Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Août 2017 | Observatoire
 

Intéressante, la grande interview que la ministre de la Santé vient d’accorder au Figaro Madame (Extraits).

•• Ses principaux chantiers ? « D’abord la prévention. Cela fait des années que la France est une mauvaise élève dans ce domaine. Les Français écoutent peu les messages de prévention. C’est l’une des grandes causes d’inégalités sociales dans le domaine de la santé. Les milieux les plus aisés sont plus sensibles aux messages de prévention que les milieux les plus défavorisés. Je vais donc avec mes équipes intensifier et renforcer l’accompagnement des plus démunis. C’est une des façons de rétablir l’égalité des chances face à la santé ».

La ministre ne dit rien sur le paquet à 10 euros. Pourtant, on sait qu’elle y tient (voir Lmdt des 27 et 26 juillet). Il est vrai que sur le plan du « message » aux plus démunis et du maintien des inégalités, le paquet à 10 euros représente plutôt un mauvais exemple …

Sinon, Agnès Buzyn développe ses autres priorités : les déserts médicaux, l’accompagnement de la petite enfance, la réforme des retraites.

•• Comment compte-t-elle affronter ses premières manifs ? « Je vais avant tout essayer de parler, d’expliquer le sens de nos réformes, de faire de la pédagogie. Et puis je vais essayer de m’inspirer de mon héros, Winston Churchill, que j’admire pour sa clairvoyance, sa lucidité, sa capacité à aller à l’encontre de l’air du temps : garder le cap malgré les tempêtes ».

On ne peut s’empêcher de penser à cette anecdote sur l’indomptable Winston qu’aimait rappeler le regretté journaliste gastronomique Christian Millau : « Churchill adorait commencer ses réunions en précisant aux participants qu’il espérait que son cigare n’allait empêcher personne de tousser ».

8 Août 2017 | Institutions
 

Des visuels sur Twitter, des professionnels de la santé mobilisés dès ce début août … L’opération « Moi(s) sans tabac » – initiée par Marisol Touraine en novembre dernier, avec un succès certain (voir Lmdt du 1er décembre 2016 ) – est sur les rails.

L’édition 2017 se veut plus ambitieuse et il est demandé aux professionnels de santé de prendre part à ce défi collectif, qui consiste à inciter et accompagner, via des actions de communication et de prévention de proximité, tous les fumeurs dans une démarche d’arrêt du tabac … dès la rentrée de septembre. Alors que le temps fort de l’opération est toujours concentré sur novembre.

•• Pour ce faire, trois challenges sont mis sur la table : Lire la suite »

27 Juil 2017 | Profession
 

On attendait une intervention sur la colère des buralistes et leur « opération radars » (voir Lmdt des 21, 22 et 23 juillet).

Mais non, la majorité « La République En Marche » a profité de la dernière séance des questions orales au Gouvernement, ce mercredi 26 juillet, pour permettre à Jean-Louis Touraine (transfuge de la précédente majorité / voir Lmdt du 10 septembre 2015) de se distinguer en s’adressant à la ministre de la Santé avec une question où la politique anti-tabac est passée en revue … non sans confusion (extraits / avec quelques remarques en passant). Lire la suite »

26 Juil 2017 | Profession
 

Ce matin, la ministre de la Santé avait l’honneur d’être invitée de l’émission « Les quatre vérités » sur France 2. Inévitablement, Agnès Buzyn a été interrogée sur le tabac. 

Cela a même commencé par une bonne question …

Jeff Wittenberg : Un autre sujet crucial c’est le tabagisme, le paquet de cigarettes à 10 euros c’est ce qu’a annoncé Édouard Philippe dans son discours de politique générale. Or, est-ce que c’est la bonne solution ? Plus d’un paquet sur 10 aujourd’hui est déjà acheté dans les pays frontaliers ; la contrebande a explosé, plus de 15 % des cigarettes proviendraient de la contrebande est ce qu’on ne va pas accentuer ce phénomène sans faire diminuer la consommation ?

Agnès Buzyn : D’abord pourquoi je m’insurge contre le tabac en France, c’est parce que nous avons un vrai problème de santé publique. Je voudrais montrer la carte du tabagisme des femmes dans le monde. Cette carte montre que la France est un des plus mauvais pays au monde. La France est en rouge, nous sommes le pire pays pour le tabagisme des femmes entre 20 et 50 ans. Lire la suite »

20 Juil 2017 | E-cigarette
 

Lors d’une réunion de la Commission des Affaires sociales, ce 18 juillet, la ministre de la Santé a dû se prononcer sur le rôle du vapotage dans la lutte contre le tabagisme. La question étant posée par le rapporteur général de ladite commission, Olivier Véran (député LRM, Isère). Le sujet n’a pas l’air d’être complètement maîtrisé par Agnès Buzyn.

« Vous m’avez posé une question me demandant mon avis sur le vapotage (sourire …)

« J’ai eu des avis qui ont évolué au cours du temps. En fait, je suis rarement dogmatique, je suis comme vous, médecin hospitalier, j’ai tendance à regarder l’analyse et la littérature. Il fut un temps où des études montraient que le vapotage réduisait le nombre de cigarettes fumées mais ne permettait pas l’arrêt du tabac. Bon … Or, en cancérologie, ce qui compte dans le tabagisme c’est d’arrêter de fumer puisque c’est la longueur du tabagisme qui compte beaucoup plus que le nombre de cigarettes fumées. Donc, le vapotage n’apportait absolument pas le bénéfice que l’on souhaitait en termes d’arrêt du tabac. Lire la suite »

19 Juil 2017 | Profession
 

Deux semaines après l’annonce de l’augmentation du prix du paquet de cigarettes à 10 euros (voir Lmdt du 4 juillet), la Confédération des buralistes a rencontré, ce mercredi 19 juillet, la ministre de la Santé, lui faisant part de « l’inquiétude montante » de la profession (voir Lmdt de ce jour), reprend l’AFP dans une dépêche que nous reproduisons. 

•• « Si un élément doit ressortir de cet entretien, c’est bien le fait que nous avons été clairs avec la ministre. Nous lui avons fait part de l’inquiétude qui monte dans les rangs des buralistes, face à ce projet qui ne peut que déstabiliser la profession », écrit dans un communiqué la confédération, qui compte 25 000 buralistes dans ses rangs.

Le président de la confédération, Pascal Montredon, souligne que si cette inquiétude « n’est pas apaisée, elle se manifestera durant l’été », faisant ainsi allusion à des manifestations possibles.

•• La confédération demande aussi que « le marché parallèle soit enfin pris en compte par la politique de santé publique ». Lire la suite »

19 Juil 2017 | Profession
 

Suite à la réunion qui s’est tenue ce matin entre la ministre de la Santé et la Confédération (voir Lmdt du 17 juillet), celle-ci a diffusé un communiqué que nous reproduisons intégralement, ci-dessous :

« Pascal Montredon, le Président de la Confédération des buralistes, accompagné de Jean-Luc Renaud et de Michel Guiffès, a été reçu ce matin par la Ministre de la Santé. Un rendez-vous au cours duquel Agnès Buzyn a confirmé que le paquet de cigarettes passera progressivement à 10 euros, mais sans en donner les modalités et le calendrier, en invoquant des arbitrages à venir. Les représentants des buralistes ont fait savoir que l’inquiétude de la profession était en train de monter, et qu’elle se manifestera durant l’été.

Pascal Montredon, Président de la Confédération des buralistes, accompagné de Jean-Luc Renaud, Secrétaire Général et Michel Guiffès, Trésorier, a été reçu ce matin par Agnès Buzyn au sujet du paquet à 10 euros. Lors de ce rendez-vous, la Ministre de la Santé a confirmé que le paquet passera progressivement à 10 euros, mais sans en donner les modalités et le calendrier, en invoquant des arbitrages à venir.

•• « Si un élément doit ressortir de cet entretien, c’est bien le fait que nous avons été clairs avec la Ministre. Nous lui avons fait part de l’inquiétude qui monte dans les rangs des buralistes, face à ce projet qui ne peut que déstabiliser la profession. Nous lui avons affirmé que cette inquiétude, si elle n’est pas apaisée, se manifestera durant l’été », précise Pascal Montredon. Lire la suite »

17 Juil 2017 | Profession
 

Agnès Buzyn reçoit la Confédération des buralistes, annonce l’agenda de la ministre de la Santé, pour ce mercredi 19 juillet.

En fait, Agnès Buzyn (voir Lmdt des 11 et 9 juillet) aura un entretien avec Pascal Montredon, Jean-Luc Renaud (secrétaire général) et Michel Guiffès (trésorier).

En pleine polémique sur le paquet à 10 euros, les sujets ne vont pas manquer. La Confédération étant en attente de réponses sur plusieurs points :

• un calendrier concernant la hausse « progressive » annoncée ;
• la définition d’un plan précis de lutte contre le marché parallèle ;
• des démarches au niveau européen. Le candidat Macron ayant placé, pendant la campagne électorale, le sujet du paquet à 10 euros dans son contexte européen (voir Lmdt du 3 mars et du 8 mai).

11 Juil 2017 | Profession
 

Invitée matinale sur France Inter, la ministre de la Santé a nié faire « une politique de matraquage fiscal des fumeurs au nom de la santé publique » avec le paquet de cigarettes à 10 euros (voir Lmdt des 4, 5 et 6 juillet). Voire … à l’écoute d’un discours stigmatisant et très « maîtresse d’école » à l’égard des fumeurs. Voire … au regard des imprécisions sur l’aide au sevrage tabagique …

•• « Moi, je défends la santé publique.

« Aujourd’hui, nous avons un crash d’avion par jour, 200 morts par jour du tabac. Nous sommes le pire pays du monde pour le tabagisme des femmes de 20 à 40 ans. De loin ! Nous avons 80 000 morts par. Je ne vous parle même du coût pour la sécurité sociale. C’est donc un enjeu de santé publique. Or, il se trouve que toutes les études montrent qu’il faut une hausse de prix importante et brutale pour que les gens arrêtent de fumer ».

•• Hausse brutale, donc ?

« Non, aujourd’hui les arbitrages ne sont pas rendus. Il faut travailler le sujet. L’idée est d’arriver à 10 euros avant la fin du quinquennat. Nous verrons sous quelles modalités. Lire la suite »

9 Juil 2017 | Profession
 

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, était interrogée par Ruth Elkrief, ce samedi 8 juillet en soirée sur BFM TV. Inévitablement, le paquet de cigarettes à 10 euros est revenu dans la conversation (voir Lmdt des 4, 5 et 6 juillet) :

• Ruth Elkrief : « … vous nous dites, dans le fond, 10 euros d’ici la fin du quinquennat … »

• Agnès Buzyn : « 10 euros d’ici la fin du quinquennat, c’est 3 euros de plus. Aujourd’hui … les hausses de tabac qu’il y a eu pendant le quinquennat précédent étaient autour de 10 centimes ou 15 centimes d’euros, là, on parle de hausses de 1 euro, voire plus, donc … »

• Ruth Elkrief : « … chaque année, ce serait cela, 1 euro, chaque année ? »

• Agnès Buzyn : « nous le déciderons avec le Premier ministre, en fonction des arbitrages, évidemment, qui seront pris. Mon objectif, ce sera d’y aller le plus vite possible, pour des raisons sanitaires ».

 Commentaires fermés sur Paquet à 10 euros : « nous le déciderons avec le premier ministre en fonction des arbitrages » (Agnès Buzyn)  ,