Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Déc 2019 | Pression normative
 

Depuis septembre, dans l’agglomération de Toulouse, la mobilisation contre la pollution des mégots monte en puissance (voir 2 septembre).

À l’initiative de son Amicale des Commerçants et Artisans, qui a signé un contrat de partenariat avec Toulouse métropole, une expérimentation « zéro mégots » vient de se mettre en place dans le quartier toulousain de la Colombette, pour quatre mois. Pas question d’interdire aux gens de fumer, mais bien de les inciter à jeter leur cigarette, une fois terminée, dans des cendriers dédiés. Lire la suite »

24 Nov 2019 | Pression normative
 

La ville de Paris va sceller dans la chaussée des « clous métalliques », d’une quinzaine de centimètres de diamètre, portant l’inscription : « la mer commence ici, merci de ne rien jeter », selon le JDD

À l’instar de certaines cités maritimes : comme Collioure ou Cannes pour la Méditerranée ; La Rochelle, Royan ou Vannes (voir 8 juin et 26 juillet 2018 ainsi que 25 mai 2019).

•• Ces plaques vont être déployées dès ce mois de décembre aux abords des cours d’eau et des bouches d’égout. « L’objectif est de faire prendre conscience du lien existant entre les déchets jetés dans l’espace public, notamment les mégots, et leur arrivée potentielle dans le milieu aquatique et marin » explique la Ville de Paris. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : Paris se dote de plaques « la mer commence ici »  
 

Troisième volet d’une campagne municipale de sensibilisation contre les incivilités dans les espaces publics, la ville d’Épinal (Vosges) vient de distribuer 4 000 cendriers de poche, avec le soutien des buralistes. 

La municipalité a, en effet, décidé de prendre à bras-le-corps les incivilités dans les espaces publics avec pour slogan : « Dans ma ville, je m’applique ! ».

Pour cela, elle a lancé une « campagne de publicité aux émoticônes » faisant mouche sur les réseaux sociaux. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : campagne municipale à Épinal, en collaboration avec les buralistes  ,
26 Oct 2019 | Pression normative
 

Suite à l’annonce du député des Bouches-du-Rhône François-Michel Lambert d’une proposition de loi interdisant les cigarettes dont les filtres ne seraient pas compostables (voir Lmdt du 21 octobre 2019), BFMTV a enquêté sur la faisabilité des techniques connues actuellement. 

•• FILTRE BIODÉGRADABLE

• Guy César (ancien ingénieur agronome, spécialiste des matériaux biodégradables et président des associations SerpBio et PolyBioAid) est actuellement en train d’en tester un modèle. Celui-ci serait bel et bien biodégradable « par voie d’enfouissement en compostage industriel à 58° C » précise-t-il à BFMTV.com. « On ne m’a pas demandé de mener le test sur sol réel ou en compostage domestique mais je ne peux pas garantir que cela fonctionnerait ou pas dans d’autres conditions. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : BFMTV revient sur les techniques connues actuellement  
21 Oct 2019 | Pression normative
 

Le député des Bouches-du-Rhône, François-Michel Lambert (ex-EELV, aujourd’hui membre du groupe Libertés et territoires / voir Lmdt des 7 juillet, 3 juin et 5 avril 2019) veut faire interdire les cigarettes dont les filtres ne seraient pas « compostables », selon le Journal du Dimanche d’hier

Certes, l’application du principe « pollueur-payeur » à l’industrie du tabac – prévue pour le 1er janvier 2021 – est d’ailleurs inscrite dans le Projet de Loi sur l’Économie circulaire et contre le Gaspillage de Brune Poirson, ministre de la Transition écologique et solidaire. Projet qui devrait être examiné à l’Assemblée nationale avant la fin de l’année, après être passé au Sénat le mois dernier (voir Lmdt des 23 septembre et 7 juillet 2019).

•• Mais pour le député, le texte de Brune Poirson est encore trop timide : « ça équivaut à donner un permis de polluer.  Les fabricants vont verser une écotaxe, mais elle sera reportée sur le prix du paquet. Ce sera du greenwashing et, au final, la société continuera de financer les dégâts écologiques ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : François-Michel Lambert veut durcir le projet de loi de Brune Poirson et entamer une nouvelle guerre contre les fabricants   ,
 

Depuis le 1er octobre, les buralistes de Sablé-sur-Sarthe proposent de récupérer les mégots que les fumeurs peuvent ramener dans des sacs hermétiques ou des bouteilles en plastique.

Tous ces mégots passent ensuite par Laurence Proust, la présidente des buralistes de la Sarthe. Elle les compte pour mesurer l’ampleur du projet dont elle est à l’origine (voir Lmdt du 3 octobre).

« On n’est pas là que pour vendre un paquet de tabac, on est aussi là pour sensibiliser le client sur les mégots » explique Alain Clouet (président de la fédération des buralistes de Normandie-Maine) à France Bleu Maine.

•• Les clients des buralistes ont à leur disposition des étuis à paquet de cigarettes, en carton recyclé, qui servent à stocker les mégots pour ne pas les jeter sur la voie publique. 2 500 ont été diffusés. Puis les mégots sont envoyés à l’entreprise de recyclage MéGo! .

•• La Ville a également installé une trentaine de cendriers autour de ses infrastructures, qui servent de collecteurs. Le maire, Marc Joulaud, est très satisfait de cette initiative qui a coûté 5 000 euros à sa commune en impression d’affiches et mise en place de cendriers.

Sablé-sur-Sarthe est la commune pilote du projet. Laurence Proust souhaite étendre cette collecte à toute la Sarthe. Déjà, une dizaine d’élus et plusieurs buralistes l’ont appelée parce qu’ils sont intéressés par la démarche.

 Commentaires fermés sur Mégots : un projet concret des buralistes de la Sarthe   ,
 

En partenariat avec la chambre syndicale des buralistes de la Sarthe, la ville de Sablé a lancé, ce mardi 1er octobre, une grande opération de sensibilisation sur les mégots. 2 500 cendriers de poche sont mis à disposition gratuitement chez sept buralistes. 

« Il ne s’agit pas de débattre sur le fait de fumer ou non » assure Laurent Fournier, adjoint en charge de l’espace public dans Ouest-France. Pas de leçon de morale non plus, mais une invitation à prendre conscience des conséquences d’un geste loin d’être anodin.

•• « L’idée nous est venue il y a plus d’un an » précise Laurence Proust, présidente des buralistes du département, « on s’est demandé comment transformer un geste d’incivilité en un projet d’écocitoyenneté. »

Elle-même buraliste à Sablé, Laurence Proust a alors décidé d’inclure ses confrères dans la boucle : « les fumeurs vont, logiquement, régulièrement chez leur buraliste pour se réapprovisionner. C’est donc dans sept points de vente de la ville que sont mis à disposition, gratuitement, 2 500 petits cendriers de poche ».

Petit rectangle cartonné, l’objet est conçu pour être glissé sur un paquet de cigarettes. Chaque cendrier cartonné peut contenir jusqu’à douze mégots. Mais l’opération ne s’arrête pas là. Les fumeurs sont aussi invités à ramener leurs mégots chez leur buraliste, dorénavant équipé d’un bidon.

•• Conjointement à l’opération, la Ville a installé trente-cinq cendriers devant les bâtiments publics, qui en manquaient cruellement. Elle n’envisage pas, pour le moment, d’installer des compartiments dédiés aux mégots sur les poubelles publiques.

 Commentaires fermés sur Mégots : opération d’écocitoyenneté Ville/ Chambre syndicale à Sablé-sur-Sarthe  ,
24 Sep 2019 | Pression normative
 

À la veille du Word CleanUpDay du samedi 21 septembre, dont on a beaucoup parlé, un grand ramassage de mégots a été organisé sur le parvis de la Défense à Paris. Quelques dizaines de salariés s’étant mobilisés pour l’occasion. 

Et fumeurs comme non-fumeurs de réclamer … davantage de cendriers, selon Le Parisien.

•• « L’opération se déroule chaque année le troisième samedi de septembre, mais nous l’organisons aussi le troisième vendredi du mois pour permettre aux entreprises de s’investir », explique Virginie Guérin, coordinatrice de l’opération sur le site de La Défense. « L’an dernier, nous avons récolté 134 000 mégots, soit 35 kilos » rappelle Viriginie Guérin.

« Nous espérons faire mieux cette année car nous avons davantage d’entreprises, une vingtaine, dont les collaborateurs descendent soit sur un temps de pause soit sur l’heure du déjeuner. L’objectif est de faire comprendre aux salariés qu’il ne faut pas jeter leurs mégots au pied de leur tour. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : entre ramassage et cendrier collecteur … ce qui se passe vraiment sur le Parvis de La Défense (Paris)  
23 Sep 2019 | Profession
 

Philippe Coy a été reçu par Brune Poirson, ce vendredi.

Ce n’est pas la première fois que la secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire reçoit le président de la Confédération : ils s’étaient déjà rencontrés le 10 juillet 2018.

À l’époque, la ministre n’en était qu’aux grandes lignes de sa loi sur l’économie circulaire. Il avait même été furtivement évoqué l’idée d’une « taxe mégots ». Une réaction de Gérald Darmanin (voir Lmdt du 25 avril 2018) et un premier échange téléphonique avec Philippe Coy avaient amené certains conseillers ministériels à reconsidérer la chose.

•• Et c’est dans l’esprit apaisé et constructif de leur première réunion que la ministre a donc reçu Philippe Coy, moins d’une semaine avant le passage de son Projet de Loi sur l’économie circulaire au Sénat.

•• Le texte gouvernemental prévoit, à son article 8, la mise en place d’une démarche de « Responsabilité élargie du Producteur » pour « les produits du tabac équipés de filtres composés en tout ou partie de plastique et ceux qui sont destinés à être utilisés avec les produits du tabac ».

En clair : il s’agit de traiter le problème des mégots. Et un dispositif à cet effet devrait fonctionner à partir de 2021.

•• Le sujet a donc été évoqué, sachant que Philippe Coy a présenté les résultats de l’opération de distribution de cendriers de poche et de sensibilisation des fumeurs qui a eu lieu cet été, à titre expérimental, auprès de 21 buralistes (voir Lmdt du 4 août).

Plus largement, les grandes lignes d’un plan RSE des buralistes « pour accompagner les Français dans leur écologie du quotidien » ont commencé à être discutées.

À suivre.

 Commentaires fermés sur Brune Poirson écoute les buralistes  
12 Sep 2019 | Profession
 

Dans le cadre de sa démarche environnementale, la ville de Langres (Haute-Marne, 7 700 habitants) propose depuis quelques jours des cendriers gratuits à destination des fumeurs. 

Les 2 500 cendriers, achetés par la ville, sont mis à disposition chez les buralistes et certains à l’accueil de la Mairie.

•• « L’idée de ces cendriers gratuits est venue, notamment, suite à une remontée d’informations de la part des bénévoles du collectif « Mains vertes » qui nous ont signalé les nombreux mégots qu’ils avaient ramassés » explique Sophie Delong, maire de Langres dans le Journal de la Haute-Marne. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Langres : chasse aux mégots … avec les buralistes