Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Mar 2017 | Observatoire
 

Les Arvernes sont un groupe de hauts fonctionnaires, d’économistes, de professeurs d’université et de chefs d’entreprise qui s’exprime librement, à travers un blog abrité par La Tribune, sur la politique économique dans la perspective des élections 2017. Dans un post du 16 mars, il dénonce les trois travers qui ont miné le bilan du quinquennat qui s’achève. Avec, à l’appui, l’exemple du paquet neutre.

•• Premier travers de politique économique, céder en permanence aux effets d’annonce, et en économie comme en politique, faire sien l’adage du Cardinal de Retz « un ministre est plus jugé à ce qu’il dit qu’à ce qu’il fait » (…) Pourtant, entre le pilotage subtil du policy mix budgétaro-monétaire et la furieuse tendance à gouverner pour la presse, il y a une différence essentielle, dans laquelle gauche et droite se sont engouffrées (…) Lire la suite »

16 Mar 2017 | Pression normative
 

Paquet neutre, logo nutritionnel, étiquette sur les équipements ménagers énergivores, mises en garde les bouteilles d’alcool ou les casques audio … Le rédacteur en chef des Échos, David Barroux, se fâche dans un éditorial de ce jeudi 16 mars sur « l’État nounou ». Extraits.

« Vive l’État nounou. L’État qui pense à nous. L’État qui pense à tout (…)

•• À chaque fois, le législateur est animé de bonnes intentions. Il est incontestable que la cigarette est mauvaise pour la santé, que les réfrigérateurs consomment beaucoup d’énergie, que les spiritueux ne sont pas indiqués au femmes enceintes et que les Walkman à forte dose peuvent rendre sourd. Mais en nous prenant systématiquement par la main, en cherchant à coups de logos simplistes à nous rappeler des évidences, comme le fait que manger trop gras et sucré n’est pas bon pour la santé, l’État nous infantilise aussi.

•• Il est normal d’informer, d’éduquer, de mettre en garde ou d’interdire des dérives dangereuses. Mais on bascule aujourd’hui dans une forme de stigmatisation qui semble surtout avoir pour but d’effrayer le citoyen-consommateur amateur de chips ou de chocolat qui disposait pourtant déjà sur les paquets d’informations nutritionnelles lisibles et relativement complètes.

•• Que l’État rende obligatoire le port de la ceinture en voiture peut se comprendre. Mais, pour bien nous mettre en garde, ne devrait-il pas aussi obliger les vendeurs de voitures à nous rappeler chaque fois que nous mettons le contact que « rouler tue » ? À force de vouloir en faire plus, on finit par en faire trop. L’État ferait mieux de contribuer à l’éducation des consommateurs que nous sommes, plutôt que de chercher à nous prendre par la main ».

 Commentaires fermés sur Paquet neutre : « à force de vouloir en faire plus, on finit par en faire trop » (« Les Échos »)  
13 Mar 2017 | L'essentiel, Profession
 

Quand les buralistes sont acteurs de la campagne électorale …

Un exemple. Hier, dimanche 12 mars, à la Chaussée-Saint-Victor près de Blois, plus de monde que d’habitude à l’assemblée générale des buralistes du Loir-et-Cher : près de 130 personnes pour 191 buralistes (168 adhérents). Et deux élus politiques : Maurice Leroy (président du Conseil départemental, député UDI et ancien ministre de la Ville / voir Lmdt du 28 avril 2016) ainsi que Denys Robiliard (député PS / voir Lmdt du 29 novembre 2016).

En présence aussi de Pascal Montredon et des élus syndicaux de la fédération des buralistes du Centre-Val de Loire.

Retours de terrain sur le paquet neutre ; inquiétudes par rapport aux dernières annonces concernant la fiscalité du tabac … L’ambiance ne pouvait qu’inciter les intervenants à prendre position.

•• « S’il y a alternance, je me battrai clairement : je souhaite que l’on revienne sur le paquet neutre. Sinon, cela ne sert à rien de demander aux électeurs de voter pour un changement politique. Et que l’on arrête de nous raconter des histoires : l’Europe n’a jamais demandé le paquet neutre ! » a affirmé avec force Maurice Leroy (à droite).

« Il fait être clair : nous ne devons avoir en France aucune norme supérieure à la moyenne des normes européennes. En revanche, je suis pour une vraie politique de prévention.

« Buralistes, vous êtes des entrepreneurs : vous avez besoin de visibilité et non de yoyo dans les mesures fiscales ».

•• « Je ne pense pas que la nouvelle majorité, quelle qu’elle soit, revienne sur le paquet neutre » avait avancé, juste avant, Denys Robiliard qui avait voté pour la mesure en commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale (voir Lmdt du 10 novembre 2015).

« Mais je ne crois pas à une augmentation des prix du tabac, si on ne maîtrise pas, par ailleurs, le marché parallèle (…) L’augmentation de votre remise tabac montre que vous avez été entendus (…) Et je pense que le rapport de la Cour des Comptes, dans la mesure où il supposerait une libéralisation de la distribution du tabac, est un non-sens ».

•• « C’est vrai, nous n’avons toujours pas digéré le passage en force du paquet neutre. Et jusqu’à aujourd’hui, nous n’avions entendu que des annonces un peu maigres. Nous attendons toujours que l’on nous présente un grand plan cohérent et efficient de lutte contre le marché parallèle » a pu témoigner, de son côté, Pascal Montredon.

« Mon rêve, c’est de trouver sur le marché officiel français – et donc dans le réseau des buralistes – des produits que l’on ne puisse pas acheter ailleurs … aux frontières, à l’étranger, sur Internet ».

À suivre.

13 Mar 2017 | Profession
 

Elle a fini par survenir … la hausse du minimum de perception – annonciatrice de nouvelles augmentations de prix – sur laquelle nous avions alerté nos lecteurs, il y a plusieurs semaines (voir Lmdt du 3 février). Avec de multiples réactions et aussi des interrogations (voir Lmdt des 10 et 12 mars).

Encore de l’effervescence, donc. Ceci, alors que les chiffres du marché officiel depuis le début de l’année prêtent à la plus grande prudence (voir Lmdt du 8 mars).

Et que cette semaine aura vu aussi … quatre agressions contre la chaîne logistique tabac de Logista France (voir Lmdt des 9 et 7 mars).

En tout cas, les buralistes réagissent. Notamment en préparant une manifestation sur la route d’Andorre (voir Lmdt des 9 et 11 mars).

Et cela interpelle les politiques. Ainsi, cette proposition de loi demandant l’abrogation du paquet neutre déposée par le député LR de l’Oise Jean-Louis Mancel (voir Lmdt du 6 mars).

À signaler aussi, une nouvelle manifestation contre la fermeture de l’usine Seita de Riom (voir Lmdt du 7 mars).

Sur le plan international : plus rien ne s’oppose désormais à la méga-fusion BAT/Reynolds aux États-Unis (voir Lmdt du 10 mars).

8 Mar 2017 | Profession
 

« Trois mois de paquet neutre : toujours aussi compliqué et on n’est pas aidé » : Cyrille Geiger buraliste à Paris et blogueur –  décrit dans un billet d’humeur, drôle et particulièrement bien inspiré, la « chienlit » vécue au quotidien dans le réseau.

Extraits.

•• « Nous avons tous ces clients qui profitent de l’achat de leur timbre-poste pour nous expliquer triomphalement que, désormais, ils s’approvisionnent « ailleurs » avec ce petit ton narquois qui ne tient pas compte de nos difficultés à trouver un modèle économique rentable … dans la vente du timbre.

•• « Nous constatons aussi que les anciens clients de « billes » se sont, en grande partie, retournés sur le plein arôme plutôt que sur les produits de substitution créés par les fabricants … quand ces mêmes clients doivent s’approvisionner en France.

•• « Et les industriels … que dire de leur « accompagnement » ? Bien sûr, au moment du balisage des réserves et de l’aide à l’organisation ils étaient présents sur le terrain chacun avec une méthode différente ! Mais depuis … c’est la chienlit ! Aucune information sur les switchs quand il y a eu des changements de références, désinformation sur les évolutions des prix. Un pas en avant, un pas en arrière : c’est une valse ! Et débrouillez-vous avec ça …

•• « Histoire de rester dynamique dans un marché atone, on est reparti dans les référencements à toute vitesse.  Pas de répit pour les braves (… buralistes). Le tout, sans lisibilité des stratégies retenues. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Paquet neutre et autres : les coups de gueule des buralistes (5) « un vrai succès dans l’emmerde » (Cyrille Geiger)   ,
7 Mar 2017 | International
 

Selon diverses agences de presse, la filiale sud-africaine de British American Tobacco envisagerait la fermeture de son usine, en raison du projet de loi sur le paquet neutre qui devrait être prochainement confirmé par le gouvernement. 

« Ce projet rendra difficile la distinction entre cigarettes légales et celles issues du marché noir. Cela profitera au marché illégal » a fait remarquer Joe Heshu, responsable des affaires extérieures de BAT en Afrique du Sud.

 Du côté du gouvernement : « Nous ne voulons pas créer de l’emploi pour des citoyens malades » a rétorqué sèchement un porte-parole du ministère sud-africain de la Santé. « Le processus de mise en vigueur de la loi est en place », assure-t-il.

Déjà touchée, localement, par la forte contrebande de cigarettes – BAT a supprimé 750 emplois en deux ans –  l’industrie du tabac doit faire face aussi à un nouveau train de mesures fiscales.

 L’usine de BAT, située au sud de Johannesburg, est dotée d’une capacité de production annuelle de 27 milliards de cigarettes, destinées autant à la consommation locale qu’à l’exportation. Elle emploie 1 100 personnes.

 Commentaires fermés sur Afrique du Sud : BAT envisage la fermeture d’une importante usine pour cause de paquet neutre   ,
6 Mar 2017 | Pression normative
 

Le débat va-t-il être relancé ? Et en dehors des points de vente des buralistes ?

Toujours est-il que le député LR de l’Oise, Jean-François Mancel, vient de déposer une proposition de loi en vue d’abroger le paquet neutre. Et de revenir ainsi sur la sur-transposition de la directive Tabac européenne, version Marisol Touraine.

C’est La Lettre de L’Expansion de ce lundi 6 mars qui l’annonce. En précisant que Jean-Francois Mancel (voir Lmdt du 13 juin 2014) « compte mobiliser les parlementaires LR sur le sujet, estimant que l’impact sur la prévalence tabagique dans le seul pays où il a été déployé, l’Australie, n’est pas démontré ».

 Commentaires fermés sur Paquet neutre : une proposition de loi demande son abrogation  ,
6 Mar 2017 | Profession
 

À l’assemblée générale de la chambre syndicale des buralistes de l’Aube, ce samedi 4 mars, le rapport moral a d’entrée mis les choses à plat. Avec en point de mire :  le paquet neutre et l’augmentation du prix du tabac à rouler. Des mesures qualifiées par les élus syndicaux d’« anti-buralistes ».

« Le paquet neutre ne diminuera pas la consommation de tabac et va surtout développer le marché parallèle. En tant que député, notre philosophie, c’est de vous aider et d’être à vos côtés. Le combat doit continuer », a assuré Nicolas Dhuicq, député LR de l’Aube, qui était accompagné de son collègue Gérard Menuel (à gauche et à droite sur la photo). Lire la suite »

4 Mar 2017 | Profession
 

Ce ne sont pas les déclarations d’Emmanuel Macron sur RTL (voir Lmdt du 3 mars) qui vont calmer les buralistes de La Roche-sur-Yon.

Lesquels n’ont pas encore digéré le paquet neutre (voir Lmdt des 18 et 14 février).

• Au bar-tabac les Arcades, Laurent Dufour grince des dents : « j’ai envie de pousser un coup de gueule.  L’État est d’une hypocrisie incroyable. S’il ne veut plus de tabac, qu’il en interdise la vente et rachète nos fonds de commerce ! Point barre ». Pour Laurent, la répercussion du paquet neutre est avant tout financière : « les paquets anciens, retirés de la vente, ne m’ont toujours pas été remboursés ! Il faut que j’attende le mois de mai. J’en suis rendu à piocher dans ma trésorerie pour faire les avances ! ».

Sur la nouvelle liste de prix (voir Lmdt du 9 février) : « On est devenu les banquiers de l’État. Et je travaille de 7 heures 30 à 20 heures 30. Quelle est la reconnaissance de mon travail ? J’ai l’impression d’être pris pour un moins que rien ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Paquet neutre et autres : les coups de gueule des buralistes (3)  ,
2 Mar 2017 | Profession
 

Le premier séminaire de l’année des présidents de chambres syndicales de buralistes (voir Lmdt du 28 février) a démarré tambour battant, ce mercredi 1er mars. Avec des débats passionnés sur les sujets d’actualité de la profession : des prix du tabac aux problèmes d’insécurité en passant par la mise en œuvre du Protocole d’Accord sur la Modernisation, signé entre la Confédération et le Gouvernement, ou les implantations de Monop’ Station dans les gares …

Deux extraits significatifs de l’intervention d’ouverture de Pascal Montredon.

• Le paquet neutre

Le sujet est toujours très sensible et a permis à Pascal Montredon de lancer la campagne d’interpellation, par les buralistes, des candidats aux prochaines élections, présidentielle comme législative : « on ne leur répétera jamais assez, le paquet neutre c’est toujours une vraie galère pour les buralistes ! Et on ne voit toujours pas ce que cela apporte sur le plan de la santé publique.

« On va le marteler auprès des candidats. Il faut que les politiques connaissent les conséquences de ce qu’ils ont fait ou laissé faire … Lire la suite »