Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Nov 2018 | Observatoire
 

Vaccination contre les papillomavirus humains (HPV) pour les filles et les garçons, hausse des taxes sur l’alcool … La Ligue contre le Cancer a dévoilé, mercredi 21 novembre, onze propositions pour favoriser la prévention de la maladie, selon une dépêche AFP.

Ces propositions ont été présentées dans le cadre des premiers « États généraux de la prévention des cancers », organisés par l’association l’année de son centenaire.

•• « Au moins 40% des cancers sont évitables » car liés au mode de vie (tabac, alimentation, alcool, facteurs environnementaux…), a souligné Christophe Leroux, directeur de la communication de la Ligue. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Consacrer 10 % de la dépense nationale de santé à la prévention » (La Ligue contre le Cancer)  , ,
11 Juil 2018 | Pression normative
 

La proposition du « lobby de l’alcool » de contribuer à la prévention de l’alcoolisme n’est qu’un « nuage de fumée » et une marque de « cynisme », estiment des addictologues et des médecins dans une tribune du quotidien Le Monde, publiée ce mardi.

« Son discours est d’une simplicité angélique : Laissez-nous faire ! Croyez-nous sur parole ! Dormez braves gens ! Faites confiance à notre sens des responsabilités ! » ironisent les signataires du texte.

•• En effet, dans un texte présenté le 27 juin à l’Élysée, les professionnels de vins, bières et spiritueux de l’alcool avaient proposé d’apporter pour la première fois leur participation au plan de santé publique en finançant la prévention de l’alcoolisme : avec près de 5 millions d’euros annuels destinés à financer, pendant quatre ans, des actions de prévention contre la dépendance à l’alcool (voir Lmdt du 3 juillet). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Alcool : des médecins réclament un fonds prévention … comme celui du tabac  , ,
3 Juil 2018 | Observatoire
 

Sous la pression d’Emmanuel Macron – qui souhaite une « révolution de la prévention » – les professionnels de vins, bières et spiritueux ont été sommés de présenter leur contribution au plan de santé publique soutenu par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

C’est donc avec 30 mesures que les producteurs ont présenté, le 27 juin, leur programme : de la lutte contre le « binge drinking » à une meilleure information sur les risques de la consommation d’alcool, en passant par un étiquetage plus évident.

•• Selon les données de l’OMS, 2,9 % de la population française est alcoolo-dépendante. Un chiffre largement supérieur à nos voisins européens,

•• Parmi les propositions faites par les producteurs de vins, bières ou spiritueux, on retrouve : la mise en place de « wine bag » dans les restaurants pour permettre aux clients de ramener la boisson non consommée chez eux ; le renforcement de l’interdiction de vente d’alcool aux mineurs ou la formation de professionnels présents dans les supermarchés pour avertir les clients des risques d’une trop grande absorption d’alcool.

Principale pierre d’achoppement entre les autorités sanitaires et les producteurs, l’agrandissement du logo interdisant l’alcool aux femmes enceintes est également dans la liste des propositions faites par les professionnels.

•• Au total, ces mesures auront un coût de 5 millions d’euros sur quatre ans pour la filière. Le secteur du vin participera à hauteur de 500 000 euros par an, alors que les entreprises de la bière et des spiritueux se répartiront le reste.

 Commentaires fermés sur Vins, bières et spiritueux : la filière finance un plan de cinq millions d’euros pour lutter contre l’alcoolisme  , ,
25 Juin 2018 | Observatoire
 

« Ne pas fumer » mais aussi « ne pas boire d’alcool », « avoir une activité physique régulière » et « manger cinq fruits et légumes par jour » …

Dans une étude, publiée ce lundi 25 juin, le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC, Lyon) montre, une fois de plus, l’importance de ces messages de prévention.

Plus de 40 % des cancers sont évitables, selon les chercheurs.  Et ceux-là sont liés à treize facteurs de risques qui émanent d’un environnement et de modes de vie néfastes. Supprimer toutes ces expositions dangereuses, ou les réduire, permettrait d’abaisser drastiquement leur nombre.

•• « Le tabac est à lui seul responsable de la moitié des cancers évitables. Pour l’autre moitié, les facteurs de risque sont principalement la consommation d’alcool, un surpoids et une obésité ainsi qu’une mauvaise alimentation », souligne le Docteur Isabelle Soerjomataram, coordinatrice de l’étude au CIRC. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Du tabac à la malbouffe … 2 cancers sur 5 sont évitables (étude CIRC)  ,
24 Mai 2018 | Institutions
 

La consommation de tabac et d’alcool est responsable de près de 60 000 décès par cancers en France chaque année. C’est sur cette base que l’Institut national du Cancer lance une nouvelle campagne d’information sur ces facteurs de risque évitables, avec pour slogan : « Savoir, c’est pouvoir agir ».

Du 22 mai au 10 juin, deux spots sont diffusés sur les chaînes TV et sur le web. L’un rappelle qu’une consommation prolongée de tabac est un facteur de risque majeur de cancer, même si on fume peu (lien).

L’autre détaille les localisations de cancer attribuables à la consommation d’alcool.

Ces spots sont soutenus par une campagne dans la presse et sur les réseaux sociaux. L’ensemble du dispositif renvoie vers des pages informatives et interactives sur le site e-cancer.fr.

2 Mai 2018 | Profession
 

Suite du débat autour des changements de prix de certains paquets de cigarettes, sur BFM TV ce 1er mai (voir Lmdt des 29/30 avril). Sous l’angle de la santé publique.

•• Marion Adler, tabacologue, quelques minutes après l’intervention de Philippe Coy (voir Lmdt de ce jour), avait insisté sur l’importance du prix pour dissuader les fumeurs : « le prix du paquet est à 20 euros en Nouvelle-Zélande, où il y a moins de 10 % de fumeurs. En Angleterre, le paquet est à peu près à 10 euros et on compte 16 % de fumeurs ».

•• Joseph Osman, président de OFT Conseil (voir Lmdt du 9 février 2017), s’est dit choqué de « la baisse de 30 centimes de certaines marques » et de rappeler l’efficacité du Plan Cancer de Jacques Chirac.

•• Frédéric Bizard, économiste et président de l’Institut Santé a tranché dans le vif : « Le prix, par la hausse, ne doit pas être une stratégie de santé publique. Je me désole un peu quand je vois que ce plan de hausse vers 10 euros n’est pas accompagné d’un grand plan de prévention, dès le primaire. Mais notre médecine scolaire est en déshérence totale. Notre médecine du travail aussi. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Je me désole quand je vois que ce plan de hausse vers 10 euros ne s’accompagne pas d’un grand plan de prévention » (Frédéric Bizard / Institut Santé)  , ,
6 Avr 2018 | Observatoire
 

C’est une « expérience unique » à l’échelle de la France qui pourrait bien essaimer : un Observatoire territorial des Conduites à Risques de l’Adolescent (Otcra) a été inauguré, le 27 mars, à Grenoble, avec l’ambition de faire de la prévention sur mesure dans les collèges.

« Plus on agit précocement, moins on sera sur des addictions » à traiter par la suite, a déclaré Nicolas Prisse, président de la Mission interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites addictives (Mildeca), venu soutenir l’initiative qui allie « le tryptique magique de recherche, école et éducation en santé », rapporte l’AFP.

•• Si à 17 ans, la plupart des jeunes ont déjà « expérimenté » alcool, tabac et cannabis, « ces substances ne sont pas un problème pour les collèges mais il est intéressant d’avoir des données très tôt », a souligné Laurent Bègue, directeur de la Maison des Sciences de l’Homme (MSH) Alpes.

Une enquête d’envergure a été menée d’octobre 2017 à février 2018 auprès de plus de 8 000 élèves de 4e (13 ans en général) dans 69 collèges du département de l’Isère, à l’occasion de l’implantation du programme européen « Unplugged » de mesure et promotion des compétences psycho-sociales (CPS). Lire la suite »

14 Mar 2018 | Associations
 

Ce mercredi 14 mars, la Ligue contre le cancer fête ses 100 ans.

En Île-de-France, elle teste un dispositif de prévention sur les risques du tabac auprès des lycéens.

Depuis le début de l’année, cinq lycées franciliens testent ce dispositif, animé par la Ligue contre le Cancer. Ateliers de prévention, interventions d’un tabacologue, proposition de produits de substitution gratuits … Le but est d’inciter les jeunes à renoncer à la cigarette.

Suivi par France Bleu, au lycée Dorian (11ème arrondissement de Paris), Charlotte Kanski, responsable de prévention de l’association, anime une séance d’une heure, devant une classe de seconde. Lire la suite »

1 Mar 2018 | Profession
 

Ce matin, sur RMC, Philippe Coy a fait part de son opinion concernant l’augmentation des prix de tous les produits du tabac (voir Lmdt de ce jour et du 28 février).

« Non, ce n’est pas efficace, l’outil des prix n’a fait que précipiter un marché qui s’appelle le marché illégal.

•• « Ici, à Paris, on sait où acheter du tabac pas cher, sur le trottoir. Et avec des voisins comme l’Espagne, la Belgique et le Luxembourg, on va avoir une évasion des achats de tabac. 

« Le prix, par lui-même, n’a pas d’efficacité.

•• « Il faut plus de pédagogie vis-à-vis des plus jeunes.

« Et j’ai proposé à madame la ministre de la Santé que la Confédération des buralistes soit un acteur du prochain Moi(s) sans Tabac. »

1 Mar 2018 | International
 

La vente du cannabis, qui doit être légalisée d’ici quelques mois (voir Lmdt des 16 novembre 2017 ainsi que des 12 et 13 février 2018), sera soumise à des droits d’accise –  tout comme le sont les produits du tabac – a précisé le ministre canadien des Finances, dans son budget présenté le 27 février.

•• Concernant le tabac, la fiscalité est désormais rehaussée annuellement (au lieu de tous les cinq ans) : avec effet immédiat, le droit d’accise augmentant de 1 dollar canadien (64 centimes d’euros) par cartouche de 200 cigarettes.

Ce sera toujours utile pour le budget canadien 2018/2019, en déficit de 18 milliards de dollars (11, 5 milliards d’euros). 375 millions de dollars supplémentaires sont attendus pour le premier exercice (240 millions d’euros).

•• Sinon, un droit d’accise sera appliqué sur le cannabis frais ou séché, les huiles de cannabis, les graines et les semis pour la culture à domicile : soit 1 dollar canadien le gramme de cannabis. Quant aux produits pharmaceutiques dérivés du cannabis (et acquis au moyen d’une ordonnance), ainsi que les produits à faible teneur en THC ( 0,3 % et moins ), ils ne seront pas assujettis à cette taxe.

•• Les cultivateurs et fabricants devront obtenir une licence auprès de l’Agence de revenu du Canada. Tous les produits devront être étiquetés par un code de couleur pour indiquer le marché provincial ou territorial de vente. Lire la suite »