Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Nov 2020 | Observatoire
 

L’affaire a éclaté au début de l’été dernier. Lorsqu’un consommateur de stupéfiants est arrêté, celui-ci livre les coordonnées de son fournisseur : le gérant d’une boutique de CBD en plein centre de Troyes, installé depuis 2018.

Ce dernier est donc aussitôt interpellé, en compagnie de son associé.

•• En perquisition, au domicile du premier, mais aussi dans la cave d’une amie du second, les policiers ont mis la main sur un bon stock de … non pas de produits CBD mais du cannabis en tant que tel, ainsi que sur l’attirail du parfait revendeur. Tous deux comparaissaient devant la justice, vendredi 6 novembre, poursuivis pour trafic de stupéfiants.

•• Au tribunal, l’homme de 43 ans a tenté de s’attribuer tous les délits et d’innocenter son associé. Il a assuré qu’il s’occupait seul du trafic de drogue. Mais, cette version a été mise à mal par plusieurs éléments rappelés à l’audience  : dans certains messages à ses clients, le prévenu de 43 ans les renvoyait vers son « associé ».

L’associé a été condamné à un an de prison dont six mois assortis d’un sursis probatoire de deux ans. Il pourra purger sa peine avec un bracelet électronique. Le second, gérant du magasin de CBD, a écopé de vingt mois de prison dont six assortis d’un sursis probatoire de deux ans. Il a été reconduit en détention.

(Voir aussi 22 et 20 septembre)

 Commentaires fermés sur CBD / Troyes : quand la boutique sert de couverture pour un trafic de cannabis   ,
9 Nov 2020 | International
 

VAPOTAGE

On ne peut pas dire que le vapotage se soit inscrit dans les thèmes – même mineurs – de la campagne ayant mené à l’élection du nouveau président de ce qui reste toujours la première puissance du monde.

Pourtant, la crise sanitaire d’il y a un an – frappant le marché du vapotage à cause de produits frelatés – avait fait grand bruit dans une large fraction de l’opinion publique (voir 25 janvier 2020 et 23 décembre 2019).

•• Reste que les milieux de la vape s’inquiètent d’un propos de campagne de Joe Biden qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux : « je choisis la science plutôt que la fiction. Et donc, si la science a démontré que le vapotage fait de gros dégâts, alors je me fiche de ce qu’elle fait à un petit entrepreneur qui vend ce genre de choses … » Lire la suite »

 

« Nous ne sommes plus dans un problème de criminalité mais dans un problème socio-sanitaire » : dans un entretien au quotidien belge DH, Philippe Close, le maire socialiste de Bruxelles, appelle à légaliser le cannabis.

•• « Je le déplore et personne ne souhaite que ses enfants fument du cannabis mais il faut arrêter l’hypocrisie, la consommation de cannabis est largement présente dans la population. Chez les jeunes aussi. Il faut sortir ces jeunes des réseaux criminels. Or, aujourd’hui, nous dépensons des millions d’euros pour lutter contre le trafic de cannabis alors que les parquets ne poursuivent plus en dessous de 100 grammes » rappelle-t-il en préambule. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cannabis : l’appel à la légalisation du maire de Bruxelles   
 

Comme à chaque élection présidentielle, les citoyens américains sont également appelés à répondre à des référendums « thématiques » selon les États.

L’Arizona, le Montana, le New Jersey et le Dakota du Sud ont approuvé la légalisation du cannabis récréatif et vont ainsi rejoindre la liste de ceux où l’usage du cannabis à titre récréatif est légal. 

Ce sont donc désormais quinze États qui l’autorisent (voir 13 janvier 2020 et 1er mars 2019). Et dans plus d’une trentaine d’États supplémentaires, son usage médical est également autorisé. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : derrière la légalisation du cannabis récréatif, des recettes fiscales … notamment   
 

Coup de théâtre qui ne va pas aider à clarifier le dossier.

Le ministère de la Santé vient d’annuler son … propre décret qui devait, à partir du 30 octobre, classer le CBD comme « stupéfiant » et qui, à ce titre, l’avait fait entrer dans le tableau des « médicaments à base de substances actives narcotiques » (voir 25 octobre).

Ce nouveau décret déboucherait sur la convocation d’un groupe de travail pour traiter la question « de manière systématique et globale ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Italie : annulation du décret anti-CBD  
30 Oct 2020 | Profession
 

Depuis quelques semaines, le Parquet de Nanterre poursuit les vendeurs de gaz hilarant, utilisé en guise de gaz euphorisant, pour « trafic de substances psychotropes » : infraction punie de cinq ans d’emprisonnement.

Ce qui ouvre ainsi la voie à une répression sévère, en attendant l’adoption d’une loi spécifique.

Dans le nord des Hauts-de-Seine, comme partout ailleurs en Ile-de-France, l’explosion de la consommation détournée du N2O (nom technique de ces capsules de gaz destinées normalement au fonctionnement des siphons) a généré un business lucratif pour les trafiquants qui organisent « de véritables points de deal », selon un reportage du Parisien.

•• Mais dans les Yvelines, on peut en trouver chez certains buralistes … À Mantes-la-Jolie (Yvelines), les « cartouches de gaz hilarant s’achèteraient aussi facilement qu’un paquet de cigarettes » poursuit le reportage.

« Noooon, c’est pas dangereux, c’est pour rigoler! » lance la jeune vendeuse d’un établissement, avant de s’enquérir de la couleur du « décapsuleur »choisi. Dans un autre débit de tabac, à trois rues de là, le même modèle est un peu plus cher mais la buraliste est à cours de cartouche (prix moyen 1,20 euro ).

•• « La Confédération des buralistes ne valide évidemment pas ce genre d’usage détourné » annonce Jean-François Vigouroux, président des buralistes des Yvelines (et administrateur de la Confédération). « Je ne sais d’ailleurs pas quel biais les collègues de Mantes-la-Jolie se les sont procurées puisque même à Metro, ils ne sont plus en accès libre… ».

 Commentaires fermés sur Gaz hilarant / Buralistes : « la Confédération ne valide évidemment pas cet usage » (Jean-François Vigouroux)  ,
27 Oct 2020 | Observatoire
 

Une date qui était attendue avec impatience par tous ceux qui suivent le dossier du CBD. Une date qui ne sera pas décisive mais hautement significative.

Pour le moment, cette date est cochée sur l’agenda de la Cour de justice de l’Union européenne comme étant celle où sera rendue sa décision sur « l’affaire Kanavape ».

•• En 2014, deux jeunes entrepreneurs avaient lancé, sous cette marque Kanavape, la première e-cigarette avec du liquide au CBD (voir 17 décembre 2014). Non sans difficultés, car ils ont été condamnés en première instance par le Tribunal correctionnel de Marseille (voir 8 janvier 2018). Pour importation de CBD. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur CBD : la décision de la Cour de justice européenne pour le 19 novembre  ,
25 Oct 2020 | International, Profession
 

Deux décisions significatives viennent d’être prises en Italie.

D’une part, un décret du ministère de la Santé a fait entrer les produits au CBD dans le tableau officiel de référence des médicaments : les « compositions pour l’administration orale de cannabidiol obtenues à partir d’extraits de cannabis » étant classées comme stupéfiants.

D’autre part, une circulaire du 13 octobre de la Direction de l’Agence italienne des Douanes et du Monopole demande aux « tabaccai » (buralistes) de ne vendre ni fleurs, ni huiles, ni résines, ni e-liquides au CBD. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Italie : la vente de CBD chez les tabaccai est interdite par l’administration du monopole  ,
24 Oct 2020 | Observatoire
 

Le dernier numéro de la publication Tendances de l’Observatoire français des Drogues et Toxicomanies (OFDT), qui propose un état des lieux des addictions en France en temps de confinement, s’intéresse aussi aux utilisateurs de cannabis.

Entre le 10 juillet et le 7 août 2020, plus de 7 000 personnes ont consulté le questionnaire Cannabis online de l’OFDT et 2 778, majoritairement des personnes âgées de 18 à 34 ans, y ont répondu en totalité. Principaux enseignements : Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cannabis / Coronavirus : 1 fumeur de cannabis sur 4 a augmenté sa consommation pendant le confinement   ,
23 Oct 2020 | Observatoire
 

Le think-tank Terra Nova remonte au créneau sur la légalisation du cannabis (voir 4 octobre 2016 et 19 décembre 2014).

Un rapport, publié ce vendredi 9 octobre, estime que la police est de plus en plus dans l’incapacité de faire respecter la loi et pense à une légalisation du cannabis pour enrayer le trafic.

Dans ce document intitulé « Cannabis : pour une autre stratégie policière et pénale » et révélé par Le Figaro, Terra Nova assure que la légalisation du cannabis permettrait ainsi aux policiers de « dégager du temps aux services judiciaires et policiers pour les dossiers les plus importants, tout en poursuivant des objectifs en termes de santé publique (suivi des personnes souffrant d’addictions, contrôle de la qualité des produits …) ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cannabis : « légaliser pour assécher le trafic » (Terra Nova)  ,