Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Déc 2018 | Profession
 

Le questionnement est habituel à la clôture de chaque Mois sans Tabac (voir Lmdt du 29 novembre) : quel impact immédiat chez les buralistes ? La Dépêche du Midi a rencontré une buraliste du Lot-et-Garonne, installé à Nérac.

•• Un changement dans les habitudes des fumeurs ? : « Pas vraiment. On ne peut pas dire qu’ils n’ont pas suivi le Mois sans Tabac. Il y a certains clients qui m’ont dit qu’ils allaient profiter de cette opération pour arrêter de fumer. Mais après une semaine ou quinze jours, ils sont revenus chercher leurs cigarettes ou leur tabac à rouler. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Paroles de buralistes : « notre chiffre d’affaires n’a pas dégringolé durant le mois sans tabac » (Christine Llebot, Nérac)  , ,
4 Nov 2018 | Observatoire
 

Curieuse polémique la semaine dernière, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux ayant accusé, mercredi 31 octobre, Laurent Wauquiez de jouer, en défendant le diesel et le tabac, « la prochaine élection » au détriment de la « prochaine génération ».

•• Revenant sur la polémique qui l’oppose au président des Républicains (LR), qu’il aurait accusé, selon le JDD, d’être le candidat « des gars qui fument des clopes et qui roulent au diesel », M. Griveaux a démenti sur Radio classique les termes cités, tout en confirmant son désaccord sur le fond avec M. Wauquiez.

« Je vous mets au défi de trouver un enregistrement où je dis ça », a déclaré le secrétaire d’État, alors que M. Wauquiez avait déploré lundi que cette phrase résumait « tout le mépris qu’il peut y avoir dans ce Gouvernement par rapport aux Français ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Laurent Wauquiez défend la clope et le diesel » (Benjamin Griveaux)  , ,
2 Nov 2018 | Profession
 

La veille du #MoisSansTabac – le 31 octobre – la ministre de la Santé s’est soumise à l’exercice du « passage chez Jean-Jacques Bourdin » sur RMC / BFMTV.

Extraits significatifs. Et révélateurs.

Jean-Jacques Bourdin : Nous allons parler du tabac ! En France, tout le monde fume un peu moins, sauf les femmes et cela est très inquiétant. Je regardais les chiffres (…) Les femmes entre 45 et plus de 60 ans fument plus que les hommes. Et, toujours chez les femmes, le cancer du poumon est en passe de devenir plus important que le cancer du sein (voir Lmdt du 31 octobre) …

• Agnès Buzyn : Absolument. C’est une énorme inquiétude. Et c’est une spécialité française. Les fumeuses françaises sont celles qui fument le plus au monde…Vous savez, monsieur Bourdin, que c’est ma bataille depuis des années (…) Lire la suite »

23 Oct 2018 | Profession
 

« C’est de pire en pire » soupirent les fumeurs interviewés à l’occasion des quelques évolutions de prix de certaines marques, constatés hier (voir Lmdt du 22 octobre et du 30 septembre). 

Ce n’est pas encore le paquet à 10 euros – le prix moyen est à 7,90 euros – mais avec près de la moitié des paquets à un coût égal ou supérieur à 8 euros, quand même …

•• Un peu moins résignés que d’habitude les fumeurs, sur LCI : « Après, on nous dit que les gens fument moins, j’y crois pas … »

« Cela me représente 250 euros de budget par mois, mais c’est pas le prix qui m’incitera à arrêter … » ; « Même si ça passe à 10 euros, ça n’empêchera pas les gens de fumer … » Lire la suite »

22 Oct 2018 | Profession
 

En ce jour d’évolutions de certains prix (voir Lmdt du 30 septembre), les sujets tabac et buralistes apparaissent dans les médias. 

Comme ce digest de la diversification du réseau des buralistes – en perspective du paquet à 10 euros – établi par Anne-Laure Jumet, chef adjoint du service Économie d’Europe 1, ce matin dans « Debout les copains ».

•• « Déjà la profession s’organise et veut faire des drugstores du quotidien. Vente de fruits et légumes en circuit court, par exemple. Devenir un lieu où on peut encaisser des paiements en liquide pour le compte de l’État, piste poussée par Bercy. 

•• « Et puis ils veulent promouvoir la cigarette électronique, tournant qu’ils avaient raté il y a quelques années et dans quelques jours ils vont lancer « Le mois de la vape » dans la cadre de #MoisSansTabac. Et le président de la Confédération regarde même du côté des produits illégaux comme le cannabis … » Lire la suite »

22 Oct 2018 | Profession
 

Ce mardi entre en vigueur la nouvelle liste de prix des cigarettes, établie par les industriels et homologuée fin septembre par les ministres de la Santé et des Comptes publics. Mais, chez les buralistes, les tarifs vont encore rester stables, au grand dam des rivaux de Marlboro, annonce Ivan Letessier dans un article publié dans Le Figaro de ce matin et que nous reproduisons (voir Lmdt du 30 septembre).

« Depuis l’entrée en vigueur, en mars, de la première étape du choc de prix décidé par le Gouvernement (qui veut porter le paquet à 10 euros en 2020), le leader Philip Morris (44 % du marché) a absorbé une grande part de la hausse de taxes. Il a porté le prix du paquet de Marlboro à 8 euros, au lieu de 8,40 euros s’il avait continué à se positionner 50 centimes au-dessus du minimum de perception, l’indicateur fiscal fixant un prix plancher théorique du paquet. Lire la suite »

12 Oct 2018 | Profession
 

« Le projet de loi de Finances prévoit d’avancer d’un mois les hausses des prix du tabac prévues début 2019 et début 2020 » annonce, dans un article de Solveig Godeluck, Les Échos de ce vendredi 12 octobre. 

Nous le reproduisons ci-dessous.

« Le prix du tabac va de nouveau augmenter et avec un peu d’avance. Le projet de loi de Finances pour 2019, examiné cette semaine en commission à l’Assemblée, prévoit une hausse en mars 2019, un mois plus tôt que ce qu’avait prévu le législateur il y a un an (voir Lmdt des 20 septembre et 28 novembre 2017).

•• « Le relèvement de la fiscalité va se traduire par environ 50 centimes de plus sur le paquet de cigarettes, après un relèvement de près de 1 euro en mars 2018. De même, le palier d’avril 2020 sera avancé d’un mois. En revanche, les augmentations de novembre 2019 et de novembre 2020 ne sont pas décalées. Et le prix du paquet de cigarettes devrait bien passer à 10 euros dans deux ans. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur + 50 centimes en mars 2019  ,
7 Oct 2018 | Profession
 

À quelques kilomètres du Perthus, le différentiel de prix qui va se creuser avec l’arrivée du paquet à 10 euros passe mal. « Nous demandons au Gouvernement que la fameuse harmonisation du prix avec les pays frontaliers soit effective avant le passage à 10 euros. Sans cette mesure, qui avait été promise par le candidat Macron, on risque de voir disparaître notre corps de métier », assure – dans L’Indépendant du 2 octobre – Michèle Monnier buraliste à Saint-Jean-Pla-de-Corts (Pyrénées-Orientales). 

Et de confier qu’il s’agit peut-être d’un « vœu pieu », mais que le combat vaut d’être mené. Elle estime qu’un paquet sur quatre fumé en France est issu de l’étranger, soit plus de 3 milliards d’euros de taxes hors des finances françaises.

C’est pourquoi l’association « Buralistes en colère » (voir Lmdt du 8 septembre), dont elle fait partie, a interpellé le président de République sur le dossier et affiche une « alerte citoyenne » dans les débits de tabac de ses membres. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Paroles de buralistes : « une harmonisation du prix avec les pays frontaliers, avant le passage à 10 euros » (Michèle Monnier, au Perthus)  ,
3 Oct 2018 | Profession
 

Interview du président de la chambre syndicale des buralistes de Moselle, dans Le Républicain Lorrain du 2 octobre, où il est question tant de la contrebande de tabac que de la diversification du réseau des buralistes. Extraits : 

« Cela fait des années qu’on dénonce le trafic de tabac mais l’État en prend, depuis peu, la mesure. On voit les douanes multiplier les saisies. Gérald Darmanin semble avoir pris le problème à bras-le-corps. Il a fait de la lutte contre le trafic de tabac un cheval de bataille … ».

•• « Tous les pays frontaliers à la France, sans exception, affichent des tarifs moins élevés (…) Au-delà des pays proches, on constate que le trafic se fait par le biais de transporteurs. Les chauffeurs, qui se rendent dans les pays de l’Est, reviennent rarement les mains vides. On ne veut pas tirer sur les entreprises de transport, loin de là, mais ça a été vérifié : la contrebande a surtout lieu dans les villes où l’on trouve les sièges des grosses entreprises de transport ».

« Il faudrait une harmonisation des prix au niveau européen pour régler, une bonne fois pour toutes, le problème. Le sujet a déjà été évoqué. Maintenant, on est comme Charles, on attend …

•• « Le métier est en pleine mutation. Nous allons devenir le drugstore de demain. Nous avons l’obligation de nous diversifier pour survivre. En misant notamment sur la cigarette électronique qui est un business en pleine expansion. C’est un produit qui nous revient presque de droit … ».

 Commentaires fermés sur Paroles de buralistes : « Gérald Darmanin a fait de la lutte contre le trafic de tabac un cheval de bataille » (Antoine Palumbo)  ,
3 Oct 2018 | Profession
 

Chantal Colas tient un tabac presse à Port-Brillet (Mayenne) depuis 2005. Elle fait partie de l’association des Buralistes en colère. Elle craint, avant tout, que l’absence d’harmonisation du prix du tabac, au niveau européen, signe l’arrêt de mort de sa profession. 

Extraits de son interview dans Le Courrier de l’Ouest du 1er octobre. 

•• Le risque, selon elle ? Qu’avec la programmation du paquet à 10 euros, de plus en plus de gens aillent acheter leur paquet de cigarettes, là où il est moins cher. À l’étranger ou sur le marché noir.

« Nous ne sommes pas contre le paquet de cigarettes à 10 euros comme l’a acté le Gouvernement. Mais avant de voir disparaître notre profession – qui propose aussi un panel de services (restauration, timbres fiscaux et postaux, produit FDJ, presse, etc.) – il faut une harmonisation du prix du tabac ».

•• Elle estime ainsi que les bénéfices générés par les activités annexes au tabac « sont insuffisants pour vivre ».

« Nous, nous garantissons une qualité de produits. Ce n’est pas le cas sur le marché parallèle. Des analyses ont démontré que des excréments d’animaux, des fibres de tissus, du plastique se trouvaient mélangés à ces cigarettes de contrebande  ».

 Commentaires fermés sur Paroles de buralistes : « avant de voir disparaître notre profession, il faut une harmonisation du prix du tabac » (Chantal Colas, Mayenne)  ,