Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Avr 2018 | Observatoire
 

La première marque française de peluches, Gipsy, lance les Squishimals : de petits animaux moelleux s’inspirant du phénomène du « malléable » en vogue au Japon et aux États-Unis Gipsy mise sur l’effet collection et veut conquérir … de nouveaux circuits de distribution.

Sa « licorne musicale » était en rupture de stocks à Noël. Gipsy espère avoir le même succès ce printemps avec les Squishimals. Une gamme composée de 12 petits animaux moelleux à collectionner. 

La société a choisi d’utiliser des fibres, et non de la mousse, pour garnir ces petites peluches à prix très accessibles (vendues au public entre 5,90 et 9,90 euros). Lire la suite »

17 Avr 2018 | Observatoire
 

La Poste a annoncé, la semaine dernière, un plan d’investissement de 450 millions d’euros pour adapter son outil industriel à la croissance continue des livraisons de colis et au déclin concomitant du courrier.

Stimulé par l’essor du commerce en ligne, le marché du colis a connu une nouvelle hausse de 8 % l’an dernier. 

Leader de la livraison aux particuliers avec une part de marché de 60 %, la Poste a acheminé 318 millions de Colissimo, saturant un appareil logistique dont la capacité théorique est limitée à 300 millions.

•• Pour la porter à 400 millions à l’horizon 2020, l’entreprise publique va investir dans de nouveaux équipements et logiciels. Trois nouvelles plates-formes spécialisées dans les colis vont ouvrir d’ici à l’an prochain. Les 14 qui existent déjà vont être agrandies et modernisées.

Dans le même temps, La Poste va développer les synergies avec le système de distribution de lettres. Quinze sites qui préparent la livraison de courrier vont devenir multi-flux et accueillir également des colis. Cette politique de mutualisation devrait être étendue à 100 sites « courrier » d’ici à 2020.

•• De quoi amortir la restructuration de l’outil industriel dédié au courrier, qui va se poursuivre. Au milieu des années 2000, La Poste avait dépensé pas moins de 3,4 milliards d’euros pour moderniser et automatiser son tri postal. À peine inauguré, ce réseau de grandes plates-formes industrielles (il y en avait une quarantaine) s’est vite révélé … surdimensionné face à la chute du nombre de plis, et l’entreprise publique a dû réduire la voilure dès 2012.

Ce mouvement va se poursuivre. Cela ramènera le nombre de plates-formes régionales à 28, un ajustement indispensable pour maintenir à 80 % leur taux d’utilisation, selon la direction.

•• Cette nouvelle organisation devrait, malgré cela, accroître la présence de La Poste dans les territoires.

Le métier de facteur, en effet, évolue : le tri du courrier, tôt le matin pour préparer la tournée, est désormais mécanisé à 55 %, une proportion qui doit passer à 70 % d’ici à 2020. La Poste va donc recréer de la proximité, avec des équipes de sept à huit facteurs qui recevront le contenu de leur tournée au plus près de leur zone de distribution.

Le temps gagné sera utilisé pour développer les « nouveaux services de proximité » proposés par La Poste (voir Lmdt du 12 avril).

Celle-ci annonce 118 équipes de facteurs de ce type cette année, et pas moins de 3 000 à terme.

 

15 Avr 2018 | Observatoire
 

Après plusieurs années de recherche, Ikea est sur le point de s’installer dans le centre de Paris : 5 000 mètres carrés au cœur du centre commercial Madeleine (ex-Trois Quartiers), selon des informations du Figaro (édition 7 avril). 

•• Le groupe serait ainsi à quelques centaines de mètres d’un autre poids lourd de l’équipement de la maison, Leroy Merlin. « Nous testons de nouveaux formats dans différentes villes. Ce sont des laboratoires pour inventer le nouveau monde d’Ikea » qui débourserait environ 4,5 millions d’euros par an de loyer portant sur des locaux de 5 000 mètres carrés au cœur du centre commercial Madeleine (ex-Trois Quartiers).

•• « Le business model d’Ikea est né de la révolution de l’automobile », déclarait récemment Torbjorn Loof, propriétaire de l’enseigne. « Aujourd’hui, les jeunes n’ont même plus le permis de conduire. » Partout dans la distribution, des formats plus compacts, faisant la part belle au digital et au « click and collect », fleurissent dans les centres-villes. Ils représentent l’un des principaux relais de croissance du géant du meuble pour le futur : la clientèle urbaine à plus fort pouvoir d’achat permet de faire monter le panier moyen, selon l’analyse de l’entreprise. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tendances « nouvelle proximité » : Ikéa change de modèle et vise le centre-ville …  
12 Avr 2018 | Observatoire
 

Malgré la décrue accélérée des volumes de courrier (-6 % en moyenne chaque année), La Poste continue de recruter en nombre des facteurs.

« Nous allons procéder à plus de 3 000 embauches en CDI sur ce métier cette année », a annoncé aux Échos Philippe Dorge, le directeur général adjoint chargé de la branche service courrier et colis.

Soit plus de la moitié des 5 500 recrutements prévus en 2018 sur l’ensemble du groupe.

Car les quelque 73 000 facteurs constituent « un réseau humain de proximité » au cœur de la stratégie de La Poste dans les prochaines années. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouvelle proximité : « de nouveaux gestes professionnels » pour les facteurs …  
24 Mar 2018 | Observatoire
 

L’enseigne se lance dans le drive-piéton, ouvre une plateforme de préparation de commandes près de Paris, étend la livraison « en une heure » dans 15 villes et inaugure son moyen de paiement sans contact : « Carrefour Pay ».

Dans une interview aux Échos, de ce jeudi 22 mars, Marie Cheval (directrice exécutive clients, services et transformation digitale de Carrefour) a déclaré l’offensive contre les initiatives de son concurrent Leclerc (voir Lmdt du 7 février).

Carrefour – qui revendique « un maillage du territoire qui le met, en moyenne, à 8 minutes de chaque Français » – reconnaît son retard sur le développement du drive et va investir 500 millions d’euros par an sur la transformation digitale.

•• Outre l’ouverture d’un site « porte d’entrée unique » de l’ensemble des services et de l’offre, la seconde priorité est l’accélération de l’offre de services au client, notamment sur la livraison. Dès fin avril :  dans 26 villes, dont 15 proposeront la livraison express en une heure.

En 2018, ouvriront également 170 nouveaux drives, dont 150 sur les sites de Carrefour Market. Après Lyon le 9 avril, Carrefour lancera ses premiers « drives piéton » dans la capitale. Lire la suite »

10 Mar 2018 | Profession
 

L’entreprise familiale Verquin Confiseur lance une nouvelle série de « Têtes Brulées Bikicoule aux parfums soda » : une bille de pâte à mâcher ronde au cœur liquide hyper acide.

Le sachet propose un assortiment de trois parfums sur le concept « soda » 
(goût Cola, goût Tropical et goût Thé Pêche).

•• En quelques années, « Têtes Brulées » (voir Lmdt du 18 février 2017) s’est taillé un succès certain sur le créneau des bonbons acides, avec une part de marché de 14 % en 2017.

La marque est également la plus dynamique des pâtes à mâcher (PAM) acides et piquants avec une croissance en valeur de +18 % en 2017. Selon le baromètre notoriété d’Opsio (novembre 2017), elle est plébiscitée chez les 9/14 ans.

•• En juin et octobre, les « Têtes Brûlées BikiCoule » seront présents en campagne de publicité dans les médias TV et sur les réseaux sociaux (FaceBook, Twitter, Instagram, Snapchat & Youtube).

Des promotions et campagnes d’échantillonnages sont également prévues d’avril jusqu’à fin 2018.

9 Mar 2018 | Observatoire
 

Le Festival international des Jeux (FIJ), qui s’est tenu à Cannes du 23 au 25 février, a accueilli plus de 100 000 visiteurs et 300 exposants.

Un succès à la mesure du regain d’intérêt pour les jeux de société/puzzles.

Sachant que le marché français, le plus important d’Europe, a avoisiné les 475 millions d’euros en 2017 (source NDP Group).

Les jeux vidéo auraient pu sonner le glas des jeux de société traditionnels. Au contraire. Les ados qui, à la fin des années 1980-90 ont commencé à jouer aux jeux-vidéo considèrent le jeu comme quelque chose de tout à fait naturel. Ils sont devenus adultes, souvent des parents et donc transmettent cette passion à leurs enfants, à leur environnement, à leurs amis. Lire la suite »

21 Fév 2018 | Observatoire
 

Un point de vente bien situé, occupant peu de place, avec une offre fournie de produits typiques de l’achat d’impulsion, des prix attractifs … cela ne vous dit rien ?

En tout cas, voilà une belle source d’inspiration, pour les buralistes en voie de diversification, que ce succès, dans notre pays, d’Hema dont le concept vient des Pays-Bas.

Hema est arrivé dans l’Hexagone en 2009. Avec Boulogne-Billancourt, ouvert il y quinze jours, cela fait 73 magasins (sur nos photos, celui de La Défense).

•• Certes, on peut trouver chez Hema des produits qui ne relèvent pas d’un commerce de proximité au sens où on l’entend : vêtements, équipement de vélos, outils de jardinage, etc.

Mais l’offre de base correspond à des produits d’achat d’impulsion, tels qu’on les trouve dans des commerces de proximité, dont les buralistes : grignotage, sandwichs, boissons, petits produits d’hygiène, petite papeterie, etc. Lire la suite »

16 Fév 2018 | Observatoire
 

Eurazeo investit près de 40 millions d’euros pour relancer Carambar, Poulain, Kréma, Mi-cho-ko et les Rochers Suchard, marques très connues … mais en sommeil depuis dix ans.

« Toutes ont été très délaissées par Mondelez et ont besoin d’un grand dépoussiérage » indique dans un article des Échos (édition du 12 février) Thierry Gaillard, président de Carambar & Co et actionnaire, au côté d’Eurazeo, largement majoritaire depuis son acquisition en 2016.

•• La volonté d’Eurazeo, qui s’inscrit dans une perspective de moyen terme, est de réveiller ces 14 marques et de les développer pour « créer un nouveau champion français de la confiserie et du chocolat ». Un vrai défi face aux poids lourds comme Nestlé, Milka, Côte d’Or, Lindt … et l’allemand Haribo, côté bonbons. Lire la suite »

11 Fév 2018 | Observatoire
 

Ne manger que ce qui est produit près de chez soi …

C’est le credo de la tribu des « locavores » (concept né à San Francisco en 2005), dont la tribu est en croissance en France – selon Le Parisien de ce 10 février – qui annonce en « une » le mot d’ordre « En février, pas de supermarché ».

•• Le slogan, lancé par une jeune Suisse, a essaimé à toute vitesse sur les réseaux sociaux et l’on retrouve des groupes Facebook pour se donner des tuyaux à Nantes, à Dijon, en Occitanie. Sur la page Bretagne, 10 000 personnes sont prêtes à tenter l’expérience !

L’idée est notamment de rejoindre la tribu de locavores… mais seulement pendant le mois le plus court de l’année. Tout ce qui n’a pas été produit, préparé et emballé à proximité (dans un rayon de 50 kilomètres pour les puristes, élargi à 250 kilomètres en Ile-de-France) est interdit de séjour dans les assiettes. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouvelle proximité : les « locavores » gagnent du terrain en mode circuit court