Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Juin 2018 | Profession
 

Le meilleur pour la fin. Dernière question posée par les journalistes à Agnès Buzyn, invitée ce dimanche du Grand Jury Europe 1 / RTL / Le Figaro (voir Lmdt de ce jour). 

Et après le paquet à 10 euros en 2020 … peut-il y avoir une autre augmentation d’ici la fin du quinquennat ?

Agnès Buzyn : « Aujourd’hui, nous ne l’avons pas évoqué … peut-être que si nous en avons besoin, peut-être que nous le ferons …

« Je tiens à souligner la cohérence du Gouvernement, face à cette question de santé publique. C’est pour cela que Gérald Darmanin est là aujourd’hui aussi (ndlr : le ministre était présent dans le studio). Nous avons mené une réforme sans précédent sur le prix du tabac … D’habitude entre Bercy et le ministère de la Santé … »

Ça pourrait renflouer les caisses ?

A. B. : « Non, ça ne va pas renflouer les caisses. D’abord, le coût pour la santé est bien supérieur à ce que le tabac ramène en taxes. Tout le monde est d’accord. Deuxièmement, si les gens fument moins, il y aura moins de rentrée d’argent. Et donc, je remercie Bercy qui accepte pour des raisons de santé publique … » Lire la suite »

13 Juin 2018 | Profession
 

Réaction des buralistes des Alpes-Maritimes dans les médias locaux ce lundi 11 juin, portée par Christian Walosik, président départemental et administrateur de la Confédération. Ce week-end, la chambre syndicale tenait son assemblée générale, à Saint-Laurent-du Var, alors que la publication de la nouvelle liste des prix (voir Lmdt du 10 juin) annonçait une hausse de 10 à 30 centimes de certains paquets parmi les moins chers. 

•• « L’Italie vend en moyenne le tabac 30 % moins cher. À chaque augmentation, l’écart entre eux et nous se creuse un peu plus. La contrebande est de plus en plus accrue. 

« Entre Nice -Nord et Menton, un paquet sur deux consommé provient d’ItalieTous les vendredis, un bus part de Nice direction Vintimille. Ceux qui montent n’y vont pas forcément pour acheter des légumes. Ceux qui fument repartent avec des cartouches. Ceux qui ne fument pas en rapportent à leur famille et leurs amis. »

« Qu’il y ait un peu plus de contrôles aux frontières. Et que les sanctions soient plus dissuasives. La plupart s’en tirent, quand ils se font prendre, en se faisant simplement confisquer la marchandise.

•• Ce qu’on aimerait c’est que dans les pays frontaliers, le prix du tabac augmente également. Le candidat Macron avait dit qu’il y aurait une harmonisation des prix sur le tabac en Europe … Ces dix dernières années, dans le secteur de Menton, la moitié des buralistes ont fermé. Certains collègues sont en grande difficulté. Dans ce métier, si on ne se diversifie pas on n’a pas d’avenir. »

10 Juin 2018 | L'essentiel, Profession
 

Ce matin, les ministères de l’Action et des Comptes publics (Gérarld Darmanin) ainsi que des Solidarités et de la Santé (Agnès Buzyn) ont publié un communiqué commun sur certains changements de prix du tabac, au 2 juillet (voir Lmdt du 9 juin).

Nous le reproduisons intégralement.

« Dans le cadre de sa politique de santé publique et conformément aux engagements du Président de la République, le Gouvernement a décidé une augmentation du prix du tabac en se fixant un objectif de prix du paquet de 20 cigarettes à 10 euros en novembre 2020.

Un arrêté des prix d’homologation des prix du tabac a été publié au Journal Officiel dimanche 10 juin 2018 (prix au 2 juillet).

Les prix proposés par les fabricants et les fournisseurs de tabac sont homologués conjointement par la direction générale des douanes et droits indirects et la direction générale de la santé.

Ces prix entrent en vigueur le lundi 2 juillet 2018. Aucun mouvement significatif de prix n’a été enregistré au cours de cette campagne d’homologation. Le prix moyen du paquet de 20 cigarettes reste à 7,90 euros. Les prix homologués des paquets de 20 cigarettes demeurent compris entre 7,60 euros et 9,30 euros. Près de la moitié des paquets de 20 cigarettes ont toujours un prix égal ou supérieur à 8 euros.

Concernant les conditionnements standard de tabac à rouler, les prix homologués des blagues de 30 grammes demeurent compris entre 9,60 euros et 11,10 euros et 70 % ont toujours un prix égal ou supérieur à 10,40 euros. »

 Commentaires fermés sur Changements de prix au 2 juillet  ,
9 Juin 2018 | Profession
 

Certaines références de cigarettes vont légèrement augmenter le 2 juillet prochain, essentiellement celles dont les prix sont situés dans le bas du marché, selon un arrêté daté du 7 juin et publié samedi au Journal officiel (voir Lmdt de ce jour).

Selon cet arrêté signé par le directeur général de la Santé et le directeur général des Douanes et droits indirects, certaines marques, qui étaient restées aux alentours de 7,50 euros le paquet lors du dernier train d’augmentations appliqué au 1er mai vont augmenter à 7,70 euros ou 7,80 euros.

•• Dans le haut du marché, le paquet de 20 Marlboro Red (groupe Philip Morris), qui coûte 8 euros depuis le 1er mars, contre 7,30 euros auparavant, va conserver ce prix. Le paquet de Camel Filters reste aussi à 7,90 euros.

Le paquet de Benson and Hedges Original Red de 20 cigarettes augmente en revanche à 7,80 euros, contre 7,50 euros précédemment. Celui de Winston Connect Blue passe de 7,60 euros à 7,70 euros. Les deux marques sont, comme les Camel, vendues par le groupe Japan Tobacco. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur L’AFP revient sur certains changements de prix au 2 juillet  
21 Mai 2018 | Profession
 

« Les évolutions des prix des cigarettes en France ont longtemps été dictées par une mécanique bien rodée, entretenu par l’industrie. Un contrôle du Ministère de la Santé et d’une enquête pénale sur les pratiques tarifaires des cigarettiers ont toutefois renversé le système ». C’est l’introduction d’une analyse de Christophe G. (contributeur aux Blogs de Médiapart) récemment mise en ligne et dont nous reprenons des extraits significatifs.

•• « Pendant des années, les prix des quelque 500 références de cigarettes ont toujours évolué du même montant le même jour, selon une mécanique rodée qui ne tient pas compte des structures de taxes et des différents segments de prix. Entre 2007 et 2014, et alors que les cigarettiers avaient la possibilité de modifier quatre fois par an, à la hausse ou à la baisse les prix de leurs produits, on constatait trois fois sur quatre que les prix restaient rigoureusement identiques. À la quatrième publication des prix toutefois, tous augmentaient exactement du même montant, toutes marques confondues, en général 30 centimes, le même jour. Cette hausse permettait de garder intacte la différence de 50 centimes entre le segment des marques les moins chères, et celui des marques les plus chères. Résultat, les différentes marques conservaient la même part de marché, et grâce à la hausse homogène des prix de 30 centimes, les cigarettiers voyaient leurs profits augmenter (…) Lire la suite »

3 Mai 2018 | E-cigarette
 

Depuis la hausse du prix du tabac, le 1er mars dernier, les boutiques de cigarettes électroniques de Bourges n’ont pas constaté une augmentation significative de clientèle, selon Le Berry Républicain (édition 2 mai).

•• « Je n’ai constaté ni plus, ni moins de demandes » annonce le gérant de J-Well. « Oui, l’augmentation du prix de la cigarette agace les gens », indique le responsable de la boutique Cig’Store, « mais ce n’est pas cela qui va les faire vapoter ».

Quant au vendeur référent de Clopinette, il acquiesce : « au mois de mars, on a eu du monde. Mais en avril, cela s’est un peu tassé. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Prix du tabac : quel effet « cigarette électronique » ? Ce que l’on en pense dans les boutiques spécialisés de province   , ,
2 Mai 2018 | Profession
 

Suite du débat autour des changements de prix de certains paquets de cigarettes, sur BFM TV ce 1er mai (voir Lmdt des 29/30 avril). Sous l’angle de la santé publique.

•• Marion Adler, tabacologue, quelques minutes après l’intervention de Philippe Coy (voir Lmdt de ce jour), avait insisté sur l’importance du prix pour dissuader les fumeurs : « le prix du paquet est à 20 euros en Nouvelle-Zélande, où il y a moins de 10 % de fumeurs. En Angleterre, le paquet est à peu près à 10 euros et on compte 16 % de fumeurs ».

•• Joseph Osman, président de OFT Conseil (voir Lmdt du 9 février 2017), s’est dit choqué de « la baisse de 30 centimes de certaines marques » et de rappeler l’efficacité du Plan Cancer de Jacques Chirac.

•• Frédéric Bizard, économiste et président de l’Institut Santé a tranché dans le vif : « Le prix, par la hausse, ne doit pas être une stratégie de santé publique. Je me désole un peu quand je vois que ce plan de hausse vers 10 euros n’est pas accompagné d’un grand plan de prévention, dès le primaire. Mais notre médecine scolaire est en déshérence totale. Notre médecine du travail aussi. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Je me désole quand je vois que ce plan de hausse vers 10 euros ne s’accompagne pas d’un grand plan de prévention » (Frédéric Bizard / Institut Santé)  , ,
2 Mai 2018 | Profession
 

Suite au changement de certains prix, ce lundi (voir Lmdt des 29/30 avril), Gérard Lattier, buraliste lyonnais dans le 6ème, réagit dans Lyon Capitale.

Cela ne changera rien aux habitudes des fumeurs selon lui. « La seule chose qui peut faire arrêter de fumer, c’est gratuit et pas taxé, et c’est la volonté », affirme-t-il.

•• Si, à l’échelle nationale, les chiffres sont en baisse, Gérard Jarrier lui, n’a vu aucune différence depuis la hausse des prix du 1er mars : « Je suis dans un quartier où les gens font peut-être moins attention. Il faut dire, certains n’ont même pas vu que le prix de leur paquet avait baissé. Ils payent, c’est tout. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Prix du tabac : « Lyon, ce n’est pas loin des frontières »  ,