Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
28 Mai 2017 | Profession, Trafic
 

Ils regrettaient de ne pas être plus nombreux. Mais les buralistes qui ont bruyamment franchi le Rhin, ce samedi, pour dénoncer « le tramway des achats frontaliers » de toutes les semaines – quand il ne s’agit pas de tous les jours – entre Strasbourg et Kehl (voir Lmdt des 27 / 1 et 2 ainsi que des 26 et 25 mai), ont bien rempli leur « double mission ».

•• Ils ont recueilli une couverture presse qui va être utile : à Strasbourg, hier, beaucoup d’usagers du tramway étaient au « courant du problème des buralistes » et comprenaient leurs motivations même si certains devaient avoir leurs petites habitudes à Kehl.

Mais parmi les retombées presse, il y une longue dépêche AFP (voir Lmdt du 27 mai) : et là, bingo ! Car s’il y a bien quelque chose qui soit attentivement analysé, en ce moment, dans les cabinets ministériels en rodage et attentifs au moindre bruissement d’opinion, ce sont, notamment, les textes de l’Agence France Presse.

À travers un cas concret, le problème des buralistes frontaliers et autres victimes du marché parallèle du tabac est revenu sur les écrans du radar du Gouvernement. Lire la suite »

27 Mai 2017 | Profession, Trafic
 

Une soixantaine de débitants de tabac français, alsaciens pour la plupart, ont manifesté samedi à Kehl (sud-ouest de l’Allemagne) pour dire non à la « concurrence déloyale » des prix pratiqués en Allemagne et plus généralement aux frontières françaises et réclamer des mesures, rapporte l’AFP dans une dépêche de ce samedi après-midi que nous reproduisons à la suite (voir Lmdt de ce jour 1 et 2).

•• Les buralistes français entendaient dénoncer outre-Rhin « les effets pervers » de la libre circulation des marchandises sur leur profession.

La manifestation était organisée quelques semaines après l’entrée en service fin avril de la nouvelle ligne de tramway reliant Strasbourg à Kehl, accusée de favoriser une « concurrence déloyale ». Des centaines de voyageurs français empruntent quotidiennement cette ligne pour s’approvisionner en Allemagne où le paquet de cigarettes et le tabac à rouler est vendu entre 30 et 50% moins cher qu’en France.

•• Les buralistes français, rassemblés dans le quartier du port du Rhin à Strasbourg ont traversé la frontière derrière des banderoles sur lesquelles était écrit : « Paquets neutres – Hausse des prix = trafics à tout va … » ou « Le tabac, à prix cassés, ne doit pas passer la frontière ». Lire la suite »

27 Mai 2017 | Profession, Trafic
 

« Buralistes en colère » … « D’Andorre à Strasbourg, les douaniers au boulot » … « Tabac sans frontières : buralistes au tapis ». C’est avec ces slogans qu’une centaine de buralistes entrent en territoire allemand encadrés par la police après avoir franchi le pont du tramway sur le Rhin (voir Lmdt de ce jour).

La manifestation prend toute sa signification puisque les buralistes vont maintenant manifester devant les points de vente tabac allemands où vont s’approvisionner de nombreux consommateurs strasbourgeois et alsaciens. Pour le moment, aucun incident n’est à signaler.

Les clameurs s’accentuent à chaque passage de tram.

En début de manifestation Patrick Soihier (président de la chambre syndicale des buralistes du Bas-Rhin) et Gérard Vidal (président de la Fédération Midi-Pyrénées ainsi que de la commission Marché parallèle et Ventes transfrontalières de la Confédération) se sont adressés aux participants pour les remercier et ont répondu aux questions des journalistes.

27 Mai 2017 | Profession, Trafic
 

Les premiers participants à la manifestation des buralistes, prévue en début d’après-midi en direction de Kelh (voir Lmdt des 27, 26 et 25 mai), commencent à se réunir dans une ambiance très chaleureuse.

Il fait un soleil resplendissant sur Strasbourg avec une température avoisinant les 30 degrés.

Bonne ambiance entre les buralistes frontaliers venus de différentes régions qui se retrouvent à nouveau pour manifester (voir Lmdt des 22 mai et 10 avril). Certains ont dû partir très tôt ce matin.

Ce matin, les médias locaux ont largement fait écho des objectifs de la manifestation.

27 Mai 2017 | Profession, Trafic
 

Les quotidiens locaux – DNA et L’Alsace – ont évoqué, dans leurs éditions du vendredi 26 mai, la manifestation organisée, ce début d’après-midi, par les buralistes du Bas-Rhin (voir Lmdt des 25 et 26 mai).

Ce qui a permis à un porte-parole de la CTS – en charge du tramway de Strasbourg, dont une ligne vient d’être prolongée jusqu’à Kehl en Allemagne – de répondre aux buralistes demandant la mise en place d’affiches rappelant les limites de transport du tabac entre les deux pays. Ainsi que des contrôles.

« De telles décisions ne sont pas de notre ressort. Si les services douaniers nous demandent de faire de l’information ou veulent effectuer des contrôles, comme ils en faisaient déjà dans les bus qui desservaient Kehl auparavant, nous nous plierons à leurs décisions ».

« Notre objectif est d’interpeller les candidats aux élections législatives de juin » a, par ailleurs, déclaré Patrice Soihier (président de la chambre syndicale des buralistes du Bas-Rhin). « Nous voulons que les politiques s’emparent du problème ».

Et de rappeler que la réglementation actuelle permet aux douaniers de « poser des questions » (consommation personnelle ou pas ?) au-delà de quatre cartouches ramenées d’un autre pays de l’Union européenne.

« Nous demandons que ce nombre soit réduit à deux ».

26 Mai 2017 | Profession, Trafic
 

La vie et ses hasards. Quoique.

•• En manifestant, demain à Strasbourg, contre le « tramway de la concurrence déloyale », les buralistes frontaliers critiqueront forcément les choix politiques d’une municipalité qui, en finançant le prolongement de la ligne jusqu’à Kehl, facilite indirectement le trafic transfrontalier (voir Lmdt du 25 mai) et affaiblit le commerce de proximité.

Ils remettront aussi en cause une certaine politique anti-tabac qui a surtout pour effet de développer le marché parallèle : prix disproportionnés par rapport à nos voisins et instauration unilatérale du paquet neutre.

•• Il se trouve que le président de la CTS (Compagnie de Transports de Strasbourg qui a réimplanté le tramway dans la capitale alsacienne) est le très « en vue » Alain Fontanel, conseiller référendaire à la Cour des Comptes, premier-adjoint au maire de Strasbourg, vice-président de Strasbourg Eurométropole.

Eurométropole qui a financé 70 des 96 millions d’euros nécessaires à la reconstruction du pont permettant le franchissement du Rhin au « tramway transfrontalier », comme le présente la CTS dans sa communication (voir Lmdt du 28 avril). Lire la suite »

25 Mai 2017 | Profession, Trafic
 

Ce samedi 27 mai, les buralistes du Bas-Rhin manifestent pour protester contre le « tram de la concurrence déloyale » reliant directement depuis un peu moins d’un mois Strasbourg, dont le centre-ville commerçant souffre, à Kehl, haut-lieu des achats transfrontaliers (voir Lmdt du 28 avril).

•• Le rassemblement est prévu, ce samedi donc, à 13 heures 30, à la station de tram « Port du Rhin » (ligne D), dernière station avant l’Allemagne.

Des délégations de buralistes de toute la France sont prévues.

Mais la chambre syndicale du Bas-Rhin a appelé l’ensemble des associations de commerçants de Strasbourg à les rejoindre « pour défendre la vitalité du tissu économique de la ville ». Car on n’achète pas que du tabac à Kehl. Mais aussi de l’alcool, de la nourriture et du nécessaire pour les travaux ménagers, par exemple.

Et les commerçants ont été particulièrement choqués des propos du maire PS de Strasbourg, Roland Ries, selon lequel c’était à eux de « gérer la compétition » (à l’AFP, le 28 avril).

•• Ce mercredi soir, Patrice Soihier (président de la chambre syndicale du Bas-Rhin) avait encore une réunion à la préfecture. Toutes les autorisations pour manifester, ou se manifester, sont obtenues. Lire la suite »

22 Mai 2017 | Profession, Trafic
 

« Les buralistes font du bruit ». C’est le leitmotiv des médias ayant couvert la manifestation des buralistes, ce dimanche (voir Lmdt du 21 mai), médias impressionnés par la mobilisation de plus de 200 élus venant de tout l’Hexagone.

•• Reportage d’ambiance (très bruyante) pour France Info (diffusés hier soir et ce matin). Comme ces achats, effectués à Dancharia par certains automobilistes, exposés sur les capots des voitures telle une prise de guerre, avec les commentaires exaspérés de buralistes venus de loin : « nous les cartouches de cigarettes qu’on peut proposer, c’est 63 euros … comment voulez-vous qu’on ne réagisse pas à un tel déséquilibre » … « On vient de la Haute-Loire, on a fait huit heures de route depuis ce matin et avec ce que l’on voit ici, on est vraiment écœuré » … « On est tous des frontaliers. Nous, dans le centre de la France, avec tout ce que ramènent les transporteurs routiers ou les autocaristes. Il faut commencer par réglementer tout cela ».

Un automobiliste venu faire ses achats propose : « Il n’y a que deux solutions. Soit on remonte les prix espagnols au niveau français. Soit on baisse les prix français en les alignant sur ceux de l’Espagne ». Lire la suite »

21 Mai 2017 | Profession
 

Quel vacarme ! La manif des buralistes qui s’est tenue, ce dimanche après-midi, à Dancharia aura troublé le calme de la montagne basque pendant une paire d’heures (voir Lmdt de ce jour) : pétards, sifflets, slogans et quelques altercations avec des automobilistes pressés d’aller faire leurs emplettes de l’autre côté de la frontière.

•• Remarquable organisation de la part de Claudine Mora et de son équipe de la chambre syndicale de Pyrénées-Atlantiques / Pays Basque. Accueil soigné des délégations et logistique parfaite. Aucun incident à déplorer. À remarquer la présence d’une équipe de télévision espagnole aux côtés des journalistes de France 3 et France Bleu. TF1 s’est décommandée au dernier moment, sur ordre de la direction parisienne. Lire la suite »

21 Mai 2017 | Profession
 

En ce début d’après-midi, la frontière espagnole au niveau du site de Dancharia est quasiment bloquée. De longues queues de véhicules peuvent être constatées de part et d’autre de la frontière (voir Lmdt de ce jour et du 20 mai).

Ce sont près de 250 buralistes qui tiennent un barrage filtrant très spectaculaire. Pétarades, fumigènes, banderoles, tous les ingrédients d’une manifestation de buralistes frontaliers sont réunis … y compris de longues conversations avec les automobilistes embarrassés.