Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Juil 2017 | Profession
 

Nommé Président de RTI (Republic Technologies International), Santiago Sánchez a pris ses nouvelles fonctions ce 1er juillet à Perpignan. Il succède à Philippe Parcevaux qui est parti à la retraite après plus de 20 ans de présidence de RTI (voir Lmdt des 14 et 22 avril 2015). 

Rappelons que Republic Technologies produit et commercialise les papiers à rouler des marques OCB, Job, Zig-Zag ainsi que les produits de vapotage E-CG.

•• Santiago Sánchez occupait les fonctions de Directeur Commercial et Marketing de RTI depuis 2005, date à laquelle il avait rejoint le groupe. Sous son impulsion, RTI a vu son activité commerciale se développer sur de nouveaux marchés et améliorer sa performance en chiffre d’affaires et profitabilité.

« Santiago est très respecté pour sa capacité à atteindre d’excellents résultats commerciaux et bénéficie d’une connaissance approfondie du marché des accessoires pour fumeur où il a exercé l’essentiel de sa carrière. Je suis impatient de travailler avec lui afin de poursuivre ensemble le pilotage de la croissance et des objectifs stratégiques de notre groupe » a souligné Don Levin, chaiman du Groupe, dans le communiqué d’annonce. Lire la suite »

6 Juin 2016 | Profession
 

Republic TechnoEn devenant un grossiste à part entière pour les buralistes – via OCB Distribution (voir Lmdt des 19 mai, 22 mars et 9 février) – le groupe Republic Technologies entend jouer un rôle majeur sur le marché de la vente des articles pour fumeurs. Ce nouvel axe de développement se matérialisant aussi par des ajustements logistiques sur le site de Torremila (à Perpignan), avec un investissement à hauteur de 3,6 millions d’euros, annonce Le Midi Libre de ce lundi 6 juin.

Selon un porte-parole du groupe, « afin de répondre à cette nouvelle activité qui s’articule notamment autour d’une force de vente dédiée à l’activité de stockage et de préparation des commandes, le site de Torremila s’agrandit. En termes d’emplois, ce sont plusieurs dizaines de recrutement qui seront réalisés dans le cadre de ce « nouveau business », principalement pour la force de vente et l’administration des ventes ». Lire la suite »

22 Mar 2016 | Profession
 

OCB Distribution« Nous venons de lancer le premier présentoir de papier à cigarettes en plexiglas du marché » annonce Jean-Baptiste Aresten (directeur distribution France chez Republic Technologies) dans le dernier numéro de La Revue des Tabacs (voir Lmdt du 9 février).

« Nous apportons aux débitants une large gamme de produits et du conseil de qualité grâce à nos commerciaux spécialisés sur nos produits et via notre site www.ocbdistribution.fr ». Lire la suite »

15 Fév 2016 | Pression normative
 

Papier à roulerUne bonne loi est une loi claire et compréhensible, suggère le sens commun. 

Avec la loi Santé de Marisol Touraine, nous ne sommes pas arrivés au bout de nos peines. Tenez : que va-t-il se passer exactement avec le papier à rouler ? Neutre ou pas neutre ? Et s’il y a « neutralité », va-t-elle s’appliquer au conditionnement ou au papier lui-même ?

En tout cas, Marisol Touraine aura fait fort : la ministre de la Santé a jugé opportun d’élargir la mesure « paquet neutre » au papier à rouler. Alors que la directive Tabac européenne – dont est issu le paquet neutre pour certains produits du tabac, au titre d’option éventuelle – ne compte pas le papier à rouler parmi ces mêmes produits du tabac. D’ailleurs, les textes « paquets neutre » correspondant aux procédures anglaises et irlandaises ne mentionnent pas non plus le papier à rouler, semble-t-il.

Et que dit la loi ? : « Les unités de conditionnement, les emballages extérieurs et les suremballages des cigarettes et du tabac à rouler, le papier à cigarette et le papier à rouler les cigarettes sont neutres et uniformisés ».

Si on lit bien, c’est le papier à cigarette et le papier à rouler en soi qui sont concernés. Et non pas leurs unités de conditionnement et emballages.

Comme le souligne un proche du dossier : « la règle du droit étant d’interprétation stricte, en vertu du vieil adage – tout ce qui n’est pas interdit est autorisé – il faudrait donc considérer que la mesure du paquet neutre ne s’applique pas au paquet du papier à rouler mais au papier lui-même ! ».

On en saura plus avec le décret d’application. Dont on connait le projet, déjà transmis depuis un certain temps à la Commission européenne (voir Lmdt des 9 et 11 mai 2015). Mais si ce projet est particulièrement détaillé concernant les conditionnements de paquets de cigarettes et de tabac à rouler, il ne l’est pratiquement pas sur le papier à rouler.

Tout juste est-il mentionné que « la couleur ou nuance du papier à cigarettes ou du papier à rouler les cigarettes est la couleur blanche de finition mate ».

Rendre la couleur blanche de finition mate ? Ce n’est pas sans poser d’autres problèmes. De sécurité et de lutte contre la contrebande, avec la disparition du filigrane.

De santé publique, voire d’environnement, si l’on s’en réfère à certains procédés pour rendre « de finition mate » le papier.

Décidément, ça se complique.

9 Fév 2016 | Profession
 

OCB DistributionDans un communiqué, OCB Distribution confirme nos récentes informations (voir Lmdt du 20 janvier) et annonce qu’il « élargit son offre aux buralistes et devient un nouvel acteur incontournable de la distribution d’articles pour fumeurs ».

« Après un lancement réussi de produits de vapotage et e-liquides sous la marque E-CG, exclusivement auprès des buralistes (voir Lmdt des 17 janvier 2015 et 7 novembre 2014), OCB Distribution poursuit son développement et ouvre son catalogue en ligne à tous les produits pour fumeur des marques OCB, ZIG-ZAG, JOB ainsi que des briquets Cricket ». Lire la suite »

20 Jan 2016 | Profession
 

OCB DistributionOCB Distribution assurait, jusqu’à maintenant, la distribution des cigarettes électroniques et e-liquides E-CG, auprès des buralistes qui en ont l’exclusivité (voir Lmdt des 7 novembre 2014 et 17 janvier 2015).

Depuis ce lundi 18 janvier, OCB Distribution distribue également auprès des buralistes tous les autres produits de la gamme OCB : papier à rouler les cigarettes (voir Lmdt du 26 février 2015) – OCB, Job, Zig-Zag – ; tubes ; filtres.

22 Avr 2015 | Pression normative
 

Republic TechnologiesPiqûre de rappel, dans le Midi Libre de ce mercredi 22 avril, sur les inquiétudes de Republic Technologies après l’adoption en première lecture du paquet neutre (générique) qui devrait s’appliquer au papier à cigarettes (voir Lmdt du 3 avril).

L’article reprend les arguments-clés du communiqué,  publié suite au vote (voir Lmdt du 9 avril) :
. « Les dirigeants de Republic Technologies déplorent cette décision qui représente une mise à mort du patrimoine immatériel de l’entreprise et une déstabilisation économique et sociale sans précédent  ; 
. « Héritière d’un patrimoine et d’une industrie ancrés à Perpignan depuis 1838, elle a depuis longtemps fait le choix de continuer à produire et à se développer dans le département des Pyrénées-Orientales dont elle est l’un des premiers employeurs ».

Le Midi Libre rappelle que le « poids lourd économique Republic Technologies est une des locomotives industrielles des Pyrénées-Orientales » et qu’en 2010, « elle avait investi 16 millions d’euros  dans la construction d’un centre de distribution des produits de son groupe (papiers à rouler, filtres et tubes à cigarette) dans la zone d’activités Torremila, près de l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes ». Cette enveloppe avait également servi à renforcer l’usine principale de Perpignan  qui préparait le lancement de nouveaux produits.

La société, qui réalise 30 % de son activité en France, dénonce donc « une mise en danger d’une activité économique locale majeure », poursuit l’article et les incohérences juridiques en imposant des paquets de papier à rouler neutres , disposition particulière que n’ont pas pris les autres pays ayant adopté le paquet neutre.

Et de conclure sur la diversification de Republic Technologies vers la cigarette électronique, avec fin 2014, une gamme premium d’e-liquides et cigarettes électroniques vendue en exclusivité dans le réseau des buralistes (voir Lmdt du 7 novembre 2014). Un site a également été mis en place début avril, à destination exclusivement des buralistes, développé en partenariat avec une société biterroise (Doyousoft) spécialiste de l’e-commerce (voir Lmdt du 7 février 2015).

14 Avr 2015 | Pression normative
 

Republic TechnologiesUne visite qui tombait à point nommé. Ce lundi 13 avril, le site de Perpignan de Republic Technologies (numéro 1 mondial du papier à rouler) recevait la visite du au préfet de la région Languedoc-Roussillon (Pierre de Bousquet) et de la préfète des Pyrénées-Orientales (Josiane Chevalier).
À la veille du vote de la loi Santé de Marisol Touraine, Philippe Parcevaux, PDG, a fait passer quelques messages (voir Lmdt des 9 avril, 27 et 20 mars), repris dans la Tribune Objectif Languedoc-Roussillon de ce jour.

« Je voudrais vous alerter sur l’enjeu essentiel qui nous inquiète en ce moment : le paquet neutre. Ce n’est pas cette proposition de loi en elle-même qui nous pose problème, mais le fait que le papier à rouler soit inclus dedans », a-t-il expliqué.

« En Australie, où le paquet neutre a été mis en place en 2011, le papier à rouler en est exclu. Nous faisons partie de l’industrie papetière. Nous ne sommes pas un produit du tabac ».

Philippe Parcevaux a insisté sur le fait que le dispositif revenait à gommer l’image de ses marques, à les soumettre à la concurrence de produits de moindre qualité sans pouvoir se différencier et à les exposer à la contrefaçon, alors qu’« au niveau de la R&D, nous travaillons sur la lutte contre la contrefaçon, grâce au packaging ».

Enfin, il a lancé une nouvelle alerte sur les conséquences en terme d’emploi sur les cinquante personnes qui travaillent directement sur le marché français en fabrication : « nous avons appris que le papier à rouler figurait dans la proposition de loi il y a six semaines, et depuis, nous avons alerté les parlementaires, sans aucun retour de leur part ».

Réponse quelque peu laconique de Pierre de Bousquet, préfet de Région, avant d’entamer sa visite : « c’est le législateur qu’il faut convaincre. Je rendrai compte de cette difficulté ».

9 Avr 2015 | Pression normative
 

Republic Technologies logoSuite au vote de l’Assemblée nationale de vendredi dernier ( voir Lmdt des 3 et 8 avril), voici le communiqué émis par Republic Technologies. En effet, le papier à rouler est concerné par la mesure ( voir Lmdt des 20 et 27 mars).

 « À la suite des débats à l’Assemblée Nationale autour du projet de Loi de Santé publique et du vote ce jour de l’application de la mesure du « Paquet neutre » aux paquets de cigarette et au papier à rouler, les dirigeants de Republic Technologies déplorent cette décision qui représente une mise à mort du patrimoine immatériel de l’entreprise et une déstabilisation économique et sociale sans précédent.

« Republic Technologies regrette le manque de discernement de la majorité des députés qui n’ont pas su identifier les incohérences de l’application de la mesure paquet neutre à ses activités ni prendre en compte ses répercussions pour l’entreprise et sa région d’implantation.

« Republic Technologies dénonce aujourd’hui une mesure totalement infondée d’un point de vue socio-économique, juridique et sanitaire :

« Nous regrettons la décision de l’application du « paquet neutre » au papier à rouler qui rappelons-le n’est pas un produit du tabac, mais un produit de l’industrie papetière depuis 1838, et qui ne joue de rôle ni en termes d’addiction, ni en termes d’incitation des consommateurs, alors même que d’autres types de produits du tabac ne sont pas pris en compte. Par ailleurs, le papier à rouler n’entre aujourd’hui dans aucun champ d’application de législations existantes comme en Australie ou en cours d’adoption comme ou en Irlande et Royaume-Uni », précise Philippe Parcevaux, Président de Republic Technologies. Lequel rappelle également que « La France sera donc le seul pays au monde à appliquer une telle mesure au papier à rouler… alors que le n°1 mondial est une entreprise française ! Il n’y a aucun pragmatisme dans cette décision ». Lire la suite »

 

Republic TechnologiesOn sait que le projet d’emballage neutre, que Marisol Touraine veut faire voter la semaine prochaine avec sa loi Santé, concerne aussi le papier à rouler (voir Lmdt des 26 février et 20 mars).
Un … détail qui n’apparaît ni dans la loi australienne, ni dans les textes votés en Irlande ou en Grande-Bretagne. 
C’est la meilleure façon de développer la contrefaçon qui existe déjà sur ce marché particulier (voir Lmdt du 10 octobre 2012).

Mais surtout, c’est un coup direct porté contre une entreprise française qui est le numéro un mondial du secteur : Republic Technologies dont l’usine est à Perpignan.

350 personnes y travaillent aujourd’hui. Sachant que les Pyrénées-Orientales est le département avec le plus fort taux de chômage, actuellement.

Republic Technologies est aussi l’héritière d’un savoir-faire présent à Perpignan depuis 1838, ce qui représente un patrimoine – aussi industriel que culturel – prestigieux, tel que peuvent l’incarner ces marques de référence que sont Job (en référence aux initiales de Jean Bardou, ce boulanger perpignanais inventeur du cahier de feuilles à rouler), Zig-Zag (avec ce « zouave » que l’on retrouve sur de nombreux monuments historiques) et OCB (initiales de la rivière Odet, du moulin de Cascadec et des papeteries Bolloré).

Ces dix dernières années, Republic Technologies aura investi, à Perpignan, plus de 20 millions d’euros et augmenté ses effectifs de 20 %. Aux yeux de certains politiques, ce doit être trop.