Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Suite à une procédure plutôt discrète (voir Lmdt du 10 février 2015), la Norvège instaure le paquet neutre à partir du 1er juillet prochain. C’est ce qu’a annoncé le ministre de la santé, Bernt Høie, ces derniers jours.

Ne sont concernés que les cigarettes et le tabac à rouler. Les cigares-cigarillos et le tabac à pipe ne sont pas impactés. Le snus, non plus, apparemment.

20 Avr 2017 | Pression normative
 

Le paquet neutre est-il efficace ?  « Non » répond M6 dans son journal de mi-journée du mardi 18 avril.

•• Première donnée : les 541 millions de paquets de cigarettes livrés aux buralistes du 1er janvier au 31 mars mars 2017 contre 533 millions sur la même période de l’année dernière (voir Lmdt du 13 avril).

•• Deuxième élément d’appréciation : l’étude d’OpinionWay dans 23 départements frontaliers (voir Lmdt du 18 avril).

• 70 % de la population considère que le paquet neutre n’est pas efficace et 45 % estiment qu’il n’a pas d’effet sur la consommation de tabac.

• 63 % des buralistes admettent que leurs ventes sont restées stables. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Paquet neutre : réponses à une simple question   
 

La « Supreme Court » britannique a rejeté, la semaine dernière, les derniers recours déposés par les fabricants (BAT, Imperial Brands, JTI, PMI) contre le paquet neutre (voir Lmdt du 19 mai 2016).

Le ministère de la santé (Department of Health) s’en est félicité, tout en assurant qu’aucun autre recours ne sera possible.

À partir du 20 mai, seuls des paquets neutres pourront être vendus au Royaume-Uni. Sachant que les fabricants et détaillants ont disposé d’une période d’un an pour écouler leurs stocks de produits non-conformes (voir Lmdt du 19 août 2016).

 Commentaires fermés sur Royaume-Uni : plus de possibilités de recours contre le paquet neutre  ,
19 Avr 2017 | Pression normative
 

En appui de la publication de l’étude d’OpinionWay sur le paquet neutre dans les départements frontaliers (voir Lmdt du 18 avril), le quotidien Sud-Ouest s’est installé à Béhobie, au Pays Basque, à quelques dizaines de mètres de la frontière espagnole.

Remontées de terrain.  

•• « Voir les gens passer devant le magasin avec la cartouche dépassant du sac, ce n’est pas agréable. Mais ce n’est pas si grave. Je suis bien ici. Pour ma part, mon commerce fonctionne très bien, J’ai une relation privilégiée avec une clientèle fidèle. Je ne me plains de rien », assure Maïté, buraliste à Béhobie.

Sauf … lorsqu’on lui parle du paquet neutre : « je n’ai pas perdu un seul client à cause de ces paquets neutres. Par contre, c’est à nous qu’on s’en prend une nouvelle fois. Cela rend notre quotidien plus compliqué, cela fait perdre du temps ».

« Quand on prend un énième coup sur la tête, ce n’est pas agréable. D’autant plus que le résultat de cette opération est nul », renchérit un confrère.

•• Sans chiffres à l’appui, l’impression générale pourrait passer pour subjective. Mais les confirmations tombent de toutes parts. Lire la suite »

18 Avr 2017 | Pression normative
 

C’est une première.

L’institut OpinionWay vient de publier une étude d’opinion sur la façon dont le paquet neutre est perçu par la population et les buralistes. Ceci, dans les départements frontaliers (23 au total), là où l’impact des achats à l’étranger est le plus sensible. Elle est reprise dans Sud-Ouest de ce jour.

Extraits des premiers enseignements commentés par Frédéric Micheau, directeur des Études d’opinion d’OpinionWay.

•• Certes, le paquet neutre bénéficie d’une très grande notoriété, au sens où les sondés savent de quoi il s’agit : « tout le monde, ou presque, connaît le paquet neutre » reprend le sondeur.

En même temps, il est jugé efficace par seulement … 28 % de la population frontalière : « c’est surtout le dispositif anti-tabac qui arrive tout en bas de tableau. Il est considéré comme le plus inefficace des dispositifs, loin derrière l’accompagnement médical ou l’interdiction de fumer dans les lieux publics. On voit bien qu’il y a un vrai scepticisme ». Lire la suite »

18 Avr 2017 | Profession
 

Les actus qu’il ne fallait pas manquer ces 15 derniers jours.

•• Comme si l’histoire s’accélérait pour la filière tabac et le réseau des buralistes.

Fin mars, la Confédération annonce le lancement d’une « marque distributeur » de cigarettes – la LCB – destinée uniquement au marché français (voir Lmdt du 29 mars). Une nouvelle référence présentée comme une riposte concrète au développement du marché parallèle et une façon de placer les pouvoirs publics devant leurs responsabilités.

•• D’autres annonces vont ponctuer cette première partie d’avril.

• l’accord stratégique entre la FPE (l’opérateur du Compte Nickel des buralistes) et BNP Paribas reprenant, aux actionnaires initiaux de la start-up, 95 % de son capital. Mais avec trois clauses : Nickel garde son indépendance opérationnelle ; la Confédération garde les 5 % restants ; et, surtout, l’exclusivité de la vente de Nickel par les buralistes est prolongée de 2025 à 2035. Objectif : que le nombre de points Nickel passe rapidement à 10 000 buralistes (voir Lmdt des 4, 5 et 12 avril).

 l’arrivée imminente sur le marché français du nouveau produit, à risques potentiellement réduits, IQOS de Philip Morris, dont on parle beaucoup des premiers succès sur certains marchés comme le Japon (voir Lmdt des 14 et 17 avril).

Alors que BAT introduit sur le marché suisse un produit fonctionnant d’une façon comparable (tabac chauffé et non brûlé) : « glo» (voir Lmdt du 13 avril).

•• À signaler deux mobilisations de buralistes frontaliers : à la frontière belge et sur la route du Luxembourg (voir Lmdt du 10 avril).

Le marché parallèle étant un sujet occulté par l’AFP dans sa présentation particulière des chiffres du marché tabac pour le premier semestre (voir Lmdt du 13 avril). Dans les deux cas, il ressort une remise en cause du paquet neutre. Laquelle n’échappe pas à certains état-majors de candidat à l’élection présidentielle (voir Lmdt du 15 avril)

•• Car  les buralistes ont, eux aussi, les yeux rivés sur les déclarations des principaux candidats à l’élection présidentielle. Non sans scepticisme, comme beaucoup de Français : que cela soit à l’occasion de questionnaires du Losange (voir Lmdt du 8 avril) ou d’anti-tabac (voir Lmdt du 12 avril).

•• Et pour en revenir au quotidien des buralistes, on signalera la reprise de la procédure de remboursement des produits non-conformes qu’ils avaient dû rendre à Logista, après le 1er janvier (voir Lmdt du 6 avril).

Et le 24 ème braquage d’un camion de livraison tabac, depuis le début de l’année (voir Lmdt du 12 avril).

15 Avr 2017 | Profession
 

Alors que le peloton de tête des principaux candidats à l’élection présidentielle aborde une semaine de sprint « où cela va frotter », les dernières dépêches AFP mettant en exergue un rebond du marché du tabac – afin de souligner l’échec du paquet neutre (voir Lmdt du 12 avril) – ne sont pas passées inaperçues dans l’entourage de François Fillon et au sein de l’état-major des Républicains.

Certains estiment qu’une franche remise en cause du paquet neutre de la part de leur candidat ne sonnerait pas d’une façon désagréable aux oreilles de buralistes toujours considérés, à tort ou à raison, comme de puissants relais électoraux (voir Lmdt du 11 avril).

Jusqu’à maintenant, François Fillon a condamné le principe des « sur-transpositions » européennes et a évoqué l’idée d’une évaluation de l’application du paquet neutre (voir Lmdt du 8 avril). Alors que des députés de l’opposition ont déjà fait savoir qu’il faudrait clairement revenir sur le paquet neutre. Ainsi de Maurice Leroy (voir Lmdt du 13 mars) et de Thierry Lazaro (voir Lmdt du 2 avril).

Afin de « cliver » avec d’autres candidats à la présidentielle.

Il semblerait que des contacts soient pris, ce week-end, entre certains autres députés LR et des élus syndicaux. Sur le terrain.

 Commentaires fermés sur Paquet neutre : un enjeu électoral de dernière heure ?  ,
13 Avr 2017 | Profession
 

Malgré l’entrée en vigueur au début de l’année du paquet neutre en France, décrié par les buralistes et les cigarettiers, les ventes de cigarettes ont rebondi au premier trimestre, après une année 2016 en recul, reprend l’AFP dans une nouvelle dépêche (voir Lmdt de ce jour).

« À ce stade, il n’y a aucun indicateur qui montre l’effet du paquet neutre » sur la consommation de cigarettes en France, interprète Éric Sensi-Minautier, directeur de la communication chez British American Tobacco (BAT), propriétaire de marques comme Lucky Strike et Dunhill, toujours selon l’AFP.

•• De son côté, le Professeur Dautzenberg, pneumologue investi dans la lutte contre le tabagisme, est catégorique : « nous n’attendions pas que le paquet neutre fasse baisser les ventes de cigarettes. Nous attendons plutôt un ralentissement de l’initiation des jeunes, se retrouvant perdus face au mur de paquets identiques chez leur buraliste ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Nous n’attendions pas que le paquet neutre fasse baisser les ventes de cigarettes » (Dautzenberg)  , ,
8 Avr 2017 | Profession
 

Lors d’un séminaire des  présidents de toutes les chambres syndicales départementales, début mars, Pascal Montredon avait annoncé que les candidats à l’élection présidentielle seraient interrogés par le Losange concernant l’actualité du réseau des buralistes (voir Lmdt du 28 février).

Le magazine  de la Confédération, Le Losange arrive, ces jours-çi, chez les buralistes avec les réponses attribuées à Emmanuel Macron, Marine Le Pen, François Fillon et Nicolas Dupont-Aignan.

Voici des extraits – à nos yeux les plus significatifs –  des seuls messages de réponse parvenus au magazine avant sa date de bouclage.

•• Emmanuel Macron

• Paquet neutre : (…) « il est exact que votre profession s’est trouvée placée (…) en première ligne et a dû consentir un effort d’adaptation considérable. Il est compréhensible de ce point de vue que vous demandiez que les actions mobilisées en matière de consommation de tabac répondent à un objectif d’efficacité et même de proportionnalité entre les moyens engagés et les effets recherchés ».

• Marché parallèle : (…) « je donnerai une impulsion nouvelle aux efforts en matière de traçabilité des approvisionnements, qui requiert des régulations complexes, et notamment de contrôle aux frontières. Ce contrôle renforcé devra également avoir un impact accru sur le phénomène d’approvisionnement à l’étranger (…) La mobilisation de nos partenaires européens s’impose également. L’ensemble de ces actions constituera l’armature du plan de lutte contre l’approvisionnement clandestin que vous demandez avec raison ».

• Contrat d’avenir : (…)  « votre profession revêt une particulière importance en ce qu’elle se place en effet comme un outil diversifié de présence de proximité qui peut encore être développé. Le soutien apporté par le protocole de novembre 2017 doit à cet égard être poursuivi ».

• FDJ : (…)  « votre partenariat avec cette entreprise revêt naturellement une importance qui suppose que toute initiative en ce domaine fasse l’objet d’une réflexion concertée en vue d’ aboutir à un résultat  cohérent à l’échelle de l’ensemble du réseau de distribution de la FDJ ».

•• Marine Le Pen

• Paquet neutre : « les mesures anti-tabac ne doivent pas s’appliquer aveuglement, et doivent faire l’objet d’une évaluation préalable, notamment en rapport avec les expériences internationales, afin de pointer les bons ou les mauvais points pour adapter les dispositifs (…) Cependant, je ne reviendrai pas sur le paquet neutre qui est une mesure de santé publique qui s’impose ».

• Fiscalité : (…)  « il est urgent de sauvegarder la rémunération des buralistes, de les accompagner dans la transformation de leur modèle économique et de les protéger de la surréglementation européenne (…) Mon projet est résolument tourné vers les TPE-PME et il bénéficiera donc de manière sensible aux buralistes. En matière fiscale, je propose d’étendre à toutes les TPE-PME le taux réduit d’impôt sur les sociétés à 15 % pour les 75 000 premiers euros de bénéfices et de créer un taux intermédiaire pour les bénéfices supérieurs, à 24 % ».

• Marché parallèle : « le rétablissement des frontières nationales et l’embauche de 6 000 douaniers supplémentaires permettront de mettre un coup d’arrêt à l’explosion de la contrebande de cigarettes et d’endiguer la chute brutale de la rémunération des buralistes ».

• Contrat d’avenir et FDJ : « je poursuivrai enfin la réflexion sur les activités annexes qui pourraient être transférées aux  buralistes, notamment en milieu rural (…) Les points de vente de la Française des Jeux seront à ce sujet réservés au réseau des buralistes ».

•• François Fillon

• Paquet neutre : « si la directive Tabac européenne s’impose à tous les États membres, l’actuel gouvernement lui a attribué une coloration punitive et idéologique en la surtransposant à travers la généralisation du paquet neutre (…) Il faudra donc évaluer cette mise en œuvre de la directive, en lien avec les représentants des buralistes et des professionnels de santé, afin d’en mesurer objectivement l’impact. Il faudra en tirer toutes les conséquences. L’essentiel étant que nous soyons au même niveau de normes que nos voisins européens ».

• Marché parallèle : « je souscris à la proposition des buralistes d’un grand plan de lutte contre le marché parallèle du tabac. Avec, notamment, une meilleure coordination entre les services douaniers et les autres forces de l’ordre sur le terrain ainsi qu’une vraie sensibilisation de l’opinion publique. Car il s’agit bien de garantir la pérennité de notre monopole des buralistes pour la vente contrôlée et réglementée du tabac ».

• Contrat d’avenir : « la signature du Protocole sur la modernisation du réseau est intervenue alors que certains contestaient les aides aux buralistes. Pour ma part, je soutiens la démarche contractuelle et le respect des engagements pris ».

• FDJ : « je regrette que l’actuel gouvernement ne se soit pas employé à renforcer le rôle de réseau référent des buralistes dans les activités de la Française des Jeux, du PMU et de La Poste. Le dynamisme des buralistes est pourtant réel (…) Le Compte-Nickel est déjà un succès ».

•• Nicolas Dupont-Aignan

 Paquet neutre : « le paquet neutre crée une distorsion de concurrence insupportable qui fragilise une filière économique entière. Nos dirigeants actuels sont si peu soucieux des intérêts des Français qu’ils sont prêts à prendre des décisions plus restrictives que les règles européennes ».

 Marché parallèle : « attaché à l’autorité de l’État, refusant la prétendue concurrence libre et non faussée que l’Union européenne veut nous imposer contre l’intérêt des Français, je veux maintenir la distribution sous sa forme actuelle, encadrée par l’État (…) Je souhaite également restreindre l’importation de tabac des pays voisins par les particuliers à deux paquets par personne ».

• Contrat d’avenir : « le protocole d’avenir signé par les buralistes avec l’État va dans le bon sens, celui d’une mutualisation des services de proximité pour tous les Français. Ce protocole doit être appliqué et amplifié (…) je propose aussi de rétablir les autorisations pour la création de surfaces commerciales à 300 mètres carrés dont la multiplication détruit les commerces de proximité en particulier dans les villages »

•  FDJ : (…) « la Française des Jeux ne pourra implanter de nouveaux points de vente qu’au sein du réseau référent, cela garantira un service de proximité pour les Français. Ce réseau référent doit être mieux associé aux actions de la Française des Jeux, en particulier dans l’élaboration des nouveaux jeux digitaux ».

L’intégralité des réponses dans Le Losange d’avril

6 Avr 2017 | Profession
 

La bonne nouvelle pour les buralistes que la procédure de remboursement des produits non-conformes était débloquée – annoncée ce mardi (voir Lmdt du 4 avril) – a suscité plusieurs commentaires médiatiques.

Et il y a même certains chiffres qui sont en circulation concernant cette grande opération de reprise et de remboursement des paquets non-neutres (ou non-conformes à la directive européenne) encore présents chez les buralistes au 1er janvier dernier.

Ainsi, on apprend sur BFM Business, RMC et Europe 1 que l’opération représenterait pour le Gouvernement un chèque global de 100 millions d’euros, au bas mot. Et que Logista doit mobiliser 40 salariés pour trier tous les retours jusqu’à fin mai.

Et il y en aurait pour 250 tonnes de tabac repris au total. Se répartissant grosso modo entre 50 % de cigarettes, 30 % de tabac à rouler et 20 % de cigarillos.