Pas de hausse des prix du tabac au 1er janvier 2017 (RTL)  
19 Nov 2016 | Profession
 

PolynésieCe lundi 14 novembre, le vice-président Nuihau Laurey a présenté à la commission de l’Économie et du Budget de l’assemblée de la Polynésie son budget 2017 incluant, parmi les mesures fiscales, l’augmentation de 38,7 % du prix du tabac. Le texte sera présenté en séance plénière pour y être voté le 1er décembre.  

Lors du déjeuner de presse organisé à l’occasion de ses deux ans de présidence, Édouard Fritch avait laissé entendre que la Polynésie allait se mettre en ligne avec les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé.  Un paquet vendu ce jour à 6,30 euros devrait passer à 8,40 euros. Et un paquet de 25 cigarettes à 10,90 euros. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Polynésie : hausse du prix du tabac de 38,7 %   ,
7 Nov 2016 | Pression normative
 

RTLInterrogée ce soir, au micro de RTL, dans le cadre du « Moi(s) sans tabac » et de la journée de mobilisation de la radio, Marisol Touraine a réagi à l’augmentation de la remise des buralistes, annoncée parmi les mesures du prochain Contrat d’avenir (voir Lmdt des 5 et 6 novembre) :

« Je souhaite que l’augmentation de la marge des buralistes qui va arriver se traduise aussi par une augmentation des prix du tabac.

« L’objectif à terme est toujours de 10 euros. Mais là, je souhaite qu’il y ait le plus rapidement possible la répercussion sur les prix de cette nouvelle rémunération des buralistes : de 25 ou 30 centimes ».

Ce qui ne correspond pas exactement à l’analyse de son collègue Christian Eckert (voir Lmdt des 4 et 5 novembre).

4 Nov 2016 | Profession
 

Revue de presseAinsi fonctionnent les médias qui n’ont retenu de l’important discours de Christian Eckert, au congrès des buralistes hier (voir Lmdt du 4 novembre), que l’annonce de la hausse de rémunération des buralistes.

En oubliant, notamment, les autres dispositions du nouveau Contrat d’avenir, dont la mise en place d’une subvention à cette modernisation du réseau que tout le monde appelle de ses vœux.

En oubliant aussi les considérations du ministre concernant sa conception d’un réseau de distribution du tabac en France ainsi que le statut de la FDJ (nous reviendrons sur le sujet). Lire la suite »