Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Sep 2018 | Observatoire
 

Il est désormais possible de faire ses courses dans un magasin et d’obtenir, en plus, des espèces à la caisse (voir Lmdt du 25 octobre 2017). Ce service (très répandu dans d’autres pays européens et auxquels les banques françaises croient peu …) est proposé depuis une semaine dans 80 hypermarchés Géant Casino.

D’ici à la fin du mois, il sera étendu à 150 supermarchés de l’enseigne, avant d’être progressivement déployé dans l’ensemble du parc (dont 436 supermarchés et 110 hypermarchés en France).

•• Casino est le premier distributeur à se lancer en France. Il applique la directive européenne sur les services de paiement, ratifiée fin juillet par le Parlement. Celle-ci prévoit que seuls les consommateurs payant avec leur carte bancaire pourront obtenir des espèces (cela ne fonctionne pas avec les paiements par chèque). Un décret d’application doit encore fixer certaines modalités, notamment le montant d’achat à partir duquel le client pourra demander des espèces ainsi que le plafond autorisé des retraits (100 à 150 euros ont été évoqués lors des débats législatifs).

•• Alors que le paiement via smartphone ou carte sans contact gagne du terrain sur les petits achats, ce nouveau service peut paraître à première vue tardif. Son « objectif est de faciliter le quotidien des clients, mais surtout de les dépanner en cas de besoin d’argent liquide immédiat en devenant une solution d’appoint », explique le groupe Casino dans Le Figaro (édition du 11 septembre). Lire la suite »

6 Sep 2018 | Observatoire
 

Plus pointu qu’une grande surface, plus ludique qu’une pharmacie et plus accessible qu’une parfumerie … Le Figaro (30 août) est revenu sur le nouveau concept store de L’Oréal et Casino « Le Drugstore parisien » (voir Lmdt du 24 juin) qui a ouvert ses portes en juin, rue de la Chaussée d’Antin (9e) et 122 rue du Bac (6e).

•• Les vitrines décomplexées annoncent la couleur, il faut bien rajeunir le ton du magasin de proximité : vous trouverez ici des « cas pote … » et des « temps pont… ». Des squishies pour les petits (figurines molles venues du Japon que les enfants s’arrachent dans les cours de récréation), des snacks et des cahiers, des centaines de produits de maquillage pour les jeunes femmes, des articles pour la maison (bougie, bricolage, etc.), une sélection de soins pour la barbe … Au total 300 marques et 4 500 produits sont présentées comme sur un gigantesque site Internet, tout y est rangé par familles (homme, voyage, fiesta, etc.), stocké dans des distributeurs automatiques, agrémenté d’étiquettes colorées, de conseils pratiques, de jeux de mots (encore). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouvelle proximité : « Le Drugstore parisien », un commerce d’opportunité pour répondre aux inattendus de la vie des métropolitains  
22 Août 2018 | Observatoire
 

Gillette vient de lancer son système direct d’abonnement par Internet en France. Comme Bic, il entend suivre ainsi l’évolution des modes de consommation, selon Les Échos du 9 août.

Dans le sillage des États-Unis, où la vente en ligne a déjà bouleversé leur marché, les grands acteurs du rasage en France s’adaptent. Gillette vient ainsi de lancer une nouvelle version de son site « Gillette Club ».

•• Grande nouveauté pour le leader mondial, il est désormais possible de lui acheter directement des lames, via un abonnement mensuel entre 3,99 et 5,99 euros. Une première en Europe. « En plus d’un rasoir gratuit à l’inscription, les consommateurs reçoivent un paquet de 4 lames tous les trois mois », précise Fabian Loos, directeur de la division beauté France et Benelux de P & G. Lire la suite »

30 Juil 2018 | Observatoire
 

À défaut d’ouvrir des magasins en France – du moins pour l’instant – Amazon cherche à démultiplier les points de contact avec les consommateurs. L’objectif étant de pouvoir les livrer à tout moment, de même qu’ils peuvent commander quelle que soit l’heure. 

L’installation d’une consigne Amazon – une armoire de 30 casiers décorée par un collectif de street art – au cœur de la gare de Lyon, mi-juin, constitue, dans ce contexte, une initiative majeure.

Et ce n’est qu’un début.

•• En cinq ans, un millier de ces « Lockers » Amazon seront installés dans 986 gares, suite à un accord entre Sncf – Gares et Connexions et le géant américain. De quoi accéder aux 10 millions de voyageurs qui transitent quotidiennement sur le réseau Sncf  (TER et RER), soit le double du nombre d’internautes qui visitent son site en France. Lire la suite »

18 Juil 2018 | Observatoire
 

Après les « paniers » commandés en ligne, le distributeur automatique de produits frais a le vent en poupe. C’est la version moderne de la vente directe pour les producteurs, avec des casiers bien alignés, bien transparents pour valoriser la marchandise, des prix affichés. Et ça marche bien, très bien comme pour cet agriculteur des Bouches-du-Rhône …

Le projet de Lilian Estienne, agriculteur à Saint-Andiol, avait pourtant eu du mal à séduire les banquiers, un brin frileux à l’idée de lui accorder un prêt il y a deux ans … Finalement, l’agriculteur avait pu trouver les fonds et implanter son chalet en bois à la sortie d’Orgon, sur le parking d’un petit centre commercial. Les 45 casiers climatisés sont approvisionnés quotidiennement en produits cueillis le matin même dans les champs.

•• Au départ, les bénéfices quotidiens avoisinaient les 90 euros, soit l’équivalent du coût de fonctionnement de la structure. Et aujourd’hui, c’est désormais 130 euros par jour, ce qui a permis l’embauche d’un employé à mi-temps, pour alimenter les casiers. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouvelle proximité : le boom des distributeurs automatiques de produits frais  
24 Juin 2018 | Observatoire
 

Le « drugstore » : un terme courant de la vie américaine qui sert à designer de populaires magasins de proximité où l’on retrouve produits pharmaceutiques, journaux, tabac (de moins en moins) et toute une offre de proximité (voir Lmdt des 1er novembre et 9 février 2014). 

Le « drugstore » : ces magasins de proximité haut de gamme, où l’on peut même se restaurer, mis en place par Publicis en certains lieux prestigieux de la capitale dans les années 60 et 70. Il subsiste le drugstore Publicis du haut des Champs-Élysées et sa remarquable cave à cigares (et autres : boulangerie, traiteur, presse-librairie, cadeaux, etc.).

•• Le « drugstore du quotidien des Français » : c’est ainsi que Philippe Coy préfigure le buraliste de demain, à l’issue du processus de transformation du réseau qu’il lance actuellement (voir Lmdt des 7 juin et 4 mars 2018).

•• De leur côté, L’Oréal et Casino se sont associés pour lancer un nouveau concept de  magasins – dédiés à la beauté ainsi qu’au bien-être des « urbains » – et  baptisés « le drugstore parisien ». Les deux premiers ont été ouverts au public, ce samedi, à Paris. Lire la suite »

18 Juin 2018 | Observatoire
 

Le commerce « commandé par la voix », en plein essor, est estimé à 34 milliards d’euros pour 2022.

Rien d’étonnant donc à ce que Carrefour s’associe en France avec Google pour vendre, à partir de début 2019, ses produits via trois canaux numériques du géant américain : l’enceinte connectée Google Home, l’assistant Google (présent sur smartphones, montres ou téléviseurs connectés) et la plate-forme de commerce en ligne Google Shopping. Laquelle sera dotée d’une nouvelle interface pour gérer les listes de courses, notamment de produits frais.

•• Concrètement, un internaute pourra commander chez Carrefour à voix haute, en parlant à son enceinte connectée Google ou à son assistant, sur téléphone portable. Ceux-ci reconnaîtront les références des produits du supermarché, alimentaires ou autres. La commande sera ensuite préparée par Carrefour. Et sera, au choix, livrée à domicile ou à retirer dans un magasin.

L’achat chez Carrefour sera aussi possible sur le site Google Shopping, sur une page spécifique. Et dans un second temps, sur YouTube, la plate-forme de vidéo de Google qui, si des produits Carrefour sont montrés, proposera des liens pour les acheter. Lire la suite »

21 Mai 2018 | Observatoire
 

L’enseigne Carrefour a annoncé, en plein week-end de Pentecôte, un nouveau grand plan de restructuration de son réseau de distribution.

Aujourd’hui, sur ses 273 magasins de proximité (Carrefour « City » ou « Contact »), 227 n’auraient toujours pas trouvé de repreneurs et sont menacés de fermeture d’ici l’été. Principales régions concernées : le Nord avec 59 points de vente, l’Est avec 46 … et le Sud avec 36. 

•• Cette nouvelle restructuration (2 400 emplois ont déjà été supprimés en janvier dernier) est le fruit du « big bang » que connaît la grande distribution traditionnelle, sous la pression de nouveaux acteurs qui combinent distribution efficace, prix compétitifs et internet. Lire la suite »

19 Mai 2018 | Observatoire
 

Les supermarchés en périphérie ont moins la cote et désormais les enseignes de proximité, avec leurs kyrielles de services, prennent d’assaut le centre-ville. Pourquoi et comment ? Enquête de La Dépêche du Midi (édition du 16 mai) à Toulouse. 

•• Cette tendance, apparue il y a environ dix ans, ne fait que s’amplifier, répondant ainsi à une libre concurrence du commerce alimentaire. « Jusqu’à 1000 mètres carrés de superficie, ce secteur est non régulé. À l’inverse de celui des pharmacies », indique Ronan Maheo, responsable développement commerce à la CCI de Toulouse (il aurait pu parler aussi des buralistes / ndlr). Autrement dit, deux enseignes de proximité peuvent s’installer dans une même rue, sans problème.

Pour ce professionnel, cette tendance spécifique au centre-ville répond à une demande du consommateur, soucieux de faire désormais ses courses rapidement, près de chez lui : « Il y a trente ans, on dédiait une heure trente à cette tâche. C’est désormais 45 minutes » constate Ronan Maheo, « aujourd’hui, l’hyper en périphérie n’a plus la cote. D’où leur restructuration pour doper une attractivité en berne ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouvelle proximité : la course au centre-ville des « enseignes ».   
19 Mai 2018 | Observatoire
 

Engagée dans une diversification de ses activités depuis deux ans (charcuterie sèche, produits à tartiner, épices, algues), le groupe breton Hénaff – qui écoule chaque année 35 millions de boîtes – veut miser sur la vente directe. Le 2 mai, il est parti à l’assaut de la toute nouvelle gare de Rennes, avec sa première boutique : Hénaff &Co.

•• L’espace est trois fois plus petit (43 mètres carrés) que son Musée du pâté de Pouldreuzic, mais il est situé un lieu qui devrait accueillir 20 millions de passagers par an dans les prochaines années. « Ce sera l’endroit le plus fréquenté de Bretagne », détaille Loïc Hénaff, le patron de l’entreprise familiale. Au menu : des références de la marque que l’on ne déniche pas toujours en grande surface ou dans les épiceries fines : condiments, sardines en conserve, plats cuisinés …

« C’est un vrai choix de communication d’échanger en direct avec nos consommateurs. Mais c’est aussi un choix de saine gestion : il est toujours bon de diversifier ses canaux de distribution ! », précise Loïc Hénaff. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouvelle proximité : une première boutique maison pour le pâté Hénaff