Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Mai 2019 | Profession
 

Nouvel article à charge de Libération contre les fabricants de tabac. Avec des déclarations allant toujours dans le même sens. Extraits.

« La moutarde commence à monter au nez de divers parlementaires, ici ou ailleurs. Comme François-Michel Lambert (voir Lmdt du 4 avril), Xavier Iacovelli (voir Lmdt du 26 avril), Philippe Juvin (voir Lmdt du 21 avril) ou encore Michèle Rivasi (voir Lmdt du 21 avril), mais pas un seul élu LREM …

« Tous indignés contre le business des géants du tabac, et surtout le lobbying qui va avec. Depuis quelques jours, quelques semaines, quelques mois, ils multiplient les questions écrites, lettres ouvertes et autreS demandes d’enquêtes parlementaires. Auprès de l’Élysée, de Bercy, de Bruxelles. L’absence de réponse officielle ne fait que renforcer leur conviction : l’industrie du tabac aurait gangréné les démocraties française et européenne, rien de moins. Lire la suite »

19 Juin 2018 | Observatoire
 

La Lettre de l’Expansion de cette semaine annonce que le député européen Younous Omarjee (LFI / voir Lmdt des 19 janvier et 2 mars) « met la dernière main à la rédaction d’un livre noir du lobby du tabac en Europe, dans lequel il soutient que les cigarettiers organisent et alimentent le commerce parallèle du tabac.

« Il va formuler dix mesures pour y mettre fin. Ce document se veut une réponse anticipée à l’étude annuelle quantitativiste sur le commerce illicite, réalisée par KPMG. »

 Commentaires fermés sur Un « livre noir du lobby du tabac en Europe »  ,
25 Juil 2017 | Observatoire
 

S’appuyant sur une dépêche de l’agence Reuters – laquelle aurait récupéré des milliers de mails et de présentations PowerPoints issus de Philip Morris International – Le Canard Enchaîné nous sert, dans son édition du 19 juillet, un nouvel épisode du feuilleton sur les méfaits du « lobby du tabac ».

En l’occurence, PMI aurait sombrement manœuvré contre les sommets anti-tabac de l’OMS : Cop 6 à Moscou (voir Lmdt du 14 octobre 2014) et Cop 7 à New-Delhi (voir Lmdt du 10 novembre 2016).

La nature de ces forfaits justifiant l’émoi de notre palmipède national ? Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Le Canard » sur la piste des méchants lobbyistes du tabac  ,
29 Mai 2017 | Institutions
 

Onze associations d’addictologues et six « experts » en santé publique se déclarent inquiets de la nomination d’Audrey Bourolleau –  ex-déléguée générale de Vin et Société, une instance de représentation de la filière vin – au poste de conseillère agriculture d’Emmanuel Macron.

Sachant que la nomination de la conseillère Santé, Marie Fontanel, n’a fait l’objet, par ailleurs, d’aucun commentaire (voir Lmdt du 26 mai 2017).

« La nomination d’une représentante de la filière alcool ne manque pas d’inquiéter sur les conflits d’intérêts qui pourraient survenir au détriment de la santé publique » écrivent ces pétitionnaires dans un communiqué publié sur Internet.

•• Pour ces arbitres auto-proclamés du politiquement correct en matière de santé publique, « le risque est que la politique agricole et viticole se fasse au détriment d’une politique efficace de lutte contre les consommations nocives d’alcool ».

Rappelant la volonté affichée par Emmanuel Macron de moraliser la vie publique, ces associations et experts invitent donc le Président « à appliquer cette politique dans le choix de ses conseillers ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Élysée :  les arrière-pensées d’une campagne contre la nomination d’une « ex-lobbyiste du vin »   , ,
6 Mar 2017 | Trafic
 

Matthieu Pechberty (BFMTV), habituel pourfendeur des lobbys et de la filière tabac (voir Lmdt du 8 février 2017 et 15 octobre 2014), a mené l’enquête sur « ces plus de 80 députés de tous bords qui, en deux mois, ont tenté de supprimer le système de traçabilité du tabac ».

Extraits de son analyse.

•• « C’est une bataille législative qui dure depuis quatre ans. Plusieurs fois par an, un amendement sur la traçabilité du tabac revient dans les différents projets de loi à l’Assemblée nationale (…) Depuis dix ans, la société suisse Sicpa tente de faire exploser le système de traçabilité « autogéré » par les industriels. Elle est connue depuis des décennies pour fournir l’encre infalsifiable des billets en euro et en dollar. Et tente d’appliquer ce procédé au tabac (…) Pour Sicpa, la France est une porte d’entrée pour imposer son système de marquage dans d’autres pays européens » (voir Lmdt des 5 avril et 7 octobre 2016). 

•• « La dernière tentative provient de Laurent Degallaix, député UDI de Valenciennes (voir Lmdt des 26, 19 et 16 février 2017). Permettre la mise en place du Protocole de l’Organisation mondiale de la Santé contre le Commerce illicite (voir Lmdt des 17 juin 2016 et 28 octobre 2015), c’est la stratégie exacte de Sicpa : appliquer la règle de l’OMS qui recommande une traçabilité indépendante de l’industrie du tabac, pour imposer la sienne … ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Traçabilité : Matthieu Pechberty décrypte la stratégie de SICPA   ,
5 Mar 2017 | Trafic
 

Député européen PPE/ LR, le professeur Philippe Juvin a publié sur le site de Valeurs Actuelles, le vendredi 3 mars, une tribune que nous reprenons intégralement (voir Lmdt des 18 novembre, 7 juin et 16 mars 2016).

•• « Les campagnes électorales sont trop souvent l’occasion pour les candidats de proposer pléthore de dépenses nouvelles, parfois jusqu’à la caricature. Leur financement est souvent flou en dehors du matraquage fiscal dont les classes moyennes sont généralement les premières victimes.

« La facilité, c’est d’augmenter les prélèvements obligatoires. Le courage politique, c’est de trouver des financements nouveaux, non pénalisants, quitte à remettre en cause certaines – mauvaises – habitudes, quitte à s’attaquer à certains intérêts, notamment ceux relevant de la finance internationale, qu’avait si bien condamnée le candidat François Hollande dans son si vibrant discours du Bourget de janvier 2012, avant que le président François Hollande renonce une fois installé dans le confort des attributs du pouvoir.

« Je propose au futur président le République une manne annuelle de 3 milliards d’euros, qu’il peut obtenir sans le moindre investissement, sans la moindre dépense publique. Pour obtenir cette somme gigantesque, il suffit de s’attaquer au lobby du tabac, pour mettre fin au commerce parallèle de tabac. Lire la suite »

13 Nov 2016 | Profession
 

Le Figaro PleinLe Figaro, daté des 12/13 novembre, fait un tour d’horizon des relations actuelles entre l’ensemble des organisations professionnelles et les différents candidats à la prochaine élection présidentielle. Qu’ils passent par la case des primaires ou pas.

Rien de très nouveau sur le mode du : « c’est toujours dans ces moments-là que l’on éprouve le besoin de s’échanger programmes, propositions et promesses ».

Avec plus ou moins de convictions ou de lourdeurs de part et d’autre.

L’auteure de l’article s’appuie sur les confidences des proches de candidats pour lister les organisations les plus représentatives en la matière :

« Les candidats sont d’ailleurs plusieurs à apprécier le travail du Medef (…) L’UIMM – qui a fait plusieurs fois venir des patrons de province pour parler de leur quotidien – la Confédération des buralistes ou encore la CGPME ont aussi fait une bonne impression.

« Évidemment, on essaie aussi de ne pas se faire enfumer ! lâche un conseiller ».

 Commentaires fermés sur Quand les candidats à la Présidentielle … écoutent les professionnels  , ,
12 Juil 2016 | Pression normative
 

Etiquetage nutritionnelLe PDG de l’Inserm, Yves Lévy a indiqué, le 11 juillet à l’AFP, avoir démissionné du comité de pilotage de l’étude sur l’étiquetage nutritionnel des produits, diligentée par le gouvernement pour mieux informer le consommateur (voir Lmdt du 22 septembre 2015).

Le scientifique n’a pas souhaité commenter sa décision. Selon Le Monde daté de mardi, le fait que les « réserves et critiques » du responsable sur « la rigueur méthodologique de l’étude » n’aient pas été prises en compte par le comité de pilotage sont à l’origine de cette démission. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Il n’y a pas que le tabac … on nous ressort une histoire de « lobbying » à propos de l’étiquetage nutritionnel  ,
6 Juin 2016 | Pression normative
 

Indonesie Printemps FrancaisPourquoi Michèle Delaunay tape-t-elle du poing sur la table contre la 13 ème édition du « Printemps français » (28 avril – 11 juin), dédié aux échanges France/Indonésie dans le domaine des industries créatives ? Parce que la cinquantaine d’évènements organisés dans une dizaine de villes indonésiennes compte parmi ses sponsors (à côté de Total, de France 24, de Mercure et de Sheraton) … la Fondation Djarum, créée par le fabricant indonésien d’une marque de cigarettes – aux clous de girofle – très prisées là-bas mais aussi vendues à l’international, dont la France.

Donc, Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, s’est fait sermonner par la députée PS dans une question écrite que nous reproduisons intégralement : Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Michèle Delaunay porte son combat en Indonésie … mais reste en France  , ,
 

axa-franceRevenons sur cette information du début de la semaine, selon laquelle l’assureur français de réputation et envergure mondiale n’investira plus dans le secteur du tabac, l’estimant « contradictoire avec sa politique de santé » (voir Lmdt du 23 mai).

Une nouvelle qualifiée immédiatement comme « excellente et qu’il faut saluer » par le professeur Yves Martinet, président du CNCT (Comité national contre le Tabagisme). Cette « nouvelle incroyable aurait pu être écrite par l’OMS » commentant pour sa part, à l’AFP, Vincent Auriac, président d’Axylia, cabinet spécialisé en investissement responsable.

•• Ainsi, AXA va céder ses actions chez tout fabricant de tabac (200 millions d’euros d’actions) et « cesser d’investir dans des obligations d’entreprises de l’industrie du tabac » ainsi que « réduire progressivement son portefeuille d’obligations émises par ces mêmes sociétés, dont la valeur s’élève à 1,6 milliard d’euros ».  Soit 0,62 % de son gigantesque portefeuille d’obligations, estimé à 252 milliards, et composé d’investissements dans pratiquement tous les secteurs que l’on puisse imaginer dont la chimie, la pharmacie et l’armement, pour ne citer que ces exemples. Lire la suite »