Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
1 Juin 2020 | Profession
 

Après cette période incroyable où les buralistes frontaliers (et pas qu’eux, certains jusqu’à 180 kilomètres à l’intérieur du pays) ont réalisé des records de ventes de tabac, pour cause de fermetures des frontières … vient la décrue avec la réouverture de nos pays voisins (voir 29 mai).

Dans ces circonstances, ce dimanche 31 mai, les buralistes frontaliers ont reçu sur leurs boites e-mail, un message de Philippe Coy et Patrick Falewée (vice-président de la Confédération et de son l’atelier de travail traitant de l’Europe et des achats frontaliers). Extraits :

•• « Le phénomène incroyable que nous avons connu pendant la période de confinement doit se transformer en arme pour s’attaquer à l’injustice que représentent pour nous les distorsions de prix du tabac et de fiscalité au sein de l’Union européenne.  Lire la suite »

1 Mai 2020 | Profession
 

Quelques changements de prix dans les linéaires des buralistes, à partir de ce matin, comme annoncé (voir 21 avril 2020).

Quelques exemples :

Les références Camel passent de 9,60 à 9,80 euros.
 Les références Winston passent de 9,40 à 9,50 euros.
 Les principaux produits de BAT connaissent une augmentation de 10 centimes.
 La Dunhill Rouge passe de 9,80 à 10 euros.

Pour cet ajustement de prix, les buralistes ne sont pas soumis à une déclaration de stocks.

 Commentaires fermés sur Prix du tabac : des ajustements aujourd’hui  
21 Avr 2020 | Profession
 

Le Journal Officiel de ce matin est paru avec l’arrêté, en date du 31 mars, portant homologation des prix de vente des produits du tabac qui seront en vigueur à partir du vendredi 1er mai prochain.

Lien : prix 1er mai

Avec plusieurs changements. Au premier coup d’œil, nous remarquons les nouveaux prix suivants :

• les références Camel passent de 9,60 à 9,80 euros
• les références Winston passent de 9,40 à 9,50 euros
• les principaux produits de BAT connaissent une augmentation de 10 centimes
• la Dunhill Rouge passe de 9,80 à 10 euros.

 Commentaires fermés sur Prix au 1er mai  
9 Avr 2020 | Profession
 

Gérard Vidal (président de la fédération des buralistes d’Occitanie et vice-président de la Confédération) était appelé à commenter, sur Sud Radio ce 7 avril, l’explosion des ventes dans les zones frontalières.

« … Ce que je dénonce depuis de nombreuses années, ça fait 20 ans que je me bats contre le marché parallèle. On voit bien aujourd’hui que lorsque les frontières sont fermées, les consommateurs de tabac se redirigent vers la France. Lire la suite »

23 Mar 2020 | International
 

Effet indirect de cette crise sanitaire qui a son épicentre actuel en Europe …

Les autorités autrichiennes viennent de geler toute augmentation de fiscalité jusqu’au 30 septembre.

Effet direct de cette mesure : l’augmentation des prix du tabac, prévue le 1er avril, est suspendue. Alors qu’on s’attendait à une hausse moyenne de 20 centimes par paquet de cigarettes.

Rappelons que les buralistes autrichiens restent ouverts (voir 14 mars).

 Commentaires fermés sur Coronavirus / Autriche : report d’une hausse des prix du tabac  ,
20 Mar 2020 | International
 

Le nouveau Chancelier de l’Échiquier (ministre des Finances) de Boris Johnson, Rishi Sunak, vient de fixer la politique du gouvernement britannique en matière de fiscalité tabac.

Sa doctrine consiste à « recommander » que le prix du paquet de cigarettes connaisse une augmentation, chaque année, qui soit de 2 points supérieurs au taux de l’inflation. Sachant que ce taux a été de 1,8 %, l’année dernière, au Royaume-Uni.

Ainsi, selon les médias britanniques, le prix moyen du paquet « premium » comptant dans l’assortiment en cigarettes de la chaine de magasins Tesco passerait de 14,40 à 14,70 euros.

Selon l’Office of National Statistics, le Royaume-Uni connaît un taux de prévalence tabagique, parmi la population adulte, de 14,7 %. Soit 7,2 millions de fumeurs.

 Commentaires fermés sur Royaume-Uni : une trajectoire des prix du tabac à l’anglaise  ,
13 Mar 2020 | Profession
 

Avec la proximité de l’Andorre qui vend le paquet à 3,50 euros, les buralistes ariégeois tentent de garder le cap pour continuer à attirer les clients. La Dépêche du Midi explique comment certains « contre-attaquent ».

•• À Foix, Daniel Hébert (photo) met toutes les chances de son côté en proposant divers services. « Depuis deux ans, j’ai agrandi le magasin qui fait désormais 180 mètres carrés, et j’ai fait une librairie magnifique avec un large choix d’ouvrages ». Plus récemment, il a « rentré la borne photo « ANTS » pour les documents officiels  ».

Bref, il reste positif en multipliant les tâches : de la banque avec le Compte Nickel au … cash back depuis une dizaine de jours. Chez lui, ce sont les jeux qui rapportent le plus devant le tabac. Lire la suite »

13 Mar 2020 | Profession
 

Après la dernière augmentation des prix (voir 28 et 29 février), retours de terrain recueillis par La Nouvelle République

•• « Oui, la hausse du prix décide les gens à arrêter de fumer. Surtout les jeunes, qui n’ont plus les moyens » assure Fabienne Durand, infirmière tabacologue au sein du CSAPA 86 (Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie).

Mais … « j’ai des patients qui fument du tabac à rouler et pour qui la dépendance est plus forte. Il y a aussi le tabac de contrebande. On a des chiffres catastrophiques ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Paroles de buralistes : « les maires ne commencent à s’inquiéter que quand leur dernier commerce ferme … » (Jean Durand, Vienne)  ,
11 Mar 2020 | Profession
 

« Les gens sont blasés. Sur l’autoroute, ils n’hésitent pas à acheter leur paquet 13,95 euros » déclare sans ambages Matthieu Meunier (président des buralistes d’Indre-et-Loire) dans La Nouvelle République, plus d’une semaine après l’augmentation du 1er mars (voir 28 et 29 février).

D’où la conclusion que cette énième augmentation n’aura que peu d’incidence sur la consommation des clients.

•• « Au vu des 50 centimes d’augmentation, ils (Philip Morris, ndlr) auraient pu contenir le prix à 9,80 mais pour eux, les cigarettes, c’est déjà presque de l’histoire ancienne ou, à tout le moins, ils ne les considèrent plus comme leur principale source de revenus sur le long terme, dans la mesure où ils misent beaucoup sur le tabac à chauffer, neutre en goudron et en carbone » ajoute Matthieu Meunier. Lire la suite »

11 Mar 2020 | Profession
 

Bien qu’attendue, chaque hausse du prix du tabac a des conséquences sur le chiffre d’affaires des buralistes, en particulier dans les départements frontaliers (voir 28 et 29 février).

L’Ardennais a fait appel à un trio de présidents pour analyser les enjeux : Alain Sauvage (trésorier de la confédération et président de la Fédération Est), Christophe Biani (buralistes des Ardennes) et Jacques Héry (buralistes de l’Aisne). Extraits.

•• « En 2019, le chiffre d’affaires des buralistes a baissé de 6 % sur l’ensemble du territoire. Et de 6 à 15 % dans les départements frontaliers » précise d’emblée Alain Sauvage. « Quand un consommateur de tabac venait acheter un paquet de cigarettes auparavant, il prenait des chewing-gums et une revue » complète Christophe Biani, illustrant l’effet doublement délétère des hausses successives du prix du tabac. Lire la suite »